Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Sam 9 Jan 2010 - 0:47

Bonsoir,

Ce lien envoie vers un article de Rue 89 sur la possibilité de valoriser les déchets nucléaires, tout du moins de faciliter l'emploi de rayonnements ionisants dans la vie quotidienne.

Je suis curieux de connaitre l'avis de l'ASN sur le sujet...ainsi que le votre bien entendu... study

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Sam 9 Jan 2010 - 11:05

Voila bien un sujet qui m'agace !
Pourquoi. Parce qu'il n'y a aucun chiffre, aucune valeurs de dose ou d'activité.
On parle "dans le vide" sur des principes en oubliant qu'il y a de toute façon de la radioactivité dans la nature.

Les industriels du ciment, très intéressés
Aucune dérogation n'a été accordée pour l'instant, et « l'idée n'est pas de pousser les dérogations », jure le ministère de l'Environnement.


Et c'est vrai !

David Landier, directeur des activités industrielles et du transport à l'ASN :
« On a eu es contacts officieux, par exemple en vue de faire du ciment bombardé par des neutrons, car la radioactivité permet un dosage très fin du ciment, ou pour le déminage ou la détection de bagages. Il est probable que des demandes officielles nous parviendront prochainement. »


SODERN avait envoyé un dossier sur ce sujet. Il y avait des activités résiduelles inférieures au becquerel par gramme (dans mon souvenir).

L'Autorité de sûreté jure qu'elle évitera la banalisation des dérogations et dira toujours qu'« il vaut mieux préférer une méthode n'utilisant pas de rayonnements ionisants si elle existe pour produire ce bien. »
Vrai

L'ASN avait d'ailleurs renoncer à ce que SOCATRI valorise des déchets très faiblement contaminés pour une netreprise qui fabriquaient des pelleteuses mécaniques (l'enreprise FEURSMETAL). Ce sont les associations écologistes qui ont fait échouer la chose.

Et les déchets nucléaires, seront-ils « valorisables » ?
Pour Corinne Castagnier de la Criirad, le pire est à craindre avec le démantèlement à venir des centrales nucléaires, dont nombre de matériaux pourraient être jugés « valorisables », donc pas considérés comme des déchets au sens de la loi de 2006 sur les déchets radioactifs :
« Normalement, c'est l'Andra (Agence nationale de gestion des déchets radioactifs) qui s'occupe du devenir des déchets, y compris ceux qui sont dits faiblement radioactifs, comme les gravats, les métaux…
Nous craignons que ce qui est valorisable ne soit plus considéré comme déchet au sens de la loi de 2006, et que cela ouvre la porte à l'exposition d'un grand nombre de personnes à une radioactivité non naturelle. A faibles doses, le risque est faible mais pas nul.
L'Autorité jure qu'elle sera « transparente » et s'opposera à l'introduction de déchets nucléaires dans des objets de consommation ou de construction. La Criirad juge au contraire que : « Lorsqu'une centrale sera démantelée, des tonnes de plomb légèrement radioactif ou des gravats pourront être utilisés sur le domaine public, parce que valorisable. »
Une pétition contre le recyclage de déchets nucléaires dans le domaine public devrait bientôt être mise en ligne… sauf si, lundi, les ministères reculent ou que le Conseil d'Etat retoque l'arrêté.


Il n'y a pas que les centrales nucléaires dans la vie. Prenons le cas du CERN qui "entrepose" 90 tonnes de métaux nobles qui ont été légèrement activés. Même si le CERN n'est pas une INB aus sesn réglementaire du droit français, il n'empêche qu'il ne peut pas évacuer ses déchets côté français dans une filière classique. C'est comme si c'était des déchets nucléaires.
Alors que pour beaucoup il y avait des périodes courtes et que l'activité résiduelle est inférieure au becquerel par gramme !!!

Alors dans ce genre de débats il faudrait quand même que les personnes se prononcent en ayant les éléments techniques (mesures, valeurs) pour juger de la pertinence du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Sam 9 Jan 2010 - 18:36

^^

Comment énerver notre Grand Klown ?

En voulant étoffer la rubrique actualité, je n'ai trouvé que des sujets tels que celui là. Sans vouloir pas parler de faire du sensationalisme, la majorité des articles sont rédigés sans chiffres ou détails techniques car les gens ne les comprendraient pas, n'auraient pas les outils pour les étudier. Du coup je me pose sérieusement la question de laisser une rubrique info sur le site en dehors des flux RSS que nous n'avons pas à gérer.
D'une, cela nous permettrait de gagner du temps. De deux, nous pourrions apporter un éclairage sur l'actualité quand les gens nous demandent de le faire. Les actus intranet seront plus efficaces et pertinentes, idem pour le décryptage de l'actu.

Je met en forme mon idée, n'hésitez pas à vous manifester si ça ne vous convient pas.

Et sinon, je rejoins Kloug dans son avis, il devrait être possible de parler nucléaire et d'enlever le tabou autours du mot déchet sans que les gens disent que "le nucléaire c'est maaaaaaaaaal".
D'où un décryptage au cas par cas, sinon on est pas sorti...

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Sam 9 Jan 2010 - 21:10

Mais l'idée de prendre un article mal fagoté (sans valeurs et sans chiffres) est un exercice intéressant pour nous et nos lecteurs.
Cela pour montrer comment les médias se laissent manipuler.
Dommage d'avoir enlevé au moins les photos de notre premier ministre sur le chantier de l'EPR avec sa belle veste EDF,, transformée en veste sans logo sur les intranets d'AREVA.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Sam 9 Jan 2010 - 22:19

attends, je n'ai pas fini... Wink

je compte bien mettre en avant certaines infos, c'est le point presse que j'enlève, les anecdotes et autres petits points interressant resteront...

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Lun 11 Jan 2010 - 21:21

Klax a écrit:

Comment énerver notre Grand Klown ?

Attention, ce qui va suivre peut heurter la sensibilité des plus KLOUG d'entre nous:
Toujours sur le même sujet, un article de Noria Ait-Kheddache du site de l'express daté de ce jour (11/01/2010)

Des objets radioactifs
Un arrêté ministériel autorise, depuis mai, l'utilisation de déchets faiblement radioactifs dans la fabrication d'objets usuels de grande consommation (montres au radium, réveils, carreaux en céramique). Quatre ministères: Santé, Écologie, Logement et Économie) ont pris cette décision contre l'avis de la CRIIRAD (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité). L'autorité compétente en matière de nucléaire avait pourtant émis un avis défavorable. Par ailleurs, dès 2002, le Code de la Santé publique avait interdit d'utiliser des substance radioactives dans la composition d'objets de consommation. L'autorité CRIIRAD s'étonne alors que que les métaux, plastiques, gravats... issus d'anciennes installations nucléaires pourront servir à la fabrication de ciment ou d'acier, mais également pour la construction de maisons, voitures, bateaux, vélos.. "Ce nouvel arrêté pose des problèmes de santé et d'environnement, indique la Criirad qui dénonce un arrêté "en contradiction avec la lutte contre la présence de radon, gaz radioactif naturel et nocif, dans les habitations."


Vous savez donc maintenant que la CRIIRAD et la nouvelle autorité.... et que l'addition de radionucléides est tout à fait comparable a la problématique du Radon.

Concernant ce qu'avait raporté KLOUG, a savoir: David Landier, directeur des activités industrielles et du transport à l'ASN :
« On a eu es contacts officieux, par exemple en vue de faire du ciment bombardé par des neutrons, car la radioactivité permet un dosage très fin du ciment, ou pour le déminage ou la détection de bagages. Il est probable que des demandes officielles nous parviendront prochainement.
»
SODERN avait envoyé un dossier sur ce sujet. Il y avait des activités résiduelles inférieures au becquerel par gramme (dans mon souvenir).

oui c'est vrai et même parfois bien inférieur. Et c'est un dossier que je connait très bien, la SODERN faisant parti des dossiers que je suis au DSND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Lun 11 Jan 2010 - 21:38

PPPPFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !
Ce n'est pas médiamétrie plutôt médiamer....ique
KLOUGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"   Lun 11 Jan 2010 - 22:40

bonsoir à tous,

et oui, une fois de plus les terribles mot "radioactivité" et "nucléaire" ont été prononcés. Il serait plus que temps que les médias fassent de l'information non catastrophique. Le nucléaire fait peur. Pourquoi ? Plusieurs raison peuvent étre mises en avant:

-la première peur du nucléaire vient des applications militaires. L'existence des bombes atomiques implique pour le public que le nucléaire peut exploser, sans aucunes connaissances des conditions de criticité, de paramètres géométriques et j'en passe...

-la deuxième découle de la première, le nucléaire était connu essentiellement pour ses application militaires (j'exagère un peu, mais à peine). ce qui impliquait une certaine culture du secret. Et psychologiquement pour le grand public, nucléaire = on nous cache des choses.

-troisième facteur, la complexité des différent phénomènes nucléaires qui ne les rendent pas facilement accessibles au grand public et au médias

- quatrième point la responsabilité de certaines associations dites "indépendantes" (indépendantes de quoi?) qui tirent les signaux d'alarme à tout va, mais sans étayer rigoureusement et scientifquement leurs points de vues.

-cinquième point qui me parait essentiel et qui à mon avis est un erreur, c'est l'introduction du principe de précaution dans la constitution. Cette idée au demeurant incontournable de l'exeercice démocratique a été complètement dévoyée. En effet, l'idée de base était (quelquesoit le domaine d'ailleurs) qu'il fallait prendre les précaution pour rendre le risque aussi faible que possible. Et on l'a transformé en "ne prenons aucun risque". Donc on assiste à une succession d'ouverture de parapluie qui empèche une certaine sérénité dans les différents débats.

Pour finir une petite anecdote, il y a un peu plus de 20 ans quand on a installé les premiers IRM, les panneaux dans les hopitaux indiquaient "résonnance magnétique nucléaire", on a supprimé le mot nucléaire, car il faisait peur aux gens et ces derniers refusaient l'examen. Depuis le mot a été enlevé et tout le monde veut des IRM. La force de certains mot est impressionnante, ainsi que la façon que peuvent avoir certains de l'utiliser (j'appelle ça du terrorisme intellectuelle).

Le pire reste notre nuage de Tchernobyl qui s'est "arrêté aux frontières", ainsi que l'avait dit N.Mamère, et qui valut tant de désagrément au Pr. Pellerin.

Donc autant dire qu'il reste du boulot et de la pédagogie pour faire comprendre aux gens que le nucléaire : oui, mais pas n'importe comment.

PPJ
Revenir en haut Aller en bas
 
Tiré de la presse : "Bientôt de la radioactivité dans nos objets de consommation ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "la fleur de souci plonge dans l'eau de diamant"
» CL B'Bies marque "Bientôt Maman"
» Téléphonie mobile : les frais de "roaming" bientôt supprimés en Europe ?
» Un parc d'attraction "bientôt" chez nous...
» "Les livres, c'est bon pour les bébés !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: