Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le capital d'AREVA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le capital d'AREVA   Lun 3 Jan 2011 - 18:12

Bonjour
C'est passé au Journal Officiel du 24 décembre 2010. Il s'agit de l'augmentation du capital d'AREVA.

Arrêté du 23 décembre 2010 approuvant une augmentation de capital de la société AREVA
Par arrêté de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 23 décembre 2010, l’augmentation de capital d’AREVA, décidée par l’assemblée générale extraordinaire d’AREVA le 23 décembre 2010, pour un montant total de 899 999 977,50 euros, par création, d’une part, de 9 230 769 actions de 3,80 euros de valeur nominale au prix de 32,50 euros souscrites par l’Etat français et, d’autre part, de 18 461 538 actions de 3,80 euros de valeur nominale au prix de 32,50 euros souscrites par Kuwait Investment Authority, KIA, agissant au nom de l’Etat du Koweït, est approuvée. Est également approuvée l’augmentation de capital décidée par l’assemblée générale susvisée, réalisée par émission, pour un montant total maximum de 38 312 025,08 euros, d’un maximum de 1 190 924 actions de préférence sans droit de vote de 3,80 euros de valeur nominale chacune au prix de 32,17 euros au profit des porteurs de certificats d’investissement.


Que dire de cette augmentation de capital ? Mon point de vue :
Il faut espérer qu'AREVA restera sous contrôle majoritaire de l’état. Ce dernier est responsable de la sûreté et de la sécurité de la production d’énergie électrique d’origine nucléaire. On est quand même en droit de se poser la question de l’entrée d’un partenaire industriel au capital de ce groupe. Il faudrait surtout que sa contribution conforte un vrai projet favorable à l’emploi au niveau national. Mais AREVA est une société internationale ; alors ...
A suivre donc !

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Ven 1 Avr 2011 - 17:36

Désolé de remonter le sujet mais il est intéressant : De l'entrée de fonds d'investissements (étrangers) au capital de sociétés dites "stratégiques".

Quelques éléments de réponse :

- La dette de l'état français (OAT ou obligations d'Etat) est détenue à 70% par des investisseurs étrangers ; Un exemple : L'OAT à 50 ans (sic) ouverte en 2005 a été souscrite à hauteur de 88% par des non-résidents et à 71% par des fonds privés ; Qu'on le veuille ou non les obligations souveraines ventilent les investissements des Etats bien au-delà de leurs frontières même si l'on peut croire que leur propriété s'arrête aux frontières comme un certain nuage "magique"

- L'exemple d'Areva est typique : Sous la pression des "marchés" et le manque de cash criant - estimation de 10 milliards d'Euros dont 4 pour le démantèlement d'installations obsolètes -, le capital d'Aréva, société Anonyme créée en 2001 suite à la fusion du CEA, de la COGEMA et de Framatome, a fini par s'ouvrir tout récemment au "privé" (l'augmentation de capital date du 27/12/2010 pour environ 15% du capital). A noter que 4% du capital de l'entreprise est actuellement côté en bourse sous la forme de "certificats d'investissements" donc sans droit de vote ; Le fonds Kowetien ayant acheté environ 5% de la sociéte a exigé que le Certificat d'Investissement soit transformé en action ordinaire. A noter que Le CI a perdu 20% de sa valeur suite à l'accident de Fukushima. L'état Français détiendrait toujours environ 75% du capital d'AREVA, 10% en direct et 65% par le biais du CEA.

http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/communiques_27/communiques_2005_477/4_25_967.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Areva
http://fr.finance.yahoo.com/echarts?s=CEI.PA#symbol=cei.pa;range=3m;compare=;indicator=volume;charttype=area;crosshair=on;ohlcvalues=0;logscale=off;source=;
http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/03/28/areva-lance-la-cotation-de-ses-actions_1499412_3234.html



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Sam 2 Avr 2011 - 0:53

Le capital d'AREVA reste et restera français. AREVA doit comme pour EDF ouvrir son capital pour des raisons de réciprocité. EDF, si elle veut vendre de l'électricité en dehors de France, doit ouvrir son capital, de même si elle veut vendre du nucléaire, AREVA doit ouvrir son capital.
Visiblement AREVA et EDF ont un besoin de liquidité important pour soutenir les différents projets : EPR, ITER, gestion des déchets, Réhabilitation des centrales, baisse de la consommations des ménages, reprise économique incertaine...d'autant que les coûts sont sans cesse révisés à la hausse. Les trésoreries ne sont pas inépuisables, et quand les caisses sont vides, on divise le gateau en plus de parts et plus chères (on augmente le capital et on fabrique des actions) pour faire un appel de liquidité....
Cette question du financement posera certainement des problèmes dans le futur car si l'energie nucléaire répond aux besoins ernergétiques du moment, elle pose le problème de la gestion d'installations toujours plus complexes et coûteuses, et des risques qui leurs sont associés, risques qui à leur tour engendrent de nouveaux coûts à mesure que les incidents et catastrophes apparaissent.Il est alors fort probable que les assureurs et réassureurs commencent à prendre des garanties pour se prémunir financièrement d'autres accidents : les primes de risques devraient s'envoler....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Sam 2 Avr 2011 - 12:52

kryptonite a écrit:
EDF, si elle veut vendre de l'électricité en dehors de France, doit ouvrir son capital, de même si elle veut vendre du nucléaire, AREVA doit ouvrir son capital.
Le solde du compte "électricité" de la France n'était que très légèrement excédentaire (chiffre 2010 : 1 Milliard d'Euros contre 2,6 Milliards en 2008), je crois que les investissements et donc l'ouverture du capital vise en fait principalement à acquérir d'autres sociétés ou encore de faire des "alliances stratégiques" qui sont tout sauf vitales.

Tout tient au problème de stockage de l'énergie et particulièrement de l'électricité. Les solutions existent mais elles impliquent des investissements encore plus considérables et en ces périodes de RGPP maigres...

Assez d'accord avec les autres points, la croissance exponentielle des technologies en jeu et des risques qui leur sont associés mériterait un vrai débat.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Sam 2 Avr 2011 - 19:44

Aujourd'hui, nos sociétés modernes, ne posent pas le débat des sciences contemporaines.
Au début de l'air indutrielle et de la mécanisation, il était facile de mettre en place les outils permettant d'assurer un contrôle des machines à vapeur : la recherche portait sur le niveau N et le contrôle s'operait sur le niveau N, de nos jours, on cherche au niveau N, mais comme on provoque des interactions probabilistes au niveau N+1, nous devons rechercher des outils de contrôles au niveau N+1, ce qui devient très coûteux en terme financier et très hasardeux en gestion du risque.
Nous pensons la complexité avec la vision productiviste du 19 ième siècles mais produisons avec la puissance scientifique du 21 ième ! Dans ces conditions les frais de recherche, de mise en chantier et de gestion du risque, ne peuvent qu'augmenter. A terme, on peut se poser la question que posent certains archéologues et anthropologues : savons nous gérer la complexité de l'organisation spatiale, technique et sociale de notre monde ?
Bon j'ai un peu débordé du sujet de départ, mais au final, la maitrise des coûts et le contrôle d'un outil, aussi complexe soit-il, impose cette reflexion .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Mer 6 Avr 2011 - 15:17

C'est une bonne analyse : La fuite en avant de la science, son cloisonnement, le fait qu'elle soit clairement et systématiquement contrôlée par le monde politique et son éloignement grandissant des populations l'amènent à vivre dans un autre monde. Ils quittent la terre en quelque sorte, ils deviennent les nouveaux dieux comme le disait Einstein...

Oops on s'éloigne effectivement un tout petit peu du Topic lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Jeu 21 Avr 2011 - 18:56

Citation :
Que dire de cette augmentation de capital ? Mon point de vue :
Il faut espérer qu'AREVA restera sous contrôle majoritaire de l’état. Ce dernier est responsable de la sûreté et de la sécurité de la production d’énergie électrique d’origine nucléaire. On est quand même en droit de se poser la question de l’entrée d’un partenaire industriel au capital de ce groupe. Il faudrait surtout que sa contribution conforte un vrai projet favorable à l’emploi au niveau national. Mais AREVA est une société internationale ; alors ...
A suivre donc !


Ce serait bien également si les petites luttes intestines entre le CEA et AREVA pouvaient passer dans l'histoire (Il y a quand même une ambiance que je trouve malsaine sur un site propriété CEA -contre son gré ?- et opéré par AREVA -contre son gré ?- )

Pour finir , un petit lien de l"AIEA à ranger certainement au bon endroit
:http://www.slideshare.net/iaea
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Jeu 21 Avr 2011 - 19:39

Pachasansa a écrit:
Ce serait bien également si les petites luttes intestines entre le CEA et AREVA pouvaient passer dans l'histoire (Il y a quand même une ambiance que je trouve malsaine sur un site propriété CEA -contre son gré ?- et opéré par AREVA -contre son gré ?- )
Ca c'est pas pour demain... Et pas qu'un site Cad, Marcoule,...
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Jeu 5 Mai 2011 - 15:15

AREVA n'est pas responsable de la sureté de la production d'energie electrique.
AREVA n'a pas a prévoir le montant du démentellement des centrales nucléaires existantes.

Loi du 10 Aout 84
C'est bien EDF qui méritent de ne pas être privatisé majoritairement, et ne pas laisser la possibilité à d'autres exploitants de s'implanter en France.
D'accord avec Kriptonite sur la problematique Production/sûreté, mais j'ajouterai que nous sommes passé a une phase beaucoup plus alarmante avec un aspect trés "marketing" de nos élites, la sous-traitance des risques ceci a beaucoup de niveau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Jeu 5 Mai 2011 - 22:16

Les provisions s'applique aux INB dont fait partie , la Hague , Georges Besse I et II , Malvesi etc ,etc

Je ne parle même pas des mines dont même celles qui n'étaient pas dans son giron lui ont échu en terme de surveillance et de remise en état ..


et AREVA , c'est -encore - 80 % le CEA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le capital d'AREVA   Lun 9 Mai 2011 - 14:41

Reprenons les termes du début:

"Il faut espérer qu'AREVA restera sous contrôle majoritaire de l’état. Ce dernier est responsable de la sûreté et de la sécurité de la production d’énergie électrique d’origine nucléaire."

Ma réponse est en relation avec cette affirmation.

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
 
Le capital d'AREVA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Le capital régional et coopératif Desjardins
» Une proposition "Capital" pour les consommatrices de soja
» Capital - Je mange équilibré, ils s'enrichissent
» Les poussettes dans Capital ce soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: