Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Passeurs/Mesureurs de frottis

Aller en bas 
AuteurMessage
flashmoc1
Phénomène de foire
Phénomène de foire



MessageSujet: Passeurs/Mesureurs de frottis   Jeu 3 Mai 2018 - 11:45

J'ai 3 appareils à caractériser et étudier;

  • le NT 200 de Mirion Technologie
  • le RadEye HEC de APVL
  • le PAB-2 de Saphymo


J'ai eu la doc technique des 3, mais j'ai un peu de mal à comprendre plusieurs informations :

   1. Pour le bruit de fond : il dépend parfois des alpha et beta et parfois seulement du débit de dose, par exemple :

  • PAB-2
    bruit de fond ambiant (100 nSv/h) :
    bruit de fond α : 0,002 c/s
    bruit de fond β : 0,3 c/s

  • NT 200
    bruit de fond :
    0.1 uSv/h < 0.5 cps
    100 uSv/h < 5 cps


Je comprend pas trop à quoi correspondent ses valeurs et comment en tirer des conclusions pour le comparatif? Valeurs plus faible = mesures plus précise?

   2. Chaque détecteur possède un rendement très différent pour des sources différentes et pour le PAB-2 dans la doc, les valeurs données ne sont plus des rendement sous 2Pi mais une éfficacité en c/s/a/s/2pi . Premierement j'aimerais qu'on m'éclaire sur les notions de rendement par rapport à des sources.

  • par exemple pour le radEye et le NT200 j'ai :

     RadEye SxNT200
    SociétéAPVLMirion technologies
    Rendements 2piAlpha239Pu85% 
    241Am75%30%
    Bêta99Tc45% 
    90Sr/90Y70% 
    14C20% 
    60Co 32%

    Que tirer de ses informations? Avoir un rendement plus élevé est-il mieux pour le mesure finale? Les rendements sont juste donnés pour quelques sources,si on a l'appareil il faut calculer soit même les rendements pour d'autres sources? Comment comparer les rendements?


  3. Pour le PAB 2 on donne du coup des éfficacités pour deux sources qui sont celles-ci :

  • Alpha(Pu 239)>0.2c/s/a/s/2Pi


  • Beta(Co 60)>0.28 c/s/Beta/2Pi


Les valeurs correspondent à quoi ? Comment les comparer avec les rendements des deux autres appareils ?




e crois que je commence à vraiment m'emmeler les pinceaux et ca devient pluôt compliqué d'assimiler toutes ses notions, si vous avez des informations et des documents traitant du sujet je suis preneur. J'ai lu pas mal de poste sur le forum dans la catégorie contamination de surface mais je me suis encore plus perdu Sad .
Merci d'avance de votre aide. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
PaulF
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Jeu 3 Mai 2018 - 12:35

Bonjour Flashmoc1,
1- Les compteur a/b global sont blindés pour diminuer l'influence de l'environnement. Plus le blindage est important, plus ton bruit de fond sera faible et plus ta limite de détection sera faible et ça c'est bien.
Donc, la première info est le BDF dans une ambiance gamma donnée. Pour le NT200 , ils se donnent la peine de te donner les BDF dans la voie alpha et dans la voie beta pour 2 valeur d'ambiance gamma. Il faut laisser cours à son imagination et imaginer que le BDF fourni est celui de la voie beta (qui est plus sensible aux gammas ambiants). 0,1µSv/h c'est l'ambiance gamma "standard". 100µSv/h, tu es déjà en train de faire des comptage en zone spécialement réglementée jaune, ça pique un peu...
2-Les valeurs de rendement sont données en 2pi ou 4pi. Plus ce rendement est élevé, plus ta limite de détection sera basse, ça c'est bien.
3- Il s'agit de rendement en 2pi, par exemple dans le cas de 241Am, ton compteur te fournira 0,2 coups par seconde par alpha émis en 1 seconde en 2pi: il s'agit d'un flux.
Pour relier le flux en 2pi à l'activité il faut déterminer le nombre d'alphas émis par 1Bq de 241Am (qui en émet des dizaines d'energies différentes avec des pourcentages d'émissions différents...)Le calcul est faisable (ça doit même se trouver sur le web j'imagine)
Dans le cas du rendement sur la source de 60Co, il s'agit du flux en 2pi BETA du 60Co: C'est plus facile, il émet à 99,9% un beta à 312keV (donc 1Bq= 1emission beta)

Pour résumer, ton appareil a un rendement donné dans la voie alpha pour une energie donnée, de même pour la voie beta. Mais je pense que ces appareils sont relativement identiques à ce niveau.

Il y aurait encore plein de choses à dire la dessus...
COrdialement.
Revenir en haut Aller en bas
flashmoc1
Phénomène de foire
Phénomène de foire



MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Jeu 3 Mai 2018 - 13:35

Merci PaulF de ta réponse,
Pour le bruit de fond j'ai très bien compris avec ton explication, ensuite pour les rendements le RadEye à une limite de détection plus faible (puisque des rendements plus élevé) et permettra donc de réaliser des mesures de plus faible contamination surfacique si j'ai bien compris? Les rendements sont calculés par le constructeur par rapport à certaine source, comment on fait si on a une autre source émetrice que celles données par le constructeur, il faut réaliser un étalonnage soit meme? Ou l'étalonnage fait pas le constructeur correspond juste à un etalonnage en energie? Je crois que j'ai du mal à m'imaginer le fonctionnement du contaminametre. Puisque pour chaque source il y a émission d'1 ou plusieurs alpha ou beta d'energie différentes
Revenir en haut Aller en bas
PaulF
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Jeu 3 Mai 2018 - 14:23

C'est là la diffuclté: On détermine un rendement pour un nucléide donné (qui peut avoir plusieurs energies) ou pour une energie donné (c'est plus rare, ça se fait pour les radiamètres X par exemple).

Ce qu'il faut retenir c'est être cohérent dans ses mesures et utiliser le rendement le plus proche de l'energie du REA mesuré.
Dans la vraie vie, on a les betas durs et les beta mous: On détermine généralement le rendement pour les betas durs avec de l'Y/Sr et du 36C pour les betas mous.
Et pour les alphas, du 241AM ou 239Pu.
CE rendement te permet donc de transformer tes cps en Bq, et, en toute logique, il faudrait donner tes resultats en "Bequerel equivalent Strontium/Yttrium" par exemple si tu détermine l'activité beta d'une source en utilisant le rendement de ta source étalon Y/Sr...
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Jeu 10 Mai 2018 - 15:31

Bonjour,

Je me permet de rajouter certaines précisions:

Les Cps en 2 appareils ne sont pas égales, il peut y avoir des ratio de type facteurs 10 sur le terrain non explicable par les calculs, ce n'est donc pas un critère de comparaison. Il te faut revenir aux rendements.

Les comptages ne servent que dans les zones de faibles ambiances, donc prend uniquement les références pour 0.1 µSv/h

D'une manières générale, il n'y a pas de meilleur appareil mais seulement certains plus adapté à un usage et à un type de radionucléide :
Alpha + Béta 137Cs ==> Retraitement du combustible
Béta 58Co 60Co ==> Réacteurs
99Tc, Iode ==> Médecine Nucléaire
Revenir en haut Aller en bas
PaulF
Jongleur
Jongleur
avatar


MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Ven 11 Mai 2018 - 9:41

Bonjour Ayorosgirl,
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi: on peut effectuer des comptages de type alpha/beta global dans une ambiance gamma : tu trouveras, chez EDF par exemple, des PCR qui font des comptage dans des zones de repli avec des ambiance gamma de plusieurs µSv/h. Actuellement les constructeurs développent des équipements permettant de soustraire activement (par détection) ce bruit de fond.
Ensuite, tous les compteurs ne se valent pas: si l'on reste sur du GM par exemple, la taille du compteur, la qualité de la stabilisation HT, de l'électronique et éventuellement du blindage autour de ce compteur sont très importants.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
ayorosgirl
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Passeurs/Mesureurs de frottis   Ven 11 Mai 2018 - 16:47

Bonjour PaulF,

Effectivement quand nous n'avons pas le choix, il faut s'en contenter mais ce n'est pas recommandé. Il est toujours demandé autant que possible de réaliser les comptage au niveau des valeurs de bas bruit de fond. Nous parlons tous à l'heure de 100 µSv et toi de quelques µSv, on est donc d'accord sur le fait qu'on doit être aussi bas que raisonnablement possible.
Le but d'un comptage est de diminuer l'incertitude, si tu fais des mesures dans une ambiance importante, d'abord tu essaye de te constituer un lieu de mesure à bas bruit de fond ( avec le plomb qu'on trouve partout), puis après la plupart des appareils ne seront pas validé au delà d'un certains bruit de fond et il faut se méfier des compensation de bruit de fond car pour les faibles valeurs, on risque de passer à coté d'une contamination.
Personnellement avec un DED important, je me met en mode détection et non comptage.

Ensuite effectivement tu as raison pour les appareils ils ne se valent pas tous, ce n'est néanmoins pas contradictoire avec le fait qu'il n'existe pas d'appareil parfait utilisable dans les secteurs. Entre la détection, la mesure, les rayonnements et leur énergies, la détection de pics en µseconde, le temps de réponse ou comme tu l'as parfaitement souligné la qualité du détecteur. Si il existait un appareil de terrain pouvant tout faire mieux que les autres à un prix abordable, nous aurions tous le même depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
 
Passeurs/Mesureurs de frottis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le festival Passeurs de mots. 13 ème édition.
» Frottis de dépistage
» le frottis
» Frottis en début de grossesse : que faire?
» frottis pendant grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Contaminamètres - Mesures de contamination atmosphérique et surfacique-
Sauter vers: