Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 gestion des excretats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
severine
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: gestion des excretats   Mer 6 Juil 2016 - 10:29

Bonjour,

Depuis peu, sur notre établissement les services se dotent en lave bassins et pistolets, ce qui amène une nouvelle problématique pour les patients hospitalisés ayant subi une scintigraphie.
Quelqu'un rencontre ou a-t-il rencontré la même problématique? A savoir:

Avant: Mise en décroissance des bassins et pistolets (3 BDF après 2 rinçages)


  • En lave bassins : risque de contamination du lave bassins (non évaluable sans risquer de devoir mettre le lave bassins en décroissance) 
  • Sinon, utilisation de protèges bassins a usage unique? avec gestion déchets contaminés. Très coûteux....


Je ne vois pas d'autres solutions, que faites vous sur vos établissements?

Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: gestion des excretats   Jeu 7 Juil 2016 - 21:26

Bonjour,
tu ne dis pas s'il s'agit d'un service de médecine nucléaire ou d'un patient revenant d'une scinti au Tc dans un service lambda.

Concernant la comparaison lave-bassin/nettoyage manuel: il est prouvé que la décontamination (au sens hospitalier du terme, c.à.d élimination des déchets biologiques) est non seulement supérieure pour le lave bassin, mais qu'en outre un lavage manuel disperse les excrétas biologiques. Il y a une video faite par le CHU de Rouen: utilisation de luminol dans la salle de bain du patient après décontamination à la douchette du bassin....le personnel en a partout et je ne parle pas de la brosse à dent du patient!
https://www.youtube.com/watch?v=qRgYITPzhxY
Le lave bassin utilise 15 à 40l d'eau selon le programme. Il reste en principe propre.

Un autre problème est le stockage des excrétas proprement dit: lave bassin relié aux cuves de décroissance comme les WC "chauds" dans les services de médecine nucléaire.
Dans les autres services, c'est égouts habituels (comme les WC habituels)

Il me semble que tu as aussi la possibilité de faire passer du savon décontaminant dans le lave bassin

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
severine
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: gestion des excretats   Ven 8 Juil 2016 - 9:29

Bonjour,

J'ai effectivement vu la vidéo, ça fait peur!!!
En fait, il s'agit d'un service lambda qui héberge le patient après sa scinti. Ex: Patient embolie pulmonaire.

Le problème est multiple:
Les services ne sont pas dotés de décontaminant, seul le service de MN en est doté. Donc mise en décroissance du bassin après lave? Les AS vont monter au créneau...

Entre le lave bassin et la chambre, risque de renversement... Procédure de décontamination à mettre en place dans un service lambda. Très compliqué. Cela va inquiéter tout le monde.

Utilisation des protections gélifiantes à usage unique? Bonne option. Le stockage dans le service comme ils le font pour les changes: risque bactérien et surtout olfactif dans nos services où il fait facilement 30°C à l'ombre. La seconde problématique de ce procédé est le coût. On ne peut pas fournir à tous une dotation et le service de MN ne peut pas donner une boîte pour chaque patient ne pouvant pas se lever.

Je tourne en rond.
Revenir en haut Aller en bas
 
gestion des excretats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GestLe ou l'outils de Stef pour la gestion de liste eclair
» JDR/Gestion
» l'ambigu ou la Gestion précaire des ressources humaines
» [résolu]gestion titres et décoration de H9.3 vers généanet
» Vos témoignages sur la gestion des symptômes envahissants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: