Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Mer 23 Fév 2011 - 19:13

Bonjour,

Est-ce quelqu'un saurait m'expliquer les LDO et LDO.h pour mise en application sur une balise de surveillance de la contamination atmosphérique (du style Edgar, BABA4, etc...), et notamment comment régler les seuils S1 et S2.

Pour mémoire, il me semble que le seuil S1 se régle sur des LDO.h (au plus proche de la LD) afin de voir rapidement une contamination (Bq.m-3/h). Et le seuil S2 (Bq.m-3)en fonction du zonage (contamination) que l'on souhaite surveiller (1 RCA,...).

Je souhaite fixer des seuils pour alpha Pu/U et beta/gamma pour les PA/PF (Co60, Cs137...)

Merci.
Un TR qui ne sais plus grand chose ! No
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Mer 23 Fév 2011 - 20:05

Bonsoir
LDO et LDO. ressemblent à des appellations CEA du sud ou je me trompe...?
Fini tout ça (enfin en principe).
Nous avons adopté le RCA repère en concentration atmosphérique et les réglages des seuils de zone sont précisés dans les règles générales de radioprotection du CEA (chapitre 14 que faire en cas d'alarme) mais pas les seuils de régleage d'alarme des balises.
Après chaque centre qui a soit disant SA spécificité fait que les réglages peuvent être différents. Le jour où nous travaillerons de manière homogène... Bref !
Du coup on peut parfaitement adopter, en accord avec le service compétent en radioprotection, des régleages de seuils qui serait la limite de détection pour le seuil S1 (attention au temps de réponse notamment dans le cas de la mesure alpha seule) afin de voir rapidement une contamination et la valeur de 1 RCA pour le seuil S2.
Le régleage en fonction des Bq.m-3 ou des Bq.m-3.h-1 dépend surtout du type de balise et de son algorithme de traitement.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Mer 23 Fév 2011 - 20:13

bonsoir,
kloug j'ai du mal à comprendre ta drenière phrase :
et notamment "Le régleage [...] ou des Bq.m-3.h-1 ...".
En effet il me semble que les Bq/m3 sont des valeurs instantanées assimilables à des µSv/h , du coup je ne vois pas ce que représentent les Bq/m3/h ?
à moins d'une erreur de frappe et tu as voulu écrire (Bq/m3).h soit l'intégrale de Bq/m3 et donc assimilable à des µSv ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Mer 23 Fév 2011 - 20:36

Bonsoir
Dans les algoritmes de traitement des balises (au moins ceux que j'ai pu étudier comme la BFSA, la BFSB, la BMA, la balise EDGAR, la balise Monica - je vous fais grâce de tous les acronymes, ça n'est pas très important), les seuils d'alarme pouvaient être réglés selon une mesure instantanée de l'activité volumique (Bq.m-3) ou selon l'acroissement de cette activité en fonction du temps et donc des Bq.m-3.h-1. C'était fonction du modèle. En fait ces appareils mesuraient dans le dernier cas, la pente d'acroissement de la droite.

A titre d'exemple à t = 60 s Av = 100 Bq.m-3 et à t = 120 s Av = 400 Bq.m-3.
Ce qui fait qu'en une minute l'acroissement était de 300 Bq.m-3. D'où un acroissement de 18000 Bq.m-3 par heure .
Si c'était constant il n'y avait pas de changement (exemple une fuite constante sur une boiîte à gants).
S'il y avait des variations alors l'algorithme en tenait compte et l'alarme pouvait varier.
Exemple à t = 180 s Av = 5000 Bq.m-3. La pente avait varié et (si on continuait sur ce rythme là) on aurait eu très vite une activité volumique importante

Et toujours selon le modèle le régleage pouvait prendre en compte un ou l'autre ou les deux paramètres.

Une des balises environnement (débit 60 m3.h-1) avait cette particularité, un réglage d'alarme selon l'activité volumique instantanée et un réglage selon la vitesse d'acroissement de l'activité volumique. Il n'y avait pas d'erreur de frappe.

Tout ça date peut-être un peu avec les progrès de l'informatique et de l'életcronique. Mais nous avons encore des appareils comme ceux là implantés dans les installations.
C'est vrai que l'on ne les change pas tout les jours. A l'époque (une quinzaine d'année) un capteur de ce type coutait pas loin de 100 000 francs.
KLOUG


Dernière édition par KLOUG le Mer 23 Fév 2011 - 20:55, édité 1 fois (Raison : exemple numérique ajouté)
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Mer 23 Fév 2011 - 21:19

Merci Kloug pour ces infos.

Je me rappel que sur le système informatique VD qui pilotait les Edgar, il était possible de régler un seuil en LDO.h (désolé pour ces acronymes sudistes) pour voir les variations de la pente (variation de contamination volumique dans le temps). On m'avait expliqué grosso-modo la subtilité de l'algorithme, mais j'ai tout oublié.

Donc, en résumé si j'ai bien compris, soit je paramètre S1 et S2 sur des seuils en Bq.m-3, soit je paramètre S1 en Bq.m-3/h (surveillance alpha par exemple) et S2 en Bq.m-3.

Je vais quand même relire les RGR et revoir tout cela à tête reposée. Je repasserai à l'occasion.
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Ven 25 Fév 2011 - 16:51

Bonjour,

Les appareils de contrôle atmosphériques fonctionnent soit en RCA, LDO, LMA, etc soit en RCA.h, LDO.h, LMA.h, etc.

Ce qui signifie que pour les nouvelles générations, tu raisonnes en RCA ou LDO ou LMA ou .... qui représente la dérivée sur une courbe (temps en abscisse et LDO en ordonnée).

Autrement, pour les appareils d'ancienne génération, tu raisonnes en LDO.h qui représente l'intégrale sur une même courbe (tu peux grâce à un coefficient de conversion transposer les Bq en LDO.h ou l'inverse si tu veux t'amuser).
- (Bq . m-3) . h = LDO . h
- Sachant que l'appareil prélève un volume par unité de temps, tu retrouves :
[LDO . h] . (m3 . h-1) = [(Bq . m-3) . h] . (m3 . h-1) = Bq

Comme l'appareil "bête" lit des impulsions par secondes (Bq après prise en compte des rendements), tu obtiens ton nombre de LDO.h

J'espère avoir contribué à éclaircir et non embrouillé la notion de LDO . h et LDO,

Dédé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Sam 26 Fév 2011 - 8:24

didounet a écrit:
Bonjour,

Les appareils de contrôle atmosphériques fonctionnent soit en RCA, LDO, LMA, etc soit en RCA.h, LDO.h, LMA.h, etc.

Ce qui signifie que pour les nouvelles générations, tu raisonnes en RCA ou LDO ou LMA ou .... qui représente la dérivée sur une courbe (temps en abscisse et LDO en ordonnée).

Autrement, pour les appareils d'ancienne génération, tu raisonnes en LDO.h qui représente l'intégrale sur une même courbe (tu peux grâce à un coefficient de conversion transposer les Bq en LDO.h ou l'inverse si tu veux t'amuser).
- (Bq . m-3) . h = LDO . h
- Sachant que l'appareil prélève un volume par unité de temps, tu retrouves :
[LDO . h] . (m3 . h-1) = [(Bq . m-3) . h] . (m3 . h-1) = Bq

Comme l'appareil "bête" lit des impulsions par secondes (Bq après prise en compte des rendements), tu obtiens ton nombre de LDO.h

J'espère avoir contribué à éclaircir et non embrouillé la notion de LDO . h et LDO,

Dédé

c'est bien ce que je pensais (voir mon post précédent) et donc la notion de (Bq/m3)/h n'intervient pas et seul les notions de (Bq/m3)*h et de sa dérivé Bq/m3 existent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Sam 26 Fév 2011 - 10:29

Bonjour,

Ravi d'avoir participé à l'éclaircissement. Effectivement ce qui est important pour le "vieux" matériel est de comprendre la notion d'intégrale. Les LDO multipliés par des heures et que la LDCO.h = coefficient(propre à chaque appareil) . Bq

Cordialement

Dédé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti   Lun 28 Fév 2011 - 10:42

Bonjour
Bon ben j'ai la mémoire qui flanche... c'est tout ce que je peux dire..
Ouhlalala.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
 
LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LDCA/RCA, LDO, LDO.h et tutti quanti
» De la part de C.helene
» Ciao tutti!
» Ciao a tutti
» traduction : Il valore delle idee, che sono di tutti e non costano niente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Contaminamètres - Mesures de contamination atmosphérique et surfacique-
Sauter vers: