Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
seb
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Lun 23 Mai 2011 - 16:43

Diabolo a écrit:
@ fils de poulain

quand la dimension de la zone surveillée est calculée d'après un tir direct et d'apres un tir a 45° , on peut délimiter sa surface

lorsque le praticien se trouve en dehors de cette surface ( ce volume ) pendant le déclenchement des tirs, peut on considérer qu'il est encore "exposé" ?

ce n'est pas une porte fermée qui change la donne ? nous sommes bien d'accord que c'est la distance ?

dorénavant, d'après cette réflexion et ce principe, le tout validé par les résultats dosimetriques de fort nombreux sujets, je classifie les dentistes qui procèdent ainsi pour leurs tirs en "Non A - Non B"

Bonjour
Un praticien qui se place toujours au même poste de travail, éloigné du patient mais toujours dans la zone surveillée d'après mon zonage.
La dose mesuré à son poste de travail (AT1121) multiplié par le nombre de radios sur un an est inférieure à 1mSv.
Puis-je le classer "non classé"?
Etant dans la zone surveillée, il garde son suivi dosimétrique.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Lun 23 Mai 2011 - 17:08

Je dirais que tu peux. C'est ce que prévoit les limites règlementaires. Perso, c'est ce que je fais régulièrement mais :
- Quid de la surveillance médicale renforcée (si toutefois on parle de personnes qui sont suivies ou ont la volonté d'être suivies par la médecine du travail) ;
- La fiche endo de l'IRSN propose un classement en B des dentistes et AD.
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Lun 23 Mai 2011 - 21:23

personnelement , mon appréciation de cette situation a évolué sur 3,5 ans

je considère dorénavant en accord avec ma dernire formation auprès d'un formateur Algade "reconnu" que :

- le praticien sortant en dehors de la zone surveillée calculée sur une base très largement exagérée d'activité radiogène
- le praticien portant un dosimètre confirmant sa classification en personnel exposé à une dose annuelle de moins de 1 mSv
- la taille de la zone surveillée estimée et calculée largement étant validée par l'enregistrement d'un dosimetre "AMBIANCE" situé à la lisière de cette zone surveillée , voire placé encore plus près de la zone de 1ère diffusion ( la tête du patient , la têtière ), en dessous de 1 mSv par an

Celui ci peut être proposé à la médecine du travail pour une classification "PUBLIC", et suite aux observations éventuellement formulées par le médecin du travail ( si tant est que la médecine du travail veuille bien s'en occuper , ce qui n'est pas du tout courant dans ma zone d'activité ....)

Le chef d'établissement est autorisé à décider de la classification finale (qui reste de son ressort ) de sa propre personne en "PUBLIC"

voilà les choses telles que je les présente

il vous merci.... thanks
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 2:09

Excusez-moi,
Je comprend (enfin je crois) les raisonnements, mais pas la finalité.
Si tu lui mets un dosimètre pour avérer sa dose prévisionnelle, ça ne changera pas grand-chose de le classer Non exposé au lieu de Cat B.
Une case dans la fiche d'étude de poste et puis ?

BaldaQuiveutcomprendre
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 7:47

il n'y a aucune finalité immédiate, juste une analyse de la situation et la conclusion qui devrait s'imposer

à quoi ca sert de classifier tous les praticiens en "B" ?

Le dosimetre presente un interet de surveillance, la surveillance ne crée pas le danger

Je ne comprends pas non plus le sens de ta question , si on va par là ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 9:23

Tu dis :
Diabolo a écrit:
- le praticien portant un dosimètre confirmant sa classification en personnel exposé à une dose annuelle de moins de 1 mSv
C'est sur la surveillance que tu mets en place que je réagis.
A moins que tu ne veuilles dire que tu mets en place cette surveillance le temps de l'étude de poste uniquement ?
Si ta surveillance est pérenne, tu as quelqu'un formé à la radioprotection du travailleur, avec un dosimètre et une notice d'information pour les possibles entrées en zone, ne reste que le suivi médical renforcé et tu as un cat B de facto.
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 9:24

...
Citation :
étant validée par l'enregistrement d'un dosimetre "AMBIANCE" situé à la lisière de cette zone surveillée , voire placé encore plus près de la zone de 1ère diffusion ( la tête du patient , la têtière )

J'ai résolu, à ma façon, l'emplacement du dosimètre d'ambiance. Ceux-ci étant équipé d'une pince, je l'accroche au câble, juste en dessous de de la commande. Ainsi, quelque soit la position du dentiste, la dosimétrie d'ambiance est bonne. Inconvénient, un dentiste qui travaille seul superpose la dosimétrie d'ambiance et personnelle, Est-ce un mal?
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 9:34

Bien entendu, c'est la méthode la plus couramment pratiquée

tu surveilles la dose au poste de tir avec le dosimetre d'ambiance et tu surveilles l'opérateur a postériori par la difference ( supposée nulle ) entre sa dosi individuelle et la précédente

le probleme c'est que cela n'a aucun interet dans 99,999% des cas

en disposant le dosi ambiance a une distance bien plus proche on obtiens souvent une "petite" dose

le praticien sait alors au bout de 3 mois que s'il s'était trouvé en permanence a cette position il aurait obtenu cette dose

celà complete bien son resultat individuel , nul dans 90% das cas

@ Baldaquin : les conséquences des surveillance que je mets en place m'importent peu du moment que je fasse de la radioprotection "intelligente"
de toutes façons dans ma "zone d'intervention" la médecine du travail se contrefout des libéraux
- j'attends depuis plus d'1 an la liste des medecins de cette société qui "refusent" de donner leurs coordonnées par souci de "confidentialité" ; je ne peux donc compléter correctement l'imprimé SISERI ... )
- j'attends depuis aussi longtemps une réponse écrite sur les modalités d'inscription des libéraux à cette même société
- les controleurs de l'inspection du travail ont controlé 30 cabinets dans ma zone, sans se déplacer => AUCUN retour d'info , aucune exigence de médecine du travail + quand je leur ai parlé elles m'ont dit " vous êtes libéral donc ce n'est pas obligatoire"

qu'est ce que tu veux qu'un classement en "B" change ? je suis aussi bien de les mettre en "PUBLIC" et comme ca tout va bien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 10:04

Diabolo a écrit:

qu'est ce que tu veux qu'un classement en "B" change ? je suis aussi bien de les mettre en "PUBLIC" et comme ca tout va bien
Mais moi je ne veux rien. ;D
J'essaie juste de comprendre pourquoi il est si important pour toi de dire que la personne est 'PUBLIC' si elle a, entre autres, un dois passif pérenne.

Dis moi juste si oui ou non ce dentiste a un suivi passif régulier. Ça me suffira.
A lire ta réponse à FilsDePoulain, je pense que non. Et là, effectivement c'est conditionné à un classement Non Expoosé.
Revenir en haut Aller en bas
seb
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 10:06

Un travailleur non classé est en surveillance médicale simple, il a donc une visite tous les deux ans.
Classé B, il sera en surveillance médicale renforcée, il sera donc suivi tous les ans.
Si tant est comme le rappel Diabolo que la médecine du travail veuille ou puisse le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 11:07

Un tube d'aspirine vite !

Je vous donne mon point de vue :
- L'étude de poste va déboucher sur une proposition de classification,
- De cette classification dépend le suivi médical,
- Une personne peut être régulièrement en Zone Surveillée et pour autant recevoir moins de 1 mSv à l'année (en rappelant que la Zone Surveillée Intermittente n'existe pas et que souvent la Zone est étendue à l'ensemble de la salle),
- Port obligatoire du dosimètre en Zone Réglementée .

Donc on peut très bien avoir des opérateurs non catégorisés mais porteurs de dosimètre (dans le dentaire, ça arrive souvent que les praticiens ou AD soient en dessous du milliSievert).
Effectivement, dans le cas du dentaire, il ne manque que la surveillance renforcée ...
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 11:42

Scully a écrit:

- Une personne peut être régulièrement en Zone Surveillée et pour autant recevoir moins de 1 mSv à l'année
- Port obligatoire du dosimètre en Zone Réglementée . .

ca rejoint mon raisonnement

Scully a écrit:
en rappelant que la Zone Surveillée Intermittente n'existe pas et que souvent la Zone est étendue à l'ensemble de la salle)...
pour des raisons "pratiques" d'affichage et de contrôle d'accès uniquement
la zone surveillée réelle n'est pas toute la pièce
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 11:50

Diabolo a écrit:

ca rejoint mon raisonnement

Donc "tes" dentistes portent des dosi de manière régulière.

Fils de Poulain, j'ai tendance à faire comme toi (le dosi au bout du cordon) mais certains arguent qu'ils ont peur d'abîmer le cordon ... Pourtant c'est bien pratique surtout quand on en soupçonne certains de ne pas porter leur dosi ...
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 13:49

le cordon c'est "la position de la main"

la main se trouve au bout du bras

et le dentiste et son dosi se trouvent entre 50 cm et 1,20 m de cette main

l'exposition "corps entier" est quand même bien mieux détectée par une poitrine non ?
Revenir en haut Aller en bas
seb
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 13:57

je trouve cette idée de dosimètre sur le cordon interressante.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 14:04

Diabolo a écrit:
le cordon c'est "la position de la main"

la main se trouve au bout du bras

et le dentiste et son dosi se trouvent entre 50 cm et 1,20 m de cette main

l'exposition "corps entier" est quand même bien mieux détectée par une poitrine non ?

Ai-je dit le contraire ? Non.

Je dis juste que certains praticiens ne portent pas leur dosimètre en dépit des recommandations de leur PCR (et qu'on ne vienne pas me dire que mes "protégés" sont des exceptions) et que dans ce cas le dosimètre au bout du cordon donne une estimation (même si ça surestime la dose reçu par un dosi porté à la poitrine).
Revenir en haut Aller en bas
seb
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 14:20

Mes praticiens sont aussi parfois négligeant quand au port du dosimètre poitrine.
Fixer le dosimètre au niveau du cordon peut permettre d'estimer plus sérieusement
la dose reçue.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 15:58

Mais le dosi ne remplace pas l'étude de poste bien sûr Wink
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 20:00

Scully a écrit:
Mais le dosi ne remplace pas l'étude de poste bien sûr Wink

C'est marrant j'ai toujours tendance à dire l'inverse Wink
l'étude de poste ne remplace pas le suivi dosimétrique...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Mar 24 Mai 2011 - 20:05

teuf05 a écrit:

C'est marrant j'ai toujours tendance à dire l'inverse Wink

Tout dépend à qui on parle Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Jeu 26 Mai 2011 - 8:45

La zone intermittente existe, le l'ai rencontrée. Et j'inscris sur l'affichage qu'"en l'absence de rayonnement, cette salle est en zone non réglementée".
Par ailleurs, si tu étends la zone surveillée à l'ensemble de la salle, le praticien doit porter une dosimétrie passive.
Je conditionne donc la zone surveillée autour de la tête du patient, j'installe une dosimétrie d'ambiance à la commande, et je surveille que le praticien est bien en catégorie public d'après la surveillance d'ambiance.
Et le tour est joué, et argumenté.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Jeu 26 Mai 2011 - 9:37

Fils de Poulain a écrit:
La zone intermittente existe, le l'ai rencontrée. Et j'inscris sur l'affichage qu'"en l'absence de rayonnement, cette salle est en zone non réglementée".
La ZC intermittente oui mais les textes ne parlent pas d'autoriser les ZS intermittentes au dernière nouvelle. En revanche, que la Zone soit non réglementée si impossibilité d'émission de rayonnement, oui. Que les klowns corrigent si je me trompe.

Fils de Poulain a écrit:
Par ailleurs, si tu étends la zone surveillée à l'ensemble de la salle, le praticien doit porter une dosimétrie passive.
+1

Fils de Poulain a écrit:
Je conditionne donc la zone surveillée autour de la tête du patient, j'installe une dosimétrie d'ambiance à la commande, et je surveille que le praticien est bien en catégorie public d'après la surveillance d'ambiance.
Et le tour est joué, et argumenté.
Tu fais comment ? Marquage au sol ?
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Jeu 26 Mai 2011 - 9:47

perso mes affichages mentionnent désormais que la zone surveillée est "temporaire" et limitée aux haures d'activité de soins

comme ca les femmes de ménage sont "épargnées" ...

il faut espérer que la révision de l'arrêté zonage conduira à la prise en compte de la spécificité dentaire, de ses générateurs qui se mettent en veille automatiquement empêchant tout déclenchement par inadvertance avec un double déblocage avant de pouvoir tirer, un bouton de marche-arrêt et parfois un verrouillage à clé

ces 3 fonctions sont intégrées dans un Satelec Xmind ..
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Jeu 26 Mai 2011 - 10:08

Mais pas sur tous les modèles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie   Jeu 26 Mai 2011 - 10:40

Citation :
Tu fais comment ? Marquage au sol ?

Non, parce que cela n'a pas de sens. Il faudrait disposer 3 "ronds" perpendiculaires par rapport à la tête du patient pour définir un volume sous condition que le fauteuil soit fixe.
J'ai donc fait faire des autocollants de 4 cm X 14 cm zone surveillée que je colle sur le rétroalvéolaire. J'en ai fait faire des verts pour les mammographes et des jaunes pour les tables de radiodiagnostic avec la mention de la zone et l'ajout du texte "lors d'émission de rayons X".
Petit rappel, la directive ASN/DGT de janvier 2008 laisse le marquage des zones en milieu médical à l'appréciation de l'employeur.
Enfin, il ne nous reste plus qu'à attendre ce qu'en pense le GT zonage... Mais là, c'est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
 
Zonage, catégorisation du personel et dosimétrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Divers campagne C.E.P.] LES DOSIMETRES et la RADIO PROTECTION au C.E.P.
» Accès à la dosimétrie
» Démarche d'optimisation de la dosimétrie
» Dosimétrie extrémités
» Dosimétrie opérationnelle (active)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: