Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Faut-il catégoriser ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Faut-il catégoriser ou pas ?   Jeu 8 Aoû 2013 - 21:27

Bonjour,

Soit l'exemple suivant:

Après une évaluation sur plusieurs années, un personnel navigant (affecté à des tâches à bord d'un aéronef) a une dose efficace maximale de l'ordre de 0,65 mSv.
Seriez-vous pour sa catégorisation en B ? pourquoi ?

merci.


Dernière édition par michelange le Jeu 8 Aoû 2013 - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Jeu 8 Aoû 2013 - 21:32

A mon avis non puisque l'évaluation n'a pas montrée que cette personne est susceptible de dépasser 1mSv.

Mais maintenant si cette même personne doit intervenir dans le cadre d'une de ses missions dans une zone à risque genre Fukushima...il serait légitime de la catégoriser.
D'ou ma seconde question:
Peut-on catégoriser une personne  juste pour une mission particulière et ensuite la dé-catégoriser si à l'issue de sa mission sa dose efficace est restée < 1mSv?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Jeu 8 Aoû 2013 - 23:03

Bonsoir
Il y a une question à se poser quand même :
Même si l'étude de poste montre que la dose efficace est inférieure au millisievert, seules les personnes exposées (A ou B) bénéficient d'un suivi médical renforcé. pas les personnes non exposées.
On laisse tomber Fukushima...

Aujourd’hui' beaucoup de personnes qui sont exposées (au sens de la catégorisation) ne reçoivent pas de dose ou des doses inférieures au seuil de détection (voir les deniers tableaux de l'IRSN sortis fin juillet pour l'année 2012).

Dans les compagnies aériennes françaises on  a :
20000 personnes exposées
3900 avec des doses inférieures au millisievert
7700 entre 1 et 2 mSv
6900 entre 2 et 3 mSv
2260 entre 3 et 4 mSv
La moyenne se situe à 1,8 et la valeur maximum à 4,4.

Donc pour moi ce sont des personnes classées catégorie B.
Mais c'est encore une fois sûrement, chez vous, un cas particulier....
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 5:24

Bonsoir,

A vrai dire j"avais songé aussi à la catégorisation en imaginant un incident imprévisible genre vent solaire...le hic c'est qu'au paragraphe 2.6.1 Notion de travailleur exposé de la Circulaire DGT/ASN n° 04 du 21 avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d’exposition aux rayonnements ionisants il est dit:

Ne sont notamment pas pris en compte :
• les événements imprévisibles d’origine extérieure à l’installation ; ici le vent solaire est extérieur à l'aéronef
• les événements pour lesquels l’employeur a mis en œuvre des moyens de prévention redondants (au moins deux), indépendants (des uns des autres), et en nombre suffisant (adaptés au risque).
dans notre cas dosimétrie+siseri

Donc difficile d'argumenter face à un médecin plutôt réticent à la catégorisation (moins de charge de travail)

Moi oui, médecin non, comment tranchera au final le chef d'entreprise...wait and see.

En plus la catégorisation peut nous épargner (même si ce n'est pas le but) de déclarer un ESR en cas de dépassement de 1 mSv dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 5:57

Je précise que les vents solaires font parti des événements imprévisibles.
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 9:45

Bonjour,

dans mon entreprise, aucun de nos employés exposés (et catégorie B) n'a atteint la limite de 1mSv par an.
En revanche, les employés travaillent sur plusieurs années sous rayonnements ionisants (environ une semaine à 10 jours tous les 2 mois), et il a donc été décidé, par le chef d'établissement et en partenariat avec la médecine du travail, de les catégoriser en B, d'où un suivi médical renforcé.
On a également dans notre entreprise une personne qui n'est pas catégorisée, mais qui bénéficie d'un suivi médical renforcé (mais ce n'est peut-être pas réglementaire pale ?). Ca ne pose pas de problème à la médecine du travail, en tout cas.

Je suis étonnée que ton médecin du travail ne soit pas motivé pour catégoriser ton personnel ; certes, ça lui fait plus de boulot (et encore...), mais ça rapporte aussi plus à l'entreprise de la médecine du travail. De mon côté, en tout cas, l'entreprise de médecine du travail mettrait en catégorie B tous les employés susceptibles de toucher une source alpha dans l'entreprise Razz
(serai-je mauvaise langue Wink ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 9:46

Bonjour,

Dans mon secteur dentaire, je catégorise dès qu'expo susceptible pour les mêmes raisons que celles évoquées par Kloug  

michelange a écrit:

• les événements pour lesquels l’employeur a mis en œuvre des moyens de prévention redondants (au moins deux), indépendants (des uns des autres), et en nombre suffisant (adaptés au risque).[/b] dans notre cas dosimétrie+siseri
En plus la catégorisation peut nous épargner (même si ce n'est pas le but) de déclarer un ESR en cas de dépassement de 1 mSv dans ce cas.
De mon point de vu, SISERI et le port de dosimètre (passive en particulier) ne sont pas des moyens de prévention mais des outils de suivi de l'exposition à posteriori.
Pour moi prévention = protection Wink. D'ailleurs, si tu lis les exemples cités dans le même paragraphe par l'ASN, tu vas trouver comme moyen de prévention : les consignes, le système de verrouillage ...
A titre comparatif, pour le dentaire, entendu qu'il est rare que les dentistes et à plus forte raison leurs assistantes atteignent le milli, l'Institut de Recherche et de Santé au Travail conseille dans ses fiches pratiques la catégorisation de tout ce petit monde en B.
Et dans la pratique, je ne catégorise pas les assistantes absentes lors de la prise de clichés au motif qu'il existe deux moyens de prévention : les consignes et l'absence lors du déclenchement.

Ensuite, les vents solaires sont extérieurs, nous sommes d'accord mais finalement la cause principale de l'exposition de ton travailleur l'est aussi non ?

Bonne chance.

Edition pour Anne Lise : en tant que PCR externe, "mes" travailleurs son suivis par différents médecins du travail et les réactions sont très variables.
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 9:56

+1  pour toi Scully !

Il est vrai que, de mon petit domaine de PCR "amateur" Wink , je ne suis bien évidemment pas confrontée aux mêmes problèmes que vous qui êtes PCR "de métier" et voyez une bien plus grosse partie de l'iceberg qu'est la radioprotection au quotidien...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
frisker
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 12:57

Personne chez nous n'est en catégorie B, mais nous avons quand meme un suivi dosimétrie pour le personnel de maintenance des GERI. Uniquement par principe de précaution, car il n'y a pas d’opération de maintenance sur les GERI sans consignation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 13:03

Bonjour
Ne dérivez pas trop de la question initiale.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 13:59

en me relisant j'ai constaté que j'ai écrit "dosimétrie+siseri" au lieu de "dosimétrie+sievert" mais bon ça ne change pas grand chose au fond du problème.

@Scully je partage finalement ton avis quand tu dis que, SISERI (mais en fait il faut lire SIEVERT) et le port de dosimètre (passive en particulier) ne sont pas des moyens de prévention mais des outils de suivi de l'exposition à posteriori.

Cependant je ne vois pas quelles types de consigne on pourraient donner aux personnels effectuant des tâches à bord des aéronefs en vol.Rolling Eyes 

@annelise vous en avez bien de la chance mais quand tu as un potentiel de plus de 200 personnes à catégoriser je comprends quelque part que le médecin du travail face la grimace...
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 14:33

@michelange : c'est sûr que c'est plus simple dans une boite de 14 personnes, dont en gros 6 seulement peuvent être exposées Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Faut-il catégoriser ou pas ?   Ven 9 Aoû 2013 - 18:28

Bonjour,
Je suis également pour qu'une personne régulièrement affectée à des tâches potentiellement exposantes soit catégorisée B.
Les raisons pratiques souvent opposées est la périodicité de la visite médicale, mais justement la réglementation vient de s'assouplir de ce côté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Faut-il catégoriser ou pas ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut trouver 6 mots commençant par la même lettre alphabétiquement dans les catégories ci-dessous :
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» comment leur expliquez-vous qu'il ne faut pas taper?
» Faut-il le réveiller pour le faire téter?
» Faut-il prévoir un stérilisateur bib ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: