Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 WC chauds de médecine nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 9:45

Bonjour a tous, nos WC chauds s'encrasse dans les canalisations, qqn d'entre vous a t il deja utilisé un peu de destop? ou un autres produits? on s'inquiete surtout pour ne pas endommager les cuves de retention (nos WC sont reliés a des cuves de décroissance)

ps: on envisage d'utiliser un lave bassin pour les patients, qqn à t il des informations a ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 9:58

Bonjour
Concret hein comme question !
Je n'ai pas les éléments pour donner de solution mais nos médicaux doivent avoir eu le sujet à traiter.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 10:42

Bonjour,
Je n'ai jamais utilisé de soude, mais le chlore a toujours donné de bons résultats (à ne pas utiliser avec des produits iodés ou fluorés).
Sinon de temps en temps fin août, après une fermeture partielle du service utilisant les traceurs courts, on peut utiliser les sondes à pression des professionnels des eaux usés.

Oui je vérifie la non-contamination, mais vous m'excuserez de le faire en débitmétrie mais pas par frottis ... et puis il y a plus de dix périodes.
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 11:19

merci Balda mais on utilise du F18 et I131, que faire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 12:44

M'en doutais un peu que les halogènes allaient pointer le bout du nez.
Pour de l'iode 125, nous avons nettoyé les canalisations avec de l'H2SO4, sans constater de relargage d'iode par les matières organiques marquées.

Je rappelle quand même par précation que l'H2S04 :
- est un acide très fort,
- est polluant,
- attaque les métaux, donc à n'utiliser que si les canalisations, siphons, cuves et vannes contact sont plastiques (je sens que tu vas me dire qu'il y a un élément en métal sur la canalisation).
- réagit avec l'eau de manière exothermique. La stratégie consiste à mettre de l'eau froide en excès, puis l'acide sulfurique.

Je vais interroger nos chimistes pour avoir leur avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 22 Mar 2011 - 19:41

merci beaucoup à toi balda, c'est la premiere fois que je dois gérer ce genre de problemes ( j'adore les soucis de WC)
apparement les patients (a force de se tromper de cote pour les.... et les....) nous ont partiellement obturés les canalisations et on retrouve des points chauds au niveau du sol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mer 23 Mar 2011 - 7:41

Alors pour les messieurs qui font pipi debout, j'ai eu la révélation dans un chalet avec le toit en pente : le mur incliné empêche de se tenir debout et oblige de faire pipi assis.
Mes chimistes me disent OK pour la soude, avec les précautions d'usage.

Désolé de ce post pas glamour mais concret !
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mer 23 Mar 2011 - 19:09

Merci beaucoup pour ton aide balda, le toit en pente je n'y aurais jamais pensé et c'est GENIAL comme idée, je vais tres vite faire intervenir les services techniques
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Ven 8 Fév 2013 - 15:35

Bonjour Verdonckium 485ème,

Je reviens sur ce sujet palpitant car je rencontre actuellement le même problème avec des canalisations de WC de chambres d'irrathérapie. Après quelques années ça ne fonctionne plus tout à fait comme prévu et c'est bien génant...

Finalement est-ce que le décapage avec de l'H2S04 a bien été efficace ? Est ce que la solution est pérenne ?

Et surtout que prévoir en cas de fuite provoquée par l'acide ? Car comment gérer une fuite qui serait à la fois radioactive et corrosive ? Ca serait une sacrée M... à gérer.... (pour rester concret...)

En tout cas bravo pour l'astuce du toit en pente dans un chalet ! Fallait quand même y penser...
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Sam 9 Fév 2013 - 10:11

Bonjour

Une autre solution un peu plus sur, c'est d'installer un urinoir pour les messieurs cela resoud 50% des problémes mais il faut de la place
Revenir en haut Aller en bas
PCR67
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Jeu 14 Fév 2013 - 23:11

Petite remarque : ATTENTION à l'emploi de produits chlorés pour nettoyer les canalisations du réseau actif, surtout si les éviers actifs sont d'ordinaire nettoyés avec des produit acides -> risque de production et d'accumulation de chlore gazeux dans la cuve de rétention (mauvaise expérience personnelle à l'ouverture du trou d'homme. de l'une des cuves....)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Ven 15 Fév 2013 - 9:31

Merci pour ce conseil, comme quoi le choix du produit est délicat. Surtout pour quelqu'un comme moi qui n'y connait pas grand chose en plomberie et en chimie...
Finalement avez vous quelle meilleure solution retenez vous ?
Et à quelle fréquence nettoyez vous ces canalisations ?
Revenir en haut Aller en bas
Tecomate
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 5 Mar 2013 - 17:47

Bonjour,
J'aurais deux petites question à vous poser concernant la contamination en médecine nucléaire:
1/ Où puis-je trouver la limite à partir de laquelle, on considère qu'une surface est contaminée? ESt-ce que c'est la même limite pour des WC ou pour une paillasse?
2/ Utilisez-vous des gaz radiocatifs dans vos services? si oui, faites-vous (où le contrôleur RP externe) des contrôles atmosphériques comme prévu dans l'arrêté du 21/05/2010?)
Je vous remercie d'avance de vos réponses.
Tecomate
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 5 Mar 2013 - 19:02

Bonsoir
Si je suis taquin je réponds : dès le premier becquerel qui n'est pas à sa place.
Pour la contamination non fixée (ou labile pour faire genre..) il est d'usage de l'enlever le plus vte possible. Je n'adhère pas à des valeurs limites de contamination du surface.
Les WC chauds doivent, à mon avis, être contaminés tous les jours.
Alors le mieux est d'essayer de faire une série de mesure à intervalles réguliers pour voir les évolutions. Et puis nettoyer...
Pour les gaz radioactifs compte tenu des périodes, il faudrait avoir un compteur suffisamment sensible à proximité. Plusieurs étudiants du master radioprotection ont planché sur l'iode radioactif. Un a essayé avec le technegaz sans trouver de résultats probants au niveau des mesures.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Tecomate
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mar 5 Mar 2013 - 20:11

Bonsoir Kloug,
Merci pour ta réponse. Est-ce tu sais si les OA font ce contrôle systématiquement? L'arrêté dit qu'il faut le faire à partir du moment où le risque de contamination atmosphérique existe. Autrement dit, si le service utilise des gaz, il faut faire les mesures.

Par ailleurs, "comme je sais que tu sais", je te pose la question, comment fonctionnent-ils ces compteurs? Si tu fais la mesure juste au moment où la contamination a eu lieu, on devrait pouvoir la mesurer, non?
Tecomate
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mer 6 Mar 2013 - 0:00

Bonsoir
Tout dépend du prix de l'appareil que l'on utilise.
Des chambres d'ionisations différentielles peuvent faire ces mesures mais ce n'est pas forcément abordable. Un OA peut avoir ce type de matériel.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: WC chauds de médecine nucléaire   Mer 6 Mar 2013 - 11:54

Bonjour,
Je plussoie Kloug.
Un OA effectivement doit avoir les moyens.

Mais les contrôles externes ne sont pas tout, je pense que le service lui-même doit avoir les détecteurs adéquats avec les différents radionucléides et formes physiques auquel il est confronté.
Revenir en haut Aller en bas
 
WC chauds de médecine nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: