Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 optimisation des doses medicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: optimisation des doses medicales   Jeu 7 Juil 2011 - 9:21

Trop d’examens répétés chez l’enfant, s’inquiète l’ASN
lequotidiendumedecin.fr 06/07/2011


© S. TOUBON/ « LE QUOTIDIEN »

L’augmentation des doses de rayonnements ionisants délivrées par l’imagerie médicale « devient préoccupante et doit être maîtrisée », prévient l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Les principes de justification et d’optimisation des doses doivent être mieux appliqués et la formation à la radioprotection, renforcée.

La maîtrise des doses en imagerie médicale « est un problème extrêmement complexe », reconnaît André-Claude Lacoste, président de l’ASN. Et les médecins ne sont donc pas les seuls à bénéficier de ce « message d’alerte ». « Si les professionnels de l’imagerie médicale sont les premiers acteurs des progrès en radioprotection médicale, les acteurs institutionnels de la santé et du travail sont également à mobiliser du fait de leur rôle décisif en ce qui concerne les équipements, les ressources humaines, le financement des formations, le développement de l’assurance de la qualité et l’évaluation des pratiques professionnelles », indique l’Autorité.

Selon un rapport de 2010 de l’Institut de radioprotection (IRSN) et de l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’augmentation des doses délivrées aux patients, soit le quart de la population française par an, est de 47 % en cinq ans (pour le scanner, elle est d’environ 50 % entre 2002 et 2007). « Il est nécessaire de limiter les examens répétés pour une même personne, notamment chez les enfants », rappelle le responsable des rayonnements ionisants à l’ASN, Jean-Luc Godet, qui parle d’un risque de cancer radio-induit. « Il ne s’agit pas de chercher une belle image : une bonne image suffit », insiste-t-il.
Optimiser les doses.

Dans le dernier numéro de la revue de l’ASN « Contrôle » (n° 192, disponible sur asn.fr) consacré à l’imagerie médicale, le Dr Hervé Brisse (Institut Curie) montre, notamment, combien l’optimisation des doses en scanographie pédiatrique est importante. Or, d’après les inspections réalisées en 2009 dans 250 services en radiologie interventionnelle, l’ASN a constaté que ce principe d’optimisation était appliqué de manière incomplète « par manque de formation ou de matériels adaptés ».En ce qui concerne la radioprotection des travailleurs, le bilan est également insuffisant avec, par exemple, « une utilisation fréquente des appareils par les infirmiers, en lieu et place des manipulateurs en électroradiologie, en dehors du cadre légal ».

Afin de « faciliter le travail du médecin généraliste », explique Jean-Luc Godet, l’ASN entreprend, en lien avec la Société française de radiologie et la Commission européenne, le développement d’outils d’aide à la décision pour le choix des examens d’imagerie. Le guide du bon usage des examens d’imagerie médicale, publié fin 2004, est en cours de révision (avec la Société française de médecine nucléaire). Une version électronique sera disponible début 2012. D’autres solutions sont proposées au niveau national : augmenter la disponibilité des Personnes compétentes en radioprotection (PCR), renforcer la formation notamment auprès des professionnels non spécialistes mais utilisateurs des rayonnements ionisants, en particulier dans les salles d’opération et de radiologie interventionnelle. Les appareils d’imagerie par résonance médicale (IRM) sont trop peu nombreux (en France, on compte 8,7 IRM par million d’habitants pour une moyenne européenne de 20), regrette André-Claude Lacoste qui évoque la nécessité d’une tarification « plus incitative ». « Nous ne pouvons pas agir sur toutes les manettes mais il nous revient d’attirer l’attention sur tous ces problèmes. À chacun de jouer son rôle. »

› STÉPHANIE HASENDAHL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Jeu 7 Juil 2011 - 10:52

Bonjour,
Merci Diabolo pour l'info.
Voici en complément le lien direct vers le communiqué ASN sur lequel s'appuie cet article.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Ven 8 Juil 2011 - 12:35

Bonjour
Et repris dans la rubrique d'actualité du site....
A koi ça sert que je mmmmmmmmmmmmme décarcasse.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Ven 8 Juil 2011 - 15:44

Bonjour,
Je viens juste de m'inscrire, je passe juste dire que je trouve croustillant à souhait que le législateur s'inquiète aujourd'hui de nos pratiques radiologiques, alors que ce même législateur et en particulier l'ASN nous explique dans la version consolidée au 17 mars 2011 de l'arrêté du 12 février 2004 relatif aux niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire, je cite à la fois dans les articles 2 et 3 :

Art.2 : "Ces niveaux ne doivent pas être dépassés sans
justification technique ou médicale, lors d’une procédure courante en radiologie
diagnostique." - "Lorsque la valeur moyenne de cette évaluation dépasse, sans justification technique ou
médicale
, le niveau de référence de l’examen considéré, des actions correctrices doivent
être prises pour réduire les expositions."

Art.3 : "Lorsque cette moyenne dépasse les activités préconisées sans justification
technique ou médicale
, des actions correctrices doivent être prises."

Mon humble avis, tant que l'on prendra des gants en écrivant des arrêtés autorisant pour une raison "que seules les personnes autorisées peuvent comprendre" à dépasser à tout va, on n'a pas fini d'enfoncer les portes ouvertes.....pan sur le bec Mr Lacoste ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Ven 8 Juil 2011 - 19:52

"pan sur le bec" :
Une telle expression, on voit le caneton ! Wink .

Pour suivre le fil des réactions en passant :
- ces niveaux de référence doivent être étendus en interventionnel. Je n'ignore pas que l'IRSN et plusieurs établissements y travaillent. Il y a des résultats d'exposition qui font frémir.
- peut-être une trace quand l'exposition dépasse le niveau de référence serait une bonne chose.

Entendons nous bien : par construction les dépassements de niveau de référence représentent 25 % des examens et les bonnes raisons de le dépasser sont fréquentes. Mais dans ces 25 % se nichent aussi les personnes qui ne font pas (encore) attention à l'irradiation comme paramètre d'examen à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Sam 9 Juil 2011 - 11:13

KLOUG a écrit:
Bonjour
Et repris dans la rubrique d'actualité du site....
A koi ça sert que je mmmmmmmmmmmmme décarcasse.
KLOUG

J'propose que les nouveaux sujet soient d'abord soumis à validation (si quelqu'un est dispo pour valider).
Ainsi on évite doublon etc. et puis j'pense que ça évitera aux admin de déplacer des sujets...

Ou alors zé dit une betise ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Sam 9 Juil 2011 - 11:51

Je pense que cela risque d'être dur a gerer!
pc de merde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: optimisation des doses medicales   Sam 9 Juil 2011 - 12:58

dehors

lol
Revenir en haut Aller en bas
 
optimisation des doses medicales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» optimisation des doses medicales
» Optimisation des charges sociales par les employeurs...
» Ras le bol des dents !!
» Trop d'échinacée ?
» EPP , l'extrait de pepin de pamplemousse ? Quel dosages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: