Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Etude de poste en radio-immunologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 21 Mai 2010 - 15:20

Bonjour à toutes et à tous, membres et gérants de la troupe

Je me pose des questions depuis que j'ai commencé les études de postes en radio-immuno (genre utilisation de traceurs ou marqueurs d'hormones donc pas de machines). Les problèmes étant les suivants:

1-AUCUNE documentation sur ces études de postes ( l'ASN me renvoit sur le guide de l'IRSN qui ne parle pas de mon cas )

2-Les seuils de détection des appareils de mesures sont tous limites (utilisation d'iode 125 comme marqueur en hormonologie, par exemple, avec des activités de l'ordre de 85 kBq avec des énergies entre 20 et 30 kev, là, le bruit de fond est le plus fort...). Concrètement, par le calcul j'arrive à H*(10)=1 nSV (en majorant) par jour pour certaine technicienne.

3-J'ai l'impression d'enfiler des perles mais l'apave a bien dit "Surveillance dosimétrique non justifiée par une analyse de poste". Faut donc que je m'y colle.

4-Il y a si peu d'informations sur les notices des fournisseurs des trousses de dosages que je me demande si ils ont pris en compte le fait d'une possible mise en suspension de particule, comme quand il faut faire une solution de marqueurs avec une source lyophilisée (possibilité "d'aspirer" des particules lorsque l'on ajoute une solution aqueuse dans le flacon).

Voilà.
J'en ai d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit mais sa fait du bien de vider une bonne partie de son sac.
Je me sent vraiment oublier quand je fait les études parce que je n'ai aucun doc qui pourrait me servir de modèle dans ce domaine d'activité et personnes n'a pu m'en fournir.
Je sais que j'aurai des éléments de réponse ici, alors merci d'avance.
Si vous voulez des infos complémentaires, je suis sur le pc toute l'aprem...car pas de dosage le vendredi aprem.

Merci encore d'avance et salut à la compagnie

Jakwel

PS: je suis stagiaire sous la direction d'une PCR source non-scellées
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 21 Mai 2010 - 18:30

Bonjour Jakwel.

Nous utilisons, probablement, les mêmes kits que toi (htg et cortisol) car les caractéristiques sont identiques et les fournisseurs ne sont pas légion.
Après moult recherches bibliographiques, j'ai pu établir que la fixation de l'iode à la molécule biologique est solide et que le pourcentage de mise en aérosol est négligeable, même lors des micropipetages.
Tant que tu n'utilises pas de l'eau de Javel.
J'ai fait une étude à partir des données du Delacroix et al. pour tenir compte des incorporations possibles, de l'ordre de 120 µSv.

Nous avons maintenu un suivi dosimétrique car un dosi a été positif une fois*, et gardé un dosimètre opérationnel pour les visiteurs occasionnels ou les opérations de déchets.
Par contre, on a bandonné les radiotoxicologies urinaires.

J'ajoute que le risque chimique et infectieux est bien plus important dans ces laboratoires.

Baldaquin
*Je suspecte un acte volontaire : 'oublier' le dosi au milieu des kits pour voir si quelqu'un regarde les doses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Mar 25 Mai 2010 - 11:07

Bonjour.

Merci pour ces infos Baldaquin. Effectivement les techniciennes utilisent ces 2 kits qui figurent parmis la vingtaine utilisée dans le labo.

Si quelqu'un a d'autres informations concernant les études de poste dans ce domaine d'activité bien particulier.... Elles seront les bienvenus.

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Mar 25 Mai 2010 - 11:27

Bonjour
J'avais les mêmes informations que Baldaquin.
Le suivi dosimétrique est incontournable puisque les rayonnements électromagnétiques sont au-dessus de 15 keV.
Pour la mesure il faudrait un radiamètre qui descende à ces énergies là.
Je ne pense pas qu'il y ait des expositions importantes.
J'avais quelques documents INSERM qui faisait état d'un suivi dosimétrique trimestriel. Ce qui voulait dire des personnels classées en catégorie B.
Je ne sais pas si je peux être d'un apport quelconque mais tu peux aller sur le site voir si la trame que j'ai rédigée concernant les études de postes. Cela peut éventuellement te servir :
http://www.rpcirkus.com/documents-techniques/documents-pour-vous-aider/
et Approche générale d'une étude de poste de travail
C'est un document où tu as les différentes questions que les PCR peuvent se poser. Tu peux comparer avec deux applications à d'autres sujets.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Mar 25 Mai 2010 - 11:36

Bonjour KLOUG,

Merci pour les infos et les pistes.
Je reste tout de même dans l'attente de quelqu'un qui aurait eut à effectuer ce type d'études et qui pourrait (voudrait) partager son expérience avec moi.

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Mar 25 Mai 2010 - 12:00

Je vois si j'ai l'autorisation de te passer la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Jeu 27 Mai 2010 - 15:24

Salut

Sa pourrait être pas mal effectivement à titre de comparaisons et d'informations.
Je te remercie Baldaquin même si tu n'as pas le "droit" de diffuser tes infos, je sent que le coeur y est, et sa fait plaisir.

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Jeu 1 Juil 2010 - 12:18

Bonjour

Citation :
Après moult recherches bibliographiques, j'ai pu établir que la fixation de l'iode à la molécule biologique est solide et que le pourcentage de mise en aérosol est négligeable, même lors des micropipetages.

Dis Baldaquin, pourrais tu me donner une piste pour que je puisse cuisiner de la non exposition interne, que j'accompagne bien sur avec une sauce radiotoxicologique urinaire. Pour le dessert j'aimerai bien que tu me donnes la démarche qui te conduis à dire que l'incorporation est de l'ordre de 120 µSv. Après pour le dijo...

merci
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 2 Juil 2010 - 11:40

En regardant mes archives sur la radio immuno (nous possédons un ptit labo de radio immuno) je me suis rappelé de ça...
Juste pour dire que même si parfois on a l'impression d'enfiler des perles...ca peut être utile....
Nous n'avions aucun élément à l'époque...résultat procès perdu...le PCR de l'époque n'était pas très à l'aise avec tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 2 Juil 2010 - 11:52

Bonjour teuf05

Procès? Quand tu dis que vous n'aviez aucun élément à l'époque, tu veux dire vraiment rien du tout (pomme de terrre)?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 2 Juil 2010 - 15:52

Jakwel a écrit:


Dis Baldaquin, pourrais tu me donner une piste pour que je puisse cuisiner de la non exposition interne, que j'accompagne bien sur avec une sauce radiotoxicologique urinaire. Pour le dessert j'aimerai bien que tu me donnes la démarche qui te conduis à dire que l'incorporation est de l'ordre de 120 µSv. Après pour le dijo...

merci

Bonjour Jakwel,
Vu que la forme chimique est primordiale et que je ne connais pas tous tes produits, vous vous doutez que je vais prôner un peu d'expérimentation concrète :

Après avoir fait sortir tout le monde :

  • tu laisses un kit d'iode à l'air libre (flacon ouvert),
  • tu fais un prélèvement atmoshpérique de 1 h (si pas de préleveur, du papier filtre sur un aspirateur, le papier étant compté en surfacique ensuite.)
  • tu vas pouvoir en déduire la concentration atmosphérique dans la pièce,
  • donc l'exposition interne dans ce volume en cas d'incident le plus probable : quelqu'un laisse traîner une fiole ouverte.

Je laisse chacun améliorer selon ses goûts. On pouvait dire bien d'autres choses en somme :

  • passer au mélangeur vortex pour améliorer la volatilité (techicien parkinsonien)
  • additionner de chlore (eau de javel) pour favoriser la libération de l'iode par la molécule
  • faire compter systématiquement les carrés de nettoyage des sols des balais de l'entretien : si il y en a dans la pièce, il y a fort à parier qu'il y en aura un peu partout sur le sol, qu'on va reconcentrer sur le carré : c'est hedomadaire et à mon avis aussi efficace qu'une RTU.
  • rappeler simplement que dans ces labos le risque biologique et chimique est bien plus important que le risque radiologique. La maladie pro citée par teuf peut être due à des rayons certes, mais il a dû croiser des produits 'froids' bien plus susceptibles d'arriver à ce résultat.

Baldaquin
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Ven 2 Juil 2010 - 16:29

Jakwel a écrit:
Bonjour teuf05

Procès? Quand tu dis que vous n'aviez aucun élément à l'époque, tu veux dire vraiment rien du tout (pomme de terrre)?

Je viens de voir que le lien hypertexte n'est pas très voyant....cliquez sur le "ça" de mon poste au dessus...vous comprendrez mieux...erf damned mon effet tombe à l'eau

Pour l'histoire :
un technicien biomédical qui réalisait les maintenances d'un automat de radio immuno.
Il n'intervenait que lorsque les sources étaient rangées dans une pièce à coté...
Il s'est choppé quelque chose (d'ailleurs peu importe ce qu'il a eu il aurait eu la même démarche), il a fait le tour de tous les labos ou il intervenait, pour voir tous les toxiques auxquels il était exposé, a vu un trèfle radioactif bleu sur la porte du labo et hop procès...et... hop gagné...banco
malheureusement la pcr de l'époque n'avait pas jugé nécessaire de réaliser une étude de poste pour cet agent
un étude de poste qui concernait les techniciens de labo qui manipulaient vraiment les radionucléides a été présentée (quelques pougnièmes de µSv pour chaque opérateur et avec une grosse louche qui majore) mais...jugé insuffisante...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Lun 5 Juil 2010 - 11:20

Citation :
tu fais un prélèvement atmoshpérique de 1 h (si pas de préleveur, du papier filtre sur un aspirateur, le papier étant compté en surfacique ensuite.)

Bonjour tout le monde et merci Baldaquin pour ta rapidité que je n'ai pas.

Sinon c'est bien ce que je pensai il va falloir que je me fasse prêter du matos. Je crois que je pourrai trouver un fournisseur qui prête ce genre de matériel (APVL doit bien faire sa pour un client nan?)

Pour revenir sur l'histoire de Teuf je pense que des gens comme ce technicien (j'entend par là des gens tombés malades "à cause" de leur travail) il doit y en avoir un sacré paquet surtout en radio. C'est sûrement moins vrai au jour d'aujourd'hui (je m'avance complètement là). Je reste persuadé que beaucoup de gens sont tombés malades à cause des produits froids bien plus dangereux que les sources en immuno (chez moi y'a eu hépatiteS, thyroïdite pour tout le monde)

à plous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Lun 5 Juil 2010 - 12:13

L'organisme agréé qui fait les contrôles dans ton établissement devrait se faire une joie de te prêter un préleveur atmosphérique.
Comme il faut le faire une fois l'an (d'autres klowns plus compétents que moi préciseront ce point) ils en ont un et l'amène sur site.
Le seul changement est de te le laisser un peu en fin d'après-midi pour que tu fasses l'expé, en plus ils auront le compteur tip top et surtout vérifié et recalibré il y a peu.

Sinon un établissement sympa (Rennes, Brest, quelqu'un du réseau Grand Ouest) peut également te donner un coup de main.

Baldaquin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Lun 5 Juil 2010 - 14:01

Re,

et oui normalement quand l'apave passe il devrait réaliser un contrôle de ce type mais manque de bol, la dernière fois le monsieur n'avait pas de pompe. Du coup quand il prévienne qu'il vont passer je signal le besoin de tel appareil et puis c'est tout?

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Lun 5 Juil 2010 - 14:43

Non, car si le contrôle atmosphérique est bien prévu dans le contrôle, la petite expérience ne l'est pas.
Il faut à mon avis qu'ils soient au courant pour gérer leurs plannings et le matériel, mais si ça tombe ton contrôleur préféré est au cirkus et donc déjà au courant.
Attention, l'OA n'a pas non plus vocation (selon moi) à se transformer en prestataire gracieux des PCRs sous-équipées (j'en suis), mais la plupart aime bien nous aider dans ces démarches pédagogiques.
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Lun 5 Juil 2010 - 22:52

Bonsoir,
Un OA n'a pas vocation d'effectuer des analyses de risque ou les études de postes de travail à la place des PCR (dans le cas des contrôles techniques de radioprotection et techniques d'ambiance externes)
Par contre, dans le cadre de ces missions, il doit être procédé à des vérifications de non-contamination surfacique et volumique des locaux. Surfacique, pas de soucis. Volumique, plus facile à dire qu'à faire : il faut dans un premier temps que ce risque soit identifié par le détenteur des sources, puis que des manipulations susceptibles de générer ce risque soient prévues le jour de la visite de l'OA et que celui ci possède bien un appareil de prélèvement et de quoi analyser le filtre ou la cartouche le jour J.
Fred
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste en radio-immunologie   Mar 6 Juil 2010 - 14:14

Bonjour,

En effet faut pas non plus se "décharger" du travail sur un OA. Mais étant très sous équipé (ça arrive, c'est commandé), le prêt (même pour quelques heures) d'un instrument adéquat serait la bienvenue, que se soit de la part d'un organisme de contrôle ou un industriel fabricant. J'ai déjà obtenu un Radeye B20 en prêt parce que nous en avons commandé un et qu'il nous fallait bien un instrument de mesure (hé oui avant c'était vraiment le désert) mais j'ai un doute pour prêt de conta atmo.

Jakwel
Revenir en haut Aller en bas
 
Etude de poste en radio-immunologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l' premier poste d' radio d' mes parints
» [VENTE] GPS Carminat + Radio Alpine origine Safrane phase 2
» envoi d'espèces par la poste !
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: