Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 NF ISO 15690

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 11:56

Bonjour
Pour vous signaler la sortie de la norme NF ISO 15690 :
Radioprotection Recommandations relatives au traitement des écarts entre systèmes dosimétriques individuels utilisés en parallèle

Lorsqu'on utilise un dosimètre passif et un dosimètre électronique il y a de bonnes chances que les doses individuelles estimées par les différents systèmes soient différentes.
Le législateur a mentionné dans le code du travail le fait de l'analyse de ces écarts mais sans préciser à partir de quel écart.
Nous mentionnions sur Cirkus une analyse à partir de 20 % des écarts.
Le texte proposé ici encadre beaucoup plus la chose

Il est donc recommandé de rechercher les explications des écarts en fonction des doses cumulées.
Au dessus d'une dose de 1 mSv durant la période de port des dosimètres (pour un des dosimètres) à partir d'un écart de 30 % il convient de rechercher l'origine des écarts.
Attention : les pratiques de certaines entreprises peuvent également définir d’autres critères pour l’étude des écarts, critères évidemment plus restrictifs (exemple 20 %).

Au dessus d'une dose de 3 mSv sur 12 mois consécutifs (pour un des dosimètres) à partir d'un écart de 30 % il convient de rechercher l'origine des écarts.

Maintenant du fait que de légers écarts s’ajoutent période de port après période de port, les critères doivent prendre en considération les incertitudes.
En conséquence, Au dessus d'une dose de 3 mSv sur 12 mois consécutifs (pour un des dosimètres) il convient d’identifier l'origine des écarts si la dose du dosimètre actif est inférieure à 0,7 × la dose du dosimètre passif, ou si la dose du dosimètre actif est supérieure à 1,7 × la dose du dosimètre passif.

Je vous engage donc tous à vous procurer la norme.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 15:20

Bonjour,

Merci Kloug pour cette information.

Orik
Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 15:58

ReBonjour,

J'ai cherché dans le Code du Travail la référence de :
Kloug a écrit:
Le législateur a mentionné dans le code du travail le fait de l'analyse de ces écarts mais sans préciser à partir de quel écart.
Aurais-tu la référence précise pour cette analyse? Cela me permettra d'appuyer ma demande auprès de mon employeur pour l'achat de la norme.

Merci d'avance.

Bien cordialement,

Orik
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:09

Bien sûr
Article R. 4451-17
S'agissant de l'exposition externe, la mesure de référence utilisée pour vérifier le respect des valeurs limites repose sur la dosimétrie mentionnée au 1° de l'article R. 4451-62.
Lorsque les résultats de la dosimétrie passive et de la dosimétrie opérationnelle, mentionnée à l'article R. 4451-67, ne sont pas concordants, le médecin du travail détermine la dose reçue par le travailleur en ayant recours, si nécessaire, à l'appui technique ou méthodologique de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:13

Merci,

Je me doutais bien mais je ne retrouvais pas exactement les termes donc je te remercie pour la confirmation.

Même si c'est le rôle du Médecin du Travail, je pense que la PCR a un petit rôle a joué Smile

Encore merci Kloug
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:16

Bonjour
Compte tenu de l'emploi du temps des médecins du travail, c'est effectivement la PCR qui s'y colle.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Aemaeth
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 9:29

De toute façon, rares sont les médecins du travail qui regardent en détails les résultats de dosimétrie, alors ceux qui comparent entre passifs et actifs sont encore plus faibles.
Dans mon précédent travail, on avait des écarts assez importants.
Genre les passif revenaient avec du inférieur au seuil, alors que les actifs revenaient avec du 70-150µSv. Et le plus marrant, sur certains, on avait l'inverse.
Ou alors, on avait de la mesure, mais avec 50% d’écart entre le passif et l'actif.
C'est moi qui ait alerté la médecin du travail pour lui dire qu'il y avait un souci. On a cherché pendant un moment avec mon collègue américain d’où pouvait provenir le problème. On a fait des tests avec d'autres fabricants de dosi passifs(IRSN), l'ASN a été mise au courant, bref tout le tralala.

Depuis, comme j'ai changé d'attributions, je sais pas ce qui a été fait. Je pense que le dossier est tombé dans les méandres profondes de ma boite Evil or Very Mad 
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 9:51

Bonjour,

Dans mon entreprise, les dosimètres passifs de l'IRSN donnent toujours un résultat inférieur au seuil de détection.
En revanche, nos dosimètres actifs donnent des doses qui peuvent aller de quelques uSv à plusieurs centaines de uSv (sur des durées de 4 jours, on peut parfois atteindre 400uSv). On reste en dessous de la limite de 1mSv par an (en dosimétrie active) parce qu'on fait peu de travaux sous radiations, mais pour la dosimétrie passive, on est à 0 tout le temps cheers !

Pourtant, la médecine du travail n'a jamais rien dit à propos de ces écarts Evil or Very Mad . Et je ne suis pas sûre que cela change malgré cet arrêté. Mais wait and see, ne soyons pas médisant avant l'heure Smile  !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 10:29

Bonjour
Annelise une question : quelle est la durée de port de vos dosimètres passifs ?
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 11:16

On a des dosimètres passifs trimestriels pour l'équipe "classique" des 5 personnes qui partent "souvent" (environ une à 2 semaines tous les 2 mois).
Et j'opte pour des dosimètres mensuels pour les "petits chanceux" (ou pas, d'ailleurs...) qui ne viennent qu'occasionnellement, lorsqu'il faut remplacer au pied levé une personne de l'équipe "classique".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 11:31

Bonjour
je suis surpris sur le fait que pour des durées de 4 jours, on puisse atteindre 400µSv sur les dosimètres opérationnels et rien sur les passifs. Voila un exemple de choses qui méritent une explication.
Est-ce que ces écarts se sont produits sur les personnes équipées de dosimètres trimestriels ou ceux équipés de mensuels ? J'essaye de comprendre
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 11:49

Les écarts ont lieu sur des gens équipés de dosimètres trimestriels. En réalité, les dosimètres mensuels sont très peu utilisés chez nous, puisque l'équipe "classique" part quasiment à tous les déplacements.

Pour moi, les dosimètres passifs n'ont pas forcément la même réponse en énergie que les dosimètres actifs que nous utilisons. La documentation de nos dosimètres actifs (des EPD N2) donne une réponse de "20keV à 10MeV en photons, et 0.025eV à 15MeV en neutrons".
Nous allons principalement dans des accélérateurs de particules, avec production de neutrons rapides, et nous sommes confrontés à des neutrons thermiques (dus à un écran fait entre la salle d'irradiation et la salle où nous travaillons qui est fait en paraffine) et des béta / gamma dus à l'activation de nos cartes une fois irradiées.

De plus, nos dosimètres actifs ont une imprécision assez importante, notamment au niveau des neutrons. Je n'arrive pas à retrouver où j'ai lu cette info, qui disait que la précision en dose neutron était très mauvaise (de l'ordre de 100uSv). Je vais essayer de retrouver ça. Il y a aussi écrit dans une doc que le seuil d'enregistrement de la dose cumulée est de "1uSv ou 10uSv en neutron en fonction du champ neutronique".
La dose mesurée par les EPD en neutrons augmente quasiment toujours par pas de 10uSv (c'est peut-être ce que veut dire la phrase précédente ?). Du coup, on augmente très vite en dose neutrons...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 12:04

Bonjour
Nous avons eu également cette mauvaise surprise avec les dosimètres neutrons IRSN sur Cadarache, il y a deux ou trois ans maintenant.
Il a fallu faire des reconstitutions de doses à partir des résultats de la dosimétrie opérationnelle car l'émulsion utilisée pour faire la détection neutrons en passif n'était pas correcte.
Je comprends mieux maintenant cette différence.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: NF ISO 15690   Ven 9 Aoû 2013 - 14:37

Personnellement, je commence à me demander si les dosimètres passifs qu'on utilise n'ont pas plutôt pour but de nous embarasser quand on travaille sous radiations... Evil or Very Mad 
D'autant plus que, du coup, notre médecin du travail considère qu'on ne prend pas de dose (puisqu'elle ne s'intéresse pas aux doses qu'on mesure avec nos dosimètres actifs...). Donc pas besoin de faire d'examens complémentaires.
J'espère juste qu'on ne va pas découvrir un peu tard que finalement la dose qu'on a reçue n'était pas si anodine que ça... pale
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
 
NF ISO 15690
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: