Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Sam 26 Mai 2012 - 1:34

NUCLEAIRE ET COMMUNICATION.

Nicole COLAS-LINHART, Françoise GUIRAUD-VITAUX et Jacques PRADEL.
GRRT-Ile de France.


« PEUT-ON PARLER ACTUELLEMENT SEREINEMENT DU NUCLEAIRE ? »

Donner la parole :

- aux intervenants du nucléaire sur le terrain, salariés, ingénieurs, responsables de centrale.
-
- aux responsables du Nucléaire, AREVA, ANDRA, GDF-Suez, EDF.
-
- aux citoyens, scientifiques, journalistes et philosophes.


« L’avenir des centrales nucléaires françaises s’est invité dans la campagne présidentielle française. Au delà de la question de fond : « faut-il abandonner le nucléaire ? » des questions importantes restent posées : la sécurité des bâtiments des centrales face aux agressions naturelles (séismes, inondations…) ou humaines (l’incursion de Greenpeace l’a remis en lumière). Autres questions, d’une part, le coût du démantèlement, d’autre part le stockage des déchets (géologique ? transmutation ?). L’avenir de nombreux salariés est aussi en jeu.
Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement, oubliant les 20 000 morts dus au tsunami ! Greenpeace, son rôle, ses influences, ses réseaux seront discutés.
Le césium 137 est le principal « accusé » de la « contamination » des sols à Tchernobyl depuis 25 ans et au Japon depuis 2 ans. Sa radiotoxicité, son métabolisme sur l’homme et l’environnement sont connus et pourtant, les évacuations des populations ont-elles toujours été justifiées ? Au vu des effets à long terme ? Les travaux continuent, plus ou moins contestables.
D’une façon générale le dialogue sur la toxicité de l’air, de l’eau, des aliments, est « pollué » par la multiplicité des unités, l’emploi parfois inapproprié du Sievert, sa conversion en termes de risque. Par ailleurs, les populations sont hétérogènes face à la radioactivité : 100 mSv par an chez les indiens de Kérala, mais quelques µSv supplémentaires peuvent tuer les « hypersensibles » aux radiations..

INTERVENANTS

Responsables dans le nucléaire :
- Gérald OUZOUNIAN (Directeur International ANDRA) : « Quelles stratégies pour la gestion des déchets radioactifs ? ».
- Alain BUCAILLE (Directeur Recherche et Innovation, Areva) : « Quel avenir pour le nucléaire ? »
- Marcel BOITEUX (ex- Président d’EDF).
- Philippe PRADEL (Vice-Président -GDF-Suez).
Scientifiques :
- Colette CHASSARD-BOUCHAUD (Université P. et M. Curie) : « La radiotoxicologie du Césium 137 dans le milieu marin». Info ou Intox ?
- Françoise GUIRAUD-VITAUX (Médecin Nucléaire), Nicole COLAS-LINHART (MCU-PH, Biophysique) : « Les unités énigmatiques de la radioprotection »
- Nicolas FORAY (INSERM Lyon) : « Phénomènes radiologiques spécifiques aux faibles doses de radiation ».
- Daniel HEUER, (CNRS) : « Nucléaire du futur vu par un physicien ».
Journalistes : F.SORIN, S.HUET, Y.de SAINT-JACOB, invités.

« TABLE RONDE : « Les salariés du nucléaire et leurs représentants »

Cadarache : Henri MAUBERT, Cattenom : Arnaud BEGIN, (Président d’Elecktron Vert).

Marie-Claire CAILLETAUD, Responsable du Pôle politique industrielle et énergétique, CGT.

Responsables du nucléaire : Marcel BOITEUX (EDF), Alain BUCAILLE (AREVA),
Gérald OUZOUNIAN (ANDRA), Philippe PRADEL, (GDF-Suez).


Date : jeudi 7 juin, de 14h à 18h, 177, rue d’Alésia, Paris 75014.
Participation gratuite, mais inscription obligatoire (il y a un code pour le lieu).
Réponse : XXXXXX@YYY.com

Rappelons que le Groupe de Recherche en Radiotoxicologie est un organisme scientifique qui n’a de subventions régulières que par les adhérents du GRRT.

Les personnes intéressées me font la demande par MP de l'adresse mail pour l'inscription.. sur les forums il est interdit de mettre les adresses mails en clair..
@+
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 29 Mai 2012 - 19:36

Cette présentation as du être très intéressante Krolik!

La prochaine fois que tu est au courant de manifestations touchant au nucléaire ou à la radioprotection, n'hésite pas a me contacter que je le mette a temps dans l'agenda du site Wink
http://www.rpcirkus.org/manifestations

Niko.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 29 Mai 2012 - 19:49

Mais il est encore temps de la mettre sur l'agenda...
Le 7 juin, c'est la semaine prochaine.
Il est donc temps de s'inscrire.
@+
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 29 Mai 2012 - 19:51

Niko a écrit:
Cette présentation as du être très intéressante Krolik!

La prochaine fois que tu est au courant de manifestations touchant au nucléaire ou à la radioprotection, n'hésite pas a me contacter que je le mette a temps dans l'agenda du site Wink
http://www.rpcirkus.org/manifestations

Niko.

Euh! Niko, elle n'a pas encore eu lieu puisqu'elle est prévu le 7 juin, c'est à dire la semaine prochaine!


Dernière édition par PEPEJY le Mar 29 Mai 2012 - 19:52, édité 1 fois (Raison : grillé par Krolik!)
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 29 Mai 2012 - 20:36

Houla je fatigue moi!!!
Je le fait tout de suite...
Krolik, si tu veut bien envoie moi par MP le mail de réponse je le mettrai également Wink

Niko.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 29 Mai 2012 - 20:48

C'est fait : http://www.rpcirkus.org/manifestations/details/35
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 30 Mai 2012 - 0:29

Je ne suis ni pro ni anti mais radioprotectionniste.
C'est donc avec beaucoup de détachement que je peux dire que :
- autant le programme des interventions me rend enthousiaste,
- autant je me retrouve à fond dans la phrase "D’une façon générale le dialogue sur la toxicité de l’air, de l’eau, des aliments, est « pollué » par la multiplicité des unités, l’emploi parfois inapproprié du Sievert, sa conversion en termes de risque."
- autant la phrase "Les antinucléaires ont rebondi sur l’accident de Fukushima, prétexte à se « réjouir » de ce tragique événement, oubliant les 20 000 morts dus au tsunami ! Greenpeace, son rôle, ses influences, ses réseaux seront discutés. " me semble hors sujet. Ni agressif, ni vertueux, tout simplement hors-sujet. Ca sert à quoi ce genre de phrase dans un programme scientifique ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 30 Mai 2012 - 9:33

Bonjour
Je rejoins Baldaquin sur ses remarques.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 30 Mai 2012 - 10:30

Mais dans cette journée il n'y a pas que des scientifiques participants..
Marcel Boiteux n'est pas et n'a jamais été un "scientifique" par exemple.
L'intitulé de cette journée n'est pas "peut-on parler scientifiquement..."
Il n'empêche que sans être scientifique il peut être dîtes des choses sérieuses.
Mais je vous conseille vivement de faire part de vos remarques aux organisateurs, spécialement en allant assister.
Perso je ne pense pas y être.
@+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 30 Mai 2012 - 12:01

Le hiatus est justement que le titre est "peut-on parler sereinement".
Ce qui pour moi commence mal en se jettant des anathèmes de part et d'autre.
L'avantage de l'éclairage scientifique, c'est qu'il peut (et doit) rester objectif, pour alimenter la réflexion du citoyen.
Je suis sur Paris la veille, pas facile de bouleverser le planning pour rester une journée de plus et discuter éducation populaire, sujet qui pourtant me passionne.
Il y a une journée RaMiP le lendemain à Toulouse, et SPIMED toujours le 8, et à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 30 Mai 2012 - 15:27

baldaquin a écrit:

je me retrouve à fond dans la phrase "D’une façon générale le dialogue sur la toxicité de l’air, de l’eau, des aliments, est « pollué » par la multiplicité des unités, l’emploi parfois inapproprié du Sievert, sa conversion en termes de risque."
Cette phrase me faisait penser, aussi, à ma souffrance d'apprentie PCR devant la disparité entre les "tailles" des unités de mesure : d'un côté le Bq qui représente une très petite activité et de l'autre côté le Gy qui représente une très forte dose affraid

Pour ce qui concerne l'autre phrase relevée, sur "les antinucléaires", je crois effectivement qu'elle barre la route à un échange serein et que l'approche scientifique (qui existe aussi dans les dimensions sociologiques ou économiques, par exemple) reste la meilleure méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Alors?   Lun 16 Juil 2012 - 12:21

Alors c'était comment ce débat?

Qu'en a pensé la CGT par exemple ?
Malgré les risques de ce choix de production, cela concerne quand même en france des milliers de travailleurs..

Greenpeace et la critique ça c'est leur métier, les extrêmes permettent d'avoir le juste milieu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 17 Sep 2012 - 9:34

Kraft-werk a écrit:
Pour ce qui concerne l'autre phrase relevée, sur "les antinucléaires", je crois effectivement qu'elle barre la route à un échange serein et que l'approche scientifique (qui existe aussi dans les dimensions sociologiques ou économiques, par exemple) reste la meilleure méthode.
Mais l'approche scientifique n'est pas ce qui nous motive quand nous (au sens collectif) prenons une décision... Les Japonais ont choisi le nucléaire pour développer une société industrialisée, le désir du profit, est-ce scientifique ?, ils l'abandonnent à cause d'un accident qui les a traumatisés, là encore, la peur, la souffrance, est-ce scientifique ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 17 Sep 2012 - 11:00

Certes, certes, liber : une décision collective ne peut pas dépendre seulement des données scientifiques. Mais ce ne serait pas un mal si l'approche scientifique pouvait avoir le même poids que les lobbies. D'ailleurs, les désirs des citoyens lambda se tournent plutôt vers le confort, vu que les profits ne leur sont pas trop accessibles.

A propos de rentabilité, je viens de finir la lecture des 40 pages consacrées à la sous-traitance des risques radiologiques, dans le livre d'Annie Thébaud-Mony "Travailler peut nuire gravement à votre santé". Ce n'est vraiment pas réjouissant comme tableau. On aimerait que la réalité simplement factuelle soit prise en compte et que le droit du Travail soit respecté. Notre facture d'électricité nucléaire serait sans doute un peu plus lourde, mais cette électricité deviendrait moralement plus acceptable ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 17 Sep 2012 - 14:17

Kraft-werk a écrit:
Certes, certes, liber : une décision collective ne peut pas dépendre seulement des données scientifiques.
Je dis même : pas du tout. La décision de l'actuel gouvernement de passer à 50% d'énergie nucléaire n'a rien de scientifique, pas plus que celle du Japon de s'en passer complètement. La science sera mise évidemment à contribution pour réaliser ces objectifs, mais je voudrais bien qu'on me cite une seule raison scientifique valable pour l'abandon du tout nucléaire (ou d'une partie). Pour moi, ce choix est un choix subjectif, qui n'est basé sur aucune donnée scientifique. Et c'est tant mieux, cela prouve que quand nous décidons quelque chose, nous ne le faisons pas de façon scientifique, en suivant une méthode quelconque, mais librement, en tant qu'êtres humains. Je ne suis pas pro-nucléaire, je précise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 17 Sep 2012 - 15:00

Je vois au moins trois raisons scientifiques pour lever le pied sur l'électricité nucléaire : les volumes, les rayonnements et les durées de vie des déchets nucléaires, qu'ils soient produits par le fonctionnement actuel ou par le démentèlement des vieilles centrales quand on les remplacera par des neuves.

Ces informations sont scientifiques, on peut calculer toutes les grandeurs en jeu.

Ce qui l'est moins, c'est le processus qui conduira à leur diffusion ou à leur mise au secret. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 17 Sep 2012 - 15:18

Kraft-werk a écrit:
Je vois au moins trois raisons scientifiques pour lever le pied sur l'électricité nucléaire : les volumes, les rayonnements et les durées de vie des déchets nucléaires, qu'ils soient produits par le fonctionnement actuel ou par le démentèlement des vieilles centrales quand on les remplacera par des neuves.
Donc, une raison de santé publique, comme au Japon. Mais l'impact réel des déchets nucléaires sur la santé est minime. Par contre, nous pouvons très bien décider de ne pas vouloir de déchet éternel, il n'y a rien de scientifique dans cette décision. Je dirais que cela dépasse le cadre de la science, c'est une philosophie, une vision de la nature et de la vie que nous pouvons avoir. Là encore je pense à certains Japonais, qui demandent aujourd'hui pardon à la nature (ou à leurs dieux).
Revenir en haut Aller en bas
Free Wheelin' Nat
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 19 Sep 2012 - 19:59

liber a écrit:
Là encore je pense à certains Japonais, qui demandent aujourd'hui pardon à la nature (ou à leurs dieux).
Les deux mon général, le shintoïsme est, je crois bien, un mélange polythéisme/animisme .
Je n'y connais pas grand chose mais comme dieux il y a déjà Amaterasu déesse du soleil fondatrice du Japon, et, concernant les esprits de la nature, ce sont les kamis qui résident en toute chose: pierre, arbre, animal, eau, etc...
Oui, les kamis sont devenus fous, soit de colère, soit de désespoir, l'homme apprend bien peu de son histoire No
Revenir en haut Aller en bas
Free Wheelin' Nat
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 19 Sep 2012 - 21:36

Oups...
J'ai vérifié, et non, ce sont Izanagi et Izanami les fondateurs du Japon...
C'est Izanagi qui a engendré (de ses deux yeux et de son nez) Amaterasu , déesse du soleil, Tsukyuomi dieu de la Lune, et Susanoo, dieu de la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
jmdesp
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 15 Oct 2012 - 23:02

Kraft-werk a écrit:
Je vois au moins trois raisons scientifiques pour lever le pied sur l'électricité nucléaire : les volumes, les rayonnements et les durées de vie des déchets nucléaires, qu'ils soient produits par le fonctionnement actuel ou par le démentèlement des vieilles centrales quand on les remplacera par des neuves.

Sauf qu'il font très pale figure devant les volumes des centrales au charbon, qui on ne sait pas pourquoi sont nettement mieux accepté. Ou mieux ignorés.

D'un coté on manipule quelques dizaines de tonnes, et de l'autre plusieurs millions de tonnes.

liber a écrit:
nous pouvons très bien décider de ne pas vouloir de déchet éternel, il n'y a rien de scientifique dans cette décision. Je dirais que cela dépasse le cadre de la science, c'est une philosophie, une vision de la nature et de la vie que nous pouvons avoir. Là encore je pense à certains Japonais, qui demandent aujourd'hui pardon à la nature (ou à leurs dieux).

Les métaux lourds que l'industrie répand massivement sont éternels, pas les radiations. Et la règle est toujours la même, si les déchets sont très actifs, ils ne durent pas très longtemps. S'ils durent très longtemps, ils ne sont pas si actifs que cela. Pour les Japonais, le couplet sur leur respect de la nature me rappelle fâcheusement comment ils ont pu bétonner à mort un endroit aussi fabuleux que la baie de Matsushima.

En fait, une fois que la période d'activité significative des produits de fission est passée, environ 600 ans, ce qui reste n'est plus énormément plus actif que le minerai au départ. Les isotopes les plus embêtants à ce stade, sont surtout ceux qu'on peut réutiliser à nouveau, le Pu239 et U235 restant.
On pourrait faire en sorte de réduire pas mal les déchets ultimes longue durée en réutilisant dans le plus possible de cycle ceux-ci.

Dans l'histoire aussi, je trouve qu'on oublie un peu trop facilement qu'un réacteur naturel a pu fonctionner "en roue libre" à Oklo, sans aucun impact négatif mesuré des déchets sur l'environnement. On ne peut pas en dire autant de la grande majorité de l'activité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
jmdesp
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Lun 15 Oct 2012 - 23:13

liber a écrit:
Pour moi, ce choix est un choix subjectif, qui n'est basé sur aucune donnée scientifique. Et c'est tant mieux, cela prouve que quand nous décidons quelque chose, nous ne le faisons pas de façon scientifique, en suivant une méthode quelconque, mais librement, en tant qu'êtres humains.

Je ne suis pas sûr que ce soit si librement que cela. C'est l'émotionnel qui parle, mais l'émotionnel a tendance à ne vouloir voir qu'une seule face du problème.

J'ai vraiment l'impression que la manière de gérer le nucléaire aujourd'hui est d'éviter à tout pris le sacrifice ignoble des hommes d'équipages à Scylla.
Quoi Charybde ? Écoute j'ai pris la bonne décision en évitant Scylla, il suffit de décrire Scylla pour comprendre qu'il fallait absolument l'éviter, arrête d'essayer de me bassiner avec des conneries au sujet de ton Charybde, j'ai pas envie d'écouter.
Et arrête d’essayer de faire des comparatifs de conséquence entre l'un et l'autre, et de me dire que 6 hommes d'équipage c'est pas si terrible comparé à ce qui pourrait se passer de l'autre coté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mar 16 Oct 2012 - 21:19

"Le nucléaire est débile" selon mes camarades...

Pouvez-vous me dire POURQUOI ?????

Si ils ne l'aiment pas qu'ils aillent se faire éclairer à la bougie !

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »   Mer 17 Oct 2012 - 0:54

Bonsoir
Disons que le nucléaire mal maîtrisé a montré de sérieuses faiblesses. Que ce soit du à l'homme ou à l'environnement. On ne peut pas reprocher aux gens de ne pas (plus) avoir confiance.
Maintenant pose la question à tes copains pour savoir ce qu'il en coute pour maintenir en veille nos ordinateurs, livebox, portables et autres gadgets électroniques et s'ils sont prêts à y renoncer.
Tu vas encore te faire des amis avec un coup comme ça.
A bientôt
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
 
« Peut-on parler actuellement sereinement du nucléaire ? »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: