Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Etude de poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etude de poste   Ven 2 Juil 2010 - 7:23

Bonjour,

Nouvelle recrue sur le site, je suis PCR au sein d'un service de Médecine nucléaire. Avec le concours d'un radiophysicien du service d'Oncologie attenant, diverses études du poste Tep ont été réalisées en particulier au niveau des doses extrémités par le biais de pastilles de fluorure de lithium collées au niveau de la pulpe des doigts. Ces pastilles sont étalonnées pour une utilisation de Radiothérapie à une énergie de 6 Mev, ce qui peut-être acceptée pour le 511 keV du 18F. Par contre, je ne pense pas pouvoir les utiliser pour le 140 keV du 99mTc.
En fait l'étude du poste de la Radiopharmacie, dans le cadre de la réalisation des divers radiopharmaceutiques avec pour radioélément le 99mTc et autres (111In, 123I, etc...) me pose problème . Notre activité diffère selon les journées de la semaine. Si les scintigraphies osseuses font partie du lot quotidien, l'activité alterne selon le jour entre les scinti tomomyocardiques et les scinti cérébrales et les scinti rénales. Dois-je réaliser des comptages par préparation (1 lot de pastille par préparation) et réaliser mon prévisionnel annuel par le nombre de préparations / année ou réaliser des journées type par le port de pastilles la journée complète?

Pourriez-vous me conseiller voire pour ceux qui ont été confrontés à la même problématique m'indiquer la méthodologie que vous avez retenue? Je vous rassure, cette étude est prévue à la rentrée

A l'avance, je vous en remercie.

Bonnes vacances. Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste   Ven 2 Juil 2010 - 9:12

Bonjour Xavier
Bienvenue pour commencer.
Je pense que l'approche est finalement peu différente entre un comptage par préparation et réaliser ton prévisionnel annuel par le nombre de préparations ou réaliser des journées type par le port de pastilles à la journée complète.
C'est évidemment plus contraignant en temps de mesure, en temps d'analyse et de matériel à faire des comptage par préparation. c'est plus précis évidemment.
Comme tu le dis il suffirait de définir différentes journées moyennes :
scintigraphies osseuses + scinti tomomyocardiques
scintigraphies osseuses + scinti cérébrales
scintigraphies osseuses + scinti rénales
Il faut ensuite définir le nombre de journées types sur une période de temps reproductible.
J'espère que tu auras d'autres retours de la part de ceux qui ont déjà fait ce type de mesures. nous avons de bons klowns dans ce domaine.
A bientôt
KLOUG

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste   Ven 2 Juil 2010 - 15:37

Bonjour Xavier,

A mon tour de te souhaiter la bienvenue.

1. Nous avions d'abord fait une étude sur 2 x une semaine, pour avoir un moyennage de fait représentatif.
Cela s'est compliqué par le fait que tous les personnels ne tournent pas de la même manière sur les différentes scintis.

2. Nous avons donc acheté un dosi électronique d'extrémité (UNFORS NED 30), dont nous prenions soin de revérifier l'efficacité pour le radionucléide le jour même (comparaison au valeur du Delacroix et al.)
Nous avons donc un panel de mesures par préparation. Et on voit sans problème un effet :

  • type de scinti,
  • garcons/filles (les garcons travaillent moins vite en moyenne)
  • acuité visuelle (les myopes prennent un peu plus aux doigts et au cristallin),

Nous avons choisi de ne garder que le premier paramètre et donner une dose extrémité annuelle par scinti.
C'est le médecin du travail qui va lors de l'entretien annuel vérifier quelle part fait l'agent sur chaque poste, et donc réatblir une dose prévisionnelle extrémités individuelle.

Le guide de l'IRSN sur les études de poste en milieur médical parle de ces problématiques. Il me sembre que ce sera même une des présentations des journées etude de poste de novembre 2010.

Baldaquin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste   Mer 7 Juil 2010 - 21:20

Bonjour Kloug et Baldaquin,

Je vous remercie pour vos avis et conseils avisés. Est-ce trop vous demander Baldaquin, de me décrire la procédure que vous avez mis en place pour la vérification de votre dosimètre électronique avant la réalisation de vos études de poste? D'autre part, les résultats des études de poste réalisées par des pastilles de fluorure de lithium et par la technologie des semi conducteurs du dosimètre électronique sont-elles comparables?

Au plaisir de vous lire. Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etude de poste   Jeu 8 Juil 2010 - 0:40

Bonjour Xavier,

Permettez-moi de commencer par la seconde question :

  1. des volumes de détection plus grands que les LiF usuels : on peut négliger ce point pour votre étude.
  2. les dosimètres électroniques d'extrémités ont une efficacité plus variable selon l'énergie.
  3. une saturation beaucoup plus rapide des dosis électroniques : je vais négliger aussi, car ce n'est pas fréquent en scintigraphie et que l'UNFORS NED-30 prévient quand il dépasse un seuil de saturation.
Ce qui me permet de répondre à la première question :

  1. Juste avant l'étude de poste.
  2. On se place dans les différentes positions de la personne par rapport à la source, mais avec une source plus faible.
  3. Grâce au manuel "Radionucléides et radioprotection : Guide pratique "(Delacroix et al. , http://www.rpcirkus.com/un-peu-de-litt%C3%A9rature-et-d-images/ouvrages/) on calcule quel est le débit théorique à la distance et la géométrie considérée.
  4. Personnellement, je commence toujours par une mesure à 30 cm, puis dans chaque position en allant de la plus éloignée à la plus proche. Cela permet de faire les mesures plus rapidement et d'optimiser la dose à la PCR.
  5. Pour chaque position, j'ai une valeur théorique (le manuel) et une valeur mesurée, toujours en terme de débit. Le ratio me donne le facteur de correction.
  6. Il faut mesurer une dose pour chaque position à l'étude de poste. Vu les temps de montée, la mesure de débit peut être problématique (gélule d'iode en radiothérapie métabolique p. ex.)
Enfin 3 remarques :

  • La valeur à 30 cm me permet d'avoir un facteur de correction à source quasi-ponctuelle. Cela me rassure.
  • On peut préférer tout faire uniquement par le mesure du temps pour chaque position et le calcul avec le manuel permettent d'éviter tout cela et optimise encore plus la dose PCR. Ce n'est malheureusement pas possible s'il y a des écrans (protèges-seringues) dont l'estimation de l'atténuation est trop incertaine.
  • Les TLD restent la mesure de référence, mais ils ne permettent que des mesures cumulées sur la tâche. La mesure en temps réel permet de faire plus rapidement et plus efficacement l'optimisation. Par exemple :


J'espère que cela vous sera utile. Je reste à disposition.
Baldaquin
Revenir en haut Aller en bas
 
Etude de poste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» envoi d'espèces par la poste !
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» Heula à la Poste.
» Liste de pourvoi de poste complémentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: