Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Dosimétrie interne pour radionucléides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boumboum clown
Acrobate
Acrobate
avatar


MessageSujet: Dosimétrie interne pour radionucléides   Mer 13 Avr 2011 - 11:22

Bonjour
comme chez nombre de clowns du Cirkus, il y a chez nous une grosse proportion de travailleurs qui sont avant tout exposés aux sources non scellées.
Celles-ci induisent un risque d'irradiation (très faible en corps entier / variable en extrémités, d'où l'intérêt de la bague FLi) mais surtout un risque de contamination.
Certes, ce risque est lié majoritairement à un défaut dans le respect des procédures, dans les manips ou des problèmes techniques, de ventilation particulièrement.Rolling Eyes

Mais ayant décidé de bien faire pour assurer un bon suivi du personnel, et à l'occasion de la remise à jour des fiches d'expo, j'ai décidé de me lancer dans les dosis internes du type "radiotoxicologie urinaire". Du moins pour certaines manips choisies en fonction de risques et des activités.

J'ai vu que l'IRSN proposait ce type de prestations.
Quelques questions: Question
- y a t-il d'autres organismes qui procèdent à ces analyses ?
- avez-vous un retour d'expériences sur le sujet ? Notamment sur le choix des radionucléides cibles, en fonction de l'activité manipulée, des modèles biocinétiques, des seuils de détection...
- avez-vous un retour pour les manips de radionucléides de courte période: 211At, 212Pb-Bi, etc... (bien sûr, doser un élément de filiation de période + longue clown )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie interne pour radionucléides   Mer 13 Avr 2011 - 16:09

Bonjour
Pour essayer de donner quelques pistes :
- y a t-il d'autres organismes qui procèdent à ces analyses ?
Les exploitants nucléaires mais ça ne résout pas ton problème.
Voit du côté des organismes agréés pour les mesures dans l'environnement car ils sont peut-être de proposer cette prestation.

- avez-vous un retour d'expériences sur le sujet ? Notamment sur le choix des radionucléides cibles, en fonction de l'activité manipulée, des modèles biocinétiques, des seuils de détection...
Il existait un logiciel Calliope développé ar l'IRSN et l'INSTN qui donnait quelques éléments. EDP Sciences le vendait. Est-ce toujours le cas ?
Sinon autre interlocuteur la cellule PROSITON du CEA. Leurs missions sont :
Expertise dans le domaine de l’évaluation du risque
- analyse des risques d’exposition professionnelle et/ou environnementale aux rayonnements ionisants et aux toxiques nucléaires.
- rôle en santé publique : conseils pour la prise en charge et pour le traitement des victimes en cas de crise y compris événements NRBC.
- éléments de réponse scientifique pour la prévention des risques pour les travailleurs et la population.
- sensibilisation à des besoins de recherche
.
Je mets les coordonnées en MP

- avez-vous un retour pour les manips de radionucléides de courte période: 211At, 212Pb-Bi, etc... (bien sûr, doser un élément de filiation de période + longue clown )
Pour les mesures alpha en urinaire c'est plus complexe.
Surtout avec des périodes courtes. Voir aussi avec PROSITON

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie interne pour radionucléides   Jeu 14 Avr 2011 - 1:40

Bonjour,

- y a t-il d'autres organismes qui procèdent à ces analyses ?
Pas d'autres laboratoires agréés que l'IRSN ne propose pour le moment des RTU selon notre dernier appel d'offres.

- avez-vous un retour d'expériences sur le sujet ? Notamment sur le choix des radionucléides cibles, en fonction de l'activité manipulée, des modèles biocinétiques, des seuils de détection...
Je ne travaille pas avec les mêmes radionucléides que toi.
Chez moi il y a toujours un gamma (sauf Y-90) donc la spectro gamma permet de chercher tous les radionucléides possibles en une seule passe.
Les seuils de détection varient (un pic important peut masquer les voisins).
La périodicité et la biocinétique rendent les valeurs significatives peu utiles (une faible valeur indique-t-elle une contamination faible et récente ou forte et ancienne ?)

- avez-vous un retour pour les manips de radionucléides de courte période: 211At, 212Pb-Bi, etc... (bien sûr, doser un élément de filiation de période + longue )
Sauf erreur l'At-211 a une période de 7 h, ce qui t'envoie les 10 périodes en 3 j.
Sur le Tc-99m (6 h, 80 % de l'utilisation quotidienne), nous n'avons jamais réussi à mettre en évidence des RTU positives même en optimisant les délais de comptage.
D'après mon expérience aucun radionucléide de période inférieure à 8 j n'est sorti sur une RTU semestrielle.
Revenir en haut Aller en bas
boumboum clown
Acrobate
Acrobate
avatar


MessageSujet: Re: Dosimétrie interne pour radionucléides   Jeu 14 Avr 2011 - 11:28

Citation :
Voit du côté des organismes agréés pour les mesures dans l'environnement car ils sont peut-être de proposer cette prestation.
Pour les labos de mesure dans l'environnement, effectivement, le principe est le même, les LD aussi mais c'est plus le principe de travail sur des liquides biologiques et "le non-agrément officiel" des analyses qui freinent...

Citation :
Je ne travaille pas avec les mêmes radionucléides que toi.
Pas sûr Smile on a à peu près 70 radionucléides manipulés ici du domaine médical ou type recherche, alpha, béta ou gamma. Mais autant pour le 3H ou le 137Cs c'est assez fréquemment rencontré, autant pour quelques exotiques, ça devient plus rude...

Citation :
D'après mon expérience aucun radionucléide de période inférieure à 8 j n'est sorti sur une RTU semestrielle.
OK merci !

Citation :
La périodicité et la biocinétique rendent les valeurs significatives peu utiles (une faible valeur indique-t-elle une contamination faible et récente ou forte et ancienne ?)
Mais comme l'idée sera de faire le prélèvement à la fin ou en cours d'une grosse campagne de manip sur un radionucléide particulier, ce sera plus facile à trouver.
Ce qui n'est pas facile, je trouve, c'est de cibler le radionucléide: les conditions de manip jouent, les activités manipulées aussi. Mais la question se pose sur la biocinétique puisqu'il y a des radionucléides qui seront très bien assimilés et très bien éliminés donc retrouvables en RTU, d'autres très retenus dans l'organisme par exemple et donc peu retrouvés en RTU même en cas de contamination importante.
C'était aussi sur ce point que je demandais des retours d'expé.
D'ailleurs même sur le tritium simplement. A partir de quelle activité incorporée peut-on réellement envisager de le retrouver supérieur au LD dans les urines ? Question
Revenir en haut Aller en bas
 
Dosimétrie interne pour radionucléides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accès à la dosimétrie
» radionucléides et radioéléments
» Radionucléides
» Dosimétrie opérationnelle (active)
» Accès de la PCR aux rapports de dosimétrie passive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Dosimètres : passifs et opérationnels-
Sauter vers: