Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Etude pratique d'un nouveau zonage

Aller en bas 
AuteurMessage
Iron Kloug
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 8:39

Bonjour
Bon visiblement je n'ai pas l'accès au déplacement ou à la suppression des messages

Je remets donc ici le message de  DOMINO à propos de de l'étude pratique par rapport au nouveau zonage


Bonsoir,,
j'ai fait le zonage nouvelle version d'un rétro alvéolaire.
Il n'y a que deux heures de vacations dentaires par semaine et du coup...disparition de la zone surveillée, plus de zonage confused
Sans commentaires

_________________
I'm still standing (à fredonner sur l'air qui va bien) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 9:38

En même temps sur deux heures / semaines, même avec des fous de la gâchette, tu ne devais pas avoir une énorme ZS autrefois. On doit être loin des 250 clichés par semaines habituels.

Je n'ai pas fouillé non plus pour le moment. Mais sincèrement, vous ne pensez pas qu'il serait plus prudent d'attendre les arrêtés ?
Revenir en haut Aller en bas
Iron Kloug
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 9:41

Bonjour
La DGT nous a bien précisé que les arrêtés en vigueur continuaient de s'appliquer (sauf élément contraire déjà évoqué par ailleurs).
Mais ça n'empêche pas de commencer à faire quelques analyses documentaires préalables.
Même si l'arrêté va mettre .... deux ans ? Plus ? Moins ? à sortir Razz .
Iron Kloug

_________________
I'm still standing (à fredonner sur l'air qui va bien) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 10:04

Oui on peut mais quand tu as beaucoup de générateurs dans ton parc, même si le travail ne te fat pas peur, tu as moins envie de mettre en oeuvre un texte en prenant le risque qu'il soit modifié ou qu'il soit complété par des précisions incluses dans l'arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Iron Kloug
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 10:07

C'est vrai !
Mais j'imagine qu'il y a pour certains appareils, des conditions d'utilisation similaires (pas forcément identiques).
Ca permet de faire un "sondage" et ça peut donner des indications ou plutôt des orientations, des tendances.
Iron Kloug

_________________
I'm still standing (à fredonner sur l'air qui va bien) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 11:16

Scully a écrit:
On doit être loin des 250 clichés par semaines habituels.

j'ai un nombre assez conséquent de cabinets dentaires
encore plus conséquent de praticiens
j'en ai un qui tire vraiment beaucoup, toujours dans la même salle, bilans paro etc...

celà veut dire 5180 tirs sur la minuterie ( qui ne ment jamais ) du CAB2
et 50 sur la minuterie CAB1
son épouse à temps partiel = 370


et un autre cabinet où sur les 4 dernières années çà a donné

4000, 3950, 2200, 3500


l'ensemble des autres cabinets dépasse rarement les 2000 - 2500 tirs par an ( et c'est une LIMITE )


alors je voudrais savoir comment tu peux avoir des 250 / semaine "habituels"
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 11:53

Oups ! Je voulais inscrire quelques dizaines à 250/mois (10x250=2500 - soit environ 40 clichés/semaines pour cux qui en prennent le plus)'

Les max chez moi sont à 3500/3600 / an
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 12:28

voilà

si on devait extrapoler et "standardiser" des calculs on pourrait effectivement partir sur
- de 200 à 900 clichés par an
- de 900 à 2000 clichés par an
- de 2000 à 4000 clichés par an
- au delà

qu'en dites vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 17:37

Bonjour,
pour standardiser les calculs, on pourrait effectivement prendre le nombre de clichés mais plutôt par mois (cfr zonage "nouveau")

En ce qui concerne mon générateur avec peu d'activité: en réalité c'est la zone verte qui disparaît
mais cette zone verte me permettait de justifier la zone surveillée:
Explications:
Le générateur dépend de l'hôpital (mais est situé à l'ucsa). Le personnel qui travaille dans ce local peut également travailler à l'hosto.
Vu la faible activité, en se basant sur la limite des 7,5µSv/h on avait une zone verte de 18cm (je sais c'est ridicule). On a mis le salle en bleue pour justifier le risque. C'est tout de même un généX.

Avec la nouvelle limite à 1,25mSv, ma zone verte se rétrécit à 4 cm(soit dans le faisceau primaire) et elle n'a plus aucun sens (pour peu qu'elle en ait jamais eu).
Du coup, je n'ai plus que ma zone surveillée que l'on avait pas trop détaillée: elle fait 20cm!

Le risque c'est de banalisé les RI pour du personnel qui risque de se retrouver dans des services plus dosant.

Il y a deux possibilités:
-soit appliquer le zonage tel quel et donc plus de classement, formation etc
- soit mettre le local en zone surveillée même si c'est excessif (je pense que c'est ce que l'on fera)

Cet exemple montre que dans certain cas (je pense au bloc) on risque de voir diminuer les zones vertes et jaunes.

Pour moi, ça équivaut à une somme de doses instantanées que l'on dilue sur un mois.

(pour rappel, il est interdit de diluer les effluents en médecine nucléaire alors qu'ici...)

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 19:28

au risque de dire une bêtise, les zones s'entendent pour des expositions "corps entier" non ?

donc du 4 cm ( vous parlez en rayon ou en diametre ? perso je prefere le diametre qui tient entre mes deux mains quand je montre la taille du "ballon" )
déjà du 4 cm c'est DANS la tête du patient = difficile d'y entrer

en dessous de 1 m de rayon donc en gros une sphere de 2 m il est également difficile d'y faire entrer un "corps entier", je crois que nous pouvons tous en convenir

en clair, à moins d'un praticien collé au patient, on va donc avoir du mal à le considérer comme claasifié Ct B avec une ZS inférieure à 1m

qu'en dites vous ?
Je sais ce sont des approximations, mais au vu du risque dentaire réel, je pense que ces approximations vont vite devenir les règles fixées dans le "guide professionnel dentaire"
Revenir en haut Aller en bas
Iron Kloug
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 19:34

Bonsoir tout le monde
En lisant et relisant ce foutu texte j'ai l'impression que les valeurs données sont applicables aussi bien pour le corps entier que pour les extrémités.
Nous l'avons indiqué dans l'analyse qui sera publiée
On peut toujours se retrancher sur l'arrêté mais comme les valeurs sur plus "restrictives" dans le décret, je crains qu'il ne faille appliquer ces valeurs...
Iron kloug

_________________
I'm still standing (à fredonner sur l'air qui va bien) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 19:50

Bonsoir Diabolo,
je suis entièrement d'accord avec toi sur la difficulté de classifié un praticien dans ces conditions.
Moi aussi, j'ai compris les doses comme corps entier

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
SW
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 29 Juin 2018 - 20:45

Bonsoir,

Oui, ça manque de clarté, sans anticiper l'analyse à proprement parler, attardons-nous sur trois articles du nouveau code du travail :

Citation :

« Paragraphe 1er «Délimitation et signalisation
« Article R. 4451-22. – L’employeur identifie toute zone où les travailleurs sont susceptibles d’être exposés à des niveaux de rayonnements ionisants dépassant:
«1°) Pour l’organisme entier, évalués à partir de la dose efficace : 0,08 millisievert par mois;
«2°) Pour les extrémités ou la peau, évalués à partir de la dose équivalente : 4 millisieverts par mois;
«3°) Pour la concentration d’activité du radon dans l’air, évaluée en dose efficace : 6 millisieverts par an.
«L’évaluation des niveaux d’exposition retenus pour identifier ces zones est réalisée en prenant en compte les aspects mentionnés aux 2°, 3°, 9° et 10° de l’article R. 4451-14 en considérant le lieu de travail occupé de manière permanente.
 
On définit (entre autres) une zone si la dose équivalente délivrée aux extrémités et la peau est susceptible de dépasser 4 mSv par mois.
 
Citation :

« Article R. 4451-23. – I. – Ces zones sont désignées:
«1°) Au titre de la dose efficace:
«a) «Zone surveillée bleue», lorsqu’elle est inférieure à 1,25 millisieverts intégrée sur un mois ;
«b) «Zone contrôlée verte», lorsqu’elle est inférieure à 4 millisieverts intégrée sur un mois ;
«c) «Zone contrôlée jaune», lorsqu’elle est inférieure à 2 millisieverts intégrée sur une heure ;
«d) «Zone contrôlée orange», lorsqu’elle est inférieure à 100 millisieverts intégrée sur une heure et inférieure à 100 millisieverts moyennés sur une seconde;
«e) «Zone contrôlée rouge», lorsqu’elle est supérieure à 100 millisieverts intégrée sur une heure ou supérieure à 100 millisieverts moyennée sur une seconde;
 
«2°) Au titre de la dose équivalente pour les extrémités et la peau, «zone d’extrémités»;
«3°) Au titre de la concentration d’activité dans l’air du radon, «zone radon».
 
«II. – La délimitation des zones définies au I est consignée dans le document unique d’évaluation des risques prévu à l’article R. 4121-1.
 
Il y a bien définition d'une "zone d'extrémités", mais il n'y a pas de valeurs données ici, comme s'il n'y avait pas de "couleurs", existence d'une zone d'extrémités ou pas.
 
Les valeurs sont citées dans l'article suivant : ce sont les VLE
 
Citation :

« Article R. 4451-24. – I. – L’employeur délimite, par des moyens adaptés, les zones surveillée, contrôlées ou radon qu’il a identifiées et en limite l’accès.
«L’employeur délimite une zone d’extrémités lorsque les zones surveillée et contrôlées ne permettent pas de maîtriser l’exposition des extrémités et de garantir le respect des valeurs limites d’exposition professionnelle prévues aux articles R. 4451-6 et R. 4451-8.
 
«II. – L’employeur met en place:
«1°) Une signalisation spécifique et appropriée à la désignation de la zone;
«2°) Une signalisation adaptée lorsque la délimitation des zones surveillée et contrôlées ne permet pas de garantir le respect de la valeur limite de dose pour le cristallin fixée aux articles R. 4451-6 et R. 4451-8.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Lun 9 Juil 2018 - 10:06

Tous ne s'éloignent pas, loin de là.

Pour info, pour une étude d'implantation, un jeune prat (disons dans la mi trentaine) vient de me donner comme valeur maximale 50 clichés par semaine ... Cela démontre la grande variabilité des situations d'un cabinet à l'autre.

Rappelons également que si jamais des travailleurs sont considérés comme non classés (je rebondis sur le post de Diabolo), il est demandé de prouver la non exposition.
Revenir en haut Aller en bas
Iron Kloug
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Lun 9 Juil 2018 - 10:15

Bonjour
Le zonage ne permettra pas plus de prouver qu'il n'y a pas eu d'exposition.
Il n'y a qu'avec la mesure que l'on peut arriver à cette démonstration de non exposition.
Soit en dessous de la valeur de 1 mSv sur 12 mois (en prenant une incertitude, disons 20 à 30 %).
Iron kloug

_________________
I'm still standing (à fredonner sur l'air qui va bien) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Mer 11 Juil 2018 - 17:07

Et finalement, comment prouver la non exposition si ce n'est avec un dosi ?
La mesure au radiamètre c'est bien mais encore faut il que :
1. La situation de travail ne se dégrade pas
2. Qu'on nous délivre les bonnes infos lors de l'établissement des études de poste. Bien sûr que je fais confiance à mes clients mais parfois, et les jeunes collaborateurs-trices particulièrement, les chirurgiens dentistes ont tendance à sous estimer leur exposition pour différentes raison.

En tout cas, si on a une zone, c'est que le risque de dépasser le milli existe.

Voilà à titre d'exemple un relevé de ce jour :

[img]

[/img]
Revenir en haut Aller en bas
Marie M.
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 13 Juil 2018 - 14:08

Alors attention avec LANDAUER, je constate depuis bientôt 2 ans des dosimétries efficaces aux dosimétries opérationnelles pour les cas suivants :
- non renvoi du dosimètre avec le témoin,
- dosimètre stocké à la vas-y comme je te pousse (dans bureau au soleil, une plage arrière de voiture ou sur le pare brise de la dite voiture),
- des expositions "courtes" et importantes.

J'émets donc des doutes sur la plupart des résultats que je reçois de leur part, même si je les prends en compte pour toutes mes déclarations / analyses ....
Revenir en haut Aller en bas
Scully
Contorsionniste
Contorsionniste
avatar


MessageSujet: Re: Etude pratique d'un nouveau zonage   Ven 13 Juil 2018 - 18:14

Possible. Ils vont être ravis de cette pub. Dans mon cas, mes résultats proviennent tous d'un labo concurrent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Etude pratique d'un nouveau zonage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etude sur le doliprane
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???
» Ouverture du nouveau port de Zeebrugge en juillet 1985

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: