Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Mon radiamètre a pris l'avion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Mon radiamètre a pris l'avion   Lun 20 Sep 2010 - 21:25

J'ai lu avec retard, mais avec intérêt, le voyage à Singapour d'un dosimètre. Si ma mémoire est bonne, la dose était de l'ordre de 2 mSv.

Dans l'espoir, non déçu, de pimenter les formations travailleurs, j'ai bouclé ma valise avec mon radiamètre RAD EYE G-10 (Merci Linda!) en fonction.
De la maison à Marseille Provence, il a enregistré une radioactivité de 0.10 µSv/h. Mais lorsqu'à 23 h 20 ma valise est passée sous le détecteur de Marseille Provence, la valeur max est montée à 153,18 µSv/h.
Puis pendant le voyage, entre 0 h 11 et 1 h 24 à 36 000 pieds, il a enregistré des valeurs comprises entre 2 et 3 µSv/h.

Enfin, pour une raison que j'ignore, ma valise est repassée en contrôle X à Djerba, à 2 h 09. Et là, surprise, la valeur max enregistrée est montée à 732,01 µSv/h!...
J'en déduis 1) que les réglages ne sont pas optimisés de la même façon partout et 2) que sur un seul trajet Marseille Djerba, la dose totale frôle 1 mSv (885 pour les seules opération de détection des bagages).

J'ai, bien sur, enregistré ces données que je montre en formation. Elles sont évidement disponibles sur simple demande.

On peut donc penser qu'un dosimètre qui va et revient de Singapour a pu afficher une dose élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Lun 20 Sep 2010 - 21:36

O_o

c'est aussi élevé les valeurs des scanners ?

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Lun 20 Sep 2010 - 21:38

Bonsoir
Voila le début d'une excellente histoire ! Un petit document pédagogique pour ceux qui seraient tentés de laisser des dosimètres dans leurs valises de soute.
Et pour cela par exemple que le directeur du CEA Saclay a envoyé une lettre à tous les salariés susceptibles de partir en mission, leur demandant de garder leurs dosimètres dans les bagages à main (et même de ne pas les faire passer au contrôleur X).
Vous pouvez donc constater avec cet exemple que les contrôleurs n'ont pas tous les mêmes tensions, ampérages et réglages.

Après une précision quand même : est-ce des valeurs en débits ou des valeurs en dose cumulées ?
J'ai déjà mesuré des débits de dose bien plus élevés sur de gros contrôleurs bagages (quelques dizaines de mGy/h)

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Lun 20 Sep 2010 - 22:28

KLOUG a écrit:

J'ai déjà mesuré des débits de dose bien plus élevés sur de gros contrôleurs bagages (quelques dizaines de mGy/h)
KLOUG

...ça c'est pour contrôler les valises en plomb ! Razz
Il n'empêche que ça commence à faire un sacré débit de dose !!! J’espère qu'il n'y avait pas trop de taux de fuite sur le contrôleur ! pale
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Lun 20 Sep 2010 - 22:56

Même pas !
Il y avait effectivement des fuites sur certaines de ces machines

Comme celle-là ! Klax parlait de scanner. Cela s'en rapproche fort.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Mar 21 Sep 2010 - 6:19

Je suis preneur de ces données, pas mal pour illustrer une question sur les doses en avion.
Mais je plussoie Kloug, le mieux serait un petit doc à mettre à disposition sur le site du cirkus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Mar 21 Sep 2010 - 8:51

Bonjour

J'ai également en stock un article paru dans clefs CEA de 1996 sur la qualification des rayonnements cosmiques et de leur mesure.
Vous avez dans le lot (en plus des gamma) des neutrons, des électrons, des noyaux de recul, des muons, des pions.
La composante faisant augmenter le TLE est essentiellement celle due aux neutrons.

Un vol Paris - Buenos Aires c'est en moyenne un débit d'équivalent de dose de 3 µSv/h au maximum de l'activité solaire.
Un Paris - Tokyo passant par le pôle donne en moyenne un débit d'équivalent de dose de 14 µSv/h au minimum de l'activité solaire.
Ce qui fait que le personnel des différentes compagnies aériennes est exposée en moyenne par an entre 2 et 7 mSv.
La plus forte dose jamais reçue a été en 1956 lors d'un vol subsonique passant par le pôle, lors d'une grosse éruption solaire : 10 mSv
Il y avait d'ailleurs au pôle nord (au sol) probablement un fort débit de dose.

Pour les astronautes, cosmonautes et autres spationautes la dose équivalent peut atteindre 1 mSv par jour.
Avec également un point singulier qu'on appelle l'anomalie de l'Atlantique sud.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Mer 22 Sep 2010 - 21:34

Hello (Tiens, ça manquait!!)

Fils de Poulain a écrit:

.... Mais lorsqu'à 23 h 20 ma valise est passée sous le détecteur de Marseille Provence, la valeur max est montée à 153,18 µSv/h.
Puis pendant le voyage, entre 0 h 11 et 1 h 24 à 36 000 pieds, il a enregistré des valeurs comprises entre 2 et 3 µSv/h.
Enfin, pour une raison que j'ignore, ma valise est repassée en contrôle X à Djerba, à 2 h 09. Et là, surprise, la valeur max enregistrée est montée à 732,01 µSv/h!...
J'en déduis 1) que les réglages ne sont pas optimisés de la même façon partout et 2) que sur un seul trajet Marseille Djerba, la dose totale frôle 1 mSv (885 pour les seules opération de détection des bagages).

Heu, vous n'êtes pas en train de vous mélanger les pinceaux là, entre dose et débit de dose???
Parce que si on est en débit de dose, ça change tout!! Même si on a un débit de dose de 732 µSv/h, on ne met pas une heure pour contrôler un bagage!!!! Même en comptant 10 secondes d'exposition (en se donnant une belle marge..), ça nous donne une dose de 2 µGy !!!
Allez, j'suis en forme (y a rien à la télé ce soir!!!) dose estimée sur le trajet : 1h13mn à 3µGy/h (soyons fou!!) = 3.75 µGy + 2 µGy au contrôle à Djerba + 0.45 µGy au contrôle à Marseille = Tin Tin!!!!!!!!!!!!! 6.2 µGy...................... Exclamation
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Laika
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Jeu 23 Sep 2010 - 7:36

Très interressant tout ça!
C'est le moment de comparer avec les valeurs du site : http://www.sievert-system.org/WebMasters/fr/exposition.html
avec celles mesurées. Tu as gardé ton billet d'avion?
Laika study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Jeu 23 Sep 2010 - 8:15

Hello
KLOUG a écrit:
Après une précision quand même : est-ce des valeurs en débits ou des valeurs en dose cumulées ?
Je m'étais posé cette question.
Mais encore une fois j'ai vu des scans aéroportuaires avec de forts débts de dose (plusieurs dizaine de mGy/h).
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Jeu 23 Sep 2010 - 14:01

KLOUG a écrit:

Ce qui fait que le personnel des différentes compagnies aériennes est exposée en moyenne par an entre 2 et 7 mSv.

KLOUG
Kloug, je n'ai cité qu'un petit morceau de ton post mais il touche à des sujets qui me passionnent hors-travail, entre autres : comment protéger les premiers explorateurs de Mars, étant donné que cette pauvre planète a perdu son champ magnétique ?

Plus prosaïquement, la dernière fois que j'ai pris l'avion, c'était pour aller à ma formation de renouvellement PCR-P, alors en guise de travaux dirigés anticipés j'ai demandé à l'hotesse de l'air si elle portait un dosimètre. Sa réponse m'a désolée : non seulement elle n'avait jamais vu la couleur d'un dosimètre de toute sa carrière, mais encore elle ne savait pas grand chose à propos de ces machins-là. Peut-être qu'un dosimètre est embarqué dans l'avion avant chaque vol et mesure l'exposition commune à toutes les personnes embarquées ? Peut-être que les résultats dosimétriques sont enregistrés collectivement dans un registre, à la manière du Document Unique ? Mais peut-être que je rêve un peu, là ?

Bref, où en est la radioprotection du personnel naviguant des compagnies aériennes ?

Toujours à propos de l'exposition en altitude et hautes latitudes : je suppose que les rayonnements sont tous issus de l'activité solaire, mais comment les neutrons arrivent-ils jusqu'à l'atmosphère terrestre, si ce qu'on m'a appris (leur durée de vie moyenne est de 15 minutes) est exact ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Jeu 23 Sep 2010 - 14:42

Bonjour
Aucun personnel navigant ne porte un dosimètre tels que vous les connaissez pour la plupart d'entre vous.
C'est un peu plus complexe que ça.
Le fameux dosimètre développé qui fait la taille d'une petite valise a permis d'établir un code de calcul validé par l'IRSN, la direction générale de l'aviation civile DGAC et l'observatoire de Meudon (qui travaille sur le soleil) CNRS.
C'est ce code qui sert de base de calcul : www.sievert-system.org
Il est validé le mois d'après par l'observatoire (en cas d'éruption solaire).
La production de particules secondaires dont les neutrons est fréquente en haute atmosphère. Les interactions sont fréquentes
D'où mon petit mot :
Vous avez dans le lot (en plus des gamma) des neutrons, des électrons, des noyaux de recul, des muons, des pions.
La composante faisant augmenter le TLE est essentiellement celle due aux neutrons.

Je pense que si vous allez sur le site de l'IRSN, vous aurez les explications.

Quand à la protection des navigants, cela passe par l'organisation du travail et l'affectation des personnels sur différentes destinations.
Quant à Mars à raison de 1 mSv par jour dans l'espace et deux ans de voyage...
Ils se posent d'ailleurs tous la question de la protection des astronautes.

KLOUG

Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Mon radiamètre a pris l'avion   Jeu 23 Sep 2010 - 14:49

Bonjour,

En tapant "dose personnel naviguant" dans un moteur de recherche (ce que j'ai fait par curiosité et pour agrémenter ma réponse), on tombe sur un beau document pdf qui détaille la problématique.
Je cite également un autre document listé un peu plus bas dans les résultats de la même recherche :
Citation :
La réglementation
La réglementation européenne adoptée en 1996 (e) impose ainsi aux entreprises exploitant des avions de surveiller l’exposition de leur personnel navigant. En France, les pouvoirs publics ont créé un outil adapté à la dosimétrie de l’exposition du personnel navigant au rayonnement cosmique: le système SIEVERT (Système Informatisé d'Evaluation par Vol de l'Exposition au Rayonnement cosmique dans les Transports aériens) (f).
L'article 42 prévoit des dispositions à prendre concernant le personnel navigant susceptible de subir une exposition supérieure à 1 mSv par an.
On retiendra également l'article 10 qui s'applique au personnel féminin. Une femme enceinte ne doit plus être affectée à une activité en vol dès lors que la dose équivalente reçue par l’enfant à naître jusqu'à la fin de la grossesse est susceptible de dépasser 1mSv.

Voici quelques éléments.

@+

edit : grillé par KLOUG, mais rien de plus normal.

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Bien entendu Fred...   Dim 10 Oct 2010 - 10:44

Bien entendu, il s'agit de débit de dose avec les incertitudes liées à la rapidité de captation du radiamètre.
Et effectivement, il faudrait que la valise reste une heure à Marseille ou à Djerba pour que ce soit une dose.
Mais le radiamètre n'est pas suffisamment rapide pour donner un débit exact. On ne peut se fier à lui que sur un débit relativement long. La valeur moyenne est, évidement, très inférieure à la valeur max. Et encore, ma valise n'a pas été jugée suspecte puisque s'il y a eu qu'un seul pic, c'est que le contrôle n'a concerné que le passage aux rayons X classiques. Si elle avait été suspecte, elle aurait été scannée en prime, et là, la dose n'aurait pas été la même. Donc si on atteint des valeurs élevées, c'est en débit de dose.
Toutefois, pour un dosimètre classique qui prend l'avion et enregistre une dose, et il est impossible de décortiquer les différents temps d'irradiation. Alors, sur un Paris Bangkok et en passant au scanner...
Mon radiamètre me sert à vérifier le débit de dose au poste de travail et de me confirmer le zonage associé. Bien entendu, sur une table qui dispose de la scopie!.
Il me sert également en formation, puisque je le mets en fonctionnement dès le début de la formation, et je montre le diagramme à la fin avec les variations pendant le temps de la formation.
C'est un outil peu cher et efficace...
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon radiamètre a pris l'avion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon radiamètre a pris l'avion
» Voyages en avion
» Salam de Montreal. Episode III: Dans l`avion
» MONSIEUR LE DG: enlevez le mépris de l'agent d'exécution
» L’avion anglais envasé depuis 60 ans renfloué vendredi à Sallenelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Radiamètres - Mesures d'ambiance-
Sauter vers: