Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 ganglion sentinelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: ganglion sentinelle   Jeu 5 Jan 2012 - 15:52

scratch Bonjour,

Tout d'abord une excellente année à tous les Klowns.
Le repérage en sénologie (pose de harpon) après injection d'un ganglion sentinelle en médecine nucléaire pose problèmes et questionnements dans mon CH.
Côté MN : au vu de l'activité injectée (moyenne haute 60 MBq), pas ou peu de problème pour prendre en charge en imagerie les patientes 1 heure après l'injection.
Côté Imagerie : irradiation du MER, médecin (sans oublier les personnes en salle d'attente) donc non à la prise en charge aussi rapide.

un dosimètre opérationnel laissé à 20 cm d'une patiente injectée (50.61 MBq), sur une durée de 2 heures 50 et 1 heure après injection, indique 0.83 µSv en Hp(10).

Et la PCR au milieu de tout ça, avec arguments des uns et des autres, calculs théoriques, mesures de doses et débits de dose avec AT 1123, conseils de radioprotection,etc
Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confronté à ce type de demande ?

Merci

Sakura72
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Jeu 5 Jan 2012 - 16:21

Bonsoir
Pourriez-vous me donner une précision :
1 heure après injection, indique 0.83 µSv en Hp(10). Ne serait-ce pas 0.83 µSv/h ? Quel est le radionucléide ? Je ne suis pas l'actualité hospitalière tous les jours.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Jeu 5 Jan 2012 - 16:39

Non Kloug,
sakura72 a écrit:
un dosimètre opérationnel laissé à 20 cm d'une patiente injectée (50.61 MBq), sur une durée de 2 heures 50 et 1 heure après injection, indique 0.83 µSv en Hp(10).
1h après l'injection de la patiente, un dosi opérationnel laisser à 20cm de cette dernière à intégrer une dose de 0.83 µSv
Sois plutôt un débit de 0.30 µSv/h (0.83 µSv / 2.83 h)

D'après ce que je comprend... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
CastorJr
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Jeu 5 Jan 2012 - 23:06

Bonsoir et bonne année,

Le repérage du ganglion sentinelle se fait avec des nanocolloides d'albumine marqués au technétium 99m.
Il y a déjà eu des échanges sur le sujet sur le forum : http://www.forum-rpcirkus.com/t756-gestion-des-dechets-du-ganglion-sentinelle

A mon sens, ce n'est pas l'exposition externe qui pose tellement de problème. La dose mesurée par sakura est faible (au dessous du niveau d'une zone surveillée à une distance pas vraiment représentative de l'exposition d'un travailleur ou d'un autre patient) mais elle n'a peut-être pas été mesurée au point le plus chaud (si je ne me trompe pas l'injection est réalisée en sous cutané et le traceur ne diffuse pas beaucoup dans l'organisme de la patiente),

C'est plutôt la gestion des déchets qui résultent de l'opération (puisque le but de la technique est de repérer le ganglion pour le biopsier) qui peut être un peu problématique (et plus sur des questions de déclenchement de portique que sur un vrai risque d'exposition aux RI).

Castor Jr
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Ven 6 Jan 2012 - 9:02

Bonjour et merci. Je n 'ai pas pu vous répondre hier.
la réponse du dosimètre opérationnel est bien 0.83 µSv en équivalent corps entier.

Je suis en train d'effectuer les études de poste en sénologie (avec AT 1123) et pour le moment je n'ai eu qu'une seule patiente concernée par le ganglion sentinelle. Mes mesures, effectuées en salle de sénologie, à 5 heures de l'injection, sont cohérentes avec la décroissance, etc.

Ce qui pose problème, c'est que les MER et radiologue "refusent" de prendre en charge une patiente à moins de deux heures de l'injection du nanocol (exemple : injection à 15 heures et heure du rendez-vous en imagerie pour pose de harpon à 16 heures).
Un calcul théorique de décroissance, avec une activité injectée de 60 MBq, donne au bout d'une heure une dose d'environ 6 µSv au contact et 0.25 µSv à 0.50 m pour 5 minutes, environ 2 µsv pour 45 minutes de présence à 0.50 m.

en ce qui concerne la gestion des déchets, la patiente passe au bloc le lendemain de son injection et j'ai bien vu les échanges sur le forum.
Je suis PCR depuis fin avril et nous n'avons eu aucun déclenchement au portique. J'ai l'intention d'ailleurs de prendre contact avec l'équipe du bloc pour vérifier "tout ça".

En fait, la PCR a un rôle de communiquant, d'intermédiaire (?).
Croyez-vous que les calculs et mesures effectuées (passés et à venir) soient suffisants pour discuter calmement avec les différents intervenants ?
Je pose polutôt une question de fond.

A bientôt
Bonne(s) galettes(s)

Sakura


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Sam 7 Jan 2012 - 22:01

Bonsoir sakura,

sakura72 a écrit:

En fait, la PCR a un rôle de communiquant, d'intermédiaire (?).

Oui, 100 % d'accord avec toi.

sakura72 a écrit:

Croyez-vous que les calculs et mesures effectuées (passés et à venir) soient suffisants pour discuter calmement avec les différents intervenants ?

Pour avoir eu la même situation, je réponds oui également et ça permettra d'aborder la RP au bloc, l'ampli de bloc est bien plus exposant que le radionucléide du ganglion sentinelle.
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Lun 9 Jan 2012 - 8:17

Merci.
Je trouve que le Cirkus permet d'échanger sur nos soucis, problèmes, sourires, etc sans complexe.
Bonne journée

Sakura
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Lun 9 Jan 2012 - 8:59

Bonjour
C'était une de ses raison d'être (au moins dans la tête des créateurs et je parle en leur nom).
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
yok
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Mer 11 Jan 2012 - 11:40

Salut
Pour ma part, j'ai déjà eu ce soucis pour l'ensemble des patientes passant en MN et devant passer leurs examens et notamment de Sénologie. J'ai réglé le problème en modifiant la prise de Rdv. Les patientes passent en Sénologie avant d'aller en MN.
Ce me fait marrer de voir la réaction des MER, qui refusent cela ou autre chose; Que les Manip de Médecine Nucléaire qui rencontrent des patients injectés a longueur de journée ce n'est pas grave par contre aux manipulateurs en radiologie ne doivent surtout pas être exposés alors que se sont des travailleurs classés. Je pense qu'il y a encore un sérieux problème de formation. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, tjrs appliquer le principe ALARA, j'en veux pour preuve que j'ai fait le nécessaire mais les réactions sont complètement démesurés par rapport à la situation.
Pensez aussi au service d'Anapath dans vos analyses car bien souvent c'est eux qui récupère l'éventuelle ablation du Bloc et s'il y a les point d'injection le débit de dose est assez important.
YOK
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle   Mer 11 Jan 2012 - 12:13

Bonjour,
J'organise une réunion pour mettre à plat l'organisation entre la sénologie et la médecine nucléaire.
Cela va permettre de parler organisation, dose injectée et reçue, etc.
Par contre, je ne pensais pas à l'anapath car le passage au bloc se fait le lendemain de l'injection. Mais je vais me déplacer pour faire des mesures.
Merci
Sakura
Revenir en haut Aller en bas
 
ganglion sentinelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion des dechets du ganglion sentinelle
» L'abeille, sentinelle de l'environnement
» Opération Sentinelle : "Mon général, j'ai des doutes..."
» Opération Sentinelle .
» Des mesures pour compenser Sentinelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: