Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Etude de poste avec sources non-scellées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 10:38

Bonjour à la troupe et à tous les autres,

Je m'interroge sur les mesures conduisants à l'évaluation de l'exposition interne.
Réaliser un prélèvement atmosphèrique pour l'inhalation est-elle la seule solution?
Car lors du dernier contrôle cela n'a justement pas été contrôlé, et il est mentionné "aucun prélèvement atmosphèrique n'a pu être réalisé (absence de pompe)."

Mes sources (non-scellées) étant toutes liquides, est-ce que je me base simplement sur les résultats de suivis radiotoxicologique urinaire?

Je serai très intéressé si quelqu'un pouvait éclairer ma faible lanterne, voir loupiote.

En remerciant d'avance toutes celles et ceux qui apporteront leurs contributions

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
SKATING
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 11:03

Bonjour Jakwel

Je suis hors circuit sources non scellées depuis 2005, donc prend avec prudence ce que je vais te dire ;

Pour moi, oui ça me parait une évidence de faire des prélèvements atmosphériques durant l’utilisation de sources non scellées. Ensuite, on peut toujours discuter sur le type de radionucléide, la forme chimique du porteur et ses coefficients de volatilité et de mise en suspension et après, ou avant, comme tu voudras, il y a la loi, les textes. Ces derniers je ne les connais plus à jour dans ma tête, mais avec les têtes qu’il y a sous le chapiteau, tu vas être très vite renseigné des décrets et de tes obligations dans ce domaine.

Maintenant, loi ou pas loi, obligatoire ou pas, si je devais reprendre les traceurs aujourd’hui, c’est la première chose que je ferais, des prélèvements atmosphériques.

C’est sûr que si les spécialistes de la réglementation te disent que vu les radionucléides utilisés ce n’est pas une obligation, tu ne vas pas acheter une pompe et tout le matériel pour faire la lecture des filtres après ; mais rien ne t’empêche de le faire faire par un organisme agréé et en attendant les résultats, tu peux aussi travailler avec un masque, c’est pas marrant mais ça ne coute pas très cher en tous les cas, moins que la santé.

Voilà mon point de vue, mais sois patient, d’ici ce soir tu vas avoir une meute de spécialiste qui vont te lire la bible.

Prépare-toi tout de même à leur dire les radionucléides utilisés, les activités etc… !

Bon courage.

Skating
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 11:17

Bonjour
Si je m'en tiens très basiquement à la réglementation :
Article R. 4452-13
Afin de permettre l'évaluation de l'exposition externe et interne des travailleurs, l'employeur procède ou fait procéder à des contrôles techniques d'ambiance.
Ces contrôles comprennent notamment :
1° En cas de risques d'exposition externe, la mesure des débits de dose externe avec l'indication des caractéristiques des rayonnements en cause ;
2° En cas de risques d'exposition interne, les mesures de la concentration de l'activité dans l'air et de la contamination des surfaces avec l'indication des caractéristiques des substances radioactives présentes.
Lorsque ces contrôles ne sont pas réalisés de manière continue, leur périodicité est définie conformément à une décision de l'Autorité de sûreté nucléaire prise en application de l'article R. 4452-17.

Et c'est le point difficile.
Y a-t-il des protocoles qui seraient susceptibles de remettre en suspension de l'activité ? Manips au delà de 40 °, réactions chimiques
As-tu idée des formes physico chimiques ? et notamment en cas d'incorporation de leur transférabilté (F, M, S)
Un prélèvement atmosphérique à fort débit lors d'une opération peut être la solution.

Nous avons du évoquer le sujet dans l'ouvrage : radioprotection pour les PCR - radioprotection pratique sources non scellées
Pour le suivi radiotoxicologique, encore faut-il qu'il soit adapté en fonction de la période effective du radionucléide.

Bingo de la part de Skating... qui me connais si bien

As-tu déjà eu des valeurs positives dans des prélèvements ?

Ce ne sont pas vraiment des réponses, mais quelques pistes.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 11:47

Pour les prélèvements, j'ai rendez vous avec la médecine du travail du CHU lundi donc d'ici là...
Mais la PCR m'a informé que la seule valeur notable depuis qu'elle est PCR était celle d'une personne à la réception-livraison de ces prélèvements, qui n'avait pas suffisament uriné...Autant dire qu'il n'y a jamais eut de résultat significatif permettant de dire qu'une exposition interne avait eut lieu.

Concernant les formes physico chimiques,je ne sais pas grand chose mais je saurais tout vers 15h sinon tout est en solution aqueuse à T ambiante (environ 20°C). Je sais aussi qu'il y a un labo en surpression.
Je rappel que chez nous, c'est tritium, Cr 51, I 125 et P 32.

Je complèterai les informations en fin d'aprem mais de toutes façon il est clair que nous n'avons pas les moyens d'acheter le matos déjà qu'ils ont fait une drôle de tête quand je leur ai dit qu'il fallait acheté un radiamètre avec chambre d'ionisation, je vous dit pas quand j'ai donné une fourchette de prix...


Merci KLOUG et SKATING et à vous qui savez que c'est la galère en CHU
Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 20:52

Jakwel a écrit:

Car lors du dernier contrôle cela n'a justement pas été contrôlé, et il est mentionné "aucun prélèvement atmosphérique n'a pu être réalisé (absence de pompe)."
Heu déjà bonjour,
Je n'ai pas trop compris ta phrase, de quel contrôle parles tu (interne, externe)?
Avant même de parler de contrôle atmosphérique, il te faut bien identifier si il y a un risque d'exposition interne ou non.
Faire un prélèvement, ça tout le monde sait le faire, par contre, le prélèvement est il efficace (nature du filtre ou de la cartouche) et a-t-on les moyens techniques de procéder à une analyse du prélèvement, ça, c'est une autre histoire....
Je ne t'aide pas beaucoup, mais, avant toutes choses, procède à une bonne analyse de risque et regarde si il y a un réel risque de contamination atmosphérique. Travaille un max sur des moyens de protection collective et après, tu pourras consacrer du temps (s'il t'en este) sur une surveillance de conta atmosphérique.
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Jeu 6 Mai 2010 - 23:41

Bonsoir
S'il n'y a pas eu de mise en évidence de contamination interne, ce n'est déjà pas si mal.
Tu peux déjà t'essayer avec une mesure urinaire tritium en scintillation liquide (ou le faire faire). La période effective du tritium est courte (10 jours voire moins). Et la limite de détection assez basse. J'essayerai une surveillance sur trois mois par exemple.
Côté iode 125 là tu peux le faire faire par pélèvement sur une cartouche avec du charbon.
Côté des autres radionucléides (chrome et phosphore) c'est pareil mais c'est un prélèvement sur filtre.
Le plus volatil serait le tritium (sans préjuger des conditions ambiantes et de protocole, je suis prudent).
Mais n'oublie pas ce qu'a dit Fred à propos des moyens de protection collectif, car c'est la base.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Ven 7 Mai 2010 - 9:38

Bonjour

Le fait est qu'aucune mesure n'a jamais été conduite dans ce sens (conta atmo) et même si ce dont nous parlons n'a pas de poids en terme de d'exposition interne il me semble normal de me poser la question.

Pour répondre à Fred le contrôle dont je parle est celui de l'apave.

L'analyse des risques n'a jamais été réalisé et donc j'envisage un peu tout type de contaminations. Je devrais réussir à me recentrer sur les véritables sources de l'exposition interne (si il y en a) après une bonne analyse de risques dans les labos. Désolé si je parais un peu profane mais j'ai le sentiment d'être le seul à même de faire ces études et les personnes compétentes n'ont ni le temps ni l'envie...
Pour revenir sur du concret j'envisage de faire acheter un AT6130 pour réaliser les mesures d'ambiances et les contôles internes. Pour les contaminations un LB 122 traîne dans les locaux et n'a pas été étalonné ni contrôlé depuis 2007... En le renvoyant au fournisseur et avec du temps je devrai m'en sortir correctement.
Et si mesure de conta atmo il y a à faire, par nous ce ne sera pas réalisé et un organisme extérieure il faudra appeler .

Bonne journée et un grand MERCI à vous et à rpcirkus, je sais pas comment je ferai sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Ven 7 Mai 2010 - 10:20

Bonjour Jakwel et tutti,

Le titre de ton sujet parlant d'études de poste, je vais plus parler de cela que de contrôle, la troupe l'ayant en plus fait avec brio avant moi.

Tu peux trouver dans la littérature ou dans la doc du fournisseur des sources des coefficients de volatilité selon la forme moléculaire.
Si ton opérateur fait des pipetages ou des choses du genre, tu as en outre des micro-goutelettes (1-5 µl) qui peuvent faire un aérosol. Donc inhalation ou dépôt puis incorporation.

Tu pourras ainsi estimer une exposition incidentelle que les valeurs de contrôle ne te donneront pas forcément.
Enfin, la RTU ne te donnera pas forcément une bonne indication (inhalation sans incorporation complète, excrétion fécale).

Baldaquin
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Ven 7 Mai 2010 - 12:21

Bonjour Jakwel,
Pour les contrôles de radioprotection tout est définit dans l'arrêté du 26 octobre 2005 (N° NOR: SOCT0512188A),

voici l'extrait de l'annexe 1 qui concerne ta question:

2. 2. Contrôle de la contamination atmosphérique (si ce risque a été identifié).
Le contrôle de la non-contamination de l'atmosphère par des poussières ou des gaz radioactifs doit être effectué selon l'une ou l'autre des manières suivantes :
-un prélèvement automatique par moniteur de contamination atmosphérique donnant la valeur de l'activité volumique en temps réel ;
-un prélèvement effectué sur filtre, adapté, devant rapidement être analysé (comptage alpha ou bêta total, spectrométrie gamma...) ;
-un prélèvement sur piège à gaz, selon le radionucléide considéré.
Le dispositif de prélèvement doit être placé de façon à détecter d'éventuelles contaminations compte tenu des conditions de ventilation des locaux (en dehors des zones mortes).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 25 Mai 2010 - 11:49

Bonjour.

Merci à tous pour vos informations.
Je rentre plus dans le détail avec un autre sujet sur l'étude de poste en radio-immunologie.

Ciao.
Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 25 Mai 2010 - 11:56

Pour faire un peu de pub pour notre ouvrage (je fais partie des auteurs), il est aussi intéressant au niveau des études de poste pour les sources non scellées :
http://www.rpcirkus.com/un-peu-de-litt%C3%A9rature-et-d-images/ouvrages/
Radioprotection pratique pour l'industrie et la recherche - Sources non scellées.
Hugues Bruchet - Editions EDP Sciences
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 12:04

Une petite question supplémentaire par rapport au contrôle atmosphérique, dans le cadre d'une étude de poste je souhaite établir la contamination interne justement par rapport à l'activité volumique trouvé mais je ne me rappel plus quel est le taux moyen de volume d'air respiré par l'homme en m^3/h pour trouvé une activité inhalé puis à l'aide de la DPUI trouvé la dose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 12:06

Bonjour
En principe on prend 1.2 mètre cube par heure pour l'homme standard au travail.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 12:25

Merci, je suis bête je le savais puis sa se trouve n'importe ou, la fatigue peut être ^^, sinon j'ai du mal à calculer la LDCA pour l'iode 131
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 13:46

Heu, la LDCA n'a plus lieu d'être............
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 14:38

Bonjour
Et pour ce qui concerne au moins le CEA et AREVA nous sommes partis avec d'autres grandeurs (repère en concentration atmosphérique et repère en activité incorporée) pour aider les radioprotectionnistes à réaliser leur zonage.
Je n'ai pas mis ce document sur le site car il appartient au CEA mais en tant qu'auteur et si vous êtes intéressé, vous pouvez me le demander via la messagerie privée (pas d'adresse électronique sur le forum) en me donnant votre e-mail.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 15:49

Hé, Kloug, le RCA est définit dans l'ouvrage "PCR - INB/ICPE" ainsi que les RGR du CEA que les prestataires ont....
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 1 Juin 2010 - 16:33

Tout est exact ! Mais les tableaux c'est moi qui les ai.
Et ils ne sont pas diffusés ni avec le livre, ni avec les RGR (l'auteur à votre service quand même).
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Lun 13 Juin 2011 - 21:22

Bonjour,

J'aurai une question concernant les études de poste sur les sources non scelllées. Pour les sources non scellées qui sont intégrés dans un spectromètre, on calcule l'activité volumique puis ensuite l'activité incorporée par l'individu si la matière radioactive diffuse dans l'ensemble du local. Enfin, on évalue l'effet de la ventilation pour estimer l'activité incorporée.

Comment estimer l'activité incorporée par un travailleur si une bouteille de gaz d'activité 201Bq.mètre cube se vide dans un local de 15mcube ? ( on considère qu'il y a 201 Bq par mètre cube )???????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Lun 13 Juin 2011 - 23:00

Bonsoir
Il y a un document sur le site (que j'ai rédigé...) qui devrait vous donner quelques éléments en fonction de la ventilation (ou non) de votre local.
http://www.rpcirkus.org/documentation/generale/documents-techniques
éléments de ventialtion et de filtration
Au fait question : quel est le volume de votre bouteille ? 5 l ? 10 l ? 1 m3 ?
Ca conditionne votre activité totale et donc l'activité dans les 15 m3 de votre local.
Bonne lecture
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 14 Juin 2011 - 12:39

merci pourvos conseils

j'aurai une autre question concernant le rayonnement de freinage. Pour évaluer le débit de dose du à l'exposition externe d'unesource non scellées de tritium, comment faut-il s'y prendre. On calcule tout d'abord le flux( A x I) mais ensuite lorsqu'on obtient un résultat en Bêta/s comment obtenir le débit de dose ????

( ma question est peut être trivial, je ne suis pas encore très au point sur les études de poste)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 14 Juin 2011 - 13:16

Bonjour
Pour qu'il y ait du rayonnement de freinage mesurable avec du tritium, il faudrait une activité très importante, énorme. Le phénomène physique existe bien mais est très difficilement quantifiable.
Avec une énergie bêta maximum de 18 keV l'énergie moyenne des X de freinage doit être de l'ordre de 4 à 5 keV et le rendement de freinage est alors inférieur à 0.01 %.
Si de plus l'écran est relativement épais, aucune chance de voir des X.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 14 Juin 2011 - 20:43


D'accord.
Est-il juste de ne s'intéresser qu' à la dose susceptible d'être incorporée par la voie d'inhalation et de négliger la contamination par voie transcutanée et inhalation, pour une étude de poste???
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mar 14 Juin 2011 - 21:54

Bonsoir,
dans le cadre de l'étude de poste, il faut aussi prendre en compte l'exposition résultant d'un incident comme le renversement fortuit d’un radionucléide manipulé qui conduirait à une contamination externe ou
interne du travailleur normalement exclue lorsque l’opération est conduite dans les conditions conformes
à la procédure.
Le mode de pénétration privilégié du radionucléïde dans l'organisme va être fonction de la forme physico-chimique du produit, mais aussi du protocole, non?

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste avec sources non-scellées   Mer 15 Juin 2011 - 12:25

je comptais prendre en compte le risque d'inhalation lors d'accident avec présence de la ventilation et prendre l'hypothèse que la ventilation est en panne .

Mais commentdéterminer le proportion de l'activité qui va être remise en suspension et celle qui va resté sous forme liquide ????? faire une hypothèse mais comment la justifier
Revenir en haut Aller en bas
 
Etude de poste avec sources non-scellées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [VENTE] GPS Carminat + Radio Alpine origine Safrane phase 2
» Mise à jour de la norme ISO 2919 sur les sources radioactives scellées
» Etude de poste dentaire
» Comment "travailler" avec sa généalogie sous Heredis ?
» Jardiner avec la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: