Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 démission de la PCR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: démission de la PCR ?   Lun 19 Nov 2012 - 21:03

Bonsoir à tous,

Désolée pour le titre qui en a peut-être fait bondir plus d'un... Je suis plutôt récente dans le monde des PCR et je me pose vraiment la question de savoir si je vais y rester longtemps, du moins dans mon entreprise actuelle.

Je me suis déjà plainte auprès de mon employeur de ne pas avoir suffisamment de temps pour exercer le minimum de mes missions, et loin d'améliorer la situation, je vois que mon planning se surcharge de plus en plus, m'empêchant totalement d'avoir la moindre activité de PCR !!
Du coup, je me demande dans quelles conditions s'appuyer sur l'article R.4451-114 pour faire réagir ma direction. Il n'y a absolument aucune notion de temps dédié à mes missions sur ma lettre de nomination et quand je vois qu'il est question d'indépendance vis-à-vis des moyens de production, ça me fait rire jaune... Ok, nous ne sommes "qu'un" organisme de formation et la PCR est là essentiellement pour garantir une bonne utilisation des sources radioactives que nous utilisons dans le cadre des formations, mais quand je vois que certains de mes collègues se permettent de faire n'importe quoi, que je n'ai même pas le temps de formaliser les contrôles techniques des sources parce que je suis moi-même en formation à plus de 95% de mon temps ! Je traverse en ce moment une grosse envie de démissionner pour me protéger d'un point de vue pénal/réglementaire de toute responsabilité car je ne suis plus maître de quoi que ce soit...

On vient de passer un audit où l'on a frôlé la correctionnelle pour divers manquements et au final, rien n'évolue.... Triste d'arriver à ce constat ! Je comprends d'autant mieux pourquoi je suis la 3ème PCR à prendre ses missions en moins d'un an....

L'un(e) d'entre vous est-il(elle) déjà passé(e) par là et comment l'histoire s'est-elle finie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Lun 19 Nov 2012 - 23:22

Bonsoir
Il est prudent de prendre des précautions.
En tant que PCR tu peux prendre contact avec l'ASN locale pour voir... Ou l'inspecteur du travail en notifiant que tu n'as pas les moyens de réaliser tes missions.
Un organisme de formation devrait montrer l'exemple.. J'imagine aussi qu'il a bien quelques certifications associées.
CEFRI ou AFNOR peut-être ? Des choses aussi à voir avec eux..
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 20 Nov 2012 - 11:29

Est-ce que je suis naïve ? Je croyais que, si un audit épinglait (comme prévu, d'après ce que tu expliques) tout une tripotée de manquements, ça devrait entraîner aussi sec la suspension des autorisations et certifications !

Dans un registre un peu moins tendu que le tien, j'ai entendu parler d'un labo de recherche où les chercheurs s'assoyaient joyeusement sur les recommandations de la PCR comme ça peut arriver si le chercheur est un "Monsieur le Professeur" et la PCR une "petite technicienne". Celle-ci, en désespoir de cause, a contacté son inspecteur ASN ... qui a organisé une inspection "inopinée".
Radical !
L'autorisation a été suspendue jusqu'à preuve du retour à la normalité.
Ensuite la PCR a été respectée.

J'espère que les recours indiqués par Kloug t'aideront à consolider ta situation, et que tu ne seras pas la troisième PCR à démissionner !
Bon courage !
Reste parmi nous : y'a de la bonne ambiance sous le chapiteau
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 20 Nov 2012 - 12:03

Je ne suis donc pas la seule "naïve" dans ce monde ? Wink De là à ce que certaines mauvaises langues en déduisent que la naïveté est une faiblesse typiquement féminine... Razz

Je pensais aussi que les audits permettaient aux organismes de certification de garantir la qualité du travail effectué par les entreprises certifiées et que du coup les auditeurs étaient quelque part garants du respect de la réglementation ou des spécifications de l'organisme certificateur... Force m'a été de constater que ce n'était pas vraiment toujours le cas...

Je doute dans mon cas qu'une quelconque action de ma part puisse entraîner le moindre respect envers la fonction de PCR, pour la direction ce n'est vraiment qu'une tache annexe, insignifiante et ils n'ont aucune idée du boulot qu'il y a derrière... Et à quoi bon changer quoi que ce soit, puisque de toute façon, on continue à passer les audits comme si de rien n'était...

Quant à démissionner, j'y songe sérieusement, mais comme dit uniquement dans le cadre de cette entreprise, je n'ai pas envie quelque part de continuer à cautionner ce système car rester inactive dans la situation actuelle reviendrait à cela.... Après, je suis fermement convaincue du bien fondé de la radioprotection, de la nécessité pour une PCR d'être plus sur le terrain, au plus près des personnes suivies et j'espère pouvoir trouver rapidement un cadre plus propice pour développer mes compétences et pouvoir m'investir à fond dans mon travail.
Et quitter le forum, je n'y pense pas une seule seconde ! Wink Ca fait un bien fou de pouvoir discuter ou lire toutes vos interventions, on se sent moins seul(e) dans son coin et on apprend une foule de choses !

Merci à tous et longue vie à ce forum ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 20 Nov 2012 - 13:42

Hop op op op ! Je n'ai pas écrit que les audits ne servaient à rien ! Pour le renouvellement de l'autorisation de détenir des sources radioactives, on nous demande le rapport du dernier audit, et si j'en crois l'évolution des réglementations, je suppose que les "non conformités déjà signalées" vont devenir de plus en plus pénalisantes.

Maintenant, il vaudrait mieux que les rapports d'audit remontent vers les organismes ad hoc, sans attendre les échéances de renouvellement des certifications ou autorisations. D'après ce que suggère Kloug, tu aurais même intérêt à faire remonter ces compte-rendus négatifs : même si tu démissionnes, tu as intérêt à prendre tes précautions, ne serait-ce que pour emporter avec toi une image de PCR scrupuleuse.

Raison de plus de le faire, si tu veux juste donner une leçon à tes employeurs, tout en consolidant ta fonction de PCR, ainsi que celle des PCR qui prendront ta succession dans cinq ou dix ans ... ou encore plus ... vas savoir, tu pourrais y prendre goût I love you

Essaye donc de suivre l'exemple de ma collègue, avec "son" inspection inopinée. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 0:21

Kraft-werk a écrit:
Essaye donc de suivre l'exemple de ma collègue, avec "son" inspection inopinée.
oui, je crois que c'est la solution la moins violante et la moins vexante pour tes supérieurs!!

Si non, il te reste un courrier à ta direction avec copie au CHSCT, ASN dans lequel tu dis : "peux pas !!!!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 11:06

Je ne dis pas non plus que les audits ne servent à rien, mais j'aurais préféré qu'une non-conformité relevée reste à l'état de non-conformité... Parce que la voir transformée en simple remarque, du coup cela n'appelle pas le même traitement derrière.... Et si la direction ne se bouge pas plus, elle restera à l'état de remarque.... Sad

Après, l'inspection inopinée de l'ASN me semblait être une solution un peu radicale, mais si cela peut aider à faire respecter une mission complètement bafouée, pourquoi pas, après tout ? Des fois, il faut songer à se battre avec les mêmes armes que ses adversaires (ou du moins des équivalentes) pour se faire entendre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 11:41

Ca fait plaisir de voir des gens motivés...

Mais l'histoire me conforte surtout dans ma vision des dérives de la "normalisation-labellisation-certification-accréditation-etc" dans les services.
Le secteur de la santé est manifestement en pointe dans le domaine comme en témoigne la prolifération des start up distribuant ou "fabriquant" du service, dont de la formation, et/ou du dispositif médical.
Les manquements réglementaires sont devenus légion et le contrôle impossible, les lobbyes arrivant à justifier tout et n'importe quoi au nom de l'innovation et du service rendu au patient.
Le financier public, l'assurance maladie, les rend systématiquement solvables et je peux vous garantir qu'en l'absence de risque financier, on peut faire n'importe quoi !

Courage, il faut résister.

Dom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 12:09

domH a écrit:
les lobbyes arrivant à justifier tout et n'importe quoi au nom de l'innovation et du service rendu au patient.

Effectivement, si l'intervention lobyiste a obtenu le re-toquage des "non-conformités" en "simples remarques", il ne reste plus qu'à faire intervenir l'Autorité. Dans cette histoire, ta direction n'est pas la seule à devoir être rappelée à l'ordre, il y a aussi le prestataire de service pour l'audit, qui a fait preuve de - hum ! - souplesse pirat

Dans l'hypothèse optimiste (je suis une indécottable optimiste) où ta hiérarchie serait simplement inconsciente de la charge de travail correspondant à la fonction de PCR, essaie déjà de lui montrer la "check-list" du contrôle interne que tu dois effectuer au moins une fois par an, et fournir au moment de l'audit. C'est toujours impressionnant.

Coucou Skat ! Ça fait longtemps qu'on s'est pas croisés sur un topic
Merci d'avoir soutenu ma proposition cafteuse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 13:43

effectivement, dans le cas présent, il y a bien deux parties à rappeler à l'ordre, ne serait-ce que pour savoir si c'est effectivement une souplesse passagère ou un réel manque d'éthique professionnelle...

Après, pour réagir à l'intervention de DomH, je ne suis pas dans le domaine médical, mais dans celui de l'industrie. Malheureusement, il existe des dérives partout et je me demande si la transformation non-conformité->remarque n'est pas due à une rétribution qui nous a échappé...

C'est beau l'optimisme, Kraft-werk, mais peut-on toujours continuer à rester dans cette voie quand rien ne change malgré plusieurs demandes pour me dégager un peu plus de temps sur mon planning ? J'ai joué la carte de mon directeur (puisqu'officiellement je ne dépend que de lui), celle de la DRH des la boîte, puis celle de mon supérieur direct, responsable Formation en espérant qu'en remettant plusieurs fois le sujet sur le tapis, je finirais par obtenir gain de cause, mais l'effet escompté n'a pas eu lieu....
On est face à un gros problème de recrutement, on manque de personnel, et la seule réponse que j'ai eue c'est "on est conscient du problème, il faut juste un peu de patience et un peu de sacrifice en attendant que cela aille mieux", seulement aucune notion du temps que cela va prendre .... Il y a déjà eu 2 PCR qui ont jeté l'éponge en moins d'un an, la 3ème (moi) est à bout, dit-on "à qui le tour" ou jette-t-on un bon gros pavé dans la mare ?

Je vais vraiment finir par appeler mon correspondant à l'ASN si vous continuez tous à me dire que c'est la meilleure des solutions... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 15:00

Je travaille dans la recherche scientifique, ce qui me met à l'abri des demandes de patience "en attendant que ça aille mieux". Mais quel que soit le contexte, si l'on veut utiliser de la radioactivité il faut s'en donner les moyens en matériel, en fonctionnement et en personnel. C'est impératif.

Tôt ou tard, ton directeur devra choisir entre tourner avec un formateur en moins (l'argument du manque de personnel a déjà été infligé à trois PCR, n'est-ce pas Suspect ) ou renoncer à avoir une PCR, c'est à dire renoncer aux formations "radiologiques".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 21 Nov 2012 - 15:05

c'est effectivement le choix qui s'annonce et auquel il risque d'être confronté bien plus rapidement qu'il ne s'y attend... Wink

Mais il faut reconnaitre que l'anticipation n'est vraiment pas le fort de cette direction, et cela leur ferait sans doute du bien de se prendre un bon mur en pleine tête une fois pour toutes... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Ven 23 Nov 2012 - 12:08

A noter la remarque judicieuse de Skat.
Si ta boîte a un CHS-CT, c'est par là qu'il faut commencer. Aucun syndicat n'est insensible aux conditions de travail des agents. Enfin, je l'espère.
Or c'est le secrétaire du CHS-CT qui a le pouvoir de l'ordre du jour. Il faut donc inscrire ton problème dans ce sens... Par la suite, si aucune amélioration ne vient on peut graduellement saisir l'inspection du travail et l'ASN.
Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Lun 26 Nov 2012 - 21:51

Ma boîte n'a pas de CHSCT, car trop petite structure : nous ne sommes donc représentés que par des Délégués du personnel, au nombre de 2 et là aussi, la situation est plutôt critique...

Les dernières élections des DP ont eu lieu en juillet 2011, les 2 personnes élues ont quitté la société depuis, remplacées dans leurs fonctions par les suppléants, et l'un de ces deux suppléants est lui aussi en instance de départ !

Tout va bien dans le meilleur des mondes, quoi.... Wink Smile

Je vais renvoyer un dernier mail à ma direction en signalant une nouvelle fois le problème récurrent de manque de temps pour assurer mes fonctions de PCR, en leur rappelant leurs obligations réglementaires et en chiffrant aussi précisément que possible mes besoins précis en termes de planning, et si je n'obtiens toujours pas un minimum d'écoute et de soutien de leur part, je lance l'artillerie lourde !
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Lun 26 Nov 2012 - 23:41

Ton sujet me plait bien « Canari » et me rappel la progression très, très lente qu’il y a eu dans la sécurité en générale !!
Tu sais, il y bien longtemps « oui, je sais, ça se fait encore », il se faisait n’importe quoi ; un exemple, mais j’en ai plus de cent :
en 1968 j’avais en charge d’inspecter les appuis en caoutchouc qu’il y a au dessus des pilles de pont pour supporter et protéger le tablier du pont des dilatations et des vibrations ; alors tiens toi bien, je me garais sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute, que je remontais une fois sur deux à « contre sens », je posais moi-même mes panneaux de « travaux » ; et je traversais les deux voies de l’autoroute A6 Lyon Paris avec mon échelle de trois mettre sur l’épaule ???
tu sais, il en a fallu des morts pour que ce genre de conneries n’existe plus en 2012 ; il y a toujours des morts mais cent fois moins !

Bon revenons au post !!

Coucou « Kraft-werk » !! je dirais bien « bisous » mais les deux grands chefs vont me tomber dessus !!

J’ai beaucoup aimé tes posts :

Kraft-werk a écrit:
"Je travaille dans la recherche scientifique, ce qui me met à l'abri des demandes de patience "en attendant que ça aille mieux".

Kraft-werk a écrit:
Tôt ou tard, ton directeur devra choisir entre tourner avec un formateur en moins (l'argument du manque de personnel a déjà été infligé à trois PCR, n'est-ce pas Suspect ) ou renoncer à avoir une PCR, c'est à dire renoncer aux formations "radiologiques".
Tout ce qui ne rapporte pas d’argent direct ou n’incite pas à forcer la cadence pour avoir des primes n’a jamais fait bosser grand monde, a part « Marco » ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 27 Nov 2012 - 0:13

Effectivement, ce genre d'anecdote fait froid dans le dos... Doit-on le plaisir de t'avoir parmi nous au fait qu'il y avait en 1968 moins de véhicules circulant sur l'A6 que de nos jours ? Car j'avoue, j'ai du mal à imaginer quelqu'un rester en vie après avoir remonté la BAU à contre-sens et surtout après avoir traversé les voies en transportant une échelle ! Wink

Et oui, notre direction ne fonctionne qu'au son du tiroir-caisse : tout ce qui ne rapporte pas immédiatement de l'argent passe forcément au 2nd plan car mieux vaut faire rentrer du cash dans les caisses plutôt que de travailler sur le fond et de garantir la pérennité du système. Quand je disais que l'anticipation n'était vraiment pas leur fort.... Wink

Nous sommes en sous-effectif en permanence, alors le refrain du "on ne peut pas dire non à des clients", je l'entends en long, en large et en travers en ce moment ! Et à toutes les sauces aussi... On en arrive à marcher sur la tête et à faire du grand n'importe quoi, mais tant que les clients continuent à payer et que l'on ne fait pas trop de mécontents.... J'ai dernièrement réalisé une formation, officiellement en français avec comme pré-requis le fait de maîtriser la langue de Molière, pour un groupe de 11 personnes dans lequel se trouvaient 2 portugais qui comprenaient à peine les questions et 2 italiens dont un qui ne comprenait pas du tout ce que je racontais ! Trois langues différentes dans le même groupe et c'est bien sûr à la formatrice de gérer la situation, parce que côté administratif, ça ne leur a posé aucun problème ! On est sensés vendre de la formation, mais les personnes qui vendent les prestations n'ont aucune idée on dirait de ce qu'il se passe réellement sur le terrain... Sad

Je me plaignais en outre de voir mes journées de mission PCR sauter les unes après les autres au planning, il ne m'en reste désormais plus qu'1,5 d'ici la fin de l'année, alors qu'il me faudrait au moins 6 jours pour remplir décemment toutes mes taches ! Et encore, sur cette journée et demi, il faudra vraisemblablement que j'assure un test de rattrapage pour une de mes formations, ainsi que l'inauguration du centre dans lequel j'officie.... Et après, j'ose dire qu'ils ne considèrent pas la PCR comme une tache à part entière ?? Wink Smile
Et comme j'ai vraisemblablement du râler un peu trop fort ces derniers temps, ils m'ont rajouté une demi-journée de mission en plus, en surplus d'un déplacement à l'autre bout de la France pour un autre dossier : après tout, je peux parfaitement être dans un train et connectée ne permanence à SISERI pour faire mon suivi dosimétrique, non ? Smile

Finalement, je dois être vraiment trop naïve et trop incorrigiblement optimiste pour encore oser espérer qu'un énième mail les fera bouger dans le bon sens... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 27 Nov 2012 - 0:47

Canari a écrit:
Je ne suis donc pas la seule "naïve" dans ce monde ? Wink De là à ce que certaines mauvaises langues en déduisent que la naïveté est une faiblesse typiquement féminine... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 27 Nov 2012 - 9:46

Ouh là là, je sens que la délicieuse naïveté féminine va pas tarder à plonger dans les orties ... ou pire

Tes latronspems(*) ont l'air de fameux crétins car c'est absolument leur intérêt que tu puisses réaliser soigneusement les tâches obligatoires de fin d'année :
- La mise à jour du tableau de suivi (contrôle et étalonnage) de tous les radiamètres et de toutes les sources scellées ;
- Le bilan annuel de présences et d'expositions de chaque utilisateur ;
- La mise à jour du tableau des suivis (dosimétrie, médecine, formation) de tous les travailleurs exposés ;
- Le bilan des stocks et mouvements des sources, pour l’IRSN
- Et peut-être enfin le bilan des déchets, pour l'ANDRA

En une journée et demie, coincée entre deux déplacements, même avec un ordinateur portable sur les genoux et des grelots accrochés aux oreilles, c'est carrément impossible.

Si tu as quand même un petit sentiment pour ta hiérarchie, préviens-la que tout ça c'est obligatoire, et que tu ne vas pas pouvoir le faire.

Sinon, affirme que tu vas faire le maximum, compte tenu du temps dont tu disposes ... et oublie le bilan de l'IRSN ! Normalement, ça ne devrait pas traîner.

(Coucou Skat, tu peux me faire la bise, je dirai rien aux grands Klowns )
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 
(*) = "patrons" en Louchébem, l'argot des bouchers : ne ratons pas une occasion de s'instruire en lisant "La méthode à Mimile", grand classique, encore disponible dans les bibliothèques ou sur le marché de l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mar 27 Nov 2012 - 23:59

Kraft-werk a écrit:
Ouh là là, je sens que la délicieuse naïveté féminine va pas tarder à plonger dans les orties ... ou pire

...


En une journée et demie, coincée entre deux déplacements, même avec un ordinateur portable sur les genoux et des grelots accrochés aux oreilles, c'est carrément impossible.


Merci Kraft-werk, je me sens nettement moins seule et tu as réussi à me faire sourire, ce qui commence à devenir rare... Wink Smile
Au moins, je ne suis pas si exigeante que cela, puisque tu affirmes aussi que je n'ai absolument pas le temps de faire tout le boulot que j'ai à faire !

Dans la liste que tu as dressé, l'avantage, c'est que je peux zapper certains points, puisque nous n'avons pas de déchets nucléaires et que le tableau de suivi du personnel est géré par le Responsable Désigné (merci le CEFRI ! Wink ), par contre, gros point noir pour moi, je suis aussi PCR externe pour des entreprises extérieures et j'ai donc des rapports supplémentaires à prévoir, ainsi que les relevés de dosimétrie à préparer pour les envoyer à tous les salariés suivis.... J'en ai pour minimum 8 jours de boulot, et moins de 2 jours officiellement pour le faire : la vie est belle ! Smile Smile

L'"oubli" du bilan adressé à l'IRSN ferait-il vraiment réagir si rapidement que cela ? On a dernièrement renouvelé nos sources radioactives des chantiers écoles et la permutation des sources était prévue pour septembre à la base (j'avais vu avec l'ASN et l'IRSN pour les prévenir que notre inventaire et notre autorisation de détention devraient être modifiés en conséquence)... On a pris un peu de retard dans le traitement du dossier et nos nouvelles sources ne nous ont été livrées que début novembre; faute de temps, je n'ai même pas pu organiser le retour des anciennes au fournisseur d'origine et je n'ai bien entendu prévenu officiellement ni l'ASN, ni l'IRSN et personne n'a bougé pour nous demander l'actualisation des documents...

Allez, je me lance dans la rédaction du mail à mon grand chef et je verrais bien si celui-là fait évoluer les choses.... Sinon, effectivement, il ne me restera plus qu'à provoquer autrement une évolution de la situation... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 9:37

Canari a écrit:

je n'ai bien entendu prévenu officiellement ni l'ASN, ni l'IRSN et personne n'a bougé pour nous demander l'actualisation des documents...

Alors ça c'est pas juste !
Nous, dans les labos de recherche, à la moindre mini-source d'étalonnage qui n'a pas tous ses papiers en règle, ou au moindre bilan incomplet, on reçoit des injonctions à compléter ou régulariser le plus vite possible.
Tout le monde nous en veut
Enfin je ne suis pas jalouse. Je te souhaite une bonne inspiration pour ton mail au big chief.
Et tous mes voeux pour le déverrouillage de ta situation

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 11:10

domH a écrit:
Ca fait plaisir de voir des gens motivés...

Mais l'histoire me conforte surtout dans ma vision des dérives de la "normalisation-labellisation-certification-accréditation-etc" dans les services.
Le secteur de la santé est manifestement en pointe dans le domaine comme en témoigne la prolifération des start up distribuant ou "fabriquant" du service, dont de la formation, et/ou du dispositif médical.
Les manquements réglementaires sont devenus légion et le contrôle impossible, les lobbyes arrivant à justifier tout et n'importe quoi au nom de l'innovation et du service rendu au patient.
Le financier public, l'assurance maladie, les rend systématiquement solvables et je peux vous garantir qu'en l'absence de risque financier, on peut faire n'importe quoi !

Courage, il faut résister.

Dom

D'accord à 200% !!!!

Pour l'anecdote, je me rappelle que les responsables imprimaient des fascicules de "bonne pratique" concernant la prescription des actes de radiologies juste au moment de l'accréditation (ou certification c'est l'un des deux je sais plus).

Ou alors on libère du temps à la pcr quand une inspection pointe son nez et on lui demande de rattraper tout le retard qui a été pris (zonage, contrôle tech, étude de poste)

Etc

[quote="Canari"]
Kraft-werk a écrit:
les relevés de dosimétrie à préparer pour les envoyer à tous les salariés suivis....

C'est pas au médecin du travail d'informer le travailleur de sa dose ??


Dernière édition par Ghost-pcr le Mer 28 Nov 2012 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 11:14

Citation :
Ou alors on libère du temps à la pcr quand une inspection pointe son né et on lui demande de rattraper tout le retard qui a été pris (zonage, contrôle tech, étude de poste)

Quand on appelle pas la PCR après...

C'est assez courant dans le privé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 11:51

@ ghost-pcr : ce n'est pas moi qui ai écrit "les relevés de dosimétrie à préparer pour les envoyer à tous les salariés suivis...."
Les résultats doivent effectivement être envoyés au médecin du travail.
Dans mon Unité mixte de recherche, c'est le médecin de la tutelle principale, l'INRA, qui se charge de transmettre par courriers personnels les résultats des analyses radio-toxicologiques : il appartient à chaque agent d'apporter sa feuille à la visite médicale de sa tutelle (CNRS, etc).

Pour les résultats de dosimètrie passive, c'est le système "pas de nouvelle = bonne nouvelle" car les risques d'exposition externe sont très faibles.

Le tableau de suivi des utilisateurs, dont je fais état, mentionne seulement les dates des relevés, contrôles et visites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 12:42

Ghost-pcr a écrit:



Canari a écrit:
les relevés de dosimétrie à préparer pour les envoyer à tous les salariés suivis....

C'est pas au médecin du travail d'informer le travailleur de sa dose ??

Je parlais là des relevés de dosimétrie opérationnelle, car la PCR a pour obligation de transmettre un relevé de dosi opérationnelle au salarié, non ? La passive devant être transmise par le labo, il me semble, mais dans notre cas, jamais notre fournisseur de dosimètres passifs ne nous a fait parvenir de relevés individuels... Sad


J'ai envoyé mon mail au grand chef, je lui ai listé toutes les tâches que je suis sensée faire d'ici la fin de l'année et ai indiqué pour chacune le temps de travail que j'estime nécessaire pour l'accomplir : résultat, j'arrive à un record de 14 jours de boulot alors que mon planning ne m'en libère que 1,5 !!! Elle est pas belle la vie ???

Et là, ils sont en train de me faire craquer complètement en me faisant faire des formations dans des conditions inhumaines.... Vous avez déjà essayé, vous, de former un public hétéroclite de 4 nationalités sans qu'aucune langue ne soit comprise par la totalité des personnes présentes ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: démission de la PCR ?   Mer 28 Nov 2012 - 12:49

Kraft-werk a écrit:
ce n'est pas moi qui ai écrit ...

Désolé j'ai loupé la quote Embarassed (c'est écrit juste au dessus { quote="canari" etc }
Revenir en haut Aller en bas
 
démission de la PCR ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Démission pour congé parental...
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos
» recherche émission tv/vivre avec 100 objets
» Émission toc toc toc
» Parlez-vous Normand... l'émission. Et la chronique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: