Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

En PRATIQUE
Catégorie A
0%
 0% [ 0 ]
Catégorie B
75%
 75% [ 6 ]
Catégorie Non-Exposé
0%
 0% [ 0 ]
Ne rentre pas.
25%
 25% [ 2 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 17:52

Bonjour,

J'aimerai vos avis experts sur le cas d'école suivant.

La PCR apprend qu'une personne va entrer en zone réglementée sans qu'elle n'ait pu faire au préalable l'étude de poste permettant d'estimer son exposition, même si a priori celle-ci est faible. Par exemple elle sera plus éloignée de la source que des personnes classées catégorie B.


Je connais la réponse réglementaire, ce qui m'intéresse plus ici est la gestion du quotidien de la PCR débordée sur le temps et les tâches :

- je n'ai pu faire l'étude de poste, je la classe cat A en attendant d'avoir pu affiner la dose prévisionnelle.
- je la classe cat B par rapport à l'étude de poste connue surestimant le risque.
- je la classe cat NE (non exposée) pour avoir des seuils d'alerte bas sur la dosimétrie opérationnelle.
- je ne la classe pas et l'empêche de rentrer en zone, le chef d'établissement me vénère et avalisera ma décision.

Je m'attend à des réponses différentes selon les secteurs d'activité, mais compte sur vous pour détruire mes préjugés et argumenter si vous le souhaitez vos votes. Par contre inutile de jouer les rigoureux si ça ne correspond pas à ce que vous faites en pratique.

Merci d'avance de vos contributions,
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 18:17

Si la personne n'a rien a y faire si ce n'est satisfaire sa curiosité, c'est clair, pour moi elle ne rentre pas.
Si c'est une visite technique :
- médecin du travail,
- responsable hygiène et sécurité,
- détenteur de l'autorisation (chef d'établissement),
- technicien responsable matériel pour prévoir des améliorations, des transformations,
là je laisse rentrer en personnel NE, à deux conditions :
- il doit toujours être porteur d'une dosimètre opérationnelle,
- il doit toujours être accompagné d'un catégorie B, mais si possible de la PCR,
Bref, c'est ainsi que l'on procède et en plus, nous avons toujours deux dosimètres passifs non nominatif, pour nos éventuels visiteurs, que l'on envoie le jour même au traitement si la dosimétrie opérationnelle affiche quelque chose.
Skat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 18:20

Hello skat,
Je n'imaginais pas une entrée en zone sans dosimétrie, bien qu'à mon avis cela existe encore, mais par exemple si tu crées un compte dosimétrique (passif et/ou actif) , il te faut préciser la catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 18:28

Pour moi elle ne rentre pas...sauf si, après prise de renseignement je peux en savoir plus sur ce qu'elle va faire exactement...mais dans tous les cas, cette personne devra montrer patte blanche (VM, film, dosi op...).
Mais comme le dis Skating: si NE (hormis visite ponctuelle et encadrée + film visiteur) cette personne à rien à faire en zone réglementée.

Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 18:30

deedoff a écrit:
Pour moi elle ne rentre pas...sauf si, après prise de renseignement je peux en savoir plus sur ce qu'elle va faire exactement...mais dans tous les cas, cette personne devra montrer patte blanche (VM, film, dosi op...).
Mais comme le dis Skating: si NE (hormis visite ponctuelle et encadrée + film visiteur) cette personne à rien à faire en zone réglementée.


Zone réglementée: Surveillée ou contrôlée ?
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 18:42

OK Balda,
Je n'avais pas tout saisi. Mais de toute façon, même si tu n'as pas encore fait ton étude de poste, tu as une idée des DD ou il doit aller et deux ou trois mesures ce n'est pas très long à faire ; donc moi d'entrée je le mettrais en B comme les autres quitte à le mettre en mensuel pour le début tant que l'étude de poste n'est pas faite et de toute façon avec une dosimétrie opérationnelle.
Mais attention, ma réaction, n'est pas réglementaire, mais je vois ça avec nos débit de dose des TP qui ne sont jamais extraordinaires ; si il s'agissait de gammagraphie avec des sources de cobalt de 7.5 TBq (200 Ci pour Kloug), il est évident que je ne laisserais rentrer personne, non classé en catégorie A, en zone.
Ta question n'est pas évidente, tout dépend des risques ; de toute façon si tes autres techniciens sont B, lorsque tu vas faire ton étude de poste, à moins que tu puisses la faire tout seul, mais si non, tu vas bien la faire avec des B ; donc moi je le mettrais en B.
Skat (qui n'a pas de gâteau de riz)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 19:43

Bonsoir

Je donne les devoirs du week-end : relire la circulaire DGT/ASN du 21 avril 2010

Par rapport à la question
La PCR apprend qu'une personne va entrer en zone réglementée sans qu'elle n'ait pu faire au préalable l'étude de poste permettant d'estimer son exposition, même si a priori celle-ci est faible. Par exemple elle sera plus éloignée de la source que des personnes classées catégorie B.
Déjà est-ce que cette personne est là pour : la journée, le mois, l'année, en CDI ???

Parce que dans le cas d'une entrée exceptionnelle les moyens sont maintenant prévus.. Vous m'obligez à répeter, bon je répète :
Page 18
2.6.8 Travailleur non classé accédant occasionnellement en zone réglementée
Un travailleur dont l’intervention ne modifie pas notablement les conditions d’exposition peut accéder de manière occasionnelle à une zone réglementée sans être classé ni faire l’objet d’un suivi dosimétrique de référence si l’employeur :
- a évalué préalablement les doses susceptibles d’être reçues ;
- s’est assuré que leur cumul avec d’autres doses éventuellement préalablement reçues demeure inférieur à 1 mSv sur les 12 derniers mois glissants ;
- a mesuré les doses effectivement reçues lorsque ce travailleur intervient en zone contrôlée (R. 4451-11 3°) au moyen notamment d’une dosimétrie opérationnelle.
Grande clarification là aussi.
C’est ce que nous faisions avec nos « ni A ni B » au CEA. Enfin une liste de mesures exhaustives et suffisantes pour protéger un travailleur non catégorisé accédant en ZR !
Mais ce qui n’est pas précisé c’est si l’employeur est tenu de faire faire l’évaluation par une PCR, et donc s’il est tenu d’en avoir une (Tous ses salariés peuvent être non Catégorisés !) et comme le travailleur n’est pas tenu d’avoir eu une formation ou une information (cf paragraphes précédents) il serait utile de préciser qu’il DOIT IMPERATIVEMENT ETRE ACCOMPAGNE d’une personne catégorisée connaissant le poste de travail. Il devra donc avoir un dosimètre opérationnel en zone surveillée et contrôlée.


Maintenant si cette personne va être affectée dans ce service pendant un bon moment, on peut commencer à se réferer aux études de postes équivalents.
Je voudrais vous faire remarquer que étude de poste ne signifie pas études individuelles !
Si quelqu'un occupe un poste équivalent avec un temps de présence équivalent, calez vous sur cette étude là et classez la personne qui va entrer comme la précédente.

Du coup je ne réponds pas au sondage car pour moi la question n'est pas suffisamment précise et que la réponse peut varier selon d'autres personnes occupant un poste équivalent et un travail équivalent.

KLOUG

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 20:51

Merci de bien lire la question.
Ce n'est pas le rappel de la réglementation qui m'intéresse ici, mais ce qui se pratique.

Si tu peux te tenir aux textes, qui réclament du préalable, et ne peux justement faire du préalable, il te faut choisir 'ne rentre pas'. Mais je ne pense pas que c'est le seul cas qui devrait remonter.
Si tu sais combien la personne va prendre en une journée, combien de temps elle va rester, l'étude de poste est quasi-faite, de même si je donne un exemple d'industrie ou de médical, pour ne citer qu'eux, j'ai bien peur d'enfermer le débat sur les pratiques réelles ou supposées d'un secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 21:10

Je reste sur ma position : question pas suffisamment précise.
Pour notre cas si quelqu'un occupe le même poste sur grosso modo le même temps d'exposition et que cette personne est classée en tel ou tel catégorie, qu'il y a déjà eu une étude de poste et bien le nouvel arrivant sera dans la même catégorie et autorisé à entrer.
Nous avons rarement des cas à traiter au dernier moment de nouveau type de poste, désolé.
Nous essayons d'anticiper au maximum ces cas.
Mais c'est vrai que nous avons un service compétent en radioprotection avec pas mal de gens pour s'occuper de radioprotection.
J'espère que cette réponse est suffiamment pratique.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 21:33

Bonsoir,
pas simple, pas simple scratch
Si le nouvel arrivant est vierge de toute exposition professionnelle, il pourrait entrer en zone réglementée en tant que travailleur non exposé (on a une marge dosimétrique) si on reste dans des ddd acceptables...
Le fait de vouloir classer le nouvel arrivant en catégorie A ou B sous entend une visite médicale préalable, avec en amont, transmission d'une fiche d'exposition au médecin du travail, non?
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 21:52

là, je rejoins Fred par rapport à la visite médicale.
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Ven 4 Mar 2011 - 22:04

Je reprends aussi l'argument sur l'aptitude médicale toujours pour quelqu'un qui va être présent pendant un certain temps (CDD ou CDI).
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Sam 5 Mar 2011 - 8:44

Bon je donne mon avis aussi (mais je suis pas sur qu'il te convienne balda):
Dans l'industrie (INB), le SPR connait radiologiquement parlant les lieux ou il travail.ainsi que l'ordre de grandeur de l'exposition des gens avec lesquels il travail.
donc quand tu dit qu'à priori l'exposition va être faible, cela signifie pour moi que la PCR a fait le rapprochement avec un poste existant, et donc l'étude associé. donc pour moi il peut donc classer la personne par rapport à l'étude de poste connue.

Nota: Je n'imagine même pas qu'un PCR (en INB du moins) puisse autoriser une personne à accéder en zone sans avoir une bonne idée des doses quelle va recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Sam 5 Mar 2011 - 9:32

Pour la visite médicale, je suis complètement d’accord avec Fred.
Les seuls cas, où l’on ne commençait pas par là, étaient ceux de mon premiers post, c'est-à-dire une visite technique ponctuelle, avec dosimètre opérationnel et passif visiteur plus accompagnement.
Lorsque qu’il s’agissait de travailleur, alors là nous n’avons jamais dérogé, c’était, pas forcément dans l’ordre suivant la disponibilité des intervenants (médecin du travail, PCR et livraison des dosimètres passifs), mais en général :
- formation ou sensibilisation à la radioprotection et au transport de matière dangereuse classe 7,
- visite médicale,
- commande de dosimètres passifs,
Et ceci au départ aussi bien pour les CDD que les CDI.
Il nous est arrivé plusieurs fois de faire la formation et de commander des dosimètres passifs, parce que la PCR était disponible, puis le médecin a mis son véto ; bon ce n’est pas très grave.
Par contre une seule fois, un CDI, formé, équipé de ses dosimètres passifs ayant son rendez vous à la médecine du travail pour la semaine suivante, a été envoyé sur chantier avec un gammadensimètre (donc sans visite médicale), par un cadre zélé en manque de personnel et sans avoir prévenu la PCR. Evidemment le jeune a eu un accident de la circulation.
Je n’ai jamais vu ma Direction aussi paniquée et mal à l’aise.
Cette connerie a tout de même servi, comme beaucoup de conneries.
Il a été constaté que les CDI étaient en général des jeunes (souvent des étudiants en été) et que leur taux d’accident était très nettement supérieur à celui des employés un peu plus âgés. Donc la direction a décidé depuis bien des années que :
- les vacataires ne manipuleraient plus d’appareils contenant des sources,
- que l’utilisation des voitures pour aller sur chantier ne serait autorisée que pour les jeunes ayant plus de deux ans de permis de conduire,

Maintenant si le nouveau est en phase avec ce que je viens de décrire précédemment et si le poste qu’on lui propose est similaire à un poste de B, il sera classé catégorie B aura une dosimétrie opérationnelle et sera en compagnonnage avec un technicien confirmé au moins une journée.
D’ailleurs il y a trente ans, tout le monde chez nous était A. Ce n’était pas justifié, lourd et cher. Depuis une vingtaine d’année tous les techniciens environ 15 à 18 suivant les années ont été passé en B et sont en dosimétrie passive trimestrielle, plus dosimétrie opérationnelle. Seul un technicien et la PCR sont resté A pour la manipulation des sources non scellées et pour une éventuelle intervention, si un de nos appareils avait eu un accident.
Skating
Revenir en haut Aller en bas
Kilimikou
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Sam 5 Mar 2011 - 14:05

baldaquin a écrit:
La PCR apprend qu'une personne va entrer en zone réglementée sans qu'elle n'ait pu faire au préalable l'étude de poste permettant d'estimer son exposition, même si a priori celle-ci est faible. Par exemple elle sera plus éloignée de la source que des personnes classées catégorie B


Pour moi, la réponse est là.
La personne rentre en zone réglementée donc PERSONNEL EXPOSE (ou susceptible de l'être)

La personne occupe un poste plus éloigné de la source qu'un catégorie B donc CLASSEMENT EN B car la dose reçue sera forcément plus faible (à temps de travail identique bien sûr Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Sam 5 Mar 2011 - 15:14

Bonjour
Kilimikou a écrit:
Pour moi, la réponse est là.
La personne rentre en zone réglementée donc PERSONNEL EXPOSE (ou susceptible de l'être)
Pour moi ce n'est pas lié et pas automatique. Ce n'est d'ailleurs pas écrit comme cela dans la réglmentation.
Cela dépend de bien d'autres crtières (entrée exceptionnelle, occasionnelle si vous préférez, type de zone réglementée).

Et puis tient, allez je me lâche cet après-midi !
Je vais prendre mon cas personnel. Je suis professionnellement classé NE (non exposé) et pourtant cela ne m'empêche pas d'entrer même en zone orange (je suis CDI) si mon travail d'inspecteur nucléaire le réclame. Mon étude de poste montre à l'évidence que j'entre très rarement en zone réglementée et que je n'ai pas besoin d'être un personne exposée, même si j'entre en zone orange.

Je reviens encore une fois sur le fait que classer une personne permet d'exercer une surveillance médicale pour les celles entrant en zone réglementée. On peut ainsi suivre d'éventuelles maladies professionnelles. Parce si on s'en tient aux bilans dosimétriques et à titre d'exemple je vous demanderai de réfléchir sur le seul cas de la radiologie en France :
115054 personnes suivies dosimétriquement
90755 en dessous du seuil de détection d'exposition (soit 78,9 %)
21899 en dessous du seuil de 1 mSv (la limite d'exposition du public !) (soit 19 %)
Ce qui fait 97,9 % des personnes exposées en dessous de 1 mSv.

Et c'est bien la crainte de nombreuses personnes de voir du personnel "déclassé" et tout cela prouvé par des études de postes ( Et pour mettre les pieds dans le plat : est-ce que les études de poste servent finalement à autre chose que de faire une fiche - réglementaire, attention ! - dans certains domaines, sachant qu'elles ne sont pas traduites par un classement réel).
Par contre et j'insiste, garder du personnel classé permet d'exercer un meilleur suivi médical et également après les cessations d'activité (puisque certains effets sont tardifs).

Si j'en reviens encore à la question de départ quand vous avez un nouvel arrivant (CDD ou CDI, je mets à part le cas de l'entrée exceptionnelle), il va bien avoir un métier, une fonction probalement déjà exercer par une autre personne dans la structure.
Si il est apte médicalement rien n'empêche d'appliquer la même étude de poste qui a été aite pour ceux déjà en place et classer ce nouvel arriavnt selon les mêmes critères.

Je vous signale aussi, pendant qu'on y est, que la fiche d'exposition et onc l'étude de poste doivent être revues après des modifications.
Si c'est le cas du nouvel arrivant par rapport à ceux déjà là, à vous de vérifier l'étude précédente et l'aménager en cas de besoin.

Je rejoins les déclarations d'autres klowns.
Comme le dit Skating (qui ne dit pas toujours des bêtises) :
Maintenant si le nouveau est en phase avec ce que je viens de décrire précédemment et si le poste qu’on lui propose est similaire à un poste de B, il sera classé catégorie B aura une dosimétrie opérationnelle et sera en compagnonnage avec un technicien confirmé au moins une journée.
Comme le dit Kidou
Dans l'industrie (INB), le SPR connait radiologiquement parlant les lieux ou il travaille, ainsi que l'ordre de grandeur de l'exposition des gens avec lesquels il travaille.
Donc quand tu dis qu'à priori l'exposition va être faible, cela signifie pour moi que la PCR a fait le rapprochement avec un poste existant, et donc l'étude associée. Donc pour moi il peut donc classer la personne par rapport à l'étude de poste connue.


Allez je stoppe car c'est trop long.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Dim 6 Mar 2011 - 19:13

Pour moi c'est il ne rentre pas et je ne signe rien tant qu'on ne m'a pas laisser le temps de faire mon boulot de PCR!

Niko.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Dim 6 Mar 2011 - 22:15

Et en même temps, dans certaines situations (genre petite structure médicale utilisant des générateurs quelques fois par jours pour une utilisation très localisée avec de faibles doses ... vous voyez de quoi je parle ?), il n'y a pas de PCR avant que la PCR (généralement externe) ne prenne ses fonctions,et donc pas d'études de poste, pas de classement ... Bien sûr, les études de poste sont faites au plus vite et concluent généralement à une NE ou une catégorie B.
Et généralement, il n'y a pas non plus de suivi médical en place pour les libéraux (sont persuadés qu'ils n'ont pas besoin d'être suivis et n'ont généralement pas connaissance de la visite préalable).
Que faire à part se dépêcher de procéder à l'étude de postes et les informer de la nécessité de se faire suivre ?

Après cette disgression, Balda, je classerais en B si une étude de poste préalable pour des personnels ayant les mêmes tâches et durées d'expo a conclu à une catégorisation en B.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Dim 6 Mar 2011 - 23:46

Hello,
Désolé de lancer un sondage abscons et de pas trop revenir en parler, mais je n'avais pas prévu qu'il ferait si beau ce week-end.
Alors en faisant court.
deedoff a écrit:
Zone réglementée: Surveillée ou contrôlée ?
Pour moi, pas de différence, c'est surtout une zone incontrôlée... tu vois une différence de traitement du cas selon ZS ou ZC ?
Si oui ton avis m'intéresse.
KLOUG a écrit:
Nous essayons d'anticiper au maximum ces cas.
Mais c'est vrai que nous avons un service compétent en radioprotection avec pas mal de gens pour s'occuper de radioprotection.
J'espère que cette réponse est suffisamment pratique.
Elle l'est, merci !
Fred a écrit:
Le fait de vouloir classer le nouvel arrivant en catégorie A ou B sous entend une visite médicale préalable, avec en amont, transmission d'une fiche d'exposition au médecin du travail, non?
Bien vu.
Selon mon propre vécu, j'ai tendance à penser que si la PCR n'est pas au courant, le médecin du travail encore moins, mais je ne sais pas si c'est le cas général.
Nous travaillons beaucoup actuellement pour ne plus nous faire surprendre sur ces entrées en zone, mais il est plus rapide d'attribuer un dosimètre que d'obtenir un certificat d'aptitude.
Kidou a écrit:
Bon je donne mon avis aussi (mais je suis pas sur qu'il te convienne balda):
Tout me convient, je n'ai pas d'idée préconçue sur le résultat de ce sondage.
Kidou a écrit:
pour moi il peut donc classer la personne par rapport à l'étude de poste connue.
Merci de ta contrib !
Kidou a écrit:
Je n'imagine même pas qu'un PCR (en INB du moins) puisse autoriser une personne à accéder en zone sans avoir une bonne idée des doses quelle va recevoir.
Je dirai simplement qu'il n'autorise pas mais parfois on ne lui demande pas son avis. Il découvre une personne en zone qu'il ne connaît pas et ne sait pas ce qu'elle va y faire exactement. Dans certains types d'activités c'est même très fréquent...toujours à mon humble avis.

Merci Skating, Kili, Niko et Scully pour les contribs.
Skating ton anecdote de l'incident alors que les préalables n'étaient pas complets me donne une idée que je vais tester dès cette semaine....

Kloug, OK pour lancer un topic sur à quoi sert la fiche de poste ! Là encore, je sens un petit écart entre l'esprit des textes et ce qui se passe (disons parfois) sur le terrain.

Vos réponses alimentent réellement ma réflexion, je pense pouvoir en tirer des consignes simples pour les référents en radioprotection de chaque zone.
Irai-je jusqu'à l'écrire dans un document officiel ?
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Lun 7 Mar 2011 - 9:10

Bonjour Balda,
Tu as écrit :
Citation :
Alors en faisant court.

deedoff a écrit:Zone réglementée: Surveillée ou contrôlée ?


Pour moi, pas de différence, c'est surtout une zone incontrôlée... tu vois une différence de traitement du cas selon ZS ou ZC ?
Si oui ton avis m'intéresse.
là, je suis d'un avis différent et je trouve qu'il y a des grosses différances entre ZS, ZC et surtout le matériel manipulé, sources scellées ou non scellées et l'activité. Si le travailleur dois prendre un poste similaire à des postes tenus par des B en ZS, à condition qu'il y aie tout ce que j'ai dit précédemment, dosimétrie, compagnonnage, etc, je laisse faire, à condition que ce ne soit que du provisoire.
Par contre si c'est pour aller en ZC, notamment avec des sources non scellées et donc un risque de contamination, c'est certain pour moi, je l'envoi manger du gâteau de riz!!
Amicalement
Skat :calim:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Lun 7 Mar 2011 - 10:26

Bien vu.
Je ne sais pas si c'est l'endroit et le moment pour poser la question, mais je ne peux pas demander à l'auteur du topic de décider à ma place :
Que pensez-vous de la stratégie suivante : "Je colle à la personne un dosimètre opérationnel, qu'elle soit en ZS ou ZC, avec un réglage cat G* ?." Toujours dans le cas où je ne peux m'opposer à une entrée en zone, d'abord parce que la PCR n'a pas toujours l'autorité de sa responsabilité, ensuite car elle n'est pas au courant.
Ce cat. G sera reclassé après étude de poste et obtention du certificat d'aptitude, et tant que j'y suis information à la radioprotection.

* cat G = dose cumulée max = 80 µSv/mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?   Lun 7 Mar 2011 - 10:42

Hello balda
Juste un rappel de ce que nous avons mis en analysant la circulaire DGT/ASN du 21 avril 2010 :

Page 17
Comme tous les travailleurs susceptibles d’effectuer une opération en zone réglementée, les travailleurs de catégorie "A" ou "B" bénéficient de l’information et de la formation à la sécurité adaptée au poste de travail et portant sur le risque dû aux rayonnements ionisants (D. 4152-7).
Faut-il comprendre que seuls les travailleurs de Catégorie A ou B bénéficient … où tous les travailleurs, dont les travailleurs de Cat A ou B, sinon, ceux qui n’ont pas été catégorisés ne bénéficient pas de l’information et de la formation à la sécurité au poste de travail, ce qui est en contradiction avec l’article L4121-1. Cette phrase est ambiguë mais elle est précisée dans la fiche formation. C’est TOUS les travailleurs.

Page 36
Selon l’article R. 4453-4, les travailleurs susceptibles d’effectuer une opération en zone réglementée (surveillée ou contrôlée) bénéficient d’une formation à la radioprotection. La formation concerne donc l’ensemble des travailleurs, qu’ils soient classés ou non, dès lors que leur activité professionnelle les conduit à effectuer une opération en zone réglementée.

Cette fois, c’est on ne peut plus clair.

Mais la stratégie que tu proposes correspond globalement à l'accès d'un non A non B en zone réglementée.
Page 18
2.6.8 Travailleur non classé accédant occasionnellement en zone réglementée
Un travailleur dont l’intervention ne modifie pas notablement les conditions d’exposition peut accéder de manière occasionnelle à une zone réglementée sans être classé ni faire l’objet d’un suivi dosimétrique de référence si l’employeur :
- a évalué préalablement les doses susceptibles d’être reçues ;
- s’est assuré que leur cumul avec d’autres doses éventuellement préalablement reçues demeure inférieur à 1 mSv sur les 12 derniers mois glissants ;
- a mesuré les doses effectivement reçues lorsque ce travailleur intervient en zone contrôlée (R. 4451-11 3°) au moyen notamment d’une dosimétrie opérationnelle.

Voila
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvel arrivant sans étude de poste, cat A, NE ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oui-Oui aux pays des bisounours ou le débat en partie MF
» Nouvel arrivant Tesar
» salut nouvel arrivant
» Un nouvel arrivant
» Sont pénibles chez DHL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: