Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 dosimétrie passive ; détection "sans" exposition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 16:12

hello

question bête : un dosmetre RPL rangé dans une blouse près de la fenêtre pendant Juillet Aout et septembre peut il détecter au delà du seuil de 0,05 mSv ?

je m'explique

une dentiste collaboratrice enceinte et très inquiète vis à vis de la dangerosité des RI prend de grandes précautions ( tablier plombé + activité réduite ) et je constate que son dosimetre a detecte 0,08 mSv durant ces 3 mois d'été

je contacte son employeur qui se dit très inquiet qu'elle puisse apprendre la chose

NB : je ne suis pas certain que ce soient des informations si confidentielles que je ne puisse en parler avec lui dans la mesure ou c'est ce qui JUSTEMENT me permet d'éclaircir les faits ...

en effet cette personne ayant des antécédents familiaux, craint les risques RI

bref l'employeur me dit alors que durant ces 3 mois la collaboratrice ne travaillait pas ; difficile d'être exposée dans ce cas ...

question les rayons du soleil , rayons cosmiques peuvent ils induire une détection par le dosimetre qui était mal rangé ( blouse près de la fenêtre 3 mois durant => lavage....)

merci de vos lumières "solaires"
Revenir en haut Aller en bas
contaminatorfou2
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 16:37

Je ne suis pas dentiste mais si je me livre au calcul suivant:
BdF= 0.05µSv.h-1 (très bas bruit de fond, assez rare)
0.05 * 24 (heures) = 1.2 µSv * 30 (30 jours par mois) = 36 µSv * 3 (3 mois)= 108 µSv soit 0.108 mSv.
La valeur de ton RPL est inférieure à ce chiffre qui ne représente qu'une radioactivité normale, et je crois que les RPL ne peuvent restituer une dose qu'a partir de 0.1 mSv.. bizzard !
Revenir en haut Aller en bas
http://ensosp.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 17:01

bonjour,
il ne me semble pas que le RPL soit sensible à la chaleur ou à la lumière, contrairement aux films photographiques. Par ailleurs pour contaminatorfou2 le seuil d'enregistrement de l'IRSN est maintenant de 50 µSv.
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 17:16

la plus petite valeur non nulle detectée et communiquée est de 0,05 mSv


voir ici le prospectus RPL
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 18:25

Bonzour,

La blouse était bien hors de la salle radio ? tongue

Y a t il eu une deuxième lecture du film ? Y t'il eu un témoin dans le colis de renvoi à l'IRSN ?

Et sinon je suis preneur de la réponse, j'ai une problématique similaire...

klax

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 19:38

quand un dit qu'il a détecté 0,08 mSv, il faut bien voir que c'est 0,08 mSv de plus que le témoin. Comme ce dosimètre n'a pas été stocké à son poste de repos le rayonnement naturel peut explique cette dose:
en france :
rayonnement cosmique=0,3mSv/an
rayonnement émis par la terre=0,45 mSv/an
soit au total =0,1875 mSv sur 3 mois

il suffis que ton dosimètre témoin soit un peut mieux "protégé" du rayonnement naturel, et tu a ton explication.

Pour l'anecdote: quand certaines personnes allaient régulièrement à bord des sous marins, ils avaient reçu moins que le dosimètre témoin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Mer 27 Oct 2010 - 22:59

Bonsoir,

N'oubliez pas quand vous parlez de la radioactivité naturelle qu'elle concerne aussi l'alpha, auquel le RPL est insensible.

Kidou, les chiffres que tu donnes sont-ils pour le gamma ?

Dans ma région, les mesures au radiamètre donnent selon les locaux des valeurs entre 0,08 et 0,15 µSv/h pour le bruit de fond gamma.

En estimant que le témoin était dans un local à bas bruit de fond et le dosi dans la blouse dans un local à haut bruit de fond et en faisant un calcul analogue à contaminator, çà peut coller :
(0.15-0,08)*24*3*30=151,2 µSv
La valeur que donne diabolo est même en-dessous de ce cas limite.

Deux remarques :
-comme quoi le dosi sur le tableau tous les soirs, ça a du bon. Moi le premier, j'ai un mal fou à m'y tenir.
-l'analyse précise du dosimètre par l'IRSN dira quelles gammes d'énergie gamma ont contribuées à la dose, ce qui permettra de le relier ou non au spectre naturel.

BaldaquInfraLimite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Jeu 28 Oct 2010 - 0:22

Bonsoir

Je pense qu'il serait bon de demander une nouvelle analyse précise du dosimètre par l'IRSN.
Il pourra effectivement dire quelles gammes d'énergie X ou gamma ont contribuées à la dose, ce qui permettra de le relier ou non au spectre naturel.
Comme quoi le dosimètre rangé à une endroit spécifique (puisque le tableau n'est plus requis dans la circulaire du 21 avril, me suis fait reprendre sur le sujet donc j'ai pas oublié) tous les soirs, ça a du bon. Surtout avec un dosimètre témoin.
Oui le nouveaux dosimètres (IRSN ou Landaueur) peuvent enregistrer une dose de 50µSv.
Voir une des gazettes qui en parle.
Mais finalement il faut rassurer la personne surtout si elle appréhende une exposition suite à antécédents familiaux si je comprends bien.
Et relativiser cette exposition qui est si j'ai bien compris sur deux mois. Tiens et pourquoi pas trois ? Catégorie A ?

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Sam 30 Oct 2010 - 11:42

KLOUG a écrit:
(puisque le tableau n'est plus requis dans la circulaire du 21 avril, me suis fait reprendre sur le sujet donc j'ai pas oublié)
Bonjour kloug,
je vais enfoncer le clou, puisque ce n'est pas la circulaire qui a supprimé le tableau des dosimètres, mais l'arrêté sur la dosimétrie, à savoir l'arrêté du 30 Décembre 2004 : " Hors du temps d'exposition, le dosimètre est rangé dans un emplacement soigneusement placé à l'abri, notamment de toute source de rayonnement, de chaleur et d'humidité. Dans un établissement, chaque emplacement comporte en permanence un dosimètre témoin, identifié comme tel, non destiné aux travailleurs
et qui fait l'objet de la même procédure d'exploitation que les autres dosimètres.

Le tableau n'est plus une obligation, chez un dentiste par exemple, si le dosimètre témoin et les dosimètres individuels sont stockés dans le vestiaires, c'est OK.
Fred quinaaucunmériteilsortduneanimationduneformationPCRThéoriquefautbienqueçaserveaquellequechosequandmême!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dosimétrie passive ; détection "sans" exposition   Sam 30 Oct 2010 - 11:50

Oh ben oui........
C'est vrai.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
 
dosimétrie passive ; détection "sans" exposition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accès de la PCR aux rapports de dosimétrie passive
» [Divers campagne C.E.P.] LES DOSIMETRES et la RADIO PROTECTION au C.E.P.
» Accès à la dosimétrie
» Démarche d'optimisation de la dosimétrie
» Dosimétrie extrémités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: