Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 effluents médecine nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: effluents médecine nucléaire    Mer 6 Juil 2011 - 22:08

Bonsoir,
A l'hopital où je travaille on a deux cuves reliées au labo chaud .
Ils se trouve qu'elles sont contaminés à l'iode 125 et je ne peux vider aucune avant le mois de novembre Sad
A part de tout mettre dans des bidons les prochains mois, y'a-t-il une autre solution?
La dilution est elle interdite dans le milieu médicale? il y'a des sociétés qui peuvent me vider au moins une cuve et la stocker?
si quelqu'un une autre solution je suis peneuse Smile
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: effluents médecine nucléaire    Jeu 7 Juil 2011 - 9:53

Salut hajjib !

Je sais que ma solution n'est pas une réponse immédiate à ton problème, mais c'est pour te dire qu'à terme, nous avons fait des travaux chez nous et installés des cuves spécifiques pour l'Iode 125.
Nous avons donc 4 cuves : 2 pour le Tc et autres "Type I", et 2 pour l'Iode 125.
Cela a été "relativement" facile puisque les effluents d'Iode 125 viennent des labos in vitro, donc bien différenciés bien qu'étant dans les même locaux que la Médecine Nucléaire.

Après, durant les travaux, les labos contnuaient de tourner, et de ce fait, nous avions installés des polybonbonnes sous les éviers concernés (à la place du syphon) et avions donc gérés en décroissance un certain nombre de polybonbonnes d'Iode 125.
Par contre il faut bien avertir, informer et former le personnel utilisateur, sinon, il y a de gros risque de "débordement" de ces polybonbonnes...! affraid

Je ne crois pas que la dilution soit interdite (à confirmer scratch ), la réglementation t'impose un nombre maximum de Bq/l, donc, la dilution peut (ou pourrait) te permettre de "rentrer dans les clous"...
J'insiste : à confirmer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: effluents médecine nucléaire    Jeu 7 Juil 2011 - 10:44

Bonjour hajjib,
- Tes deux cuves sont-elles plus qu'à moitié pleines ? Sinon, tu peux utiliser les pompes de prélèvement pour tout concentrer dans une et ne jouer que sur une cuve et les décroissances du week-end (vendredi 18 h -> lundi 06 h = 10 périodes de Tc-99m).
- Selon moi, tu ne peux faire stocker par un tiers autre que l'ANDRA tes déchets et effluents radioactifs.
- La dilution n'est à mon avis pas interdite, les seuils sont effectivement en concentration, même si l'activité rejetée finalement est la même (on ne fait que contourner la loi).
Une vanne ouverte au quart pendant la journée te donnera la dilution nécessaire vu les débits d'un établissement de santé pendant la journée.
Mais c'est la solution qui me plaît le moins par le principe et je t'engage à le faire en coordination avec l'ASN et la préfecture pour un rejet maîtrisé, ainsi que le service des eaux pour que personne ne travaille dans l'ovoïde en aval. Il serait tout aussi dramatique de fermer le service à des patients qui en ont un réel besoin.
- Mes vacances champêtres me font penser aux conteneurs utilisés pour stocker l'eau de pluie aux fins d'arrosage : as-tu la place pour placer 2 ou 3 conteneurs de ce type et vider tes effluents contaminés à l'iode dedans ?

Bon courage et tiens-nous informés,
Revenir en haut Aller en bas
 
effluents médecine nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Les déchets-
Sauter vers: