Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Dim 15 Juil 2012 - 9:37

Bonjour,
pour faire suite à un poste de Denis,
moins de 4 % des travailleurs exposés (sous entendu à qui ont a attribué un dosimètre passif...) reçoit une dose efficace de plus de 1 mSv sur 12 mois consécutifs. (Et c'est pas plus mal Exclamation )
Par contre, plus de 85 % du personnel navigant à bord d'aéronef reçoit une dose efficace de plus de 1 mSv sur 12 mois consécutifs Exclamation. Il y a peut être du boulot de ce coté là Arrow .... Et pas que du coté du personnel navigant Arrow

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Dim 15 Juil 2012 - 11:42

Bonjour

Alors j'ai repris le bilan dosimétrique de l'IRSN pour 2011. Voici le texte concernant les personnels navigants :

Conformément à l’arrêté du 8 décembre 2003, les compagnies aériennes françaises sont tenues d’évaluer l’exposition de leur personnel navigant aux rayonnements cosmiques des lors que cette exposition est susceptible de dépasser 1 mSv/an et, si tel est le cas, de surveiller ces personnels. Afin d’évaluer les doses efficaces reçues par ces personnels, le système SIEVERT a été mis en service par l’IRSN en 2001, en coopération avec la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), l’Observatoire de Paris et l’Institut Polaire français – Paul Emile Victor (IPEV) .
En 2011, 18 compagnies françaises, dont Air France, avaient un abonnement à SIEVERT. Ainsi environ 25 000 personnels navigants ont bénéficié d’un suivi de leur exposition aux rayonnements cosmiques tout au long de l’année.
Parmi ces compagnies, Air France, Régional (filiale du groupe Air France pour les vols en Europe), Air Calédonie International, Unijet et Darta ont envoyé a l’IRSN les doses reçues par leurs personnels en 2011. Le tableau suivant présente le bilan réalisé pour l’année 2011 concernant les personnels navigants de l’aviation civile. Selon ce bilan, 19 % des doses individuelles annuelles sont inférieures a 1 mSv, et 81 % des doses sont comprises entre 1 mSv et 5 mSv. Cette répartition des doses est un peu différente de celle observée en 2009 et 2010 (15% des doses inferieures a 1 mSv), mais reste très proche de celle observée dans d’autres pays européens, comme par exemple l’Allemagne ou les Pays-Bas. La dose individuelle annuelle moyenne est de 2,0 mSv (2,1 mSv en 2010). La dose individuelle annuelle maximale atteint 4,7 mSv, soit une valeur stable par rapport a 2010 (4,9 mSv).


C'est effetcivement, comme le signale Fred, plus de 80 % du personnel qui reçoit une dose efficace suéprieure à 1 mSv.
Si on prend le code du travail :
Article R. 4451-140
Lorsque des travailleurs sont affectés pour tout ou partie de leur temps de travail à l'exécution de tâches à bord d'aéronefs en vol, l'employeur procède à une évaluation des doses susceptibles d'être reçues par ceux-ci, en ayant recours, si nécessaire, à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire.
Il communique les résultats de cette évaluation à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire.
Article R. 4451-141
Si les résultats de l'évaluation des doses susceptibles d'être reçues mettent en évidence des expositions individuelles susceptibles d'atteindre ou de dépasser une dose efficace de 1 mSv par an, l'employeur prend les mesures générales administratives et techniques nécessaires pour réduire l'exposition.
Il programme, à ce titre, l'exécution des tâches pour diminuer les doses reçues lors des vols, notamment lorsqu'une grossesse est déclarée par un membre du personnel.

Dans le texte de 2003 cette charge revenait à la personne compétente ! C'est bien l'employeur qui doit prendre en charge les affectations.

Pour vous remettre en mémoire une présentation aux journées sur l'optimisation de La Rochelle (grand RPC avec une suite...) le médecin du travail du service de santé au travail de chez Air Franceavait fait une très bonne présentation.
Côté optimisation difficile de penser au plomb mais d'autres matériaux sont à l'étude et la dernière diapo parle de l'avenir possible (utopie ou réalité ?).
Je vous mets le lien :
http://www.sfrp.asso.fr/IMG/pdf/13-GDesmaris.pdf

C'est donc une population exposée que l'on avait négligée mais le suivi commence à être pris en compte sérieusement.
Bonne lecture
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Lun 16 Juil 2012 - 14:29

Merci pour toutes ces précisions, Kloug ! Il est effectivement bien présenté, ce topo, mais la dernière diapo me laisse un gros doute sur la "solution" du vol hypersonique : avec Concorde on a vu que ça produisait vraiment trop de CO2, entre autres inconvénients. C'est le projet de vol SESAR (diapo 6) qui semble le plus intéressant ... mais pourquoi cette méthode de navigation n'est-elle pas déjà mise en pratique ? Faut-il équiper les avions de moteurs spéciaux pour que le "vol de demain" devienne possible ?

Je crois que le personnel navigant demande depuis longtemps une formation sur le "comment" et le "pourquoi" des mesures de radioprotection qui lui sont appliquées. Manifestement, c'est sur le point de se faire, et ce ne serait que justice, par comparaison avec les travailleurs B de la Recherche, dont la formation doit être mise à jour tous les trois ans.

Une dernière chose à améliorer dans ce domaine de l'information, ce serait l'exposition des personnes qui, par leur profession (par exemple les "commerciaux"), sont amenées à se déplacer souvent en avion.

Mais là on entre vraiment en pleine utopie drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Lun 16 Juil 2012 - 19:08

Bonsoir
Pour ta dernière interrogation, je répondrai : pas vraiment.
C'était même prévu dans la CIPR 60 ! Si, si.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Lun 16 Juil 2012 - 20:57

Kraft-werk a écrit:
Une dernière chose à améliorer dans ce domaine de l'information, ce serait l'exposition des personnes qui, par leur profession (par exemple les "commerciaux"), sont amenées à se déplacer souvent en avion. Mais là on entre vraiment en pleine utopie drunken
C'est le sens de ma remarque "et pas que du coté du personnel navigant Arrow "

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Denis
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Lun 16 Juil 2012 - 21:29

J'avais fait un jour le calcul de dose prévisionnelles entre mon frère qui prenait l'avion entre 2 et 4 fois par semaine pour son travail et moi classé B dans un établissement universitaire. Son prévisionnel de dose était supérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mar 17 Juil 2012 - 9:15

KLOUG a écrit:
Bonjour
les doses reçues par leurs personnels en 2011. 19 % des doses individuelles annuelles sont inférieures a 1 mSv
Cette répartition des doses est un peu différente de celle observée en 2009 et 2010 (15% des doses inferieures a 1 mSv),
KLOUG
Je reviens sur cette information de Kloug, pour la mettre en relation avec l'activité solaire. En 2009 - 2010, l'inter-cycle s'éternisait et le soleil était très peu "actif". En 2011, au contraire, notre magnétosphère a été plusieurs fois défrisée par de fortes tempêtes magnétiques. Et pourtant le nombre de personnes ayant reçu moins de 1 mSv reste à peu près constant !

Est-ce à dire que, dans la dose totale reçue en altitude, la part des émissions de matière coronale (entre autres) est négligeable par rapport aux rayonnements d'origine plus lointaine ?

Peut-être que mon post aurait plutôt sa place dans l'espace détente (c'est un peu une question d'épistémophile) mais en fin de compte non, je suis sûre que certains pilotes ou accompagnants se demandent s'ils prennent plus de risques lorsqu'on nous annonce un événement solaire. D'autant que le maximum d'activité devrait durer encore un an et donner lieu à des soubresauts dangereux ... au moins pour l'électronique embarquée. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mar 17 Juil 2012 - 12:56

Excellente question une nouvelle fois de kraftwerk. Et bonne suggestion de piste pour la réponse.
Les spécialistes de soft errors qui sont sous ce chapiteau peuvent-ils nous dire s'ils ont eu plus de bugs sur le matériel embarqué ? Sievert prend-il l'activité coronale en compte ?
BaldaquIntrigué
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mar 17 Juil 2012 - 13:53

Bonjour
En ce qui concerne les calculs de dose pour le personnel navigant l'observatoire de Paris Meudon valide les mesures un mois après pour justement tenir compte d'éventuelles éruptions solaires.
ce n'est pas forcément le cas pour les calculs du grand public.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mer 22 Aoû 2012 - 14:36

Bonjour,

De mémoire, je ne me souviens pas avoir vu des hotesses de l'air portant leur dosimetre...
Est ce une exception?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mer 22 Aoû 2012 - 14:57

Je vois où tu regardes pendant qu'elles s'échinent à t'expliquer les consignes d'urgence..... Very Happy

Blague douteuse à part, je crois que le personnel navigant n'est pas tenu de porter son dosi passif mais de l'avoir à bord de l'aéronef. Ce qui au vu du champ d'irradiation ne change rien à la mesure.

BaldaQuiPlane
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?   Mer 22 Aoû 2012 - 15:21

Bonjour
Non il ne s'agit pas d'un dosimètre comme vous les imaginez.
Le dosimètre en question mis au point à l'IPSN.
Cela avait l'objet d'une publication dans le trimestriel "Clefs CEA n°32" de l'été 1996.
Comme je suis conservateur je vous insère l'image de l'appareil de développemment qui s'appelait Nausicaa sur la station MIR (tombée dans l'eau).

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
 
Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le personnel navigant à bord d'aéronef : les laissés pour compte du nucléaire ?
» Bientôt des tablettes tactiles pour le personnel navigant de l’armée de l’Air?
» L'âge de la retraite revu pour les pilotes, hotesses de l'air et stewarts.
» Brevets personnels navigants et pilotes de l'Aeronavale
» Tablettes tactiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le nucléaire naturel renforcé-
Sauter vers: