Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 DPUI de 13N

Aller en bas 
AuteurMessage
Seba
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: DPUI de 13N   Ven 22 Sep 2017 - 17:47

Bonjour

Je souhaite faire un calcul de dose absorbée par inhalation avec du 13N. Mais problème  Sad :
- les DPUI fournies par l’arrêté du 1er septembre 2003 ne donnent pas de valeurs pour ce RN.
- Idem dans les tableaux de la directive 96/29/euratom du 13 mai 1996 .
- Idem dans la calculette cirkusienne
- J’ai pas la CIPR 72, mais je crains que ce soit pareille.

Deux questions se posent à moi (un vendredi soir en plus  confused ):

1-
Pourquoi cette discrimination pour le 13N. Il y a des bien RN bien plus exotiques et pourtant tabulés ?
Une piste la période du 13N (9.9 min). Les plus petits RN tabulés à des périodes de 10 min (ex Sm141 – 10.2 min)

2-
Comment je peux m’en sortir ?
- La NRC fournit une DAC : 4E-6 microCi/ml. Le post ici proposait de remonter à la DPUI en utilisant cette valeur. Je suis preneur de plus d’explication. C'est un peu de l'egyptien ancien pour moi ces acronymes  farao
- La CIPR 71 ? cf le post. Mais je ne l’ai pas…
- Prendre une DPUI d'un RN similaire. C11 pourrait-il faire l'affaire ?

Bon WE a vous

_________________
Sébastien
Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent.
Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Ven 22 Sep 2017 - 19:45

Il existe des données permettant de calculer la dose efficace (et doses organes) par utilisation médicale de radiopharmaceutiques, entre autre le 13N, entre autre sous forme de gaz : ça tape dans les 4E-4 mSv/MBq
Si ça peut aider
Revenir en haut Aller en bas
Seba
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Mer 27 Sep 2017 - 17:25

Bonjour  Gluonmou,

(Le proverbe dans ma signature vient d'un de nos échanges durant la formation Dosimex...)


J’ai soumis ta valeur à mon hypothèse que la DPUI du 13N devrait être assez similaire à un radionucléide similaire (en terme de période, …).Le tableau 1.2 donne pour le 11C  une DPUI de1.8.E-11 Sv/Bq soit 180E-4 mSv/MBq. Facteur 45... Bof Bof mon hypothèse.


Un clown pourrait me détailler le passage proposé dans ce post pour passer d'une NRC (en microCi/ml) à une DPUI (en Sv/Bq)

_________________
Sébastien
Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent.
Revenir en haut Aller en bas
SW
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Mer 27 Sep 2017 - 22:10

Hello Seba,

On convertit les µCi/ml en Bq/m3.

Il est communément admis que le volume d'air inhalé par un travailleur est de 2400 m3 (ou tu prends la valeur qui te va).

On peut donc calculer la limite annuelle d'incorporation (LAI) en Bq.

Ensuite, on reprend la formule citée par Gluonmou pour passer de la LAI (Bq) à la DPUI (Sv/Bq).
LAI = 0,02 * DPUI (où 0,02 Sv = 20 mSv).

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
Seba
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Jeu 28 Sep 2017 - 9:51

Bonjour,

Ca marche… Je fais le calcul avec vous

Les définitions pour suivre :
- La DAC est a la concentration d'un radionucléide donné dans l'air qui, respiré par l'homme de référence pour une année de travail de 2 000 heures dans des conditions de travail léger (taux d'inhalation de 1,2 m3 / h),
- L'ALI (en francais LIA : limite annuelle d’incorporation) est la plus petite valeur de l'apport d'un radionucléide donné dans une année par l’homme de référence qui entraînerait une dose efficace de 5 rems (50 mSv)
- La DPUI (dose par unité d'incorporation) ,exprimée en Sv/Bq est la dose efficace engagée du fait de l'incorporation de 1 Bq d'un radionucléide donné

Je transforme ma DAC exprimée en µCi / mL en Bq/m3 : 4*10-6 µCi / mL = 148000 Bq / m3

L’homme moyen respire 1.2 m3 par heure et travaille 2000 h. Il transite donc dans ses poumons 2400 m3 par an. Donc en une année il aura inhalé 355 MBq

Cette dose est celle qui entraine une dose efficace de 50 mSv.  On peut donc remonter à laDPUI
DPUI = 50mSv / LIA = 1.4*10-10 Sv/Bq

3 remarques :
- La NRC fait ses calculs avec 50 mSv (et non 20 mSv)
- On trouve un facteur de 7 par rapport au 11C (1.8*10-11 Sv/Bq)
- Par contre la valeur que tu indiques Gluonmou de 4E-4 mSv/MBq (soit 4*10-13 Sv/Bq) reste éloignée (facteur 350) affraid

_________________
Sébastien
Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Sam 30 Sep 2017 - 10:04

Bonjour,
je ne comprend pas pourquoi calculer une DPUI le l'azote respiré.
L'azote ne peut être incorporé par voie respiratoire, il ressort totalement lors de l'expiration.
Il y aura effectivement une dose mais par irradiation "externe" (comme les gaz rares).
Par contre, il peut être utilisé comme marqueur et injecté comme produit radio pharmaceutique et là, il y a incorporation dans l'organisme et une DPUI

Bon WE

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Seba
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Sam 30 Sep 2017 - 13:16

Bonjour,
 
L'azote n'a aucune réactivité chimique avec notre organisme. Mais pour autant il traverse librement la barrière air sang, et se retrouve donc dans celui-ci. Les plongeurs l'apprennent parfois à leur dépend (accident de décompression, narcose...). Meme les gaz inertes (appelé autrefois gaz rare, la dernière colonne du tableau périodique : Ar, Kr, Xe…) ont une DPUI. Elles sont fournis dans l'arrêté du 1er sept 2003, au tableau 2.2. (Le radon est un cas particulier, traité séparément)

L’arrêté précise : 
  study
« Pour la plupart des radionucléides de ce type, l'exposition interne résultant de gaz absorbés dans les tissus de l'organisme ou contenus dans les poumons est négligeable si on la compare à l'exposition externe de la peau et des autres organes lorsqu'une personne est immergée dans un gaz radioactif. Par conséquent, les coefficients de dose applicables sont exprimés par unité de concentration dans l'air intégrée dans le temps (Sv.j-¹ /Bq.m-³)."

J'espère ne pas dire de bêtises...

Bon WE a toutes et tous

_________________
Sébastien
Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Sam 30 Sep 2017 - 17:42

C'est vrai que l'azote se dissous dans le sang mais d'une part il ne fait que passer et ne sert à rien, il n'est pas incorporé.

L'O2 se dissout également très peu: seuls 3% sont transportés en "dissolution". La quasi totalité 97% via l'hémoglobine.
La solubilité dépend de la pression partielle et de la solubilité. Pour l'azote, comme la pression partielle est plus élevée, cela représente +/- 6%.(la solubilité est moindre que pour O2)

Le problème des plongeurs: comme la pression augmente, la quantité dissoute augmente aussi et en remontant trop vite, la forme gazeuse reprend ses droits et les bulles bloquent la circulation des les artérioles

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Seba
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Mer 4 Oct 2017 - 18:13

Bonjour Domino,

Je comprends que l'azote n'est pas fixé dans l'organisme (comme peut l'être l'iode par exemple au niveau de la tyroïde).

Pour autant, lorsque l'azote 13 "passe" dans l'organisme au niveau du poumon et dans le sang (pour la partie ayant passé la barrière air-sang), une partie va se transformer en 13C (stable) en émettant un beta+ qui va s'annihiler avec l’émission des 2 photons de 511 keV.

Ces particules vont déposer de l’énergie dans l’organisme et donc être responsable d’une dose interne... Est-ce que mon raisonnement est erroné ? confused

_________________
Sébastien
Il vaut mieux un qui sait que cent qui cherchent.
Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Mer 4 Oct 2017 - 19:04

Ben non!!
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: DPUI de 13N   Mer 4 Oct 2017 - 19:28

Bonsoir,
une petite partie passe dans le sang (et ressort au passage suivant)
En partant du volume inspiré tu vas majoré le nombre de Bq "incorporés"

Le problème si tu diminue le nombre de Bq, tu augmentes la DPUI...et la différence avec le chiffre de Gluonmou augmente! scratch

Je pense que la DAC prend en compte l'exposition externe. On est tout de même dans une atmosphère contaminée alors que la DPUI ne prendra en compte que la dose incorporée

Je ne pense pas que dans le cas présent tu puisses passer de la DAC à la DPUI
C'est juste une hypothèse!

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
 
DPUI de 13N
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau des DPUI
» DPUI de quelques isotopes exotiques
» Quelle DPUI utiliser pour cadrans de montres au Radium ?
» DPUI dioxygène
» Calcul de RCA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Un peu de théorie :: Effets biologiques des rayonnements-
Sauter vers: