Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Périodes physique/biologique/effective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 17:40

Bonjour,
Ce fil tente de répondre à des questions apparues dans un autre fil parlant de mesure dans l'air pour estimer la radioactivité en métropole et vérifier ou non une contribution de Fukushima.

On se concentre ici sur les rejets d'iode 131 par les patients ayant eu une irathérapie à l'iode 131. On n'est donc plus dans le post-accidentel, mais dans le médical routinier.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 17:41

trifouillax a écrit:
baldaquin a écrit:
Pour les algues, c'est plutôt dû à l'activité résiduelle lorsque les patients sortent du service (1 semaine après le traitement) et vont aux toilettes chez eux, ça transite via les eaux usées, l'usine d'épuration filtre une bonne partie et c'est le restant qui est retrouvé.
Merci Baldaquin pour ces précisions ; Il semble que la période de demi-vie in-vivo de l'I131 soit bien plus longue que la demi-vie à l'air libre (plusieurs mois au lieu des 8 jours "habituels") ; Est-il permis d'en déduire que les patients traités élimineront la majeure partie de ce radio-élément en-dehors du cycle hospitalier donc sans suivi particulier ?

D'autre part, comme le traitement des éléments radioactifs en station d'épuration ne semble pas spécifique(2), peut-on par déduction conclure qu'une grande partie de l'iode 131 utilisée en médecine nucléaire se retrouve dans les boues pour partie incinérées, son filtrage spécifique après combustion semblant encore une fois impossible ?

(Désolé de cette digression, il faudra créér si nécessaire un post indépendant pour ne pas trop "polluer" le topic du Radex)

Sources :

(1) http://www.acro.eu.org/sante.html
(2) http://basse-normandie.sante.gouv.fr/drass/environnement/GREEQS/eau/textes/nonregl/SY-02-00A.pdf (p8 pour le cas qui nous intéresse)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 17:41

Kidou a écrit:
trifouillax a écrit:
Il semble que la période de demi-vie in-vivo de l'I131 soit bien plus longue que la demi-vie à l'air libre (plusieurs mois au lieu des 8 jours "habituels") ; Est-il permis d'en déduire que les patients traités élimineront la majeure partie de ce radio-élément en-dehors du cycle hospitalier donc sans suivi particulier ?

je ne te répond que sur cette partie, parce que je ne sais pas trop pour l'autre.
pour un radioélément, on distingue 3 périodes:
La période radioactive: tu connait je pense.
La période biologique est le temps au bout duquel la moitié d’une quantité ingérée ou inhalée a été éliminée de l’organisme, ou par des processus purement biologiques.
La période effective est fonction de la période radioactive et de la période biologique. C'est le temps nécessaire pour que la radioactivité ait diminué de moitié dans l'organisme, suite à son élimination et à la décroissance radioactive du radionucléide. La période effective est toujours plus petite que les deux autres.

édit: je laisse dans ce fil de discution pour l'instant, je déplacerais cette partie dans physique nucléaire/radioactivité ce soir. kidou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 18:07

Il y a une relation qui relie ces 3 périodes.

On note souvent :
- T = période physique (à préférer au terme demi-vie)
- Tb = période biologique
- Te = période effective

On a 1/Te = (1/T) + (1/Tb)

Pour l'iode 131, on prend souvent Tb = 30 j.
Ce qui appelle plusieurs précisions :
- c'est vrai pour l'iode à l'état atomique, c'est à dire que si l'iode 131 est associé à une molécule vectrice (methoxyisobutylisonitrile, appelée MIBI, par exemple) c'est la période biologique de cette molécule qu'il faut prendre en compte.
- cette période de 30 j est en fait celle de la fixation thyroïdienne. Il faut voir que :
. c'est un moyenne de plusieurs tendances, personnellement j'ai trouvé 4 groupes de patients avec des cinétiques différentes, le dernier groupe ayant presque une Tb infinie.
. tout l'iode atomique ne va pas se fixer sur la thyroïde, les autres organes ont une Tb plus petite.


Si on garde Tb=30j on a une Te de 6,33 j.

trifouillax a écrit:
[Est-il permis d'en déduire que les patients traités élimineront la majeure partie de ce radio-élément en-dehors du cycle hospitalier donc sans suivi particulier ?
Pratiquement, la grande majorité des services d'irathérapie ne laisse partir le patient que si le débit de dose à 1 m dû à l'iode 131 restant dans son corps est inférieur à une certaine valeur. Ca permet de s'affranchir des différences individuelles et de garantir une exposition acceptable pour l'entourage du patient.
Pour avoir fait les mesures sur les mictions et recevoir les comptages d'activité des cuves recevant l'urine à fin de de décroissance, je peux m'avancer sur le fait que c'est au moins 60 % à 85 % de l'activité donnée au patient qui ne quittera pas le service.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 18:26

trifouillax a écrit:
D'autre part, comme le traitement des éléments radioactifs en station d'épuration ne semble pas spécifique(2), peut-on par déduction conclure qu'une grande partie de l'iode 131 utilisée en médecine nucléaire se retrouve dans les boues pour partie incinérées, son filtrage spécifique après combustion semblant encore une fois impossible ?
Je dirais plutôt qu'une grande partie de l'iode rejetée par les services de médecine nucléaire (et non utilisée, voir ma réponse précédente) se retrouve dans les boues de la station d'épuration en aval.
L'IRSN (si je ne m'abuse) avait fait une étude dans une usine de traitement des eaux, les filtres des incinérateurs de boues présentaient une activité significative en iode 131. Ils ont donc une certaine efficacité sur l'iode.

C'est d'ailleurs le principal souci de ces usines, car les filtres sont ensuite envoyés en centre de stockage des déchets ultimes, qui les refuse car les portiques d'entrée détecte une radioactivité supérieure au bruit de fond. A ma connaissance, il suffit de une ou deux périodes (physiques, donc 8 ou 16 jours) pour que ces déchets redeviennent admissibles.

Pour ouvrir un peu le débat sur celui sous-jacent du contrôle de la pollution, je pense que suivre le devenir de l'iode 131 dans les stations d'épuration est très intéressant, moins pour sa toxicité potentielle pour l'environnement que parce qu'il a le même devenir que plein de saletés qui elles sont plus dangereuses et ne se détectent pas facilement, n'étant pas radioactives.

Pour finir, je pense que tu as raison quand tu dis que la détection d'iode 131 en station d'épuration est dû à la reconcentration de l'élément iode qui est très dilué dans les eaux usées rejetées initialement.
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 20:10

Salut Balda, l'INRS donne 7 jours comme période effective pour l'iode 131. Chez nous aussi on fait de l'irathérapie, et évidemment une partie des "rejets" patients auront lieu chez eux puisqu'on les garde 5 jours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 20:17

Salut Verdonckium,
Oui, je ne sais pas d'où viennent les 7 jours de l'INRS. Un arrondi de précaution ?
La majorité des patients partent chez nous aussi au bout de 5 jours.
La Tb de certains et la tendance a l'augmentation de l'activité administrée amène à des séjours allongés de plus en plus fréquents.

Merci de ta contrib'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:26

Je reposte ici
J'avais 140 jours de période biologique (peut-être pour une autre forme physico chimique). Du coup le doute m'habite !
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:38

La période biologique dépend de la molécule à la quelle le radionucléide est fixée...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:51

A part le relargage possible de l'iode précédemment fixé par la thyroïde, pour lequel on annonce parfois 120 jours, je connais pas. Mais je vais me renseigner auprès des experts de la pharmacocinétique.

Une période biologique de 140 jours conduirait à une période effective de 7,6 jours.

La formule de la période effective fait qu'elle tend toujours vers la valeur la plus faible entre période physique et biologique.
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:53

pour moi, la période effective de l'131I est bien de 7,6 jours...

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:54

bonsoir,

lors de l'ingestion, le modèle prévu (icrp 1993) que 30% de l'iode se dépose dans la thyroïde, le reste étant éliminé par les urines après passage dans le sang. La majorité de l'iode entrant est éliminé sous forme inorganique (80%) et le reste par la bile.

Le renouvellement de l'iode dans le corps humain adulte est d'environ 12 j. En réalité la période apparente d'élimination donné par la cipr pour l'homme adulte est de 80j.

J'ai failli oublié la période biologique de l'iode à la thyroide est de 30j.

Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 21:59

ah oui période effective qui serait de 6,3j!!!

damned!! M'aurait-on menti?

PPJ perplexe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 22:16

boudi56 a écrit:
Effectivement on distingue 3 périodes qui pour I131

Période radioactive Période biologique Période effective
iode 131 8,1 jours 30 jours (thyroïde) 7 jours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 22:16

KLOUG a écrit:
Bonsoir
Tiens j'avais une autre valeur pour la période biologique : 140 jours.
Serait-ce fonction de la forme physico chimique ?
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 22:17

Fred a écrit:
Moi itou, j'avais 138 jours.....
La période effective se calcule : 1/Teff = 1/Trad + 1/Tbio
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Mer 30 Mar 2011 - 22:18

Niko a écrit:
La période biologique dépend de la molécule à la quelle le radionucléide est fixée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Ven 1 Avr 2011 - 17:48

J'ai eu le retour de la pharmacocinétique pour une des molécules iodées, la méta-iodobenzylguanidine (MIBG) : environ 80 % est éliminé en 4 j (voie rénale).

Ce qui fait une période biologique de 1,7 jours
Donc la MIBG marquée à l'Iode 131 a une période effective de 1,4 jours.

Si je ne me trompe pas....
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Sam 2 Avr 2011 - 11:18

Alors je pense que ca doit dependre également des patients mais j'en suis pas sur (c'est juste une idee qui m'est venue comme ca)
Si le patient posséde beaucoup de métastases, l'I 131 va se fixer davantage et la période efective va tendre vers la période radiologique. Alors que si un patient qui n'en a pas ou quasiment pas, l'I 131 va etre beaucoup plus vite éliminé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Sam 2 Avr 2011 - 13:43

Oui, c'est la partie dite "libre" du traceur dans les modèles pharmacocinétiques.

Je pense quand même, au vu des scintigraphies réalisées chez ces patients, que les organes excréteurs voient passer plus de traceur que les métastases.


Je vais poser la question à des collègues marseillais qui ont fait une étude sur le degré
d'iodofixation métastatique.
Revenir en haut Aller en bas
Verdonckium 485
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Sam 2 Avr 2011 - 15:14

Un autre truc m'est passé par la tete, la meilleur maniere de connaitre la période, ce serait tout simplement de la mesurée
Il faut mesurer la débit de dose à 1 m du patient (volontaire et à qui on a expliqué ce que l'on faisait). Il faudrait la surveiller pendant plusieurs heures ( c'est assez simple à faire) et lorsque le débit sera diviser par 2, on aura trouvé la période
Il faudra quand meme verifier sur plusieurs période pour attendre les premiers pipi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Sam 2 Avr 2011 - 22:42

Hello Verdonckium,
1/
C'est normalement fait par le fabricant du radiopharmaceutique, mais je t'accorde que dans les documents fournis ça reste succinct.
2/
On l'a fait avec des dosimètres opérationnels un peu partout dans la pièce (dont 1 derrière chaque compartiment des toilettes), c'est ce qui nous a permis d'observer qu'il y avait plusieurs groupes de patients avec des cinétiques différentes.

3/Un protocole de recherche actuellement en cours sur un nouveau type de traitement au MiBG utilise une sonde fixée au plafond au-dessus du lit : à chaque heure (diurne) une sonnerie retentit pour inviter le patient à s'allonger sur son lit le temps de la mesure.

Ca permet d'estimer la fixation donc la dose cumulée réellement délivrée aux endroits ciblés.

Mais il faut que le patient se repositionne de manière assez précise, ce qui est loin d'être gagné.

4/
A Lille quelqu'un de très bien et très compétent réalise directement la mesure de l'activité dans les urines, pour retrouver par soustraction l'activité résiduelle (85 % de l'iode atomique est éliminé par voie urinaire, plus encore pour le MIBG).
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Lun 7 Juil 2014 - 14:43

Bonjour,
Connaissez vous la période biologique du 177 Lutétium? Malgré mes recherches je n'arrive pas à la trouver...
merci
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Lun 7 Juil 2014 - 15:00

bonjour, 

en 10s sur google, mais il faut écrire en anglais!!!!

Lu-177


PPJ

I'm back and i am angry !!!!
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Périodes physique/biologique/effective   Lun 7 Juil 2014 - 16:01

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
 
Périodes physique/biologique/effective
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Périodes physique/biologique/effective
» Quelques suggestions d'activité physique à l'extérieur
» La piscine biologique de Combloux
» Attribu des notes à ton physique et à ta personnalité !
» Désemparée face à sa force physique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Un peu de théorie :: Physique nucléaire et radioactivité-
Sauter vers: