Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Jeu 22 Oct 2015 - 21:37

http://www.bmj.com/content/351/bmj.h5359
http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2015/pdfs/pr238_E.pdf
Revenir en haut Aller en bas
guichard08
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 7:23

salut
Bon on fais quoi alors maintenant , on reste au vestiaire alors?????
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 10:17

guichard08 a écrit:
...
Bon on fais quoi alors maintenant , on reste au vestiaire alors?????
bonne journée

On fait ce que l'on choisit ou que l'on peut choisir.
On choisit peut être mieux en étant informé et en regardant la vérité en face.
Ceci dit, que ceux dont j'ai troublé la tranquillité veuillent bien m'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 12:15

Bonjour,

on peut rester au vestiaire, ne pas prendre l'avion, pas de sport d'hiver et éviter le massif central.

Cette étude épidémiologique a l'intérêt de démontrer une fois de plus (malgré les biais qu'elle comporte) une probable relation linéaire entre dose reçue et cancer. La linéarité de cette relation était pressentie mais sa démonstration est loin d'être évidente.

La conséquence: renforcer les règles élémentaires justification et optimisation.
Dans le médical, ca passera par une formation des médecins prescripteurs, le développement du parc d'IRM. (on peut rêver!)

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 14:09

Merci Domino de remettre la chose sur les rails.   

Je rajoute : « Choisir de ne pas choisir, c’est encore faire un choix » (J-P Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 16:02

Puisqu'on est dans un post philosophique dans un forum de radioprotection, je citerai Einstein:

"L'homme et sa sécurité doivent constituer la préoccupation de toute aventure technologique"
Ca c'est pour l'optimisation

"La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque"
Ca c'est pour la justification

"la bureaucratie réalise la mort de toute activité"
Ca c'est pour la limitation qui sans les 2 autres principes ne va rien apporter

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 23 Oct 2015 - 16:52

Bonjour, 
l'étude est intéressante DomH et fait réfléchir.
D'autant plus que certains relancent l'idée de l'hormesis.

http://www.counterpunch.org/2015/09/08/radiation-is-good-for-you-and-other-tall-tales-of-the-nuclear-industry/

Lobbying ?
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Sam 24 Oct 2015 - 11:26

Je le crois.
Depuis les travaux sur les lésions de l'ADN grâce à l'immunofluorescence, notamment par N.Foray, il est difficile de nier l'action carcinogène des faibles doses. 
Mais la difficulté d'obtenir la preuve épidémiologique laisse ouvert en grand le champ polémique aux intérêts en présence. Pourquoi s'en priveraient-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Mar 1 Nov 2016 - 11:30

La revue PRESCRIRE reprend ces données dans son dernier numéro dans la rubrique Santé et Travail :
Irradiation chronique dans l'industrie nucléaire : des effets nocifs avérés Rev Prescrire 2016 ; 36 (397) : 863-864
Revenir en haut Aller en bas
Samael22
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Jeu 3 Nov 2016 - 8:31

Malheureusement cette partie de la revue n'est pas libre. Comment peut-on y accéder ? Sans payer 150€ bien sûr ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Ven 4 Nov 2016 - 22:29

Sinon Klervi LEURAUD (IRSN) vient justement nous présenter ce sujet (étude INWORKS) lors de la 18ème journée scientifique du RaMiP du 24 Novembre.
Revenir en haut Aller en bas
Kokura
Phénomène de foire
Phénomène de foire



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Sam 5 Nov 2016 - 9:05

Bonjour,
concernant l'étude INWORKS, est-ce qu'il y a un document qui compile toutes les informations ?

Dans le paragraphe "Que montre l’étude INWORKS ?" (ici) j'ai du mal à faire l'extrapolation entre la dose, l'effectif et la probabilité additionnelle :

Citation :
Les 308 297 travailleurs inclus dans INWORK.
Plus de 94 % de la population étudiée a cumulé moins de 100 mSv.

Au total, plus de 66 600 décès ont été enregistrés dans la cohorte, dont 531 par leucémie (hors leucémie lymphoïde chronique2), 814 par lymphome et 293 par myélome multiple.

Les résultats montrent que le risque de leucémie (hors leucémie lymphoïde chronique) est multiplié par un facteur 4 pour une augmentation de la dose reçue à la moelle osseuse de 1 000 mGy3.

Cette relation reste statistiquement significative pour les travailleurs ayant reçu une dose à la moelle osseuse en dessous de 300 mGy, ce qui représente 99 % des individus inclus dans l’étude.

Il est important de noter que dans la cohorte étudiée, la dose moyenne à la moelle osseuse cumulée par les travailleurs est de 16 mGy.

Traduit en termes de risque au sein de la population étudiée, cette relation indique que la probabilité additionnelle de décès par leucémie attribuable à l’exposition aux rayonnements ionisants est de l’ordre à 1 décès pour 10 000 individus, à comparer à la probabilité globale observée de décès par leucémie qui est d’environ 2 décès pour 1 000 individus.

Par exemple, est-ce que l'on connaît le nombre de décès dans l'effectif des "6% ayant reçu une dose supérieure à 100mSv", soit plus de 18500 personnes ?

Cela doit être détaillé quelque part mais je n'ai pas encore trouvé le bon document.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Sam 5 Nov 2016 - 16:34

Bonjour,
Vais tenter une réponse, mais l'épidémio c'est compliqué.

Pour faire une étude épidémio sur les faibles doses, il faut un très grand nombre d'individus pour lisser les phénomènes annexes (tabac, examen médicaux etc..)

La LSS (Live Span Study) effectuée sur les survivants des bombes nucléaires japonaises a montré une relation linéaire sans seuil à compter de 100mGy. Il s'agissait d'une exposition aiguë et en dessous de 100milli, la relation linéaire n'a pu être démontrée.

L'INWORTH inclus un grand nombre de travailleurs avec une irradiation faible et chronique:
Pour la moelle osseuse: 94% sous 100mGy et 99% sous 300mGy

Ca leur a permis (là je simplifie grandement) de construire un relation linéaire entre dose et excès de risque relatif:
pas de dose,
Risque Relatif=1 c'est à dire que l'on multiplie le risque "naturel" de faire un leucémie par 1

Un Gy, excès de risque relatif = 2,96
Tu peux dès lors construire une fonction f(x) = 1+ 2,96x

Pour 100mSv: risque relatif: 1,3

Pour avoir eu la chance d'assister à un exposé fait par un des auteurs de l'article, les conclusions étaient:
- Relation dose-risque pour la mortalité par leucémie et par cancers solides associée à une exposition externe chronique aux RI. La relation n'est plus significative en dessous de quelques dizaines de mSv
-Résultats compatibles avec l'une des hypothèses sous jacente au système de radioprotection actuel qui est l'extrapolation du modèle dérivé des survivants des bombes japonaises vers des populations exposées de façon répétée à de faibles doses

et la dernière conclusion:
Résultats ne sont pas en faveur de l'hypothèse d'un facteur de réduction du risque aux faibles doses/débits de dose (DDREF)

Et malgré tout ça, y en a encore qui sont "allergiques" au plomb confused

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Kokura
Phénomène de foire
Phénomène de foire



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Sam 5 Nov 2016 - 19:15

Salut,
Domino a écrit:

L'INWORTH inclus un grand nombre de travailleurs avec une irradiation faible et chronique:
Pour la moelle osseuse: 94% sous 100mGy et 99% sous 300mGy
Ca leur a permis (là je simplifie grandement) de construire un relation linéaire entre dose et excès de risque relatif:
pas de dose,
C'est justement la "construction" de la relation qui m'intéresse.
On aurait donc 5% de l'effectif (15400 personnes) qui aurait reçu entre 100 et 300mSv, et 1% plus de 300mSv (3000 personnes).
Le doc de l'IRSN précise :
Citation :
Traduit en termes de risque au sein de la population étudiée, cette relation indique que la probabilité additionnelle de décès par leucémie attribuable à l’exposition aux rayonnements ionisants est de l’ordre à 1 décès pour 10000 individus, à comparer à la probabilité globale observée de décès par leucémie qui est d’environ 2 décès pour 1000 individus.
Si je comprends bien, il y aurait 30 décès par leucémie attribuables aux RI dans l'effectif de l'étude. Y est-il du coup précisé dans comment ils se répartissent ? Plutôt dans les 3000 ayant reçu plus de 300mSv ou bien plutôt de manière aléatoire dans les 308000 ?

J'imagine que le calcul est difficile, surtout si on manipule des petits nombres noyés dans la masse avec plusieurs biais...
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations   Sam 5 Nov 2016 - 20:10

La construction simpliste que j'ai mis est le résultat de calculs beaucoup plus compliqués
Plusieurs critéres sont pris en compte (dans l'article princeps: critère Akaike:
Je te laisse regarder sur Wiki!

En ce qui concerne l'excès de risque relatif, il s'agit d'un risque moyen (avec un écart type et un intervalle de confiance (1,17 à 5,21 pour IC de 90%)

Et enfin, il est pas possible de savoir quel sont les décès dus aux radiations. L'épidémiologie est une science contemplative descriptive. Idéalement, on compare 1 population avec un facteur dont on voudrait connaître l'influence et on compare avec une population sans le facteur étudié.
Tu ne peux savoir qui est mort à cause des rayons et qui pcq c'était la vie (terme mal choisi en l’occurrence). Tu auras, et c'est déjà pas mal, une estimation de l'excès de risque en fonction de l'exposition

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
 
Un risque accru de cancers même pour de faibles doses d’irradiations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour c'est pour les faibles! Qui aurait cru que je le serais? [ Annalynn
» Tripp Trapp = danger?
» word version familiale ou professionnelle?
» La sieste c'est pour les faibles !
» Tour de lit dangereux pour les nouveaux nés?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Coin-café, buvette et vente de bonbons :: Débats et decryptage de l'actualité-
Sauter vers: