Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nouvel article sur une étude des faibles doses chez la souris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nouvel article sur une étude des faibles doses chez la souris   Lun 21 Mai 2012 - 14:26

Article paru dans la revue ENVIRONMENTAL HEALTH PERSPECTIVES :
Integrated Molecular Analysis Indicates Undetectable DNA Damage in Mice after Continuous Irradiation at ~400-fold Natural Background Radiation
BACKGROUND:
In the event of a nuclear accident, people are exposed to elevated levels of continuous low dose-rate radiation. Nevertheless, most of the literature describes the biological effects of acute radiation. Our major aim is to reveal potential genotoxic effects of low dose-rate radiation.
OBJECTIVES:
DNA damage and mutations are well established for their carcinogenic effects.
Here, we assessed several key markers of DNA damage and DNA damage responses in mice exposed to low dose-rate radiation.
METHODS:
We studied low dose-rate radiation using a variable low dose-rate irradiator consisting of flood phantoms filled with 125Iodine-containing buffer. Mice were exposed to 0.0002 cGy/min (~400X background radiation) continuously over the course of 5 weeks. We assessed base lesions, micronuclei, homologous recombination (using fluorescent yellow direct repeat [FYDR] mice), and transcript levels for several radiation-sensitive genes.
RESULTS:
Under low dose-rate conditions, we did not observe any changes in the levels of the DNA nucleobase damage products hypoxanthine, 8-oxo-7,8-dihydroguanine, 1,N6-ethenoadenine or 3,N4-ethenocytosine above background. The micronucleus assay revealed no evidence that low dose-rate radiation induced DNA fragmentation. Furthermore, there was no evidence of double strand break-induced homologous recombination. Finally, low dose-rate radiation did not
induce Cdkn1a, Gadd45a, Mdm2, Atm, or Dbd2. Importantly, the same total dose, when delivered acutely, induced micronuclei and transcriptional responses.
CONCLUSIONS:
Together, these results demonstrate in an in vivo animal model that lowering the dose-rate suppresses the potentially deleterious impact of radiation, and calls attention to the need for a deeper understanding of the biological impact of low dose-rate radiation.

The authors declare they have no actual or potential competing financial interests.

Ce que traduit ainsi la revue les Echos :
Les résultats de l'étude du Massachusetts Institute of Technology (MIT) vont probablement déclencher une réaction en chaîne dans le monde médical : le ruban d'ADN logé dans le noyau cellulaire résiste beaucoup mieux que prévu aux radiations nucléaires faibles et continues. Selon les biologistes de l'institut de Boston, les souris résistent sans dommages à un rayonnement continu 400 fois supérieur aux valeurs moyennes actuellement reconnues comme dangereuses. Les chercheurs américains ont voulu mesurer la dose que peut supporter un rongeur exposé en continu à une faible source radioactive, plutôt que la dose maximale supportable ponctuellement par un organisme vivant. Selon ces travaux, publiés dans la revue « Environnemental Health Perspectives », des souris exposées pendant cinq semaines à un rayonnement correspondant à une exposition annuelle de 105 cGy (centigray) par an n'ont pas de cassures de leur ADN. Tant que les ruptures restent inférieures à un seuil de 10.000 par jour et par cellule, elles sont prises en charge par le système de réparation de l'ADN intégré dans chaque cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Laika
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Nouvel article sur une étude des faibles doses chez la souris   Lun 21 Mai 2012 - 18:38

Ce qui me laisse réveuse c'est comment on compte le nombre de rupture et comment on affirme que 100% de l'ADN n'a pas ubit de cassure?
Merci pour l'info.
Laïka
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvel article sur une étude des faibles doses chez la souris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Un peu de théorie :: Effets biologiques des rayonnements-
Sauter vers: