Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Suivi des faibles doses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laika
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Suivi des faibles doses   Mar 11 Mai 2010 - 17:22

De nouveau en piste,



Je viens de prendre une remontée de bretelles, par un auditeur CEFRI E , relative à mes objectifs trop élevés pour le suivi des faibles doses. Il n’a pas tort !



En fait, j’ai beaucoup tergiversée toute seule dans mon coin avant de les fixer . Mais avec le Cirkus, je ne suis plus seule ! Alors je vais vous expliquer mes nœuds au cerveau .



Deux travailleurs qui accèdent ponctuellement dans la même ZR de la même INB mais dont les bureaux (dans lesquels ils passent la majorité de leur temps) ne sont pas situés au même endroit. L’un a un bureau à l’extérieur de l’INB, l’autre a un bureau en Zone Non Exposé de l’INB et bien sûr, … un seul témoin.



Déjà, j’ai décidé de placer le témoin dans le bureau situé à l’extérieur de l’INB.



Ensuite, j’avais fixé dans un premier temps, un objectif de dose ne prenant en compte que le REX de la dosimétrie opérationnelle pour des opérations similaires (inférieur au seuil de détection d’un dosimètre passif, même sur 3 mois de port).

D’un point de vue du suivi de la dosimétrie opérationnelle, je suis dans les clous pour les deux travailleurs.



Seulement, dès que le fournisseur de dosimètre passif a réduit son seuil de détection de 100 µSv à 50 µSv, j’ai vu des doses efficaces trimestrielles apparaître pour le travailleur dont le bureau est en Zone non exposée de l’INB.

D’abord surprise, j’ai réalisé, à la réflexion, que je n’avais pas d’anomalie de dépassement de dose, tant que mon travailleur, dans son bureau en zone non réglementée, n’intégrait pas plus de 1 mSv sur 12 mois (si je me réfère à l’arrêté zonage). J’ai donc augmenté tous mes objectifs dosimétriques pour intégrer cette nouvelle donnée. Alors évidemment, lorsque je fais des comparaisons des doses opérationnelles avec mes objectifs dosimétriques, j’obtiens parfois des valeurs ridiculement basses.



Je n’ai pas osé fixer 2 objectifs de doses distinctes (un pour la passive et un pour l’opérationnelle), considérant que cela n’avait pas de sens puisque la seule légale est la dose efficace (passive + interne). Sur les fiches de poste, j’ai quand même fixé une valeur de dosimétrie opérationnelle pour laquelle le travailleur doit me téléphoner rapidement dès qu'il la lit en sortie de zone (cela voudrait dire que je me suis plantée sans mon analyse de poste).



Je finis par m’embrouiller : qu’est ce que je dois surveiller, la dose reçue en ZR ou la dose reçue sur tous les lieux de travail ? Comment je délimite le Poste de Travail ?

Pour les autres, ils rangent leur dosimétrie au râtelier, au plus près de la Zone réglementée, à côté du dosimètre témoin, et ils vont poursuivre leur travail dans un bureau extérieur ou en non exposé, sans autre suivi dosimétrique.



Voilà mon mal de crâne du jour.



Laika
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suivi des faibles doses   Mar 11 Mai 2010 - 19:26

Bonsoir Laïka
J'ai du mal à cerner le problème.
D'un côté tu as la dosimétrie passive qu'il faut ranger dans un tableau prévu à cet effet. De l'autre des objectifs de dose. Mais les objectifs se fixent par rapport à la dose que reçoit une personne et pas par rapport à ses dosimètres.
Quelles sont les études de poste ?
J'avoue ne pas comprendre la question..
Et je ne comprends pas non plus ce qu'à voulu dire lauditeur CEFRI.
Envoie-moi un mail en dehors du forum. Même si je suis en vacances pour la semaine ce sera plus facile.
KLOUG

Pour moi la personne qui a son bureau en INB range ses dosimètres dans le ratelire au plus près de son lieu de travail. Et même chose pour celui qui a son bureau hors INB.
Est-ce compliqué de faire deux rangements distincts ?
Revenir en haut Aller en bas
Klax
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Re: Suivi des faibles doses   Jeu 14 Oct 2010 - 10:54

Salut Laika,

comment as tu réussi à résoudre ton soucis ?

_________________
J'aime pas les matins...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org
Laika
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Suivi des faibles doses   Ven 15 Oct 2010 - 21:59

Bonsoir,

En fait j'ai défini un objectif de dose (zone + bureau) par rapport à la dosimétrie passive sur la durée de la mission, puis un objectif moyen de dose opérationnelle par intervention. Il ne me reste plus qu'à vérifier que (somme des valeurs opérationnelles / nombre d'opération) reste inférieur à mon objectif de dose par opération. Tout en surveillant tous les 3 mois (ils sont catégorie B) que je ne plante pas mon objectif de dose global chantier!
Je sais pas si c'est claire!
Laika
Revenir en haut Aller en bas
 
Suivi des faibles doses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journées SFRP sur les faibles doses
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Avez-vous déjà suivi une thérapie?
» Quand contacter une SF pour suivi global et AAD ?
» Biscuits à la compote de pomme [faibles en calories]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: La RP en INB-ICPE-
Sauter vers: