Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Classement des travailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yeuns
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Classement des travailleurs   Lun 12 Aoû 2013 - 17:02

Bonjour à tous,

Je réalise en ce moment une étude de poste en bloc.
Après avoir réalisé mes mesures (FH40 pour H*(10) + dosi bague et cristallin pour le reste) j'ai reçu plusieurs valeurs.

J'en conclus pour l'instant un classement en catégorie B pour les personnes les plus proches du patient pendant une intervention (médecin et anesthésiste).

Celles qui sont un peu plus loin (IBODE et aide-soignant), ont un prévisionnel de dose inférieur à 1 mSv en H*10 sur une année. Réglementairement, je devrais donc proposer un classement en non exposé (bizarre de proposer de ne pas classer). Or, comme ils sont bien présents lors d'émissions (ou en tout cas pas très loin) ça m'embête un peu de ne pas les classer en catégorie B.

Que devrais-je faire à votre avis? Et surtout, est-il possible de justifier un classement en catégorie B sans que les 1 mSv soient dépassés??

Merci beaucoup pour votre aide!!

Rappel de l'IRSN
Travailleurs exposés de catégorie B
• Corps entier : 6 mSv au plus (et dépassant 1 mSv, pour être considéré comme travailleur exposé)
• Mains, avant bras, pieds, chevilles : 150 mSv au plus
• Peau : 150 mSv au plus (et dépassant 50 mSv/an pour être considéré comme travailleur exposé)
• Cristallin : 45 mSv au plus (et dépassant 15 mSv/an pour être considéré comme travailleur exposé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Lun 12 Aoû 2013 - 17:13

Bonjour
Ce sont des discussions qui ont déjà eu lieu dans d'autres posts, mais c'est bien d'y revenir.
Malgré ton étude de poste montrant des valeurs inférieures au millisisevert, il vaut mieux classer les travailleurs pour qu'ils bénéficient d'un suivi médical individuel (renforcé) et que leurs éventuelles doses soit basculées dans SISERI.
J'espérai qu'avec le nouveau texte sorti ce mois-ci on pourrait enregistrer des travailleurs non exposés. Je n'ai rien vu là-dessus.
Tu vas en fait proposer un classement au médecin du travail, qui lui, rendra un avis à l'employeur.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Yeuns
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Lun 12 Aoû 2013 - 17:22

Très bien, merci beaucoup!!

En effet, proposer de les classer en catégorie B serait bien plus judicieux pour la suite!

Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Mar 13 Aoû 2013 - 21:37

+1 !
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Jeu 15 Aoû 2013 - 9:06

Post deplacé car pas dans la bonne rubrique
klax

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Jeu 15 Aoû 2013 - 18:37

Yeuns a écrit:

Je réalise en ce moment une étude de poste en bloc....
Bonsoir,

Quelle(s) spécialité(s) ?

Quel type d'intervention ?
Revenir en haut Aller en bas
Yeuns
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 16:05

Bonjour domH,

J'effectue mon étude en bloc d'endoscopie. Les intervenants utilisent un arceau mobile pour différentes interventions : pose d'endoprothèses, dilatation...
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 17:04

Prudence camarade.

Pour peu qu'il y ait du cathé rétrograde et des juniors en formation, je surveillerais de près le port de la dosimétrie de tes médecins...
C'est souvent très irradiant, ces trucs là quand ça foire.
Ils s'en vantent pas et c'est peu souvent pris en compte dans les études de poste.

Donc question subsidiaire : y aura un manip en salle ?

En attendant, +1 pour classer tout le monde

Dom
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 19:56

Juste un point de réflexion pour ma part (cela va me rebrancher doucement au boulot Shocked  ) :

Il me semble que le classement entraîne la prise en charge des maladies professionnelles (tableau 6 pour le régime général, je ne sais plus pour le régime agricole). L'imputabilité est automatique dès lors qu'on est classé, il n'y a pas de notion de dose dans ces tableaux, seulement des délais de prise en charge.
Si on est pas classé l'imputabilité n'est pas automatique et on va regarder les doses reçues, etc...
Si la maladie se trouvait dans le tableau précédent en général ça passe sans problème, si elle n'y est pas ça va devenir plus compliqué pour la personne qui fait la demande de prise en charge.

D'un point de vue employeur il y a donc un grand intérêt à ne pas classer les personnels dont les doses reçues (mesurées par la surveillance dosimétrique et initialement estimées par les études de poste) sont inférieures aux valeurs de limite de classement B. Et si on classe tout le monde sans tenir compte de celles-ci, finalement à quoi servent-elles ?

Le coût de prise en charge des maladies professionnelles peut être lourde pour une entreprise et je ne pense pas que ce soit à la PCR de prendre la responsabilité du classement et de qui va suivre : il fait l'étude de poste, propose un classement à l'employeur (en lui expliquant bien les différents aspects) et le grand chef décide.

Du coté travailleur il est évident qu'il est mieux de le classer.

Dans la pratique ce n'est pas l'employeur qui classe mais souvent la PCR qui le fait sur la base des éléments qu'il a pu glaner... Il y a peu d'établissement ou de réelles procédures de validation des études de poste et donc de ce classement sont réalisées.
Pour ce qui en est de l'avis du médecin en santé au travail, ils ont naturellement tendance à emmètre un avis en faveur du classement (ils y voient plus l'aspect travailleur).

Dans mon établissement je suis passé d'une culture du classement cat A pour les médecins parce qu’ils étaient médecins (si si je vous jure ! affraid ) et cat B aux autres.... à un classement empirique en cat B pour tout le monde... Après quelques années de recul sur les niveaux d'exposition d'une jolie troupe d'environ 1300 personnes il ne me semble pas juste non plus de classer tout le monde.
Coté médecine du travail ça me fait rigoler lorsque je vois que la périodicité moyenne des suivis renforcés dans mon établissement est à 3,5 ans...

De plus en plus ma réflexion se tourne vers un Oui au classement pour ceux qui dans les conditions normales de travail sont exposés à plus de 1 mSv : c'est objectivé, justifié, suivi et tout le touti et Non aux autres (en tout cas ce n'est plus systématique).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 21:06

teuf05 a écrit:
...

De plus en plus ma réflexion se tourne vers un Oui au classement pour ceux qui dans les conditions normales de travail sont exposés à plus de 1 mSv : c'est objectivé, justifié, suivi et tout le touti et Non aux autres (en tout cas ce n'est plus systématique).
Si c'est vraiment suivi, tout à fait d'accord.

Mais dans combien de blocs est ce vrai ? Le CHU n'est pas le CH et encore moins la clinique Tartempion. Encore que...
Et c'est ça le vrai problème, celui qui fait pas de bruit parce qu'il n'y a pas de dose enregistrée. Combien sont ils ?

Dom
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 21:13

domH a écrit:
teuf05 a écrit:
...

De plus en plus ma réflexion se tourne vers un Oui au classement pour ceux qui dans les conditions normales de travail sont exposés à plus de 1 mSv : c'est objectivé, justifié, suivi et tout le touti et Non aux autres (en tout cas ce n'est plus systématique).
Si c'est vraiment suivi, tout à fait d'accord.

Mais dans combien de blocs est ce vrai ? Le CHU n'est pas le CH et encore moins la clinique Tartempion. Encore que...
Et c'est ça le vrai problème, celui qui fait pas de bruit parce qu'il n'y a pas de dose enregistrée. Combien sont ils ?

Dom
Certes mais classés ou pas, les études de postes sont censées être faites et ces personnes auront tout de même un suivi dosimétrique (c'est l'accès en zone radiologique qui impose le port de la dosimétrie, non le classement).

Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Ven 16 Aoû 2013 - 22:55

teuf05 a écrit:


Certes mais classés ou pas, les études de postes sont censées être faites et ces personnes auront tout de même un suivi dosimétrique (c'est l'accès en zone radiologique qui impose le port de la dosimétrie, non le classement).

Censées ... chez les bisounours...

Moi, ce à quoi je pense, c'est la foule de ceux qui ne mesurent rien = pas de dose, pas de problème. Combien sont-ils ?
Ca m'agace avec la foule des lettres de suite : "faudrait ceci, faudrait cela...répondez dans les deux mois"...
Au final, quand les archers reviennent quelques mois ou années plus tard, les engagements n'ont pas été suivis et on recommence : "faudrait ceci, faudrait cela" et surtout "répondez dans les deux mois"...

CA ME GONFLE cette hypocrisie

Dom

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Sam 17 Aoû 2013 - 9:30

Bonjour
Et je pense à mon humble avis (AMHA - comme on dit en langage de forum) que c'est quand même assez spécifique au milieu hors nucléaire et en particulier au domaine médical.
L'ASN est finalement coercitive avec les gros.

Mais j'en reviens à un point qui m'est cher en ce moment.
Quand on regarde les bilans dosimétriques, que l'on fait des études de poste (qui prennent du temps) pour aboutir à un prévisionnel de dose de 0,1 mSv sur 12 mois et que l'on classe quand même le personnel en catégorie B pour qu'il bénéficie d'une surveillance médicale individuelle, à quoi cela rime ? Bon vous me direz que l'étude de poste est là pour montrer que l’estimation est bien de 0,1. Mais en plus il faudrait suivre le réalisé.

Reprenez le dernier bilan de l'IRSN :
Sur les 220 638 personnes du domaine médical, 183 609 sont en dessous du seuil de détection, soit 83 % !
Et là admettons que l'on soit à 0,045 mSv (45 µSv le seuil étant à 50) à chaque fois sur 3 mois, cela fait une dose annuelle de 0,18 mSv.
Et si j'ajoute ceux qui sont compris entre le seuil et 1 mSv (limite pour le public) cela fait 33 933 personnes soit 15,3 % !
Donc un total de 98,3 % des personnes exposées à moins de 1 mSv par an !

Avec la diminution (mais qui va être freinée on l'espère avec le dernier numérus clausus) des médecins du travail finalement comme le disait Teuf05 :
"Après quelques années de recul sur les niveaux d'exposition d'une jolie troupe d'environ 1300 personnes il ne me semble pas juste non plus de classer tout le monde.
Coté médecine du travail ça me fait rigoler lorsque je vois que la périodicité moyenne des suivis renforcés dans mon établissement est à 3,5 ans..."

Est-ce que tout ça tient debout ?

Moi j'attendais du nouvel arrêté SISERI la possibilité d'enregistrer les doses de personnes NE aux sens du classement (des gens qui prendraient 0,18 mSv sur une année par exemple) même si la surveillance médicale était différée. Elle est déjà différée comme le dit Teuf ce dont je me doutais. On apprend pas à KLOUG à faire le singe, il le fait très bien tout seul...

Du coup on se félicite de mieux suivre les personnes exposées (355 000 en 2012). Poudre aux yeux....
Et on parle pas de ceux qui ne portent pas leurs dosimètres ou occasionnellement et que la PCR n'a aucun moyen, aucun bras de levier, pour leur faire porter.
Je rejoins DomH : Il faudrait arrêter toute cette hypocrisie en plus de celle des engagements non tenus.

Je pense d'ailleurs évoquer le sujet lors de la présentation sur la réglementation aux journées techniques de radioprotection cirkus.

De ce fait je ne peux que "conseiller" à Yeuns de classer son personnel faute d'alternative raisonnable.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Yeuns
Saltimbanque
Saltimbanque



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Sam 17 Aoû 2013 - 13:42

Bonjour à tous,

Je suis content que le sujet posté soit autant discuté. Cela me permettra d'intégrer les différentes idées dans ma conclusion de stage.

Ce que j'ai pu observer dans mon cas, c'est exactement comme le dit Kloug " on parle pas de ceux qui ne portent pas leurs dosimètres ou occasionnellement et que la PCR n'a aucun moyen, aucun bras de levier, pour leur faire porter". La culture de la radioprotection en bloc (en tout cas la où je suis) n'est pas, comment dire... Disons que le personnel n'est pas complètement sensibilisé à leur propre protection contre les rayonnements ionisants.

Pour ce qui est du classement, je pense (comme le conseil Kloug) que le mieux est de proposer de classer l'équipe entière en catégorie B.
Le médecin du travail tranchera ensuite avec les éléments qu'on lui donnera.

Pour proposer ce classement, je me suis basé sur mes mesures (extrémités, cristallin et H*(10)) et sur les habitudes des travailleurs en présence de rayons X.

D'après ce que je comprends pour le moment, proposer de classer tout le monde en catB (même les personnes dont les valeurs calculées sont en dessous des 1mSv en corps entier) ne serait pas en adéquation avec la réglementation.
Mais dans le cas où je ne suis pas sûr que ces travailleurs travaillent toujours dans les conditions que j'ai pu suivre (vous savez bien qu'une émission de RX dépend fortement du patient, de l'intervention réalisée, de la réaction du patient, du corps du patient, et de beaucoup d'autres paramètres), le mieux est de les classer en catégorie B.
Revenir en haut Aller en bas
Patatouille
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Lun 19 Aoû 2013 - 14:43

Bonjour à tous,
Le "point cher en ce moment" de Kloug m'interpèle également. Bien que très éloignée des pratiques médicales, la question du classement existe aussi dans mon domaine d'activité. Nos missions étant avant tout de l'expertise et du conseil, on ne fait que passer dans les zones... et très très rarement.
Mes collègues interviennent "au pire" qu'une à deux fois par mois en zone classée, et ceci sur un semestre ou un trimestre tout au plus. Sur les 5 dernières années, je dirai que 80% des salariés disposant d'un dosimètre ne sont jamais rentrés en zone ! Dans ces conditions, nous niveau d'exposition sont évidemment proches de 0...
Pour autant, nos clients (EDF, CEA...) nous imposent une classification catégorie B et même désormais une certification CEFRI E, pour pouvoir ne serait-ce que répondre aux appels d'offre.
Pour la protection des travailleurs, c'est très bien, mais j'avoue être un peu dubitative face à cette "stratégie" de classement.
Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Classement des travailleurs   Mar 20 Aoû 2013 - 9:33

Bonjour,
Ce n'est pas un scoop, je rejoins votre réflexion. Pour être complet, je rappelle juste qu'une petite fraction des résultats dosimétriques sous le seuil ne le serait pas si les dosimètres étaient portés avec assiduité. Le manque de culture radioprotection dans certains blocs en est un bon exemple.
Mon établissement avait subddivisé la catégorie B en plusieurs sous catégorie pour différencier les doses prévisionnelles à 4-5 mSv des personnes NE mais classées B pour les mêmes raisons que citées ci-dessus.
Un service de médecine du travail interne aide beaucoup, notre durée inter-visite est en moyenne de 18 mois.
Revenir en haut Aller en bas
 
Classement des travailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Classement des travailleurs
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Archives Diocésaines (Classement)
» Journée Mondiale des pecheurs artisans et des travailleurs de la mer JM de la Télévision
» journalistes/animateurs exaspérants, le classement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: