Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Lun 9 Avr 2012 - 10:14

Mulder a écrit:
Merci aux spécialistes de se donner la peine de répondre aux questions des béotiens/profanes dans mon genre.

Je trouve que ma remarque sur le fuite au niveau de la pompe défectueuse (circuit pressurisé primaire) qui avait dû se faire sous dorme de vapeur (eau phase gaz sous une atmosphère de pression, voire brouillard plus gaz), n'a pas suscité beaucoup de réactions.
Alors pour vous les spécialistes, cette fuite a été faite sous forme liquide ? Très chaude, mais liquide ? Dans le cas d'une eau radiactive, j'ai quand même dans l'idée que si elle est liquide, elle est plus facile à traiter (récupérer) que si elle est sous forme de gaz ou brouillard qui va aller un peu partout dans le batiment réacteur. Après peut-être existe t-il des déhumidifacteurs puissants qui vont récupérer tout ça, mais il y aurait très probablement des dépots un peu partout par ailleurs...

Oui je sais, les béotiens posent des questions bêtes, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait Surprised

Bonjour
La fuite est bien sous forme de vapeur d'eau car le circuit primaire est à ~290°C dans la zone de la pompe.
Mais la fuite peu ne pas être issu du circuit primaire.
D'autres circuits peuvent fuir,
le circuit de graissage du palier butée du moteur,
le circuit RRI qui vient refroidir le circuit d'huile et la barrière thermique (qui protège le palier pompe et les joints d'une remonté d'eau chaude le long de l'arbre de la pompe), enfin les circuits 1er et dans une moindre mesure 2éme stade de la protection incendie
sont autant de circuit en pression, certes bien plus faible que les 155 bar du circuit primaire, qui eux peuvent fuirent en phase liquide.
Une fuite en phase vapeur va être reprise par la ventilation du bâtiment réacteur (BR), pour finalement être condensée soit sur les parois du BR, soit au niveau des échangeurs froid du circuit DEG alimenté en eau glacée.
Les condensats finissent leur courses dans un puisard, dont le niveau et la contamination sont surveillé en permanence. C'est effluent sont traiter pour en faire chuter la contamination.
Une analyse quotidienne des variations des niveaux du circuit primaire, du circuit de filtration du circuit primaire, des puisards BR surveille les fuites. Les fuites habituelle sont de l'ordre de 30l/h, à 50 c'est le branle-bas alors que la limite "sure" est de 230l/h.
Le niveau des fuite primaires est transmis à l'autorité gouvernementale de contrôle.

Info sur les joints
La pompe primaire est en branche froide, c'est à dire qu'elle aspire l'eau en sortie du générateur de vapeur (290°C) et la refoule dans la cuve ou se trouve le combustible.
L' étanchéité de l'arbre est faite par un système de 3 joints à fuite contrôlée.
Le 1er joint (en partant du circuit primaire) assure la presque totalité de l’étanchéité (de 155 bar à environ 5 bar)
le joint 2 est capable des mêmes performances durant quelques minutes si le joint 1 est défaillant,
le joint 3 est étanche (~ moins de 3 bar de delta P)
En marche normale la fuite contrôlé du joint 1 est de 50l/h mais ce n'est pas de l'eau du circuit primaire qui transite mais une eau dite de "barrage" car entre le joint 1 et le rouet de la pompe (pour faire simple) on injecte de l'eau issu du système de filtration du circuit primaire.
Sur le circuit de collecte de la fuite du joint 1 il existe une soupape tarée à 7 bar. La décharge de cette soupape est collecté vers un réservoir capable de recevoir 15 ou 20 tonnes de vapeur (j'ai un trou sur sa capacité exacte).
Ceci peut expliquer l’absence de contamination du bâtiment réacteur (BR).
Par contre pour le lien entre l'incendie et la fuite je n'ai pas d'explication. L'expérience montre qu'une fuite d'eau (290°C) provoque un brouillard que les détecteurs peuvent prendre pour un incendie car l'eau à 290°C se vaporise instantanément dans le BR.
Pour la notion de contamination, une fuite de 230l/h dans le BR, avec un taux de rupture de gaine des crayon combustible de 5% (au delà il est interdit de fonctionner) permet un accès dans le BR sans protection.

http://cdn.streamlike.com/hosting/areva/index.php?med_id=d14d00076810053d&subtitlePath=http://www.areva.com/mediatheque/liblocal/docs/sous-titres/11646_FR.xml&skincolor=00338D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Lun 9 Avr 2012 - 21:19

Tous mes remerciements Yvan30, je n'en espérais pas tant ! Smile

Donc ok pour la fuite sous forme vapeur.

Sur la vidéo d'Areva, l'espérance de vie de la pompe présentée est donnée pour 60 ans.
Je ne sais plus où j'ai lu que celles de Penly devaient être changées (ou du moins profondément révisées et donc sorties du BR) tous les 20 ans.
1992-2012 : 20 ans, était-elle en fin de vie ?
Ca va être l'occasion de la changer/réviser en profondeur, ainsi que ses voisines.

Faut-il vider le réacteur de son combustible pour changer les pompes (je dirais oui, à plus forte raison si on sort les 4 pompes en même temps !!!) ?
Mais si on ne sort que cette pompe HS ou une pompe après l'autre, n'est-t'il pas dangereux de manipuler pareil mastodonte à proximité d'un réacteur chargé (et à froid)...

Juste comme ça, pour évaluer la durée d'immobilisation du réacteur 2. Mon flair me dit pour des mois... (à mettre en perspective avec l'annonce du directeur de la centrale le jour de l'incident qui laissait supposer quelques jours tout au plus)

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Mar 10 Avr 2012 - 15:30

Pour intervenir sur la pompe primaire (GMPP) il faut vidanger le circuit ce qui n'est possible que si le combustible est dans le bâtiment combustible (BK).
Pour cela après avoir amené le réacteur dans un état froid (P = Patm, T < 60°C) on dépose le couvercle de la cuve, puis les piscines BR sont remplie et TOUT le combustible, élément par élément est sortie de la cuve pour être entreposé dans le BK.
Il est alors possible de vider le circuit primaire pour intervenir sur les pompes.
Le palier technique 1300 (Penly) a 4 boucles primaire (générateur de vapeur, et pompe) le palier 900 seulement 3
Les pompes du palier technique 1300 sont identique à celle du palier 900, il n'y donc pas de problème de pièce de rechange. L'ensemble des opérations (amener le réacteur aux conditions d'intervention sur la pompe, puis le retour en puissance) est réalisable en une dizaine de jour.
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Mar 10 Avr 2012 - 17:44

J'avais dit que les boucles du primaire avaient des vannes d'isolement, Yvan m'a corrigé, merci à lui, après vérification je n'en avais trouvé aucune sur mes plans...

Du coup, pour me faire pardonner, voici quelques caractéristiques techniques sur les pompes primaires et les joints en cause :

Vitesse de rotation : 1485 tr/min
Hauteur développée : 99 m
Débit nominal : 22890 m3:h
Débit d'injection total : 1,8 m3/h

Sur une pompe, il y a trois joints de type mécanique à trois faces montées en série qui assurent une étanchéité contre la pression totale dans la pompe. Le joint n°1 est un joint à film hydrodynamique et à fuite contrôlée. Les deux autre sont des joints à anneau frottant.
Joint n°1 : débit de fuite : 680 l/h
Joint n°2 : débit de fuite : 11,4 l/h
Joint n°3 : débit de fuite : 0,2 l/h

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
yvan30
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Mar 10 Avr 2012 - 19:16

Klax a écrit:

Joint n°1 : débit de fuite : 680 l/h
Joint n°2 : débit de fuite : 11,4 l/h
Joint n°3 : débit de fuite : 0,2 l/h

Embarassed Embarassed Embarassed Milles excuses pour mes 50l/h du message du Lundi 9 Avr, 50l/h c'est le débit mini qui autorise le maintien en marche de la pompe merci Klax!
Rotugneugneu fait pas bon vieillir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Dim 15 Avr 2012 - 0:48

Post supprimé : posté en double sur le forum et sans rapport avec le sujet

Scully
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur   Dim 15 Avr 2012 - 8:42

Blik, ce coup-ci, je supprime votre post. Inutile de poster deux fois la même chose (ici et dans le post sur les informations).
Revenir en haut Aller en bas
 
Deux départs de feu à la centrale nucléaire de Penly, arrêt du réacteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée...!!!
» 1ers pas de Marlène chez la nounou
» A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: