Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Les irradiés de Brest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 9:18

Bonjour
C'est en fait un article du Nouvel obs d'hier qui me fait revenir sur ce sujet.
En avril dernier il y avait eu plusieurs articles de presse. En voici un extrait parmi d'autres.

http://www.asso-henri-pezerat.org/irradies-de-brest-prennent-la-parole-ile-longue/
Brest, le  3 avril 2013
Communiqué de presse

L’Association Henri Pézerat a tenu, à Brest, le 2 avril, une assemblée constitutive de: « l’Antenne Association Henri Pézerat des irradiés des armes nucléaires et leurs familles ».

Pourquoi Brest ? A l’Ile Longue, base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) , des dizaines de travailleurs de l’Arsenal – mécaniciens, pyrotechniciens, électriciens – sont atteints de maladies graves, parmi lesquelles des leucémies et des cancers. Plusieurs sont morts, qui avaient entre 45 et 60 ans. Ces ouvriers ont travaillé pendant des décennies – au moins de 1972 à 1996 – au montage de têtes nucléaires, sans aucune protection.

Aujourd’hui, les maladies se multiplient, c’est l’heure des premiers comptes. Nous accusons l’armée française d’avoir exposé les travailleurs de l’Ile Longue, en connaissance de cause, à de graves dangers. La faute inexcusable de l’employeur  a été reconnue par le ministère de la Défense lui-même, pour trois travailleurs malades reconnus victimes de maladie professionnelle radio-induite.

La création d’une antenne de notre association à Brest n’est qu’un premier pas. Nous réclamons l’ouverture d’une enquête indépendante sur les conditions de travail et d’exposition – passées et actuelles -  à la  radioactivité (et autres agents toxiques) et la levée du secret défense sur tous les aspects, notamment médicaux, de cette terrible affaire des irradiés de Brest. Qui est responsable ? qui est coupable ?


Dans l'article du nouvel Obs rien de bien nouveau, mais des points qui interpellent :
Comment peut-on imaginer qu'il n'y ait eu aucune information/formation sur ce que ces personnes manipulaient ? C'est vrai qu'en 1972 et jusque dans les années 1990 une certaine discrétion pour ne pas dire plus, entourait la manipulation des engins.
On constate même à la lecture de l'article des pratiques répréhensibles chez les ouvriers. N'ayant pas eu d'informations ce ne serait pas étonnant.
Par contre la réponse du ministère de la défense sur les bilans dosimétriques entre 1996 et 2003 indique qu'aucun travailleur n'a reçu plus de 5 mSv. De 1983 à 1996 pas de bilan par contre.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Aemaeth
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 11:47

Journaliste, ou copieur de dépêches.
La différence est parfois tenue Wink

Pour faire du sensationnalisme que Mme Michu attends, les journalistes exposent des choses qui sont parfois bien éloignés de la réalité. Et ca, je ne pense pas te l'apprendre.

Bref, encore une fois, vaut mieux attendre plus de précisions venant de l'association elle même, ou des autorités(ASN, IRSN, DGA, D), que d'attendre précision et information d'un journaliste qui ne connais pas le sujet.
D'autant que si il était un vrai journaliste, il se serait déjà renseigné pour savoir quels étaient les impératifs de formation de cette époque, quelles sont les formations réellement reçues, etc. Il n'aurait pas bêtement copié une dépêche AFP
Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 11:49

Bonjour,

Entre autres ils avaient "oublié" la production de neutron par réaction alpha-n sur le béryllium (je n'en dirai pas plus)

Donc ils ne mesuraient pas les neutrons. Quand tu sais pas....Donc pas de dose, tout allait bien dans le meilleurs des monde

ça avait remué , à l'époque, chez les sous-mariniers, quand on s'était aperçu de la boulette

Mais je ne sais pas si ceci explique cela.

Dur pour les anciens

Comme quoi, à méconnaitre ou minimiser les risques, ça vous revient toujours en pleine poire
Gluonmou
Revenir en haut Aller en bas
Aemaeth
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 11:55

La, ce sont deja des informations beaucoup plus interessantes Wink
Revenir en haut Aller en bas
frisker
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 12:38

Avant la création de l'ASND (ASN Défense) ont peut se demander comment été géré la radioprotection chez les militaires...
Et les faits se sont déroulé durant la période de la "guerre froide", ou le secret était de mise, y compris a l’intérieur des bases militaires


Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Ven 26 Juil 2013 - 13:48

C'est plus de l'ordre de la méconnaissance que du secret

pour ma part je ne suis guère porté sur les théories du complot (aspect volontariste). Je vois par contre très souvent la marque de l'incompétence (absence de volonté) dans les problèmes du monde.
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Mar 22 Avr 2014 - 20:47

La fin d'une époque...je l'espère.

"Ces ouvriers ont travaillé pendant des décennies – au moins de 1972 à 1996 – au montage de têtes nucléaires, sans aucune protection."

Tiens donc ! Cette période correspond curieusement à une année prés à celle d'entreposage des missiles nucléaires français, entre 1971 et 1996 au plateau d'Albion.

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140422.OBS4645/site-nucleaire-des-anciens-militaires-atteints-de-cancer.html
Revenir en haut Aller en bas
PEPEJY
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Mer 23 Avr 2014 - 15:17

bonjour,

la fin d'une époque je l'espère aussi. 

voilà un article du nouvel obs aujourd'hui. 

Je me permet de dire que ce témoignage est très confus sur certains points. 

je note que le monsieur dit ne pas avoir eu de dosimètre, mais il a mis dix ans avoir son dossier dosimétrique. Là, il y a quelque chose qui m'échappe. Peut_être qu'un clown ayant travaillé sur le plateau d'Albion pourrait (sans trahir de secret) nous dire si dosimètre il y avait ou pas.

une radionécrose osseuse est bien dans la liste, mais rien n'indique que celle de ce monsieur est de nature radiologique. Je n'ai rien contre les médecin, au contraire, mais un généraliste qui est catégorique sur une lésion osseuse due au RI....Je suis dubitatif.

le meilleur est là
Citation :
 Dans un rapport de 2012, il est écrit noir sur blanc que j’ai reçu des charges de plutonium. Des "niveaux en plutonium supérieurs aux valeurs habituelles" ont été relevés dans les sols d’Albion.

Manifestement, il y a confusion entre contamination et irradiation. Si quelqu'un peut me dire ce qu'est une "charge de Pu". 

Dernier point, le monsieur souffre (et je ne le remet pas en cause) d'osteoporose, de fibromyalgie et d'une surdité partielle (je vous laisse faire les recherche). Il a été examiné par le professeur Aurengo en 2004 : : « Il ne nous semble pas possible 
de retenir une relation de cause à effet entre l’exposition à laquelle a été soumis Monsieur Paris 
pendant son service militaire et les troubles rapportés ».

Ah oui j'oubliais, d'après nos amis de la CRIIRAD, M. Aurengo n'est pas quelqu'un de crédible. 

Il serait peut-être temps d'un autre côté que l'armée ouvre certaines archives au moins pour que l'on sache où chercher pour les maux de ces soldats

PPJ
Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Mer 23 Avr 2014 - 15:50

Ah, le plateau d'Albion, ma jeunesse
Mais je ne peux rien dire, sinon je serai obligé de vous ...
Revenir en haut Aller en bas
deedoff
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Mer 23 Avr 2014 - 18:25

Moi je suis quand même étonné qu'il n'y ait pas eu de système de prévention à l'époque !
Revenir en haut Aller en bas
http://cartoandco.eklablog.com/
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Les irradiés de Brest   Mer 23 Avr 2014 - 19:17

Les dosimètres , ceux qui étaient dans les DAMS (dépôt d'armes et de munitions spéciales)  en avaient peut-être, je ne veux pas m'avancer, mais je n'y mettrais pas ma main au feu; lors des opérations de maintenance (très rares) ou de préparation au transport. De mémoire les seuls "détecteurs d'ambiance" , dans ces DAMS, étaient des détecteurs tritium.


Nous , sur silo pour maintenance et dépannage, on en avaient pas, de dosimètres. 

Au passage et de mémoire toujours, je n'ai jamais croisé de boulanger au fond d'un silo!!

ça , c'était le plus impressionnant, être au fond du silo, la tête sous les tuyères,avec le gros bébé au dessus (le Boudha de l'Occident, ainsi que le disait Hubert Reeves)

Entre nous , à ce moment là, ce n’était pas les "sorties radiatives" qui nous inquiétait le plus.

Au passage, c'était un sacré système, chaque silo était une véritable petite usine

Ah, les interventions, la nuit en plein hiver, sur les routes enneigés à faire des têtes à queue avec la 4L de service
Revenir en haut Aller en bas
 
Les irradiés de Brest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le port de Brest
» BREST et son Pont Transbordeur.
» Pétition : Préservation d'un lieu Unique sur Brest
» Brest 2008, nous y étions
» DCN Brest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: