Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rosette
Spectateur
Spectateur



MessageSujet: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 10:21

Bonjour,
Pour un travailleur entrant rarement en zone surveillée pendant l'année, ne vaut-il pas mieux faire porter un dosimètre opérationnel (seuil de détection 1µSv) lors de l'intervention qu'un dosimètre passif (seuil de détection 50 µSv) ?
Sachant que l'évaluation dosimétrique de ce travailleur le classerai en public mais qu'on l'a classé en B car il entre en zone surveillée.
Sachant aussi que l'estimation de la dose reçue pendant un trimestre est inférieur à 50 µSv.
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 10:30

Bonjour
Voila ce qui est dit dans la circulaire DGT/ASN du 21 avril 2010 et l'analyse que nous (GT cirkus) en avons faite.
Vous trouverez les deux documents sur le site dans
http://www.association-rpcirkus.com/documents-techniques/comprendre-la-r%C3%A9glementation/
Nouveautés

La circulaire
Page 18
2.6.8 Travailleur non classé accédant occasionnellement en zone réglementée
Un travailleur dont l’intervention ne modifie pas notablement les conditions d’exposition peut accéder de manière occasionnelle à une zone réglementée sans être classé ni faire l’objet d’un suivi dosimétrique de référence si l’employeur :
- a évalué préalablement les doses susceptibles d’être reçues ;
- s’est assuré que leur cumul avec d’autres doses éventuellement préalablement reçues demeure inférieur à 1 mSv sur les 12 derniers mois glissants ;
- a mesuré les doses effectivement reçues lorsque ce travailleur intervient en zone contrôlée (R. 4451-11 3°) au moyen notamment d’une dosimétrie opérationnelle.

Notre analyse
Grande clarification là aussi.
C’est ce que nous faisions avec nos « ni A ni B » au CEA. Enfin une liste de mesures exhaustives et suffisantes pour protéger un travailleur non catégorisé accédant en ZR !
Mais ce qui n’est pas précisé c’est si l’employeur est tenu de faire faire l’évaluation par une PCR, et donc s’il est tenu d’en avoir une (Tous ses salariés peuvent être non Catégorisés !) et comme le travailleur n’est pas tenu d’avoir eu une formation ou une information (cf paragraphes précédents) il serait utile de préciser qu’il DOIT IMPERATIVEMENT ETRE ACCOMPAGNE d’une personne catégorisée connaissant le poste de travail. Il devra donc avoir un dosimètre opérationnel en zone surveillée et contrôlée.


Alors c'est vrai que la circulaire précise dans le 3ème tiret qu'il s'agit de la zone contrôlée.
Mais vous pouvez étendre cette application à la zone surveillée.

KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 10:46

rosette a écrit:
Bonjour,
Pour un travailleur entrant rarement en zone surveillée pendant l'année, ne vaut-il pas mieux faire porter un dosimètre opérationnel (seuil de détection 1µSv) lors de l'intervention qu'un dosimètre passif (seuil de détection 50 µSv) ?
Sachant que l'évaluation dosimétrique de ce travailleur le classerai en public mais qu'on l'a classé en B car il entre en zone surveillée.
Sachant aussi que l'estimation de la dose reçue pendant un trimestre est inférieur à 50 µSv.
Qu'en pensez-vous ?
Bonjour Rosette,
Ce n'est pas parce que votre travailleur intervient en zone surveillée qu'il doit être classé catégorie B : tant qu'il ne dépassera pas une dose effective de mSv/an, il peut (doit?) être Travailleur Non Exposé. A vous de garantir qu'effectivement votre travailleur ne dépasse pas cette dose, et le fait de fournir un dosimètre opérationnel dans une zone réglementée est une bonne chose.
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
manu42
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 10:57

hello
ouaff, comme j'aime pas ces trucs pas clairs Sad

comment mesurer sans appareil de mesure ?

je reprends la circulaire :

La circulaire
Page 18
2.6.8 Travailleur non classé accédant occasionnellement en zone réglementée
Un travailleur dont l’intervention ne modifie pas notablement les conditions d’exposition peut accéder de manière occasionnelle à une zone réglementée sans être classé ni faire l’objet d’un suivi dosimétrique de référence si l’employeur :
- a évalué préalablement les doses susceptibles d’être reçues ;
- s’est assuré que leur cumul avec d’autres doses éventuellement préalablement reçues demeure inférieur à 1 mSv sur les 12 derniers mois glissants ;
- a mesuré les doses effectivement reçues lorsque ce travailleur intervient en zone contrôlée (R. 4451-11 3°) au moyen notamment d’une dosimétrie opérationnelle.


donc , l'employeur a évalué les doses reçues (peut être a t il dosimétré cette personne ?)
l'employeur s'est assuré du cumul des doses reste inférieur à 1 mSv sur 12 mois glissants ( donc il a dosimétré l'individu sur au moins un an )
l'employeur a mesure les doses lorsque l'individu intervient en zone controlée


ok ok , donc ......dosimétrie pour le quidam

pour ma part, dosimétrie passive si travail en zone surveillée et dosi opérationnelle si travail en zone contrôlée surtout si la personne est classée B !

je ne sais pas quelle dose a reçu une personne si elle ne porte pas de dosimétre, et si elle porte un dosimètre je sais qu'elle dose elle n'a pas reçu

le problème des personnes intervenant de façon sporadique est effectivement compliqué, au niveau des services hospitaliers il faut en plus les sensibiliser à des risques occasionnels (qu'ils jugent négligeables pour eux et pour les autres) du fait de leur pratique réduite .
aussi le fait d'insister sur le port du dosi permet de les rencontrer et de leur parler de radioprotection , on fait ce qu'on peut



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 11:12

Bonjour
Pour moi c'est assez clair !
il s'agit d'entrée occasionnelle (exceptionnelle) !

manu42 a écrit:
ok ok , donc ......dosimétrie pour le quidam
Oui absolument et dosimétrie électronique. Ça ne sert à rien de donner un dosimètre passif qui n'enregistrera aucune dose car étant sous la limite de détection.
manu42 a écrit:
pour ma part, dosimétrie passive si travail en zone surveillée et dosi opérationnelle si travail en zone contrôlée surtout si la personne est classée B !
Le port de la dosimétrie n'est plus liée au classement des travailleurs. C'est l'accès dans les zones qui oblige au port de dosimètres !
Fred l'a justement rappelé
manu42 a écrit:
le problème des personnes intervenant de façon sporadique est effectivement compliqué, au niveau des services hospitaliers il faut en plus les sensibiliser à des risques occasionnels (qu'ils jugent négligeables pour eux et pour les autres) du fait de leur pratique réduite . Aussi le fait d'insister sur le port du dosi permet de les rencontrer et de leur parler de radioprotection
Et bien oui ! c'est l'occasion.

KLOUG



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
manu42
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 11:27

hello maitre thanks

le débat au final porte sur le theme d'"occasionnel"
quelle limite ?
pour qui ?
combien d'interventions ?

est ce qu'un médecin gastro entérologue qui va mettre en place une prothèse oesophagienne 2 fois par an est dosimétrable ? alors là je dis : oui oui oui oui !
2 fois par an , peu de pratique, les temps seront plus longs qu'avec un intervenant confirmé , pourtant 2 fois par an c 'est ridicule ,
ce qui conduit à dire que certaines études de poste sont tout à fait opérateur dépendant , et que la dosimétrie peut aussi être opérateur dépendant , ou activité dépendant
qu'en pensez vous maitre ?
scratch scratch scratch

pour revenir à l'interogation de rosette, que fait ce travailleur ?

ps pour kloug, j'ai oublié une partie , donc ma phrase est inexacte je voulais dire : pour ma part, dosimétrie passive si travail en zone surveillée et dosi opérationnelle si travail en zone contrôlée et surveillance dosimétrique si la personne est classée B !
Revenir en haut Aller en bas
rosette
Spectateur
Spectateur



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 12:34

Bonjour,
Je suis PCR dans un hôpital où certains patients sont porteurs d'iode 125 (E=27 keV en X) et d'autres sont traités par curiethérapie gynécologique avec une source d'iridium 192 (E=380keV en gamma).
Habituellement ils sont vus par les IDE/AS et radiothérapeutes, tous classés en B.
Sont également classés en B les kinés, diététiciennes et assistantes sociales qui voient très rarement les patients. Leur dosimétrie passive RPL est inférieure au seuil de détection.
La dosimétrie active (MGP DMC 200X gamme d'énergie photon à partir de 20 keV) portée par les IDE auprès des patients régulièrement révèle une dose de 1 à 5 µSv maximum sur plusieurs mois.
Les kinés, diététiciennes et assistantes sociales étaient classés B par mesure de précaution pas par rapport à leur dosimétrie.

Merci pour les réponses à ma question.
Revenir en haut Aller en bas
manu42
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Ven 20 Aoû 2010 - 14:37

re bonjour rosette,
la curiethérapie n'est pas mon domaine d'activité, aussi j'espère que je ne vais pas dire des énormités

d'après ce que tu dis, les IDE, AS et radiothérapeutes sont classés B et la dosimétrie active révèle une dose de 1 à 5 µSv sur plusieurs mois, pense bien toutefois à t'appuyer sur la dosi passive car la dosi active parfois est mal (peu ) portée

je pense qu'il faut que tu t'appuies sur des études de poste, pour les catégories de personnel IDE et AS et praticien.
en gros, quelle dose à X cm du patient sur 1 heure, puis combien de temps de travail pour chaque catégorie et à quelle distance, cela te donnera la dosimétrie prévisionnelle et t'indiquera le classement du personnel

avec ces données, tu pourras dire quel classement pour les kinés les assistantes sociales et les diététiciennes
il est très possible que ce personnel devienne ni A ni B, dans ce cas , et après rencontre avec le médecin du travail, il faut rencontrer le personnel concerné et lui dire le pourquoi de ce nouveau classement
il ne sert à rien de garder du personnel classé si cela n'est pas nécessaire, mais il faut être clair avec le personnel et lui apporter des réponses, et en général quand on reclasse certains protestent

alors que faire avec ce personnel, s'il est non classé ? conserver quand même une dosi active ?
pourquoi? ton étude de poste va t'indiquer les doses prévisionnelles et j imagine que les activités d'iode 125 ou de césium sont assez conventionnelles, (et de toute façon dans l'étude de poste les cas les plus péjoratifs sont pris en compte) pour que tu puisses dire : pas de dosimétrie car telle dose prévisionnelle

j'ai dû revoir le classement de certaines catégories de personnel dans mon établissement, je me suis appuyée sur une étude de poste avec des mesures, rencontré le médecin du travail puis rencontré le personnel, au final personnel ni A ni B et sans suivi dosimétrique, et procédure mise au point pour que ce personnel soit hors zone contrôlée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Dim 22 Aoû 2010 - 2:27

Je suis assez d'accord avec manu.
Par contre, je maintiens la possibilité pour tous les personnels reclassé en non-exposés d'utiliser la dosimétrie active :

  • pour vérifier mes doses prévisionnelles,
  • pour accompagner cette frustation possible liée au reclassement
  • je trouve la dosi opérationnelle plus fiable que le dosi passif pour le port, grâce au logiciel de gestion on sait si l'agent le porte ou pas.
  • eux sont rassurés par l'alarme. Je m'explique : en tant que personne non-exposée le réglage sur le profil de l'alarme de débit de dose est très bas.

Par exemple les agents du service incendie sont non-exposés, mais savent que s'ils doivent rentrer seuls en zone (genre robinet mal fermé pendant le pont de l'ascension), la dosi op leur dira si il y a quelque chose, et en ce cas faire revenir la PCR de son week-end pour une bonne raison.
Idem pour les brancardiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 12:12

Bonjour,

je suis une PCR dans le milieu médical. Une précision :
J ai un des agents qui est assez féquemment en zone surveillée. Son étude de poste montre une évaluation de dose sur 12 mois très inférieure à 1 mSv. Puis je faire ceci :
- mise en catégorie public
- pas de dosimétrie personnelle
- dosimétrie opérationnelle (nominatif ou non?)
même si il me semble que ce n'est pas un travailleur occasionnel en zone règlementée?

J'aimerai aussi élargir la question au bloc (zones d'opération):
- dés la mise sous tension du générateur, tous les personnels présents dans la salle doivent-ils avoir une dosimétrie passive et opérationnelle dans la zone d'opération?
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 12:46

Bonjour PCR médicale,

Il ne faut pas confondre catégorisation des personne et port du dosimètre!
Si ton personnel est susceptible de recevoir une dose efficace sur 12 mois glissant inférieure à 1 mSv alors oui, tu dois le catégorisé en personne non exposé.
D'autre part, si un travailleur (quelque soit sa catégorie) interviens en zone surveillée, alors il dois porter un dosimètre passif nominatif. Si il interviens en zone contrôlée, alors il dois porter un dosimètre passif nominatif plus un dosimètre opérationnel.

Au bloc si tu utilise des appareils mobile, la zone d'opération délimitée est une zone contrôlée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 13:42

Je suis d'accord avec la position réglementaire de Niko.
Mais j'avoue humblement pratiquer pour certaines catégories d'agent la dosi opérationnelle et pas la passive, typiquement les pompiers, brancardiers, ambulanciers dont je viens de parler.

Chaque service dispose de plusieurs codes d'accès d'avance à la dosi opérationnelle, ce qui fait qu'un nouvel arrivant n'est jamais pris au dépourvu : toute personne entrant en zone a accès à la dosi op, quitte à mettre un nom sur la mesure a posteriori seulement. Par contre, je limite la dosi op aux utilisateurs réguliers. Ce n'est pas OK par rapport aux textes mais j'assume.


Dernière édition par baldaquin le Lun 23 Aoû 2010 - 13:44, édité 1 fois (Raison : Comme Kloug pour son grand jeu, j'avais omis plusieurs mots ! Mon message en devenait sybillin)
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 13:53

Ca peut se défendre avec la circulaire du 21 avril 2010, si le personnel n'entre qu'occasionnellement en zone. Mais si il interviens fréquemment autant lui prendre un dosimètre passif (le coût n'est pas si important) et si c'est en zone surveillée, on peut même compléter la mesure avec un dosimètre opérationnel (son seuil de détection est plus bas), il dois bien y en avoir un ou deux en rab dans le service Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 14:17

En ne parlant que de coût et en mettant de côté tous les autres aspects.

L'institution de frais importants pour non-restitution de dosimètres a modifié pas mal la donne.
Les non-retours sur mon établissement sont dus à des porteurs très occasionnels.
Les personnes qui ne rentrent en zone que très peu fréquemment passent tout aussi peu devant le tableau dosimétrique et n'ont pas le réflexe de le laisser rangé là.

De plus 'quelques dosi en plus', ça peut aller vite :



  • Dans un gros service de radiologie, il y a 12 internes qui changent tous les 6 mois, des élèves infirmiers, des élèves manips. Tous sont prévus dans les dosimètres passifs commandés, plus quelques-uns pour les nouvaux arrivants imprévus.
  • Par contre les quarante brancardiers qui peuvent amener ou remmener un patient ne sont pas en dosi passive, mais ont un accès à la dosi opérationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 14:38

Ben alors Balda,
Tu prévilégie la rentabilité au détriment de la sécurité?

baldaquin a écrit:
En ne parlant que de coût et en mettant de côté tous les autres aspects.
L'institution de frais importants pour non-restitution de dosimètres a modifié pas mal la donne.
Je connais pas mal de centre qui on choisit d'imputer ce cout au fautif qui n'a pas ramener son dosimètre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 15:25

Je te rassure, je ne peux viser la rentabilité puisque je n'ai pas de budget propre...

Ce sont les services qui commandent les dosimètres et pas moi, donc la question des coûts reste le problème du service et pas celui de la PCR.
Mais aligner des flopées de dosimètres qui comptent zéro alors qu'on peine à obtenir des dosibagues pour ceux à qui cela serait utile est une perspective qui ne m'enchante guère.
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 16:39

Je sais bien, c'était pour rire baldaquin, ta pasvu le smiley Smile
Et rassure toi, je suis bien conscient de vos problemes...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 17:18

Pas de souci : en fait ma première phrase se voulait humoristique !
Citation :
Je te rassure, je ne peux viser la rentabilité puisque je n'ai pas de budget propre...
BaldaquIncompris
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?   Lun 23 Aoû 2010 - 19:07

Désolé, j'avais pas compris...
Nikonfu!
baldaquin a écrit:
Je te rassure, je ne peux viser la rentabilité puisque je n'ai pas de budget propre...
Ne crie quand même pas sur les toits que tu trafique avec de l'argent sale.

OK, je sort.
dehors
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
 
Dosimètre passif pour travailleur occasionnel en zone ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BCG vos avis pour et contre
» Conseils pour mon teint
» congé férié à noel
» [Divers campagne C.E.P.] LES DOSIMETRES et la RADIO PROTECTION au C.E.P.
» Mais ou sont passes les 5000 milliards de dinars??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: