Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 De l'iode dans la piscine du n°4 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De l'iode dans la piscine du n°4 ?   Mar 19 Avr 2011 - 23:31

Après avoir regardé la vidéo du professeur Gundersen grâce au lien donné par Lorelei, je reste un peu sur ma faim.

Pour résumer ce que j'ai compris : Gundersen explique en détail que Tepco raconte des salades en prétendant que les traces d'iode proviennent des rejets initiaux. Soit. Il donne ensuite, mais de manière beaucoup plus succincte, son explication à lui : l'iode ne pourrait provenir que d'une reprise de criticité dans les éléments stockés dans la piscine.

J'ai cru comprendre que Kloug évoquait il y a quelques jours la possibilité que Tepco utilise l'eau de refroidissement des coeurs pour compléter le niveau des piscines.
Ca fait un moment que je réfléchis à ça, mais ça invite encore plus de questions que ça n'en résoud.

Admettons que ça soit le cas, je suppose que ça expliquerait parfaitement la présence de traces d'iode dans des proportions "tchernobylesques" pour reprendre l'image de Gundersen. Ca expliquerait aussi la température relativement élevée qu'on y a mesurée (93°C si je me souviens bien).

En même temps ça me semble un peu inquiétant que Tepco joue à ça, parce que ça rendrait l'accès à ces piscines de plus en plus difficile, voire impraticable.
Avec cette mesure de "quelques dizaines" de mSv le 4 avril dernier (des nouvelles du chiffre exact, au fait ?), on est déjà dans des conditions où un type prend sa dose maximale en quelques dizaines d'heure au mieux, plus probablement au bout d'une seule journée de boulot. Avec l'épouvantable chantier de déblaiement (surtout sur le n°3) indispensable avant de songer à toucher aux assemblages, c'est un peu se tirer une balle dans le pied que de venir encore plus polluer cette zone, non ?

Ce qui m'amène à cette autre hypothèse (juste pour faire le tour des possibilités) :
Tepco pense que le contenu de ces piscines finira sous sarcophage ou sera expédié dans un univers gémellaire par les Umnites ou que Sarko ira le chercher avec les dents, bref le considère comme d'ores et déjà intouchable et se fout bien de ce qu'on rajoute comme saloperies dedans. Dites-moi que ce n'est pas vrai, hein.

Autre possibilité : cette flotte n'est peut-être pas si sale que ça, comparé à ce que crachent les assemblages déjà dans la piscine, donc pourquoi ne pas s'en servir ? Là encore c'est une question de quantités qui me dépasse : de l'eau pas trop sale mais contenant quand même assez de traces d'iode pour inquiéter M. Gundersen ?

Maintenant supposons que ce n'est pas l'eau de rinçage des coeurs qui a amené de l'iode dans la piscine.
Y a-t-il besoin de reprise de criticité pour voir apparaître ces concentrations d'iode ?
Ne pourrait-il pas "juste" s'agir de résultats de décomposition du combustible dont les gaines ont sans doute mal vécu le dénoyage initial ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'iode dans la piscine du n°4 ?   Mar 19 Avr 2011 - 23:51

@Pierre Berger

Notez que c'est la présence dans la piscine du n°4 de combustible neuf qui fait pencher vers la reprise de criticité, c'est ce que mentionne Dominique Leglu sur son blog ou elle se réfère à l'analyse de Gundersen :

http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2011/04/15/fukushima-suite-32-nouveau-danger-des-reactions-de-fission-d.html

PS : se référer au texte en version française après traductions pour les Japonais.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'iode dans la piscine du n°4 ?   Mer 20 Avr 2011 - 11:52

Bonjour
Une autre hypothèse possible sur le fait de la présence d'iode-131 dans la piscine de stockage de combustibles usés du réacteur n°4.
D'après TECO il y a uniquement de l’eau de mer, puis de l’eau douce, qui ont été injectées dans cette piscine. Il n’y a jamais eu pour eux d’eau qui ait été prise dans les bâtiments turbines.
Or la prise d’eau de l’eau de mer était sans doute au plus proche du rivage, puisque tout a été fait dans l’urgence. Il est donc possible que l’eau de mer pompée ait contenue de l’iode, provenant de fuites des bâtiments turbines.
En fait il faut noter que l’eau de mer a été injectée via la pompe a béton au moins entre le 22 et le 27 mars. Ce n’est qu’ensuite que de l’eau douce a été utilisée.
Or la concentration en Iode 131 dans l’eau de mer à proximité, selon les points de mesure, sur cette période était dans une fourchette de 1 à 100Bq/cm3

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De l'iode dans la piscine du n°4 ?   Mer 20 Avr 2011 - 12:34

Bonjour Kloug

Effectivement ça me semble plausible, ce scénario. Tout à fait le genre de chose qui arrive en mode panique.

Mais la mesure date du 14, donc l'iode a diminué d'un facteur à peu près 4 depuis le pompage d'eau de mer. On en trouve alors 220 Bq/cm3, ce qui voudrait dire qu'on y a mis grosso modo de l'eau à 800 Bq/cm3 15 jours plus tôt. En réalité sans doute moins, puisque l'évaporation a nécessité plusieurs remplissages. Mais pour arriver aux 220 Bq/cm3, même en supposant que l'eau pompée était constamment à 100 Bq/cm3, il faudrait un facteur de concentration de 8 pour arriver à un équivalent 880 Bq/cm3.
Ca fait beaucoup, non ? Il faudrait plutôt qu'ils aient pompé quelque chose autour de 400 Bq/cm3 ou plus, je dirais, donc un peu supérieur à ce qu'on trouvait le 27 sous le réacteur 4 (360 Bq/cm3).
En même temps le 27, dans la cave sous leurs cocottes minutes, ils avaient entre 15000 et 13 millions de Bq/cm3. Qu'est-ce qui a fuit où, je n'en sais rien et je ne pense pas être le seul.

Si on imagine que ça soit autre chose

l'iode peut-elle venir simplement du combustible endommagé sans reprise de criticité ?
les mesure d'aujourd'hui (20 avril) nous disent qu'un drone voit du 50 mSv/h au-dessus des bâtiments. Ca doit quand même faire beaucoup d'iode résiduelle éparpillée un peu partout, non ?





Revenir en haut Aller en bas
 
De l'iode dans la piscine du n°4 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catch féminin dans une piscine au chocolat
» Ardentes - Un gendarme projeté dans le bassin de la piscine !
» Chéri, il y a un éléphant qui boit dans la piscine!
» Protéger ses cheveux du chlore et de la mer?
» fievre sans raison ? sos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité :: Spécial Japon-
Sauter vers: