Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manu42
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Ven 28 Mai 2010 - 8:13

voila, je dois mettre en place une dosimétrie extrémités pour les praticiens dans mon établissement au bloc opératoire.
j'ai donc une série de questions pour les PCR
pour ceux qui ont déjà mis en place :

  • quels types de dosimètres
  • quel sorte de stérilisation/décontamination
  • quel protocole avec le CLIN local et quelles difficultés
  • quelles difficultés avec les opérateurs
  • avez vous fait une étude sur un laps de temps ou est ce une dosimétrie conservée toute l'année
pour ceux à qui on a refusé une mise en œuvre :

  • qui a bloqué et pourquoi
enfin pour compléter mon étude, parce que je me suis aperçue que certains praticiens dans certains cas, préféraient utiliser l'ampli de bloc avec le tube en haut :

  • avez vous eu connaissance de cette pratique
  • qu'avez vous fait
  • comment estimer la dose au cristallin et à la thyroïde dans cette configuration

voila ça fait beaucoup de questions
merci pour vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Ven 28 Mai 2010 - 10:10

Nous tentons de faire porter systématiquement la dosi extrémité au bloc :

  1. bagues TLD, on a abandonné le poignet peu informatif.
  2. le protocole suggéré par le fournisseur et que tu trouveras à plusieurs endroits utilise de l'acide péracétique, ce qui induit un autre risque et une utilisation sous hotte selon les préconisations standard.
  3. nous sommes en train de collaborer avec le CLIN, notre piste est d'utiliser de l'alcool isopropylique.
  4. le mode opératoire a fait déjà plusieurs boucles PCR/CLIN/services pour avoir quelquechose qui marche au quotidien
  5. un des obstacles majeur et que le nom n'est pas indiqué sur la bague, ce qui rend facile de se gourrer de bagues, je sais que c'est en cours de réalisation chez notre fournisseur.
  6. Lors de l'étude de poste, il y a peu de méthodes fiables* pour estimer la dose aux extrémités, c'est souvent une étude temporaire sur des dosibagues qui va être utlisée.
  7. Sur place, c'est plus souvent les infirmières qui bloquent que les chirurgiens. Mais l'ensemble du personnel est plutôt très favorable.
  8. Je fais porter les bagues lors des formations chirs, ils voient ainsi que ça ne les gênera pas.

Tu trouveras d'ailleurs un sujet sur ce forum analogue au tien, personne n'a répondu positivement à la demande si les bagues étaient portées.

Pour le tube en haut :

  1. Je sais que des formateurs expliquent que le tube doit toujours être en bas, c'est faux : ça dépend des cas.
  2. Le détecteur doit aussi être au plus près du patient pour avoir une image avec le moins de RX possible.
  3. Sur un arceau fixe, si tu mets le tube en bas le détecteur va être à 130, 150 cm du sol et il est rare que la table d'op soit à cette hauteur.
  4. La fluence est donc supérieure à la peau du patient, et le diffusé Compton plus important : patient et personnel prennent plus.
  5. Nous avons fait une étude au bloc ortho et traumato ** : tube en bas : +40 % pour le cristallin, + 60 % pour le patient.
  6. Ca peut valoir le coup de mettre le tube en haut pour les interventions sur les extrémités (main-pieds)
  7. Beaucoup plus discutable (voire irradiant) de mettre le tube en haut sur les interventions sur le tronc ou sur les installations radiologiques fixes.
  8. Enfin, certains chirs mettent le tube en haut parce que le détecteur est beaucoup plus encombrant, c'est juste une question d'accès au patient et de confort, les études de poste amène parfois à modifier ces habitudes.

Baldaquin
Et vous retrouvez mes dadas :
*effet de volume du détecteur
** ablation d'ostéosynthèse, embrochage sur main et pieds et ... hallux valgus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mer 25 Aoû 2010 - 15:52

Bonjour,

Chez nous, le CLIN a établi un protocole de désinfection des bagues en refusant de suivre les recommandations du fournisseur qu'il trouvait trop peu "sécuritaire"…

Et c'est CE protocole qui fait que dans certains endroits nous n'avons PAS PU en mettre (notamment en Cardiologie Interventionnelle) du fait de la durée de ce protocole :

1. Immersion pendant 15 minutes dans un bac de décontamination contenant de l’Aniosyme PLA
2. Frotter la bague dans la solution d’Aniosyme PLA
3. Immersion dans l’Anioxyde 1000 pendant 10 minutes

Arrow Et cela à faire APRES CHAQUE ACTE…! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mer 25 Aoû 2010 - 18:49

Merci Bertille de cet exemple de mode opératoire.
Pour le coup, il te faudrait plusieurs bagues par médecin, ce qui devient difficilement gérable.
Je ne comprend pas pourquoi cette durée est bloquante en cardio seulement, pour moi elle le serait aussi en radiologie vasculaire et en chirurgie traumatologique ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 10:34

Et bien ils nous disent (Médecins et Cadres de Service) qu'ils enchainent les interventions et n'ont pas les 30 minutes entre chaque acte pour désinfecter les bagues... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mar 7 Sep 2010 - 11:47

Nous faisons valider par le CLIN le 15 septembre un mode opératoire très proche du lavage chirurgical, qui a été très débattu mais permet d'enchaîner les opérations.
Avantage pour le mode op : c'est la personne qui porte la bague qui fait tout.
Ne reste donc qu'à convaincre un médecin par service. C'est le plus dur. Arpès ça fera tache d'huile peu à peu.

Pour les personnes potentiellement intéressées par le mode op, je précise qu'il n'est validé que pour un type de bague dosimétrique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mar 7 Sep 2010 - 13:42

baldaquin a écrit:
Ne reste donc qu'à convaincre un médecin par service.

Bonne chance... silent
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mar 7 Sep 2010 - 18:40

manu42 a écrit:
voila, je dois mettre en place une dosimétrie extrémités pour les praticiens dans mon établissement au bloc opératoire.
j'ai donc une série de questions pour les PCR
pour ceux qui ont déjà mis en place :

  • quels types de dosimètres
  • quel sorte de stérilisation/décontamination
  • quel protocole avec le CLIN local et quelles difficultés
  • quelles difficultés avec les opérateurs
  • avez vous fait une étude sur un laps de temps ou est ce une dosimétrie conservée toute l'année
pour ceux à qui on a refusé une mise en œuvre :

  • qui a bloqué et pourquoi
enfin pour compléter mon étude, parce que je me suis aperçue que certains praticiens dans certains cas, préféraient utiliser l'ampli de bloc avec le tube en haut :

  • avez vous eu connaissance de cette pratique
  • qu'avez vous fait
  • comment estimer la dose au cristallin et à la thyroïde dans cette configuration

voila ça fait beaucoup de questions
merci pour vos réponses

Bref je suis un peu ennuyé avec les bagues...
leur intérêt est indéniable dans certains secteurs mais les contraintes sont telles ... comment faire porter des bagues a des personnes non volontaires qui ont déjà du mal à porter le dosimètre corps entier...
A mon avis un action à long terme avec plein de sensibilisation dedans, du temps, du courage, des antidépresseurs...bref le lot quotidien de tout bon PCR médical qui arrive dans un bloc
lol!

On utilisait les bagues sur de courtes périodes pour faire des études de poste...c'était déjà folklo...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mar 7 Sep 2010 - 21:04

Hello teuf,

Tu peux t'appuyer sur certains vécus. Des articles ou des retours d'expérience, c'est à cela que ça sert.

Un exemple : http://www.asn.fr/index.php/Les-activites-controlees-par-l-ASN/Utilisations-medicales/Avis-d-incidents-dans-le-domaine-medical/Depassement-de-la-valeur-d-exposition-annuelle-reglementaire-d-un-travailleur2

Attention chers klowns, le fait qu'un établissement de santé ait un dépassement de dose extrémités ne permet pas de le montrer ... du doigt.
Au contraire, cela veut dire qu'il a réussi à faire porter les dosibagues régulièrement par au moins un médecin.
Revenir en haut Aller en bas
teuf05
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?   Mar 7 Sep 2010 - 21:38

Tu as raison Balda
J'ai rajouté une petite partie "actualité" dans mes formations : Rien de tel quelques déclarations d'évènements contemporains pour appuyer un cours.
L'évènement est tombé juste au moment ou notre ASN locale a demandé un complément d'information sur la dosi travailleur (suite à un petit évènement patient de chez nous...).
Ca a bien relancé la problématique.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.pcrstrategie.fr
 
Dosimétrie extremites : où en est on dans votre etablissement ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels livres avez-vous dans votre bibliothèque?
» Là tout de suite, qu'y a-t-il dans votre frigo ?
» Il y a quoi dans votre vapo ?
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» Qu'avez vous fait dans/pour votre jardin aujourd'hui ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: