Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Protocole comptage par scintillation liquide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Ven 7 Mai 2010 - 21:04

Stefoon a écrit:
C'est super intérressant / il semble également que cet appareil porpose en option une séparation alpha et beta , sais comment l'appreil fait cette séparation ? Soustrait il les spectres automatiquement ?
La solution la plus élégante consiste à faire une soustraction après reconstruction du spectre alpha au spectre net. Si le paramètrage est correct (amplification logarithmique par exemple) on réalise une séparation sans trop de problème alpha béta.
Actuellement en vacance à l'autre bout du monde (Ile Maurice pour faire rêver) je ne peux pas répondre dans le détail aux questions qui se posent. Le site de Hidex propose un bon nombre d'"application note" qui permettent de bien comprendre ces process.
Dans un peu plus d'une semaine je serai de retour au bercail (snif !) et vous pourrez me contacter sur MP pour avoir d'autres renseignements si vous le désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Sam 8 Mai 2010 - 22:09

Jean Lionel,
ne me dis pas que tu travail pendant tes vacances!
Ne sois pas trop optimiste sur ton retour le volcan refait des siennes en Island Tu vas devoir rester chez Maurice!
Et quand le chat n'est pas là... on s'occupe du laboratoire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: quelques info sur le Triathler   Mar 6 Juil 2010 - 15:10

C'est un équipement distribué par Sciencetec, qui convient bien pour les mesures de contamination H3, entre autres; la surface est humectée d'alcool au vapo, (légèrement )le frottis est fait avec un filtre; il est ensuite humecté avec quelques gouttes de scintillant, et positionné contre la paroi de la fiole. Pour le comptage, on positionne la fiole intelligeamment, bien sûr et on a le résultat rapidement (5 à 10 mn suffisent)
(il est conseillé un temps de repos, (pas obligatoire) fonction du niveau d'activité à mesurer, de la précision souhaitée, et de la taille de la surface frottée)
Il faut bien sur s'établir son propre protocole, si on souhaite avoir des mesures régulières et comparatives, sachant que la marge d'interprétation reste significative (pression exercée pour le frottage, facteur de prélèvement 0.1 à 0.4, homogénéité de la contamination ..., etc)

PS:je n'ai pas d'action chez HIDEX

pat7842
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Mar 6 Juil 2010 - 23:07

pat7842 a écrit:
C'est un équipement distribué par Sciencetec, qui convient bien pour les mesures de contamination H3, entre autres; la surface est humectée d'alcool au vapo, (légèrement )le frottis est fait avec un filtre; il est ensuite humecté avec quelques gouttes de scintillant, et positionné contre la paroi de la fiole. Pour le comptage, on positionne la fiole intelligeamment, bien sûr et on a le résultat rapidement (5 à 10 mn suffisent)
(il est conseillé un temps de repos, (pas obligatoire) fonction du niveau d'activité à mesurer, de la précision souhaitée, et de la taille de la surface frottée)
Il faut bien sur s'établir son propre protocole, si on souhaite avoir des mesures régulières et comparatives, sachant que la marge d'interprétation reste significative (pression exercée pour le frottage, facteur de prélèvement 0.1 à 0.4, homogénéité de la contamination ..., etc)

PS:je n'ai pas d'action chez HIDEX

pat7842

Pour avoir effectuer plusieurs essais, la dissolution totale du frottis est TOUJOURS préférable à la méthode d'humidification par touches de Hidex.
En ce qui concerne le facteur d'arrachement il est vrai qu'il est extrêmement variable ! C'est l'avantage des normes que de pouvoir fixer une valeur (même fausse) mais qui est censée représenter au mieux le cas général.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Dim 8 Mai 2011 - 15:22

Il paraîtrait qu'en biologie moléculaire on recherche du P32 et que celui-ci serait détectable sans ajout de scintillant.
trouvé sur gogole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Dim 8 Mai 2011 - 16:25

Exact, le phosphore 32 émet un bêta de 1710 keV, qui se détecte sans trop de problème.
Le tritium a un bêta de 19 keV seulement, ce qui fait qu'il a un très faible parcours, d'où le recours au scintillant liquide : le scintillateur est au plus près du tritium.

Avec le P-32, on peut utiliser un scintillateur solide : le bêta a assez de parcours pour arriver au détecteur.

Par exemple, une grande partie des diagnostics pré-nataux sont faits avec du P-32.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Mer 26 Oct 2011 - 12:28

pour le comptage des alpha par scintillation liquide de frottis ! cela est possible. nous en réalisons plus de 35000 par an.
Par contre il ne sont pas réaliser à partir de filtre surfacique.
Pour information nous ne réalisons pas de surveillance SPR mais médicale et notre LD est de 100mBq mais il nous arrive de trouver nettement moins d'activité selon les propriété physique de l'isotope. par contre le radon de temps en temps nous créer de faux positif (au niveau 5 cpm limite de positivité). il suffit d'attendre et de recompter mais dans certains cas (urgence pas le temps d'attendre le lendemain car les médecins souhaite savoir l'isotopie et les activité exacte) nous constatons que c'est du radon après analyse fine (isotopies des alpha).

en scintillation liquide nos procedons par mesure qualitative avec une formule d'estimation de l'activité précente (etudes par contamination réelle et artificielle). après une mesure plus fine est faite pour connaitre l'isotpes et sont isotopie.

nos protocoles ne sont pas encore publiés, mais cela est en route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Jeu 10 Nov 2011 - 20:34

Bonsoir

Le principe même de la scintillation liquide est de faire déclencher l'apparition des photons à partir de particules Beta dans du scintillant

Compter sans scintillant est une Ineptie

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Protocole comptage par scintillation liquide   Ven 6 Juil 2012 - 12:01

bonjour,

Sur le triathler :
- frottis sec = meilleur efficacité, pas de dissolution du frottis, moins de liquide scintillant. Je préconise des filtres en fibre de verre car ils donnent la meilleure efficacité (environ 20% au lieu de 5% sur papier). il est possible de faire une correction de quenching de manière simple. pour cela il suffit de générer une courbe d'affaiblissement lumineux à partir d'un seul frottis dont on connaît l'activité afin de réaliser une courbe de quenching. Pour ce faire, il suffit de tourner pas à pas la chambre de comptage a chaque point de mesure. De manière surprenante, cette méthode donne de bons résultats pour la détermination d'activité.
- séparation alpha beta : c’est une option du triathler qui peu être ajouter par la suite, c’est une électronique plus rapide qui permet d’analyser la largeur à mi hauteur des imputions et donc de faire une discrimination des imputions beta et alpha en générant un spectre 3D (coups/énergie/largeur a mi hauteur). La limite en entre alpha et beta s’appel PLI (pulse lenght index)
Sur un 300SL
-frottis sec = le 300SL permet de faire une correction de quenching automatique par la méthode TDCR. Il y a plusieurs type de quenching : le traditionnel quenching (couleur et chimique) ; mais aussi une sorte de quenching que j’appel « geometrique ». En effet le frottis peut ce retrouver à l’opposer d’un détecteur et donc créer un affaiblissement en fonction de sa position par rapport au détecteur. Ce type de quenching est corrigé par la 300SL. Il y a donc juste à placer les fioles dans l’appareil sans ce soucié de la position du filtre puis de compter. L’appareil mesurant l’efficacité réel de l’isotope, cette méthode permet de faire de la détermination d’activité de manière absolue sans étalonnage ni calibration.
-separation alpha beta = identique au triathler

Remarque : dans le monde , il existe plusieurs laboratoires mobile équipé de 300SL au lieux du triathler, ceci afin d’atteindre des LD très basse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Protocole comptage par scintillation liquide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Protocole comptage par scintillation liquide
» Calcul activité tritium en scintillation liquide
» Problème de chocolat trop liquide.
» caramel liquide
» Appliquer un fap "liquide"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Contaminamètres - Mesures de contamination atmosphérique et surfacique-
Sauter vers: