Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Differences entre source scellee et non scellee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Time
Saltimbanque
Saltimbanque
avatar


MessageSujet: Differences entre source scellee et non scellee   Lun 26 Déc 2016 - 11:46

Bonjour,

Voici une question qui peut paraître un peu bête, mais je me suis rendu compte qu'il n'est pas toujours évident expliquer clairement (en particulier à ceux qui ne sont pas le monde du nucléaire), la notion qui "marque" la différence entre ces deux types de sources. Dit autrement je cherche à définir ou se trouve la "limite" dans la notion de "scellée". A partir de quand peut-on considérer une source comme scellée et jusqu’à quel point ? 

J'ai donc fat une petite recherche sur le site de l'ASN qui nous dit : 

SOURCE RADIOACTIVE NON SCELLÉE
Source dont la présentation et les conditions normales d'emploi ne permettent pas de prévenir toute dispersion de substance radioactive.
 

SUBSTANCE RADIOACTIVE

Toute substance qui contient un ou plusieurs radionucléides dont l'activité ou la concentration ne peut être négligée du point de vue de la radioprotection.
 

SOURCE RADIOACTIVE SCELLÉE

Source dont la structure ou le conditionnement empêche, en utilisation normale, toute dispersion de matières radioactives dans le milieu ambiant.
 

CONDITIONNEMENT

Le conditionnement est un processus industriel qui met en œuvre : un matériau de blocage qui immobilise les déchets au sein d'une Matrice dont la nature et les performances dépendent du type de déchet.


J'en déduis donc :
Que les notions qui "marquent" la différence se situe dans les termes "en utilisation/condition normale" et "prévenir/empêcher toutes dispersion" de la source. 
Ok mais dans ce cas je me me pose la question : Est-ce qu'un liquide radioactif quelconque, contenu dans un flacon banal bien fermé avec son bouchon, peut-être considéré comme source scellée, si notre process ne comprend en aucun cas l'ouverture de ce flacon ? Ou est-ce que ce conditionnement n'est pas suffisant (trop fragile), et doit respecter d'autres règles ? 


Merci d'avance, 
et joyeuse fêtes à tous,


Time
Revenir en haut Aller en bas
Gally
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Lun 26 Déc 2016 - 20:57

Bonjour Time,
Déjà, sur un ton sympa et doux : ARRETE DE NOUS CRIER DESSUS !!!!
La police utilisée n'est pas nécessaire pour lancer le débat Wink .

Sinon, pour la question, nous comprenons bien que tu es tenté un petit arrangement règlementaire, ce qui nous arrive à tous à un moment où à un autre. Euh ben...le descriptif de ta source prend en considération uniquement la source, pas l'emballage.
Ta source, c'est le liquide. Sans emballage, elle va faire sa vie et se disperse. C'est donc bien la définition de "non scellée".

Je bipe un peu sur la notion de conditionnement que tu mentionnes, il me semble que dans le cas de ton flacon le terme emballage serait plus juste. Avec "conditionnement" et "matrice", je nous sens plus sur la voie de l'amalgame source + matrice, non séparables.

Mais du liquide dans un emballage....non scellé.


Et pour ouvrir un peu plus le débat : si un opérateur en est à n'avoir besoin plus que d'une source scellée, n'est il pas plus intéressant de se débarrasser des risques liés à la "non scellée", pour ne plus utiliser qu'une scellée, et éviter, tôt ou tard, la rupture de confinement ?

A+

_________________
Croit fermement en l'aristocratie d'EM Forster.
Revenir en haut Aller en bas
Time
Saltimbanque
Saltimbanque
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Mer 28 Déc 2016 - 12:44

Bonjour Gally,
Pour la police c'est noté. Loin de moi l'idée de crier ! Cela viens du copier / coller du site de l'ASN sic.  J'y ferai attention déformais.   

Merci pour ta réponse. Il faut donc prendre le "constituant" de base de la source uniquement.

Je valide le terme d'emballage. Bien que celui de "conditionnement" apparaisse dans la définition ASN de source scellée, il est associé aux déchets dans sa propre définition. Ce qui n'est pas le cas dans mon exemple.

Merci,

A+
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Mer 28 Déc 2016 - 20:57

Bonjour,
pas tout à fait d'accord avec votre point de vue : dans l'industrie, il y a des sources de 85Kr utilisées pour des mesures d'épaisseur (grammage de papier entre autre) qui sont des sources scellées et le Kr est un gaz....
Une source scellée est une source dont le fabriquant garantie, dans des conditions normales d'utilisation, une non dissémination de la matière.
Dans des conditions normales d'utilisation, le gaz est enfermé dans la capsule. Si un travailleur décide de percer la capsule dont une face est composée d'un mylar, la source ne sera plus scellée mais on n'est plus dans des conditions normales d'utilisation (et en plus, c'est un ESR... pale ).
Idem pour les sources électrodéposées qui sont classées scellées, alors que si vous passez un ongle dessus, il y a une très forte probabilité que vous emmeniez de la matière.... Mais passer les mains dessus ne font pas partie des conditions normales de travail...

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
PCR67
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Jeu 29 Déc 2016 - 9:22

Bonjour,

En médecine nucléaire, nous avons des sources de Ba133 à l'état liquide dans un flacon scellé qui servent à étalonner les activimètres (elles sont placées telles quelles dans le puits de détection).
Elle sont considérés comme des sources scellées.

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Gally
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Jeu 29 Déc 2016 - 16:13

Coucou,
Vous avez tout à fait raison, la prise en compte unique de la matière radioactive cale ne marche pas. J'ai répondu trop vite. J'ai pensé plus tard à Goiania (sels de césium dans un cartouche) et aurais du revenir poster. Mea Culpa.  

Je reste tout de même sceptique face à une source liquide dans un emballage simplement vissé et pas scellé...

Je vais essayer de me rattraper en posant une question intelligente pour laquelle je n'ai pas la réponse : le statut de source scellée ou non scellée attribué par le fabricant, peut il être modifié à la demande de l'utilisateur, ou est il définitif jusqu'à détérioration / mise au rebus ?


En bête têtue j'aurais opté pour définitif..

_________________
Croit fermement en l'aristocratie d'EM Forster.
Revenir en haut Aller en bas
PCR67
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Ven 6 Jan 2017 - 13:05

A partir du moment où votre fabricant annonce une source scellée, il est dans l'obligation de la fournir dans un récipient scellé (et non pas simplement vissé) si elle est dans un état physico-chimique qui n'est pas auto-confinant (liquide ou gaz).

Si votre récipient est simplement vissé, la source liquide est considérée comme non scellée puisque le fabricant à prévu de produire la source pour des dispersions volontaires (laboratoires de marquage, médecine nucléaire,...).
Revenir en haut Aller en bas
Samael22
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Ven 6 Jan 2017 - 13:49

un liquide dans une ampoule en verre sera une source scellée.
Si on scelle le bouchon, pour moi ça devient une source scellée.

Une source électrodéposée est une source scellée, pourtant si on racle le coté source, l'élément radioactif se disperse. Mais "racler" n'est pas une utilisation normale.

Les sources liquides déposées à la pipette sur un buvard sont ... je dirai non scellées  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Gnaf
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Ven 6 Jan 2017 - 18:41

Le statut donné par le fabricant est le plus souvent cohérent avec celui lié à l'utilisation faite par l'acquéreur... Mais ce n'est pas du 100 %.
Ex : les sources électro-déposées, si l'on écoutait certains fabricants, seraient non scellées car sans enveloppe. Mention spéciale aux cibles tritiées, qui relarguent un peu, surtout neuves, et qui ont connu des classements évolutifs : scellé puis non scellé il  a un douzaine d'années puis re-scellé...)...
Pour les liquides, le même flacon peut avoir deux qualificatifs, selon ce qu'il est prévu d'en faire. Mais la tendance à les remettre côté non-scellé est revenue sur le devant de la scène : gestion en déchet des quenches liquides (lol) alors que leur conditionnement s'était de plus en plus scellé au fil des ans, classement des ELSxxx en non scellé systématique par leur fabricant alors qu'il en avait cédé et repris en scellé si l'acquéreur s'en servait d'étalon externe... L'assimilation liquide/nonscellé est un véritable serpent de mer récurrent.
A l'inverse, les sources potentiellement découpables (ex : les anciens fils) étaient gérées comme du non-scellé bien que 100% solides 
En revanche, le classement non scellé ne fait pas débat pour les sources fabriquées par soi-même sur paillasse : vous n'êtes pas fabricant et même si certains des objets ainsi créés ont pas mal de caractéristiques d'une source scellée car l'objectif n'est pas de pourrir son labo, ils restent des choses sans garantie d'étanchéité et faites avec le non-scellé acquis au départ.
Donc le buvard ou la matrice végétale achetés chez un fabricant de sources sont vendus en scellé, des choses de même allure faites dans le labo d'un utilisateur seraient plutôt du non scellé...
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Ven 6 Jan 2017 - 18:55

Bonjour Gnaf,
Autre patate chaude : les générateurs d'isotopes comme le générateur de 137Cs/137mBa... 

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Gnaf
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Lun 9 Jan 2017 - 12:08

Ceux là, c'est du non-scellé : il est bien prévu, en utilisation normale, de récupérer un produit qui va sortir de la cartouche et être dispersé...
Il est vrai que le mécanisme et par conséquent le reliquat de la cartouche avec la source-mère est souvent repris par les fabricants et recyclé. C'est vrai surtout pour les vaches médicales, nettement moins pour les Cs/Ba d'enseignement, qui partent plus souvent en déchets.
Revenir en haut Aller en bas
boumboum clown
Acrobate
Acrobate
avatar


MessageSujet: Re: Differences entre source scellee et non scellee   Jeu 27 Avr 2017 - 16:09

Si l'on ne peut fournir un certificat "source scellée" normatif provenant du fournisseur, la source doit être considérée comme "non scellée".
Dans l'autre sens, il m'est arrivé d'avoir une source constituée de pastilles d'UO2, sans rique de contamination directe et de devoir les classer en "non scellée" alors que la pastille Alpha Cm/Pu/Am électrodéposée était classée en "scellée"...
Pas logique d'un point de vue risques mais logique d'un point de vue réglementaire !
Revenir en haut Aller en bas
 
Differences entre source scellee et non scellee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Source alpha scelle ou non scellee...?
» Difficulté pour faire reprendre une source scellee
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» alternative entre porte-bébé et écharpe
» J'hesite entre 3 modeles de groupe 0/0+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde industriel (nucléaire diffus)-
Sauter vers: