Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 différence fonctionnement radiametre contaminametre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Mar 12 Oct 2010 - 19:39

Bonjour,

J'aimerai connaitre la différence de fonctionnement entre un contaminamètre(mesure la contamination) et un radiamètre ( mesure irradiation)?
merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Mar 12 Oct 2010 - 19:51

Bonsoir Benjamin

Pour faire simple dans un premier temps, un contaminamètre va mesurer une activité donc des becquerels.
En général cette activité est déposée sur une surface et on peut faire une mesure directe ou une mesure indirecte en faisant un frottis.
On réalise donc un dénombrement de rayonnements. C'est à dire que l'on compte un nombre d'impulsions N.
Rapporté au temps pendant lequel on compte ou en fonction du nombre de rayonnements comptés par unité de temps, on mesure alors un taux de comptage n.

Dans le cas du radiamètre on va mesurer, là aussi, un nombre de rayonnements mais au lieu de faire un dénombrement, on fait une moyenne et on mesure la quantité d'énergie cédée au milieu. On réalise la mesure d'un courant. Cette fois on peut mesurer une dose absorbée ou un débit de dose absorbée, mesure physique puisque l'unité correspond à des joules par kilogramme (gray) et par unité de temps pour le débit.

D'un point de vue technologique maintenant on peut très bien avoir des appareils basés sur le même principe faisant des mesures d'activité (dénombrement) ou de dose absorbée (courant). Si on prend le fameux Geiger-Müller, il est capable de faire les deux.
Seulement un appareil conçu pour un type de mesure peut rarement faire l'autre.

Si tu as envie d'en savoir plus je peux t'envoyer une partie d'un texte sur les principes de détection;
Donne-moi en messagerie privée ton adresse électronique et je te le ferai parvenir.

A bientôt
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Jeu 28 Oct 2010 - 22:56

KLOUG a écrit:
Bonsoir Benjamin

Pour faire simple dans un premier temps, un contaminamètre va mesurer une activité donc des becquerels.
En général cette activité est déposée sur une surface et on peut faire une mesure directe ou une mesure indirecte en faisant un frottis.
On réalise donc un dénombrement de rayonnements. C'est à dire que l'on compte un nombre d'impulsions N.
Rapporté au temps pendant lequel on compte ou en fonction du nombre de rayonnements comptés par unité de temps, on mesure alors un taux de comptage n.

Dans le cas du radiamètre on va mesurer, là aussi, un nombre de rayonnements mais au lieu de faire un dénombrement, on fait une moyenne et on mesure la quantité d'énergie cédée au milieu. On réalise la mesure d'un courant. Cette fois on peut mesurer une dose absorbée ou un débit de dose absorbée, mesure physique puisque l'unité correspond à des joules par kilogramme (gray) et par unité de temps pour le débit.

D'un point de vue technologique maintenant on peut très bien avoir des appareils basés sur le même principe faisant des mesures d'activité (dénombrement) ou de dose absorbée (courant). Si on prend le fameux Geiger-Müller, il est capable de faire les deux.
Seulement un appareil conçu pour un type de mesure peut rarement faire l'autre.

Si tu as envie d'en savoir plus je peux t'envoyer une partie d'un texte sur les principes de détection;
Donne-moi en messagerie privée ton adresse électronique et je te le ferai parvenir.

A bientôt
KLOUG
Bonsoir,
ARGHHHHHHHHHHHH mais qu'est-ce qui t'arrive mon maitre ??????????????
Un GM ne peut physiquement pas mesurer un courant. Il se contente (et c'est déja bien) de faire un dénombrement d'interactions dans son volume dans un espace de temps. Ce dénombrement est ensuite convertie en quanta de dose et/ou débit de dose par un facteur de conversion PROPRE à une ENERGIE DONNEE (celle utilisée pour étalonner l'appareil).
C'est d'ailleurs en cela que la plupart des appareils donnent des valeurs de mesure qui ne sont "justes" que dans un référentiel donné. Les nombreuses séances d'estimation d'incertitude sur une mesure faites dans des conditions d'exposition différentes prêtent dans ce cas là vraiment à sourire...
Pour info, dans un FH 40 GL 10, le détecteur est un compteur proportionnel qui fonctione lui aussi en mode dénombrement (et là encore pas non plus en courant). L'AT1123 utilise un scintillateur organique "plastique"' fonctionnant de la même façon.
La technologie du détecteur n'est pas systématiquement celle qui conditionne le traitement du signal et la réciproque est aussi vraie.
Si un seul livre doit être lu à ce sujet, il faut absolument trouver celui de D. Blanc "Les rayonnements ionisants - Détection, dosimétrie, spectrométrie" c'est la bible....
Un ancien collègue me disait souvent qu'un singe peut faire une mesure mais pour la comprendre il vaut mieux un technicien !
Bonne soirée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Jeu 28 Oct 2010 - 23:16

Bonsoir
Merci de rectifier mon raccourci un peu hatif... Evil or Very Mad
Un GM ne peut physiquement pas mesurer un courant. Il se contente (et c'est déja bien) de faire un dénombrement d'interactions dans son volume dans un espace de temps. Ce dénombrement est ensuite convertie en quanta de dose et/ou débit de dose par un facteur de conversion PROPRE à une ENERGIE DONNEE (celle utilisée pour étalonner l'appareil).
D'ailleurs si on nomme ces appareils des GM compensés c'est bien qu'il y a un petit artefact pour obtenir une valeur qui n'est d'ailleurs pas linéaire en fonction de l'énergie.
Merci Jean-Lionel
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Sam 30 Oct 2010 - 11:00

Arghhhh,
cet ouvrage (qui semble bien intéressant à première vue) est "définitivement indisponible" dans les librairies....
Fred Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Sam 30 Oct 2010 - 12:41

on peut en consulter une bonne partie sur google book:
c'est par la

EDIT: bha non finalement il est pas disponible en consultation... j'ai voulu aller trop vite


Dernière édition par Kidou le Sam 30 Oct 2010 - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Sam 30 Oct 2010 - 13:01

Il est encore dispo dans pas mal de bibliothèques universitaires.
Pour le moment, pas de réédition prévue.


[Kidou, moi en suivant ton lien je tombe sur un des bouquins coordonnés par Henri Métivier.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Sam 30 Oct 2010 - 13:09

Hello
Voui, moi aussi...
Tite correction à faire.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
jack
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Sam 30 Oct 2010 - 17:38

Bonjour,

Sur pour la plupart des radiamètres on effectue un comptage des impulsions délivrés par le détecteur (GM, scintillateur-PM ou autres) et ensuite un coefficient de conversion (plus ou moins compliqué) est appliqué pour avoir la valeur en débit de dose.
La plupart du temps l'énergie de référence est le Cs137.

Le problème c'est que les détecteurs faits pour mesurer des faibles débits de dose saturent dans les fortes doses (> 100 mSv/h) (en clair le nombre d'impulsions délivré n'est plus proportionnel au débit de dose).
Dans ce cas si l'on veut quand même que le radiamètre affiche un débit de dose correct une des méthodes consiste à mesurer le courant qui passe dans le détecteur.

Donc : On peut quand même dans certains cas faire une mesure de courant pour les radiamètres.
En fait dans ce cas c'est l'électronique autour du détecteur qui va décider de ce que l'on fait et non pas le détecteur.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: différence fonctionnement radiametre contaminametre   Jeu 4 Nov 2010 - 10:29

jack a écrit:
Bonjour,

Sur pour la plupart des radiamètres on effectue un comptage des impulsions délivrés par le détecteur (GM, scintillateur-PM ou autres) et ensuite un coefficient de conversion (plus ou moins compliqué) est appliqué pour avoir la valeur en débit de dose.
La plupart du temps l'énergie de référence est le Cs137.

Le problème c'est que les détecteurs faits pour mesurer des faibles débits de dose saturent dans les fortes doses (> 100 mSv/h) (en clair le nombre d'impulsions délivré n'est plus proportionnel au débit de dose).
Dans ce cas si l'on veut quand même que le radiamètre affiche un débit de dose correct une des méthodes consiste à mesurer le courant qui passe dans le détecteur.

Donc : On peut quand même dans certains cas faire une mesure de courant pour les radiamètres.
En fait dans ce cas c'est l'électronique autour du détecteur qui va décider de ce que l'on fait et non pas le détecteur.

@+
Juste dans le traitement de l'information obtenue. Mais au risque de me répéter faux dans la collection de l'information. Un GM, par exemple, ne pourra en aucun cas relier l'énergie déposée en son sein et la valeur du courant mesuré. C'est juste que c'est physiquement impossible ! Par contre la façon de traiter l'information obtenue est différente suivant ce que l'in cherche à mesurer, merci le théorème de Campbell ! Il est vrai que lorsque le nombre de données arrivantes est très important, le dénombrement impulsion par impulsion devient impossible et l'on travaille en analysant la variance et/ou le courant de obtenu.
Une application concrète de ce type de mesure est la chaine de grande dynamique "MARINE" (c'est son nom) qui permet de travailler sur les trois modes avec le même détecteur (un chambre à fission) et donne une dynamique de mesure de 14 décades (!).
Revenir en haut Aller en bas
 
différence fonctionnement radiametre contaminametre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Divers campagne C.E.P.] LES DOSIMETRES et la RADIO PROTECTION au C.E.P.
» Un clin d'œil en passant...
» Recherche radiametre
» Radiamètre ou contaminamètre pour détection personnes contaminées
» Périodicité des contrôles des appareils de radioprotection portables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Radiamètres - Mesures d'ambiance-
Sauter vers: