Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 19:02

Bonjour,

Une alarme incendie s'est déclenchée jeudi suite à un dégagement de fumée à la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) et le réacteur s'est arrêté automatiquement, a annoncé jeudi EDF. (c) Afp

Les premières infos ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 19:21

Donc si je comprends bien, il s'agit de la pompe de refroidissement primaire qui est tombée en rade suite à une surchauffe par manque d'huile (fuite).
Le réacteur s'est automatiquement mis à l'arrêt.

Aucune information sur la bonne continuation du refroidissement par circuit/pompe de secours. Si les spécialistes du forum peuvent nous éclairer à ce sujet (les dispositifs de secours quand la pompe du circuit primaire est HS) dans cette centrale...
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 19:52

Mulder a écrit:
Donc si je comprends bien, il s'agit de la pompe de refroidissement primaire qui est tombée en rade suite à une surchauffe par manque d'huile (fuite).
Le réacteur s'est automatiquement mis à l'arrêt.

Aucune information sur la bonne continuation du refroidissement par circuit/pompe de secours. Si les spécialistes du forum peuvent nous éclairer à ce sujet (les dispositifs de secours quand la pompe du circuit primaire est HS) dans cette centrale...

Bonsoir,

aucune inquiétude à avoir pour le refroidissement, il n'y a pas qu'une pompe de refroidissement. A Penly les réacteur sont du palier P'4. Ils comportent 4 boucle de circuit primaire avec chacun une pompe. Donc il reste encore 3 pompes. Le Réacteur a du être mis en sécurité. Les barres sont tombées et il est sous-critique. Une Pompe en rade. il en reste encore 3. Ce qui est largement suffisant pour assurer l'évacuation de la chaleur.

PPJ

Revenir en haut Aller en bas
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 19:53

Mulder a écrit:
Donc si je comprends bien, il s'agit de la pompe de refroidissement primaire qui est tombée en rade suite à une surchauffe par manque d'huile (fuite).
Le réacteur s'est automatiquement mis à l'arrêt.

Aucune information sur la bonne continuation du refroidissement par circuit/pompe de secours. Si les spécialistes du forum peuvent nous éclairer à ce sujet (les dispositifs de secours quand la pompe du circuit primaire est HS) dans cette centrale...

Même remarque et même question... On nous parle des petites flaques d'huile qui ne brûlent plus, mais pas grand chose sur le refroidissement du réacteur 2.
Revenir en haut Aller en bas
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 19:54

Désolée, j'ai posté ma question alors que PPJ répondait. Ravie de savoir qu'il reste 3 pompes en fonctionnement!
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 20:08

pour compléter, il ne semble pas qu'il y ait de rupture du circuit primaire. De toutes façon il reste encore les circuits de sécurité et le circuit RRA (refroidissement du réacteur à l'arrêt). Ce dernier sera mis en service (peut-être y est-il déjà) sous peu. Après en ce qui concerne la chaleur résiduelle à évacuer (elle dépend du taux de combustion du coeur), il faut attendre qu'elle diminue. Elle doit être à cette heure autour de 10 MW en baisse. Je pense que l'incident sera classé niveau 1 INES (peut-être 2 s'il y a des fuites d'eau contaminée).

Voilà ce que je peux dire avec les infos dont je dispose.

PPJ
Revenir en haut Aller en bas
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 20:11

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Jeu 5 Avr 2012 - 21:41

Le SDIS (pompiers) reste sur place, pour surveiller. Il y aurait eu départ de feu dans le bac à huile (1400 litres) de la pompe, projetant de l'huile dans le batiment réacteur.

On nous annoncait qu'il avait suffit d'un seul extincteur (à poudre ?) pour éteindre deux petites flaques d'huile en feu, maintenant on affirme (selon France-Info) que les moyens mis en oeuvre pour éteindre les incendies ont souillé les lieux (tout comme les projections d'huile), et donc de ce fait il va falloir longuement inspecter les installations avant d'envisager le redémarrage normal de la tranche N°2 (et réparer la pompe HS, il va sans dire)...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Ven 6 Avr 2012 - 0:11

Bonne nuit
Tiens je suis d'humeur taquine ce soir ! Je reprends le texte de France Info :
L'alarme s'est déclenchée à 12h20. Un "dégagement de fumée" a été repéré "dans un local situé dans le bâtiment" du réacteur n°2 de la centrale de Penly. Le réacteur s'était alors arrêté automatiquement. En tout 25 véhicules et 60 pompiers ont été mobilisés à partir de "13h15" et ont éteint, toujours selon EDF, deux départs de feu dans le bâtiment réacteur.
Si je compte bien ça fait presque une heure pour intervenir ! Même si deux extincteurs ont finalement réussi à venir à bout de l'incendie. J'avais dit que j'allais faire un peu de provoc !
Heureusement que l'incendie n'a pas été plus violent que ça.
Quand j'étais inspecteur ASN nous avons répété ce genre d'exercices pour voir les temps d'interventions...
Franchemment après Fukushima et les évaluations complémentaires de sûreté, je serai à la place de certains, je me poserai des questions...
Vous étiez prévenu !

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Ven 6 Avr 2012 - 7:51

Merci Pepejy et Kloug pour vos éclaircissements.

Bon, l'incident, provisoirement classé 1, est traité par les médias généralistes (TV).

Je m'interroge bien entendu sur différents points.
A commencer par la fuite d'eau radioactive, l'eau du circuit primaire. Evaluée à envion 2m^3/h, elle serait en baisse grace au refroidissement... Pourquoi la portion du circuit passant par la pompe défaillante n'est-il pas isolé du circuit primaire, et donc pourquoi y a-il une fuite qui perdure ? Est-ce juste l'écoulement de ce circuit sous pression malgré son isolement ?
Dans ce cas, c'est à la fois le refroidissement passif de la portion du circuit isolé, et la fuite elle-même qui font baisser la pression...

Autre chose, des flaques d'huile qui brulent, ça fait penser à une huile particulièrement chaude dans la pompe elle-même. Pas d'incendie de la pompe elle-même ? Et n'y a t-il pas des sécurités pour ne pas en arriver là ?

Des plans-coupes ont été diffusés à la TV. J'ignore s'il s'agit du batiment réacteur concerné. Je trouve que les 4 pompes peintes en rouge, énormes, sont très proches. Un incendie sur l'une d'elle aurait vite fait de dégrader ses voisines. A moins que j'interprète mal les images.

Enfin, je n'ose imaginer qu'une telle installation n'est pas équipée de systèmes anti-incendie (jets de mousses, etc). Pourquoi dépêcher des 10aines de pompiers, si ce n'est parce que les systèmes sont inefficaces. Parce que la pompe fume en interne (dans ses entrailles, dans son carter d'huile, etc) ?


Ca se répare facilement un circuit primaire qui fuit ? L'eau est-elle marginalement radioactive, ou dangereusement (pour les agents de maintenance, de réparation j'entends).


J'espère qu'il y a aura un minimum de suivi de cet incident sur RP pour nous permettre d'y voir clair...

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Ven 6 Avr 2012 - 9:17

Bonjour,

quelques éléments de réponses :

Citation :
Je trouve que les 4 pompes peintes en rouge, énormes, sont très proches.
Un incendie sur l'une d'elle aurait vite fait de dégrader ses voisines.
A moins que j'interprète mal les images.
Je n'ai pas vu les images, mais ils n'ont pas du montrer les bonnes si les pompes sont les unes à côté des autres. Les pompes du circuit primaire sont chacune dans une casemate. Ces casemates sont chacune dans un secteur de feu différents. Cela signifie qu'en cas d'incendie, la propagation d'un feu d'une zone à une autre est ralentie (je n'ai pas dit stoppé).

Citation :
Pourquoi la portion du circuit passant par la pompe défaillante n'est-il
pas isolé du circuit primaire, et donc pourquoi y a-il une fuite qui
perdure ? Est-ce juste l'écoulement de ce circuit sous pression malgré
son isolement ?
La pompe fait partie du circuit primaire. Je doute que cette dernière n'est pas été isolée une fois la défaillance détectée. Je pense, mais ça reste une supposition de ma part, qu'effectivement, une fuite sur un joint par exemple ou sur un clapet défectueux, peut entrainer une fuite du simplement à la pression de cette portion de circuit.

Citation :
Autre chose, des flaques d'huile qui brulent, ça fait penser à une huile
particulièrement chaude dans la pompe elle-même. Pas d'incendie de la
pompe elle-même ? Et n'y a t-il pas des sécurités pour ne pas en arriver
là ?
C'est le même principe qu'une voiture : l'huile chauffe très vite, cela augmente son pouvoir de lubrification. Si elle se retrouve sur le sol, on la verra fumer, cela ne signifie pas que sa température est anormale (par contre je suis d'accord, elle n'a rien à foutre sur le sol...)

Citation :
Ca se répare facilement un circuit primaire qui fuit ?
C'est de la plomberie. Seul l'environnement est difficile, du à la chaleur, à la contamination radioactive principalement.

Citation :
L'eau est-elle marginalement radioactive, ou dangereusement (pour les agents de maintenance, de réparation j'entends).
C'est le circuit primaire, donc c’est contaminé, n'en déplaise à tous ceux qui dise que non et que leur réacteur n'a jamais subi de ruptures de gaines et que les produits de corrosion sont un mythe...Cette eau est contaminée. Elle est filtrée, mais elle reste contaminée. Une fuite entrainera donc cette contamination en dehors des circuits, mais cela restera confiné à l'intérieur du réacteur. En temps normal, les interventions sur les pompes se fait en surtenue papier, afin de protéger de la contamination le personnel. Si fuite il y a, il faudra nettoyer tout d'abord. Idem, ce nettoyage est pénible pour les personnes le réalisant, doit se faire en surtenue, mais n'a rien de compliqué en soi.

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Ven 6 Avr 2012 - 19:29

Merci Klax pour tous ces éclaircissements.

J'ai retrouvé la photo diffusée sur itélé, bon je pense que ça n'a rien à voir avec les pompes concernées (mais plutôt le batiment "générateurs" non ?) :


Je m'interroge encore sur cette fuite d'eau radioactive. On pense comme ça à une flaque d'eau au sol qui ruiselle vers des rigoles prévues pour, et finalement retraitée en interne.
MAIS, si la fuite a lieu sur une canalisation du circuit primaire, au niveau de la pompe HS, circuit isolé mais en suppression, avec donc une eau à plus de 100°C (circuit pressurisé, façon coquotte minute pour garder le fluide liquide à T>100°C), la fuite ne se fait-elle pas sous forme de VAPEUR radioactive. Et dans ce cas, sauf à en attendre la condensation un peu partout dans le batiment réacteur, la solution n'est-elle pas de ventiler rapidement ?
D'ailleurs, sur les vidéos dispos, on voit des panaches de fumée très blanche, potentiellement de la vapeur, s'échapper du batiment réacteur. Après je ne sais pas si ce n'est pas un fonctionnement normal, voire des archives (Un reportage BFM, voir à partir 0:23))

Z'en pensez quoi les spécialistes ?


Enfin, pour ma culture, savez-vous comment fonctionnent en rythme de croisière ces 4 pompes du circuit primaire ? Les 4 en //, une après l'autre, 2 par 2, autres combinaisons ?

En vous remerciant.

Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 5:17

Mulder,
Ta photo concerne les turbines recevant la vapeur pour faire tourner l'alternateur. C'est dans la partie conventionnelle et non l'ilot nucléaire.
Une pompe primaire ça ressemble plutot à ça et ça fait dans les 8 à 10 mètres de haut et pèse plusieurs tonnes. En haut la partie moteur, au milieu la transmission et en bas la volute qui sert à faire circuler l'eau.

Pour la vidéo BFM il s'agit de rejet de vapeur d'eau classique et non de fumée.

Au moment où le réacteur est stoppé (chute automatique des grappes), la température diminue en même temps que la pression. Cela ce fait suivant des paliers afin d'éviter que l'eau ne bout et forme des bulles.

Je ne sais pas trop ce qui c'est exactement passé, j'attends de voir passer le rapport IRSN.

Les fuites d'eau sont gérées par des lèchefrites (bac de rétention) cas classique dans l'industrie. Une collecte (ou mise à l'égout spécifique pour les fluides contaminés) est assurée pour reprise de ces déchets liquides.

Pour l’utilisation des 4 pompes primaires, je ne sais pas comment elles sont exploitées. Moi, je dirais qu'elles fonctionnent toutes en même temps car elles permettent d'alimenter les générateurs de vapeur et de produire de l’électricité (histoire de rentabilité de production)...mais peut-être en est-il autrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 5:29

Ici, une coupe de pompe primaire. C'est celle de l'EPR, mais à peut de chose prés ça doit la même sur Penly.
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 6:28

Merci deedoff Smile
Une fois le rapide plan-coupe de itélé retrouvé sur le net, j'ai rapidement compris que ce n'était pas les pompes primaires ni le batiment réacteur (ralala et cette manie de remplir les reportages de plan-coupe d'archive qui n'ont rien à voir, de mélanger l'actu et les archives...).

Concernant les pompes primaires, ce sont de bien gros bestiaux. C'est finalement un peu comme la pompe de ma piscine, mais en vertical et en 10 000 fois plus puissant et plus lourd tongue
Et de l'huile en plus.


Donc dois-je comprendre que les volutes de vapeur que l'on voit dans la vidéo de BFM sont "normales", même par temps doux ?
On notera aussi qu'on parle de vapeur par abus de langage, car comme dans les nuages, ce sont de fines gouttes d'eau liquides (voire solides dans certains nuages) en suspension dans l'air, la vapeur étant un gaz invisible...
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 10:12

Il n'y a pas que de la vapeur radioactive dans une centrale. Les volutes de vapeur sont normales.
En effet les journalistes ont encore fait un boulot un peu à coté de la plaque.
Le plus impressionnant c'est les relâchements de pression...ça fait un boucan du diable, comme un fer à repasser mais en 10 000 fois plus fort !
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 10:55

Bonjour à tous,
Voici le schéma d'une pompe primaire publié par Médiapart et le Monde (origine IRSN):



Médiapart et le Monde reviennent sur la chronologie de l'accident. Bien intéressant à lire.
Comme Kloug, je remarque que les pompiers n'interviennent qu'une heure après le début; qu'il ne s'agit au départ que de flaques d'huile enflammée; puis qu'il y a une fuite; puis que c'est de l'eau contaminée...
Je ne dis pas que l'accident ne soit pas maîtrisé, et je ne veux pas faire de catastrophisme.
Mais quand on relit 24 heures après le fil des événements, et qu'on reprend les communiqués publiés dans la presse jeudi, je ne peux pas m'empêcher de penser que l'information sur l'incident a ressemblé de fort près à ce refrain de la chanson de la fin des années 30,
"Tout va très bien, Madame la Marquise"


Article du Monde
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/04/06/que-s-est-il-passe-a-la-centrale-de-penly_1681749_3244.html

Article de Michel de Pracontal pour Médiapart (pour les abonnés):
http://www.mediapart.fr/journal/france/060412/haute-tension-la-centrale-nucleaire-de-penly
Revenir en haut Aller en bas
AcroBêta
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 10:58

Bonjour à tous,

deedoff a écrit:
Ici, une coupe de pompe primaire. C'est celle de l'EPR, mais à peut de chose prés ça doit la même sur Penly.
Le principe reste le même avec des caractéristiques différentes.


en revanche je doute fortement que l'on puisse isoler l'une des quatre boucles, de telles vannes seraient pllus une source de problème qu'autre chose. Les opérations de maintenance lors des visites sont réalisée après la vidange du circuit primaire. Les quatre tournent en fonctionnement normale mais lors d'un arrêt elles peuvent fonctionné indépendamment.

Concernant la vapeur émise je ne vois pas le rapport avec le temps ? il s'agit d'un rejet de vapeur d'un des circuit secondaire (donc non radioactif) qui se produise à chaque arrêt même volontaire, provenant du circuit RRA je suppose.



Klax a écrit:
C'est le circuit primaire, donc c’est contaminé, n'en déplaise à tous ceux qui dise que non et que leur réacteur n'a jamais subi de ruptures de gaines et que les produits de corrosion sont un mythe...

Je suis d'accord avec toi sur le dénie des ruptures de gaines, bien que c'est dernier mois ils commencent à faire marche arrière. En revanche ils du mal à nier l'existence des produits de corrosions car dans ce cas quel élément radioactif reste t il dans le circuit primaire ? Du tritium et puis ?
Revenir en haut Aller en bas
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 11:09

Je vous copie la fin de l'article de Michel de Pracontal dans Médiapart puisqu'il ne vous est pas accessible:

si pas accessible, c'est qu'il y a une raison. Pas de copie d’articles payants.
klax
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 13:16

Quelques précisions :

Déjà Aimelle, ne fais pas de copie d'articles payants. C'est pas bien, l'association peut avoir des soucis avec les droits d’auteurs et autres législations. Pour infos, il est interdit (en théorie) de recopier des articles sous copyright. Pour les articles en "libre service", en pratique ça ne pose pas vraiment de problème si l'on cite la source et que l'on fait pointer un lien vers l'article en question. Par contre, tout ce qui est protégé par un abonnement, ou qui demande un accès payant, ou pour lequel il est stipulé que sa recopie est interdite, ne doit pas se trouver sur le forum !

Selon mes infos :
il s'agirait d'un problème sur l'un des joints de fuite de deux (une + réparation sur une autre ?) pompes primaires. La fuite a relâche de l'eau contaminé dans le réacteur, pas de panique, ça se nettoie. C'est contrôlé, ce n’est pas vraiment bien méchant, mais comme c'est nucléaire, attendez vous à ce que l'on en entende parler pendant longtemps. La pompe primaire étant indispensable au fonctionnement du réacteur, il n'y aura pas de redémarrage du cœur tant qu'elle n'aura pas été changé. Ensuite, différents tests seront effectués, notamment des tests de pression.

Citation :
en revanche je doute fortement que l'on puisse isoler l'une des quatre boucles, de telles vannes seraient pllus une source de problème qu'autre chose. Les opérations de maintenance lors des visites sont réalisée après la vidange du circuit primaire. Les quatre tournent en fonctionnement normale mais lors d'un arrêt elles peuvent fonctionné indépendamment.
Si si, on peut les isoler. C'est une mesure de sûreté, ça évite que le circuit primaire se vide si une des boucles tombent en rade.

Citation :

Concernant la vapeur émise je ne vois pas le rapport avec le temps ? il s'agit d'un rejet de vapeur d'un des circuit secondaire (donc non radioactif) qui se produise à chaque arrêt même volontaire, provenant du circuit RRA je suppose.
Il y a une discussion sur les soupapes SEBIM je ne sais plus trop où sur le forum. Le relargage de vapeur avait été évoqué lorsque l'on parlait de Fukushima.
Par contre, RRA est contaminé ! Ce n'est pas un circuit secondaire, c'est le système de de refroidissement du cœur lorsque le réacteur est à l'arrêt. On retrouve donc à peu de choses prés le même spectre que le circuit primaire. Il ne peut pas y avoir relargage de RRA, le circuit ne monte pas aussi hauts dans le BR. ça passera nécessairement par un autre circuit. Mais au vu de l'incident, je ne comprendrai pas pourquoi il y aurait eu relargage.

Citation :
Je suis d'accord avec toi sur le dénie des ruptures de gaines, bien que c'est dernier mois ils commencent à faire marche arrière. En revanche ils du mal à nier l'existence des produits de corrosions car dans ce cas quel élément radioactif reste t il dans le circuit primaire ? Du tritium et puis ?
ah, ça...les agents de conduite et de pilotage des réacteurs ne sont pas ceux qui connaissent le mieux leur plomberie. La maitrise du cœur, je ne dis pas, mais les conditions d’interventions et contamination des circuits...

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
AimelleB
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 13:50

Petite précision pour l'article de Médiapart, OK pour les droits, copyright, etc. mais je peux OFFRIR l'article en l'envoyant à plusieurs e-mails (c'est prévu dans mon abo Médiapart)
Suffit que j'ai les emails...
Revenir en haut Aller en bas
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Sam 7 Avr 2012 - 14:00

Bonjour
La protection incendie est installée à demeure sur chaque casemate de pompe primaire.
Le premier stade est "statique" une réserve d'eau est chassé par la pression d'une bouteille de C02.
Si le premier stade n'est pas suffisant le 2éme stade se fait par le réseau incendie classique, on démarre les pompes incendies de site et ou ouvre les vannes qui permettent l'arrosage des pompes.
Des bac de retentions retiennent l'eau du premier stade.

Déplacer 20 camions de pompier est la procédure normale à chaque incendie dans une centrale, même si entre l'appel (par ligne directe vers le codis) et l'arrivé des secours le feu est éteint.

Les pompes primaire d'un REP Westinghouse ne sont pas isolable du circuit primaire, les REP Babcock & Wilcox ont des vannes d'isolements me semble t il.
Revenir en haut Aller en bas
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Dim 8 Avr 2012 - 19:37

Citation :

Concernant la vapeur émise je ne vois pas le rapport avec le temps ? il s'agit d'un rejet de vapeur d'un des circuit secondaire (donc non radioactif) qui se produise à chaque arrêt même volontaire, provenant du circuit RRA je suppose.
Le circuit RRA sert a refroidir le circuit primaire pour des pressions inférieure à ~ 30bar. il est (doit) être étanche. il est assimilable au circuit primaire la 2éme barrière (la première étant la gaine des crayon combustible)
Ce circuit RRA est lui même refroidit par un circuit intermédiaire le RRI qui est (doit) non contaminé, c'est la 3éme barrière.
Le circuit RRI est lui même refroidit par un circuit le SEC en contact avec l'environnement.
Cet "empilement" de circuit crée des barrières entre le combustible et l'environnement.
Le circuit secondaire qui rejette de la vapeur dans l’atmosphère est le circuit GCT atmosphére qui permet de refroidir le circuit primaire de puis 290°C 155bar (arrêt à chaud) au condition de "connexion du RRA (~180°C ~30bar) voire plus bas si besoin.

Citation :
Je suis d'accord....élément radioactif reste t il dans le circuit primaire ? Du tritium et puis ?
Les produits d'activation par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Dim 8 Avr 2012 - 22:17

Merci aux spécialistes de se donner la peine de répondre aux questions des béotiens/profanes dans mon genre.

Je trouve que ma remarque sur le fuite au niveau de la pompe défectueuse (circuit pressurisé primaire) qui avait dû se faire sous dorme de vapeur (eau phase gaz sous une atmosphère de pression, voire brouillard plus gaz), n'a pas suscité beaucoup de réactions.
Alors pour vous les spécialistes, cette fuite a été faite sous forme liquide ? Très chaude, mais liquide ? Dans le cas d'une eau radiactive, j'ai quand même dans l'idée que si elle est liquide, elle est plus facile à traiter (récupérer) que si elle est sous forme de gaz ou brouillard qui va aller un peu partout dans le batiment réacteur. Après peut-être existe t-il des déhumidifacteurs puissants qui vont récupérer tout ça, mais il y aurait très probablement des dépots un peu partout par ailleurs...

Oui je sais, les béotiens posent des questions bêtes, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait Surprised
Revenir en haut Aller en bas
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Lun 9 Avr 2012 - 10:14

Mulder a écrit:
Merci aux spécialistes de se donner la peine de répondre aux questions des béotiens/profanes dans mon genre.

Je trouve que ma remarque sur le fuite au niveau de la pompe défectueuse (circuit pressurisé primaire) qui avait dû se faire sous dorme de vapeur (eau phase gaz sous une atmosphère de pression, voire brouillard plus gaz), n'a pas suscité beaucoup de réactions.
Alors pour vous les spécialistes, cette fuite a été faite sous forme liquide ? Très chaude, mais liquide ? Dans le cas d'une eau radiactive, j'ai quand même dans l'idée que si elle est liquide, elle est plus facile à traiter (récupérer) que si elle est sous forme de gaz ou brouillard qui va aller un peu partout dans le batiment réacteur. Après peut-être existe t-il des déhumidifacteurs puissants qui vont récupérer tout ça, mais il y aurait très probablement des dépots un peu partout par ailleurs...

Oui je sais, les béotiens posent des questions bêtes, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait Surprised

Bonjour
La fuite est bien sous forme de vapeur d'eau car le circuit primaire est à ~290°C dans la zone de la pompe.
Mais la fuite peu ne pas être issu du circuit primaire.
D'autres circuits peuvent fuir,
le circuit de graissage du palier butée du moteur,
le circuit RRI qui vient refroidir le circuit d'huile et la barrière thermique (qui protège le palier pompe et les joints d'une remonté d'eau chaude le long de l'arbre de la pompe), enfin les circuits 1er et dans une moindre mesure 2éme stade de la protection incendie
sont autant de circuit en pression, certes bien plus faible que les 155 bar du circuit primaire, qui eux peuvent fuirent en phase liquide.
Une fuite en phase vapeur va être reprise par la ventilation du bâtiment réacteur (BR), pour finalement être condensée soit sur les parois du BR, soit au niveau des échangeurs froid du circuit DEG alimenté en eau glacée.
Les condensats finissent leur courses dans un puisard, dont le niveau et la contamination sont surveillé en permanence. C'est effluent sont traiter pour en faire chuter la contamination.
Une analyse quotidienne des variations des niveaux du circuit primaire, du circuit de filtration du circuit primaire, des puisards BR surveille les fuites. Les fuites habituelle sont de l'ordre de 30l/h, à 50 c'est le branle-bas alors que la limite "sure" est de 230l/h.
Le niveau des fuite primaires est transmis à l'autorité gouvernementale de contrôle.

Info sur les joints
La pompe primaire est en branche froide, c'est à dire qu'elle aspire l'eau en sortie du générateur de vapeur (290°C) et la refoule dans la cuve ou se trouve le combustible.
L' étanchéité de l'arbre est faite par un système de 3 joints à fuite contrôlée.
Le 1er joint (en partant du circuit primaire) assure la presque totalité de l’étanchéité (de 155 bar à environ 5 bar)
le joint 2 est capable des mêmes performances durant quelques minutes si le joint 1 est défaillant,
le joint 3 est étanche (~ moins de 3 bar de delta P)
En marche normale la fuite contrôlé du joint 1 est de 50l/h mais ce n'est pas de l'eau du circuit primaire qui transite mais une eau dite de "barrage" car entre le joint 1 et le rouet de la pompe (pour faire simple) on injecte de l'eau issu du système de filtration du circuit primaire.
Sur le circuit de collecte de la fuite du joint 1 il existe une soupape tarée à 7 bar. La décharge de cette soupape est collecté vers un réservoir capable de recevoir 15 ou 20 tonnes de vapeur (j'ai un trou sur sa capacité exacte).
Ceci peut expliquer l’absence de contamination du bâtiment réacteur (BR).
Par contre pour le lien entre l'incendie et la fuite je n'ai pas d'explication. L'expérience montre qu'une fuite d'eau (290°C) provoque un brouillard que les détecteurs peuvent prendre pour un incendie car l'eau à 290°C se vaporise instantanément dans le BR.
Pour la notion de contamination, une fuite de 230l/h dans le BR, avec un taux de rupture de gaine des crayon combustible de 5% (au delà il est interdit de fonctionner) permet un accès dans le BR sans protection.

http://cdn.streamlike.com/hosting/areva/index.php?med_id=d14d00076810053d&subtitlePath=http://www.areva.com/mediatheque/liblocal/docs/sous-titres/11646_FR.xml&skincolor=00338D
Revenir en haut Aller en bas
 
Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur
» Séisme et centrale nucléaire...
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée...!!!
» 1ers pas de Marlène chez la nounou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: