Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Fukushima et l'échelle INES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 0:07

J'ai longtemps réfléchi avant de lancer ce fil. Premièrement, je m'étonne qu'aucun autre membre ne l'ai fait avant moi. Deuxièmement, pourquoi une telle bataille d'experts de tout poil et de toutes nationalités ne transparait-elle pas sur notre site favori ? L'événement peut-il se contenter de quelques lignes dans les informations générales sur l'accident de Fukushima ?

Quelque chose ne tourne pas rond au sujet du classement mais est-ce au Japon ou dans le reste du monde ?

- L'autorité de sureté Japonaise décide subitement de reclasser l'accident de 5 à 7 sans événement nouveau sur le site :
http://english.kyodonews.jp/news/2011/04/84721.html

- Les Russes accusent les Japonais de maximiser le classement pour des raisons financières ou géopolitiques et proposent un niveau 5 ou 6 :
http://www.7sur7.be/7s7/fr/9776/Seisme-et-tsunami-au-Japon/article/detail/1250419/2011/04/13/Le-Japon-exagere-la-gravite-de-Fukushima.dhtml

- L'ASN ne semble pas avoir réagi officiellement mais elle semble émettre quelques doutes sur l'étendue et les débits des rejets de Fukushima et semble camper sur sa position (niveau 6 le 15/3)

- M. Champion de l'IRSN approuve le reclassement au niveau 7 :
http://www.lepost.fr/article/2011/04/12/2463352_l-accident-nucleaire-a-la-centrale-de-fukushima-classe-au-niveau-7-sur-une-echelle-de-7.html

- La Criirad établit que ce reclassement est largement justifié mais arrive trop tard :
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/7_ines_Fukushima.pdf

- Greenpeace estime que ce reclassement est justifié et correspond à une étude qu'ils avaient faite antérieurement :
http://www.greenpeace.org/belgium/fr/actualites-blogs/actualites/Une-etude-de-Greenpeace-classe-Fukushima-au-niveau-7-de-lechelle-INES-tout-comme-Tchernobyl/

Je ne suis pas scientifique professionnel, mais ce débat ne dessert pas, mais vraiment pas la compréhension de l'accident et de ses implications. On nous assène des chiffres, des mesures, des certitudes, des doses, des normes, des échelles qui semblent rigoureuses puis quelques jours plus tard plus rien de tout cela n'a de sens.... Suis-je le seul à penser ainsi ? A la lumière de Fukushima, faut-il réformer le classement INES ?


Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 1:26

Je ne le sens pas bien ce fil...

Je ne sais pas si l'échelle INES doit être modifié. Elle est plutôt simple à comprendre, ça facilite bien le débat justement, ça aide à clarifier des données techniques.



Note de prévention pour que le débat ne sorte pas trop sur le côté politique ou partisan : ok pour imaginer une échelle INES magique et optimisé, mais en jouant sur le côté technique de notre domaine. Une comparaison entre les différents accidents, faut-il rendre moins vague les définitions de chaque niveau, ou autre question du genre, ce peut être intéressant, tant qu'on reste dans le technique et que les sources citées soient des sources techniques, pas des opinions citées dans la presse.

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 6:33

Bonjour,

Contrairement à l'échelle de Richter concernant les séismes, il ne me semble pas que l'échelle INES soit ouverte.

Mais j'ai dans l'idée, que comme pour les classes énergétiques des frigos, on inventera des 7+ et autres 7++ s'il s'avérait que la catastrophe surpasse celle de Tchernobyl.


En tout cas, j'ai remarqué que le matin (heure Paris) du jour où ce passage de 5 à 7 a été officialisé, il y avait une "alerte info" sur les chaines d'info continue (BFM, iTélé...), et cela a ouvert les journaux de 6H... Puis rapidement, on est passé à la Côte d'Ivoire...
Cette info avait été encadrée la veille par "Les risques de dégagement massifs sont dorénavant raisonablement écartés", puis le lendemain par "les rejets ne dépassent pas actuellement 10% de ceux de Tchernobyl".
En gros médiatiquement, on semble faire le chaud et froid.

Un comportement cyclothymique en somme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 8:00

Pour "rappel", l'echelle INES en question :


On est donc à ces différents classements de :
  • Niveau 7 - Accident majeur : Rejet majeur. Effets attendus sur la santé et l'environnement.
  • Niveau 6 - Accident Grave : Rejet Important. Succeptible d'exiger l'application intégrale des contre-mesures prévues.
  • Niveau 5 - Accident entrainant un risque hors du site : Rejet limite. Succeptible d'exiger l'application partielle des contre-mesures prévues. Endommagement grave du coeur du réacteur et des barrières radiobiologiques.



Effectivement, il y a de quoi se poser des questions... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 8:01

Bonjour
Reprenons le libellé du niveau 7 :
Effets considérables sur la santé et l’environnement. Rejet à l’extérieur d’une fraction importante de la radioactivité du cœur du réacteur.
Le classement sur l'échelle INES si vous ne l'avez jamais pratiqué est évolutif. Vous pouvez fort bien proposer un premier classement et celui-ci va être modifié en fonction du déroulement de l'incident.
Avoir proposé 5 nous semblait un peu court dès le départ. Je partageais assez la position de l'ASN sur le niveau 6.
Les japonais n'ont pas fait preuve non plus de la plus grande réactivité sur le reclassement, d'où le commentaire de la CRIIRAD.
le niveau 6 est le suivant :
Rejet important de matières radioactives dans l’environnement ( exemple : khystym à la suite de l’explosion d’une cuve de déchets de haute activité).
Le classement au niveau 7 semble être effectivement politique et choisi pour que l'AIEA ne les tarabuste plus avec le classement. La NISA avait envie visiblement qu'on ne parle plus de ce sujet polémique. En classant 7 on ne peut aller au-dessus...
Maintenant à voir quand même les effets sur la santé, même s'il n'y a pas eu de liquidateurs fortement exposés.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 8:42

Pour la pratiquer lors d'exercice, je vous certifie que l'échelle INES, qui à l'origine n'avait que pour but d'expliquer de manière simple à tout non spécialiste la gravité d'un accident est devenue au fil du temps une usine à gaz.

Si vous voulez vous en rendre compte par vous même je vous invite à faire un tout sur le site:
http://www.rpcirkus.org/reglementation/autres/guides
il y a notamment le manuel de l'échelle INES version 2009 (en anglais) et pour ceux qui ne sont pas adepte de la langue il y a aussi la version 2001 en français.
Et pour preuve que cette échelle n'est pas simple, il suffie de regarder le nombre de pages du manuel de l'echelle: 218 pages pour la dernière version.

Il est quand même interessant de s'y pencher un peut, on y retrouve notament une expliquation sur pourquoi la NISA à donnée des chiffres en equivalent I131:

Niveau 7. Rejet majeur
Définition : Rejet à l’extérieur correspondant à une quantité d’activité qui équivaut, du point de vue radiologique1, au rejet dans l’atmosphère de plusieurs dizaines de milliers au moins de térabecquerels d’iode 131.
Ceci correspond à une fraction importante de la quantité d’activité contenue dans le coeur d’un réacteur de puissance et constituée généralement d’un mélange de produits de fission radioactifs à courte et à longue période. Un tel rejet pourrait entraîner des effets aigus sur la santé. Des effets tardifs sur la santé dans une vaste zone pouvant s’étendre sur plusieurs pays sont à prévoir. Des conséquences à long terme pour l’environnement sont également probables.


Les règles de calcul pour l'équivalence en I131 sont aussi données:
extrait:

TABLEAU I. ÉQUIVALENCE RADIOLOGIQUE POUR LES INCIDENCES
HORS DU SITE (applicable aux niveaux 5 à 7 uniquement)
Isotope /Facteur de multiplication
3H / 0,02
131I / 1
137Cs / 30
134Cs / 20
132Te / 0,3
54Mn / 4
60Co / 50
90Sr / 10
106Ru / 7
239Pu (classe Y) / 10 000
241Am /9 000
Gaz rares Négligeable /(0 effectivement)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 12:11

Bonjour
trifouillax a écrit:
A la lumière de Fukushima, faut-il réformer le classement INES ?
Ca ce n'est même pas à nous d'en décider.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima et l'échelle INES   Jeu 14 Avr 2011 - 19:48

Kidou a écrit:
[i]Niveau 7. Rejet majeur
Définition : Rejet à l’extérieur correspondant à une quantité d’activité qui équivaut, du point de vue radiologique1, au rejet dans l’atmosphère de plusieurs dizaines de milliers au moins de térabecquerels d’iode 131.

Merci Kidou. J'ai retrouvé la trace du communiqué officiel du MEXT sur les dégagements et le reclassement en niveau 7 (cf. tableau p.2) :

http://www.nisa.meti.go.jp/english/files/en20110412-4.pdf

1) Les estimations de rejet en 131I varient peu pour les autorités Japonaises : 1.3 10e+17 (130.000 TBq) pour le NISA et 1.5 10e+17 (150.000 TBq) pour le NSC, largement supérieurs donc au seuil de "plusieurs" dizaines de milliers du niveau 7. Pour comparaison, la référence de Tchernobyl était de 1.800.000 TBq pour Tchernobyl (rejets totaux de 131I)

2) Les rejets en 137Cs sont estimés entre 6100 TBq et 12.000 TBq (Tchernobyl = 85.000 TBq) ; Compte tenu du ratio d'équivalence de 30/1, nous obtenons une moyenne d'environ 270.000 TBq de rejets équivalents en 131I, à comparer aux 3.400.000 Tbq équivalents de Tchernobyl

L'estimation de la dispersion de ces deux radionucléides dans l'atmosphère à Fukushima est donc d'environ 410.000 TBq contre 5.200.000 TBq pour Tchernobyl.

De ces données fournies par les autorités Japonaises on déduit que :

1) Le classement en niveau 7 est bien fondé
2) L'accident de Fukushima a dégagé à ce jour 12.68 fois moins de 131I et de 137Cs que l'accident de Tchernobyl.

Note en ce qui concerne les références : Je donne toujours par défaut les références des déclarations officielles sur le site d'origine des différents organismes, quand elles sont disponibles. Je n'ai malheureusement pas réussi à trouver de position officielle récente de l'ASN sur le reclassement qui se contente de reprendre les chiffres Japonais sans les commenter officiellement. De même, quand M. Champion, directeur de l'environnement et de l'intervention à l'IRSN fait une déclaration à la radio (France-Info, 12/4), je ne peux communiquer de lien et suis obligé de me retrancher derrière la reprise de l'interview dans une "brève" web.
Revenir en haut Aller en bas
 
Fukushima et l'échelle INES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6eme jour de protéines pures et je n'ai pas le livre
» Fukushima si loin, si près de la centrale de.....
» BC Au pied de l'échelle
» des maisons de poupée à échelle Barbie!
» L'échelle de Richter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité :: Spécial Japon-
Sauter vers: