Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Procédures en cas d'accident ponctuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorcas
Spectateur
Spectateur



MessageSujet: Procédures en cas d'accident ponctuel   Jeu 19 Nov 2015 - 12:42

Bonjour, 
Je suis en 1ere année de DTS IMRT et j'ai un exposé à faire en radioprotection avec mon groupe. Notre sujet est "Les procédures pour le jugement de l'aptitude du travail sous rayonnements ionisants", c'est à dire quel examen et procédure les professionnels doivent ils réaliser pour qu'on puisse les juger apte à travailler sous les Rx. On a donc parlé Avant et durant l'exercice, par rapport à la grosses, en cas de surexposition, en cas d'accident ponctuel et sur le long terme. On a fait pas mal de recherche mais on a du mal à trouver des réponses par rapport aux procédures à faire en cas d'accident ponctuel c'est à dire par exemple si l'appareil dysfonctionne et engendre une exposition anormale pour le travailleur. J'ai demandé à mes coordinatrices qui m'ont répondu mais également dirigé vers ce forum. Quelqu'un pourrait il m'aider ? Je vous remercie d'avance de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Jeu 19 Nov 2015 - 13:05

Bonjour,
dans un premier temps, je pense qu'en parlant de gestion d'un accident tu t'éloignes du sujet initial

Les procédures, elles sont- réglementaires: âge, type de contrat
                                   - médicale (grossesse...
                                   - compétence professionnelle (formation port du heaume...)

Dans la partie réglementaire tu peux également parler de la surexposition et de ses conséquences en cas d'aptitude

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Jeu 19 Nov 2015 - 18:01

Bonsoir.

L'aptitude d'un point de vue médicale pour un poste susceptible d'être soumis aux rayonnements ionisants est donnée par le médecin du travail lors de la visite médicale périodique (dont la périodicité diffère selon la catégorie du poste).
Le médecin du travail tient comme entre autre des résultats dosimetriques, de l'etat de grossesse...
Il peut demander une prise de sang pour vérifier la numération.

Après comme le rappel Domino, il y a la réglementation et les compétence professionnelles. C'est du ressort du chef d'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Jeu 19 Nov 2015 - 21:35

Je rajouterai que ce n'est pas parce qu'un travailleur a reçu une exposition anormale qu'il devient inapte.

En premier lieu, il faut à mon avis déterminer une estimation de la dose reçue par le calcul ou la mesure ou le résultat de la dosimétrie demandé en urgence.
Si les doses restent dans la limite réglementaire je ne pense pas que le travailleur devienne inapte.
En cas de dépassement des doses réglementaires, le travailleur sera inapte au poste mais pourrait être réaffecté sur un autre poste. IRM pour un manipulateur en imagerie médicale par exemple. Un suivi médical pourrait être mis en place par le médecin du travail.

Dans tous les cas l'ASN doit être informé ainsi que la médecine du travail.
Pour l'ASN, il existe un formulaire sur leur site que tu peux consulter. (C'est aussi le cas pour un patient ayant reçu une exposition suite à une erreur).

Le plus important après est de prendre les dispositions pour que cela ne recommence pas.
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Jeu 19 Nov 2015 - 22:06

Bonsoir,

Tout d'abord une dose anormale signifie une dose plus élevé que celle prévu pour l'opération.
On n'a pas forcement dépassé les valeurs réglementaires.
Les entreprises en France ont l'obligation de gardé leur personnel jusqu’à ce qu'il retombe sous les valeurs réglementaires.
Soit 20mSv/12 mois glissants
Donc si un travailleur prend en situation accidentel une dose de 20.000mSv son entreprise ne peux pas le licencier sous prétexte qu'il inapte de reprendre de la dose durant 1ans.
Revenir en haut Aller en bas
Samael22
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 9:07

Je rajouterai que même si le contrat se finit ( CDD, Intérim) l'entreprise a obligation de prolonger le contrat.
Il me semble que les CDI chantiers ne tombe pas sous cette obligation.
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 10:05

La limite de 20 mSv ne s'applique que pour une exposition corps entier.
Si le travailleur subit une exposition partielle (par exemple les mains suite à une manipulation d'un objet contaminé), il faut prendre en compte la limite des extrémités.

Tu as aussi une plaquette de l'irsn sur la procédure en as de dépassement de dose :
http://www.irsn.fr/FR/expertise/publications-professionnels/Documents/IRSN_EnPratique_Depassement-dose.pdf

Voici le tableau des limites réglementaires récupéré sur le site de l'inrs. 
Tu trouveras certainement des infos à tes recherches.


[th]LIMITES FRANÇAISES EN MILLISIEVERT/AN (MSV SUR 12 MOIS CONSÉCUTIFS)[/th]
 Corps entier
(dose efficace)
Mains, avant bras, pieds, cheville
(dose équivalente)
Peau
(dose équivalente sur tout cm2)
Cristallin*
(dose équivalente)
Travailleurs20 mSv500 mSv500 mSv150 mSv
Jeunes travailleurs 
(entre 16 et 18 ans, sous réserve d’y être autorisés pour les besoins de leur formation)
6 mSv150 mSv150 mSv45 mSv
Femmes enceintesinférieure à 1 mSv (dose équivalente au fœtus), de la déclaration de la grossesse à l’accouchement
Femme allaitantInterdiction de les maintenir ou les affecter à un poste entraînant un risque d’exposition interne
Revenir en haut Aller en bas
Dorcas
Spectateur
Spectateur



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 16:09

Tout d'abord merci à tous pour vos réponses.
On ne parle pas de la gestion des accidents mais bien de ce qu'il faut faire lorsque l'accident s'est produit en imagerie médicale évidemment. C'est à dire si le travailleur doit faire un examen médical bien précis par exemple. On évoque bien en cas de surexposition, en cas de grossesse et sur le long terme. On différencie la surexposition et l'accident ponctuel. Les procédures après un accident ponctuel sont elles les mêmes que celles pour une surexposition? 

Ma coordinatrice m'a répondu cela:
Le travailleur envoie en lecture d'urgence son dosimètre passif au fournisseur de l'appareil. Ensuite celui ci envoie les résultats au Médecin du travail qui contactera ensuite la PCR pour réaliser une enquête pour trouver la cause du dépassement de dose si c'est le cas et c'est les circonstances que cela entraînerai. 

J'ai donc des questions:
Dans ce là, le Médecin de travail fait il obligatoirement un examen médical? Et si lors de cet accident ponctuel il n'y a pas de dépassement, le travailleur doit il quand même faire l'examen médical?
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 17:16

Bonsoir,

Une fois le dosimètre lu et en fonction de la dose, si elle est au stade des effets déterministes c'est à dire plus de 100mSv des examens seront lancé pour déterminé les iso-doses.

Une prise de sang afin de vérifié si il y a eu une altération de la formule sangine.
Après on peux cherché à modélisé la situation sur ordinateur afin de calculé la dose en profondeur.

Si l'enfant à naître est entre 18-24 semaines de grossesse le moment ou il est le plus radiosensible on cherchera à déterminer la dose qu'il à reçu et ensuite , on exprimera à la mère le risque que son enfant aient des mal formations.
Revenir en haut Aller en bas
Dorcas
Spectateur
Spectateur



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 17:55

ayorosgirl a écrit:
Bonsoir,

Une fois le dosimètre lu et en fonction de la dose, si elle est au stade des effets déterministes c'est à dire plus de 100mSv des examens seront lancé pour déterminé les iso-doses.

Une prise de sang afin de vérifié si il y a eu une altération de la formule sangine.
Après on peux cherché à modélisé la situation sur ordinateur afin de calculé la dose en profondeur.

Si l'enfant à naître est entre 18-24 semaines de grossesse le moment ou il est le plus radiosensible on cherchera à déterminer la dose qu'il à reçu et ensuite , on exprimera à la mère le risque que son enfant aient des mal formations.
Bonsoir, merci de votre réponse.
Que sont les iso-doses? 
Modéliser la situation sur ordinateur c'est à dire? C'est l'IRSN qui réalise cela où une autre personne?
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 18:10

Bonjour,
ayorosgirl a écrit
"Si l'enfant à naître est entre 18-24 semaines de grossesse le moment ou il est le plus radiosensible on cherchera à déterminer la dose qu'il à reçu et ensuite , on exprimera à la mère le risque que son enfant aient des mal formation"



la période la plus sensible pendant la grossesse se situe entre le 9 ème jour et la fin du 3ème mois (12 semaine) C'est la période embryonnaire avec l'individualisation des différents organes. Après, c'est la période foetale avec dévelloppement du système nerveux central. La période foetale est moins radio sensible.

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 18:54

Pour ayorosgirl,
les effets déterministes sont plutôt de l'ordre du Gy (sauf stérilité pemporaire chez l'homme à 150 mGy

100mSv la la limite à partir de laquelle on a un détriment radiologique. On est dans le risque stochastique.
Attention, ça ne veut pas dire qu'en dessous il n'y a pas de risque; en dessous, on ne peut le mettre en évidence

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Gnaf
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Ven 20 Nov 2015 - 18:58

En situation réelle, il est très rare que l'irradiation soit homogène. Et plus on est près d'une source de rayonnement plus ce que reçoivent disons la cuisse, la main gauche, le cou... sera différent
Il y a donc intérêt à modéliser du mieux possible la géométrie et les caractéristiques de la source et la position de la personne puis à calculer la dose reçue en divers endroits, à la surface comme à l'intérieur du corps. C'est fait par simulation sur ordinateur.
Tous les endroits où la valeur est la même sont sur une courbe (ou une surface si on s'intéresse à tout le volume du corps) qui s'appelle une isodose :  cela ressemble aux courbes topographiques des cartes géographiques. On visualise ainsi quelles parties du corps ont "pris" plus de 1, 2, 5, 10 mSv, etc...
Et cela aide à connaître la situation de la personne et à déterminer les actions à entreprendre.
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Sam 21 Nov 2015 - 21:53

Domino a écrit:
Pour ayorosgirl,
les effets déterministes sont plutôt de l'ordre du Gy (sauf stérilité pemporaire chez l'homme à 150 mGy

100mSv la la limite à partir de laquelle on a un détriment radiologique. On est dans le risque stochastique.
Attention, ça ne veut pas dire qu'en dessous il n'y a pas de risque; en dessous, on ne peut le mettre en évidence
Bonsoir Domino,

Tu m'avais mit le doute, j'ai donc ré-ouvert mes polycopiés de cours, pour une dose de 1 Gy on a une diminution de 50 à 80% du nombre de lymphocyte dans le sang. Cette diminution est constatable dés 100-200mSv avec une diminution de 5 à 10%.
C'est un facteur déterminant lors de la phase des prodromes
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Sam 21 Nov 2015 - 22:08

Domino a écrit:
Bonjour,
ayorosgirl a écrit
"Si l'enfant à naître est entre 18-24 semaines de grossesse le moment ou il est le plus radiosensible on cherchera à déterminer la dose qu'il à reçu et ensuite , on exprimera à la mère le risque que son enfant aient des mal formation"



la période la plus sensible pendant la grossesse se situe entre le 9 ème jour et la fin du 3ème mois (12 semaine) C'est la période embryonnaire avec l'individualisation des différents organes. Après, c'est la période foetale avec dévelloppement du système nerveux central. La période foetale est moins radio sensible.

Bonsoir Domino,
La aussi je suis allé refouiller dans mes cours:

La radiosensibilité du système nerveux centrale en développement
Selon les études Hiroshima et Nagasaki
50/1600 microcéphalies
30/1600 retards mentaux sévères

4 groupes d'enfants de:
0-7semaines
8-15semaines
16-25semaines
+25semaines

99% des retards mentaux seront réparti dans la période 8-25semaines.
Donc effectivement, je m'excuse c'est la période 8-25 semaine et non 18-25 semaines erreur de frappe.


Sur la période 0-7semaines on a moins de 0.1% des retard mentaux, principalement car en phase pré-implantatoire, c'est la loie du tout ou rien qui s'applique

Pour une dose:
<100mSv suivis pendant et après la grossesse
100-200mSv décision individuelle après explication
>200mSv interruption volontaire de grossesse après explication des risques
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Sam 21 Nov 2015 - 22:50

Bonsoir,
En ce qui concerne les lymphocytes:
leur taux représente normalement 20 à 40% des globules blancs. Ca varie beaucoup au cours du temps.
L'irradiation va effectivement occasionner une chute de leur nombre, mais c'est surtout la pente de cette chute qui est importante et en dessous de 1 Gy cette pente est quasi nulle. Par contre on peut trouver pour des doses sous 1 Gy des anomalies chromosomiques des lymphocytes. Ca sert de méthode de dosage biologique.
Ca ne veut pas dire que ce sera suivi d'une phase de prodrome qui est une manifestation clinique de l'irradiation.

Pour la grossesse, je suppose que tuas fait une nouvelle faute de frappe: la phase du tout ou rien c'est les 7-9 premiers jours et non semaines

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Gally
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Dim 22 Nov 2015 - 10:18

Dorcas a écrit:
Tout d'abord merci à tous pour vos réponses.
On ne parle pas de la gestion des accidents mais bien de ce qu'il faut faire lorsque l'accident s'est produit en imagerie médicale évidemment. C'est à dire si le travailleur doit faire un examen médical bien précis par exemple. On évoque bien en cas de surexposition, en cas de grossesse et sur le long terme. On différencie la surexposition et l'accident ponctuel. Les procédures après un accident ponctuel sont elles les mêmes que celles pour une surexposition? 

Ma coordinatrice m'a répondu cela:
Le travailleur envoie en lecture d'urgence son dosimètre passif au fournisseur de l'appareil. Ensuite celui ci envoie les résultats au Médecin du travail qui contactera ensuite la PCR pour réaliser une enquête pour trouver la cause du dépassement de dose si c'est le cas et c'est les circonstances que cela entraînerai. 

J'ai donc des questions:
Dans ce là, le Médecin de travail fait il obligatoirement un examen médical? Et si lors de cet accident ponctuel il n'y a pas de dépassement, le travailleur doit il quand même faire l'examen médical?
Je prends le train en route...
En relisant les échanges, (et en m'abstenant délicatement côté grossesse), il y a certaines de tes questions que je n'ai pas bien compris.
Ici, le travailleur est il :
- Un DATR auquel des examens impliquant des RI ont été prescrits ? Car dans ce cas, nous sommes bien d'accord, aucun lien entre sont exposition professionelle et médicale (c'est un peu absurde, mais c'est la règlementation).Donc même pas présence de son dosimètre "pro", et pas de lien avec sa PCR.
- Ou c'est un DATR qui effectue un travail d'imagerie médicale qui est surexposé lors de l'acquisition ?
A+
Revenir en haut Aller en bas
Gally
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Dim 22 Nov 2015 - 10:40

+1 avec Domino pour le tout ou rien, c'est en jours.
Pour le reste, et pour la paix des ménages ,je cite: " les valeurs de doses seuil peuvent varier selon les auteurs et sont données a titre d'ordre de grandeur". ^
Quelques infos sur le site de l'IRSN : http://www.irsn.fr/FR/professionnels_sante/faq/Pages/faq_grossesse.aspx#2
Par contre Dorcas, le top serait de lire la CIPR 84. La 103 ne rentre pas trop dans le détail pour l'expo femmes enceintes.
Je suis restée bête de voir que son téléchargement est payant (heureusement gratuit pour les professionels de la santé).
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Procédures en cas d'accident ponctuel   Dim 22 Nov 2015 - 15:18

Bonjour,
Le titre du travail que notre jeune collègue est "Procédures pour l'aptitude au travail du travailleur sous RI"
Certes les procédures en cas de dépassement en font partie mais pas que...
On s'éloigne donc un peu du sujet

Après on a dérivé vers les situations incidentelles: 100mSv en radiologie médicale, faut vraiment le faire exprès!

Deux remarques:
-concernant la femme enceinte, la zone du tout ou rien se situe dans les 9 premiers jours à partie de la conception, c à d chez une future maman qui ne sait pas encore qu'elle va avoir un bébé
Les doses "seuil" avec toutes la discussion éthique qui peut en découler est la dose à l'embryon ou au foetus (moindre que celui de la maman)

- pour les lymphocytes
Leur nombre varie beaucoup dans le temps chez un même individu.
Il chute effectivement après irradiation: dosage fait toutes les 6 heures. Sous 1 Gy, cette chute est linéaire pour les neutrons mais présente un épaulement pour les X
Il est cependant difficile d'établir une dose rétrospective à partie d'un dosage des lymphocytes surtout en cas d'irradiation hétérogène par des X.

Par contre, il existe une méthode dosimétrique analysant les anomalies chromosomiques des lymphocytes. Elle est spécifique et permet avec plus ou moins de précision de relier le nombre d'anomalie à la dose reçue.
C'est comme toutes les mesures: il existe un bruit de fond, des courbes de valeurs de références avec leurs incertitudes. Pour les valeurs inférieure à 0,5Gy ces courbes d'étalonnage nécessitent l'analyse de plusieurs milliers de cellules
C'est comme toutes les mesures, si on veut plus de précision, il faut compter plus longtemps.
Mais, on peut déterminer une exposition de 100 mGy.

Pour moi il ne s'agit pas d'un effet déterministe: c'est une mesure dosimétrique

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
 
Procédures en cas d'accident ponctuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment enregistrer/exporter mon arbre en format PDF?
» Tres mauvaise nouvelle ( retrait preventif ) HELP !
» Le sac plastique
» Caen n°1.
» dématérialisation des procédures!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: