Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Temps de travail pour calcul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lcx2007
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Temps de travail pour calcul   Mer 29 Fév 2012 - 18:01

Bonjour,
on ne doit plus parler de 2000H de travail mais de combien de temps??
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mer 29 Fév 2012 - 19:45

Bonsoir
Non seulement on ne parle plus de 2000 heures de travail mais en tant que radiootectionniste vous devez raisonner en termes d'heures exposées.
Ce sont les études de postes qui vous donnerons cette valeur.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
lcx2007
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Jeu 29 Mar 2012 - 22:45

La définition de la LPCA parle pourtant de 2000h de travail?

Limite Pratique de Concentration dans l’Air (LPCA)
valeur de référence définie pour chaque radioélément,
contamination atmosphérique (Bq.m-3) conduisant à une dose efficace
engagée de 20 mSv pour 2000 heures de présence,
tient compte de l’incorporation (contamination interne) et de
l’immersion (exposition externe),
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Jeu 29 Mar 2012 - 23:00

Effectivement, la LPCA a été conçue comme cela, mais ce n'est pas une limite réglementaire.
Elle n'a donc pas suivi les évolutions de la loi, et l'étude de poste repose sur une estimation du temps d'exposition.
Certains retiennent un temps de travail en zone radiologique constant, par exemple 400 h/an, soit 25 % du temps de travail annuel à 35h/semaines.
Personnellement, je plussoie Kloug : estimation plus contextuelle du temps de travail lors de l'étude de poste.
BaldaquIncorporé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Ven 30 Mar 2012 - 0:01

Bonsoir
Je n'ai jamais été en accord total l'approche de mes collègues du CEA sur les contaminations de surface.
Par contre la LDCA (et pas LPCA) était bien définie comme tu l'indiques. Etre exposé à 1 LDCA pendant 2000 heures donnait une dose efficace engagée de 20 mSv.
Mais tout évolue. Donc je le dis et le redis : 2000 heures on oublie, du moins pour l'instant car la CIPR 103 a eu l'air de vouloir remettre cette notion au goût du jour (? !)
On va voir avec la nouvelle directive européenne.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
lcx2007
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Dim 1 Avr 2012 - 18:39

d'accord j'oublie les 2000H de travail. Donc maintenant la LPCA correspond à une dose efficace engagée de 20mSv sans durée précise d'exposition? Sur site EDF, l'indication >1LPCA affichée à l'entrée du local devrait donc prendre en compte la durée de chaque activité, et ne correspond pas à un nombre fixe de Bq/m3 propre pour chaque radioelement?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 13:30

Ah, que voici un topic anxiogène clown

En principe les valeurs de "dose engagée par unité d'incorporation", indiquées en Sv/Bq dans le Delacroix, Guerre et Leblanc, correspondent à l'exposition d'une année de travail à plein temps, soit 2000 heures. mais en biologie moléculaire les temps d'exposition sont bien plus courts, ce qui fait que mon calcul de "dose interne" pour une manipe consiste à faire une règle de trois ... sans oublier d'accorder les unités.
Exemple : si le protocole indique 1 heure de présence devant une source de 32P ayant une activité de 9 MBq (ce qui représente 90 kBq respirés), la dose en Sv sera :
90 . 103 . 3,2 . 10-9 . 1/2000

Depuis le passage aux 35 heures la base annuelle serait passée à 1600 heures par an (valeur notée au cours de ma dernière formation pcr-p) et mon calcul de dose devient :
90 . 103 . 3,2 . 10-9 . 1/1600

Si je me trompe, j'aimerais qu'on me le signale parce qu'il me faudra reprendre chacune des 15 protocoles du labo cheers
Mais il faudra m'indiquer en détails comment je peux passer de la "dose engagée par unité d'incorporation" à la dose pour 1 heure d'exposition réelle.

J'espère ne pas me tromper. Gloup.

Revenir en haut Aller en bas
AcroBêta
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 16:21

Bonjour C Lambert,

Je ne veux pas t'affoler, d'autant que je ne connais pas les références que tu cites, mais une DPUI est par définition une dose par quantité de matière incorporée (l'activité respirée - l'activité expirée), il n'y a donc pas de lien avec le temps d'exposition à la source externe. Ce facteur prend en compte l'exposition interne d'une source déjà incorporé, jusqu'à disparition de la source dans le cas des période courte, et jusqu'à 50 ans pour les travailleurs dans le cas des périodes longues.

Tu mentionne 90kBq respirés, mais en combien de temps ? Il s'agit peut-être d'une pratique du domaine d'activité que j'ignore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 16:41

Merci pour tes remarques, AcroBêta.

Mes 90 kBq viennent du fait que, empiriquement, on a établi que nous inhalions 1% de l'activité initiale d'une source non-scellée posée ouverte, là devant nous, sur la paillasse.

La valeur indiquée dans le manuel de référence pour les sources non-scellées signifie (en principe, et si je n'ai pas tout compris de travers affraid ) : si un travailleur est exposé à plein temps à une source de 32P ayant 1 Bq d'activité, sa dose annuelle d'exposition interne par inhalation sera 3,2 . 10-9 Sv.
D'où mon calcul basé sur les conversions d'unités (90 kBq = 90 . 103 Bq) et le temps officiel de travail 1 heure = 1/2000 d'année)

J'attends le verdict des grands klowns avec beaucoup de sérénité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 17:25

Bonsoir
Je vais dans le sens d'Acrobêta.
Une quantité incorporée induit une dose.
Ensuite la traduction en valeur limite ou repère (peu importe au fond) n'est utile que dans le cas de la détermination du zonage !!! D'où la référence à 25 µSv.
Il est bien entendu que dans les zones à risque de contamination, nous n'envoyons pas les personnes sans protection !
C'est ce que nous avons souvent à faire en INB. A partie de quelle activité volumique ai-je tel type de zone ? Et bien sûr comment vais-je procéder au régelage de mes appareils qui mesurent en temps réel l'activité volumique.
Mais plus besoin d'une référence au temps de travail.
D'ailleurs en exposition externe c'est la même chose.
Faites donc le calcul du temps d'exposition en zone contrôlée verte avec une source radiaoctive ayant un débit d'équivalent de dose constant de 25 µSv/h. Pendant combien de temps pouvez-vous y séjourner sans dépasser la limite réglementaire ?
Attention aussi à l'optimisation....

KLOUG

Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 18:32

Bonjour,
sans vouloir rajouter mon grain de sel,
soit on utilise la DPUI (ce qui est plus simple, à mon avis), soit la LPCA qui est calculée pour effectivement 2000h. Si tu as ton radionucléide, l'activité susceptible d'être inhalée, mieux vaut partir sur la DPUI.

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
AcroBêta
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Lun 2 Avr 2012 - 21:44

La DPUI n'est en aucun cas liée au temps 3,2 . 10-9 Sv est la dose reçue pour chaque Bq inhalé.
La question que tu dois te poser c'est combien de Bq la personne devant la source inhale en une heure ?

Tu utilise 1% de l'activité totale de la source OK mais cette valeur correspond à quel temps d'exposition ? Combien de temps on reste devant cette source ouverte de 9MBq pour en inhaler 90kBq
Pas en une heure car l'intégralité de ta source s'évaporerait dans la journée. Mais en revanche c'est peut-être ici qu'il faut prendre en compte les 2000 heures d'exposition

Il faut la définition exact de ce "1% inhalation" pour pouvoir le ramener à une heure d'exposition.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 9:11

Bon. Alors je recopie le Guide Pratique, à propos de la Dose efficace engagée par Unité d'Incorporation. Et vous allez m'aider à caser la dimension temporelle dans tout ça, enfin j'espère.

"Les expositions internes résultant d'une incorporation de radionucléide par inhalation ou par ingestion sont évalués à partir des coefficients de dose h(g)inhal. et e(g)ingest. exprimés en Sv.Bq-1 et sont donnés par l'AIEA dans ses Normes Fondamentales de Sureté (NFS), par la Directive Européenne 96/29, par les publications 30,68 de la CIPR et la base de données sur CD-ROM de la CIPR. Ces coefficients sont établis pour les travailleurs et pour les personnes du public et prennent en compte l'âge des personnes exposées. Dans cet ouvrage ne sont considérés que les travailleurs"

Mon problème il est tout simple (enfin croyais-je) : outre le Guide Pratique et ses fiches de radionucléides, j'ai une source non scellée avec son activité, un protocole de manipes, un temps de présence de l'opérateur en zone surveillée. Et pour l'analyse de poste je dois calculer la dose d'exposition de l'opérateur chaque fois qu'il entre en zone surveillée pour exécuter son protocole de manipes. Me conformant à ce que faisaient mes pairs (et à ce que j'avais cru comprendre durant mes deux formations pale ) j'ai bêtement appliqué la conversion DPUI - dose par protocole.

Et voilà que je découvre que c'est pas ça du tout.
Comme dit la chanson des Frères Jacques : "Mais alors qu'est-ce que c'est ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 10:20

Bonjour
Par rapport à la remarque :
C Lambert a écrit:
Mon problème il est tout simple (enfin croyais-je) : outre le Guide Pratique et ses fiches de radionucléides, j'ai une source non scellée avec son activité, un protocole de manipes, un temps de présence de l'opérateur en zone surveillée. Et pour l'analyse de poste je dois calculer la dose d'exposition de l'opérateur chaque fois qu'il entre en zone surveillée pour exécuter son protocole de manipes. Me conformant à ce que faisaient mes pairs (et à ce que j'avais cru comprendre durant mes deux formations pale ) j'ai bêtement appliqué la conversion DPUI - dose par protocole.
La question est : une contamination atmosphérique chronique en zone surveillée est-elle possible, réaliste et n'y a-t-il pas un moyen de l'éliminer. ?
Cela me semble peu concevable d'avoir à faire ce genre de calcul.
Cela voudrait dire que les protections collectives sont à vérifier ou revoir !
En zone surveillée on peut mettre en place des hottes ventilées et même une boîte à gants si l'on veut protéger les opérateurs.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 11:21

Merci pour ta réponse, Monsieur Kloug. Evidemment, la salle de manipes est sous VMC et comporte une sorbonne en aspiration constante (on utilise du tritium et du fer-55) ; quant aux flacons de sources, ils ne sont ouverts que pour les pipetages, ça va de soi ; enfin je précise que mes calculs à base de DPUI aboutissent à des fractions de µSv avec les hypothèses les plus défavorable.

Malgré tout je ne m'accorde pas le droit d'en déduire que la contamination par inhalation est nulle. De même, je calcule systématiquement l'exposition des mains au cours des dernières étapes du protocole, alors qu'il ne reste plus que des fifrelettes d'activité dans les échantillons.

Maintenant, si tu m'affirmes que j'en fais beaucoup trop, et que toutes ces valeurs peuvent être considérées comme négligeables, je vais me dépêcher d'annoncer la bonne nouvelle à mes futurs successeurs, ils vont être fous de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 11:32

Bonjour
Une autre question à propos de contrôle :
est-ce que l'organisme agréé qui fait des contrôles externes chez vous a déjà pratiqué ce genre de mesures et a-t-il mis en évidence des contaminations atmosphériques ?
En principe si tout se fait sous hotte, que la vitesse de sécurité est assurée (on recommande 1,2 m/s pour le tritium et les produits volatils) on ne devrait pas avoir de contamination extérieure.
D'où ma question précédente car ces mesures nécessitent un peu de matériel que les PCR n'ont pas forcément, mais que les OA peuvent (et même des fois devraient) avoir.
Si en plus tu aboutit a des fractions de µSv tu es déjà dans le "raisonnablement aussi bas que possible", mais cela reste à démontrer, mesures à l'appui.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 12:39

Non, de telles mesures n'ont jamais été effectuées. Il faut dire que, d'une part le tritium et le 55Fe sont manipulés sous la sorbonne (d'où une inhalation quasi-nulle), d'autre part les radionucléides manipulés directement à la paillasse (32P, 33P et 35S) ne sont présents que lorsque les chercheurs les utilisent, ensuite ils sont évacués par la VMC. Le problème est encore compliqué par le fait que les chercheurs sont eux-mêmes soumis aux imprévus du travail avec le vivant et ne peuvent programmer leurs manipes à coup sûr.

Une solution serait que le contrôleur accepte de me prêter son appareil de mesure (je vais essayer de lui demander très gentiment), et que j'effectue moi-même les mesures juste pendant une manipe.

Et si les résultats des mesures sont inférieurs au µSv, bingo, on laisse tomber les calculs ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 16:34

Bonjour
Et si les résultats des mesures sont inférieurs au µSv, bingo, on laisse tomber les calculs ?
La réponse correcte est (par rapport à un inspecteur) :
Ayant fait des mesures montrant à l'évidence que les doses pouvant être reçus sont très faibles (inférieures à ...) les actions d'optimisation que nous pourriront mettre en œuvre, ne seraient pas dans l'idée du raisonnablement possible.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de travail pour calcul   Mar 3 Avr 2012 - 16:41

KLOUG a écrit:

La réponse correcte est (par rapport à un inspecteur)
C'est une très belle formule.
Merci, Monsieur le Fakir cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
Temps de travail pour calcul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La directive européenne sur le temps de travail est-elle pour les Militaires ?
» Besoin de votre aide pour définir mes possibilités (maladie et temps de travail)
» Temps de travail
» Expulsions des étrangers : le nouveau gouvernement va avoir du travail pour rétablir la justice et l’égalité
» Journée continue et temps de pause...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: