Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Dosimètres passifs et voyage en avion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
annelise
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mar 4 Juin 2013 - 11:55

Bonjour,

J'ai eu une réponse de l'IRSN concernant les dosimètres témoins. Eh bien, d'après eux, je fais ce qu'il faut faire cheers , c'est-à-dire emmener avec moi les dosimètres témoins dans l'avion.
La dose mesurée pour les travailleurs correspond donc uniquement à la dose reçue pendant le travail sous rayonnements ionisants du site. La personne que j'ai eu au téléphone m'a précisé que si je voulais connaitre la dose reçue pendant le voyage en avion, je devais aller sur le site sievert, mais que ça ne doit pas rentrer dans la dose reçue par les travailleurs. Réglementairement, les dosimètres ne sont pas faits pour mesurer la dose reçue lors des voyages en avion (pour des personnes travaillant sur des sites avec rayonnements ionisants, bien entendu ! On ne parle pas du personnel navigant !).

Voilà, un mystère de résolu bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
SW
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mar 4 Juin 2013 - 13:02

Bonjour,

Citation :
Réglementairement, les dosimètres ne sont pas faits pour mesurer la dose reçue lors des voyages en avion (pour des personnes travaillant sur des sites avec rayonnements ionisants, bien entendu ! On ne parle pas du personnel navigant !).

Et pour cause : la nature des rayonnements rencontrés dans un avion de ligne mettons n'est pas vraiment comparable à celles pour lesquelles les dosimètres passifs utilisés par les organismes agréés dans ce domaine en France sont étalonnés, adaptés, validés, etc.

Sans entrer dans les détails, s'il a fallu des appareils comme NAUSICAA pour élaborer le code de calcul qui permet d'évaluer l'exposition à ces altitudes, c'est bien que ce n'est pas trivial.

On se souvient de discussions récentes avec cafi95 qui voulait réaliser des mesures d'exposition.

@+
SW


_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mar 4 Juin 2013 - 18:01

KLOUG a écrit:
Bonjour
Le dosimètre qui a servi à l'élaboration du code de calcul que vous utiliser dans le logiciel sievert-system.org est celui-ci :
KLOUG

Effectivement on en avait déjà parlé. J'avais retenu qu'il y avait des mesures à bord, et dans ma grande naïveté je croyais qu'on embarquait un dosimètre à chaque vol, ce qui permettait de prendre en compte, par exemple, l'hétérogénéité des arrivées de rayonnements cosmiques ou solaires.
Mais je ne m'attendais pas à ce que ce "dosimètre" soit un machin de cette taille affraid Sûr que ça ne risque pas de passer les contrôles aussi discrètement qu'un badge IRSN clown

Pour la réponse à propos du dosimètre témoin, j'espère que mes jeunes successeurs PCR viendront faire un tour sous le chapiteau car la question du travail dans un autre laboratoire m'avait été posée avant mon départ. Le cas de figure était bien plus simple puisque le déplacement devait se faire en train, mais je n'avais pas donné d'instruction pour le dosimètre témoin. A présent nous savons qu'il faut l'emporter. Merci Annelise !


Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Sam 3 Aoû 2013 - 14:57

annelise a écrit:
Bonjour,

J'ai eu une réponse de l'IRSN concernant les dosimètres témoins. Eh bien, d'après eux, je fais ce qu'il faut faire cheers, c'est-à-dire emmener avec moi les dosimètres témoins dans l'avion.
La dose mesurée pour les travailleurs correspond donc uniquement à la dose reçue pendant le travail sous rayonnements ionisants du site. La personne que j'ai eu au téléphone m'a précisé que si je voulais connaitre la dose reçue pendant le voyage en avion, je devais aller sur le site sievert, mais que ça ne doit pas rentrer dans la dose reçue par les travailleurs. Réglementairement, les dosimètres ne sont pas faits pour mesurer la dose reçue lors des voyages en avion (pour des personnes travaillant sur des sites avec rayonnements ionisants, bien entendu ! On ne parle pas du personnel navigant !).

Voilà, un mystère de résolu  bounce

Bonjour,

La dose reçue pendant le voyage en avion doit être comptabilisé et doit rentrer dans la dose reçue par le travailleur car c'est bien dans le cadre professionnel que vous vous déplacez.Votre dosimètre ne permet pas de mesurer les rayonnements cosmiques c'est pour cette raison que l'IRSN vous a renvoyé vers S.I.E.V.E.R.T.
Donc votre dose totale durant votre mission= dose estimée par S.I.E.V.E.R.T + dose relevé sur site par votre dosimètre individuel et nominatif.

Portez votre dosimètre sur vous au moment de votre passage sous le portique car là aussi c'est de la dose reçue dans le cadre de votre travail.

michelange
Revenir en haut Aller en bas
Aemaeth
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Lun 5 Aoû 2013 - 9:15

michelange a écrit:
annelise a écrit:
Bonjour,

J'ai eu une réponse de l'IRSN concernant les dosimètres témoins. Eh bien, d'après eux, je fais ce qu'il faut faire cheers, c'est-à-dire emmener avec moi les dosimètres témoins dans l'avion.
La dose mesurée pour les travailleurs correspond donc uniquement à la dose reçue pendant le travail sous rayonnements ionisants du site. La personne que j'ai eu au téléphone m'a précisé que si je voulais connaitre la dose reçue pendant le voyage en avion, je devais aller sur le site sievert, mais que ça ne doit pas rentrer dans la dose reçue par les travailleurs. Réglementairement, les dosimètres ne sont pas faits pour mesurer la dose reçue lors des voyages en avion (pour des personnes travaillant sur des sites avec rayonnements ionisants, bien entendu ! On ne parle pas du personnel navigant !).

Voilà, un mystère de résolu  bounce

Bonjour,

La dose reçue pendant le voyage en avion doit être comptabilisé et doit rentrer dans la dose reçue par le travailleur car c'est bien dans le cadre professionnel que vous vous déplacez.Votre dosimètre ne permet pas de mesurer les rayonnements cosmiques c'est pour cette raison que l'IRSN vous a renvoyé vers S.I.E.V.E.R.T.
Donc votre dose totale durant votre mission= dose estimée par S.I.E.V.E.R.T + dose relevé sur site par votre dosimètre individuel et nominatif.

Portez votre dosimètre sur vous au moment de votre passage sous le portique car là aussi c'est de la dose reçue dans le cadre de votre travail.

michelange

Et surtout ne pas les laisser dans le sac pour qu'ils passent au scanner rayons X Wink
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Lun 5 Aoû 2013 - 16:04

Bonjour,

@michelange: la personne de l'IRSN que j'ai eue m'a confirmé que la dose reçue lors du déplacement en avion et lors du passage sous les portiques ne doit pas être comptabilisée dans la dose reçue par le travailleur.
Pour être sûre de sa réponse, j'ai reformulé ce qu'il m'a dit, et je suis donc sûre que, pour cette personne de l'IRSN au moins, la dose à comptabiliser est uniquement celle reçue lors des travaux sous rayonnements ionisants, et pas la dose reçue de façon "colatérale" (avion, portique et autres).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Amak
Acrobate
Acrobate
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Lun 5 Aoû 2013 - 19:27

Il me semble que la question s'est posée il y a peu pour les personnes qui ne sont pas exposées à des sources artificielles dans des enceintes radiologiques, mais prennent juste fréquemment l'avion pour des raisons professionnelles.
Outre le personnel navigant, il y a des commerciaux, experts, consultants, etc...
Ces personnes sont soumises à du naturel renforcé, et rentreraient donc à la réflexion dans cette catégorie de travailleur : c'est bien leur profession qui conduit à une exposition.
On est d'accord, il n'est pas encore question de prendre en compte les déplacements dans des régions à fort rayonnement tellurique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mar 6 Aoû 2013 - 0:22

Bonsoir
Si toutes les personnes citées étaient bien mentionnées dans les recommandations de la CIPR cela n'a pas été traduit comme cela en droit français.
C'est d'ailleurs à mon sens un des GROS manque de notre réglementation. Certaines personnes voyageant souvent prennent plus de doses que des intervenants en installations nucléaires (pas toutes bien sûr !).
C'est un point qui, à mon humble avis, devrait être revu lors de la sortie de la prochaine directive européenne (toujours sur le sable visiblement) et lors de sa transposition en droit national.
A ce rythme là d'ailleurs, je serai à la retraite.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
michelange
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Ven 9 Aoû 2013 - 19:45

@annelise je ne partage pas l'avis que tu as reçu de l'IRSN par téléphone mais je peux comprendre leur réponse. L'IRSN s'est conformée stricto sensu à l'arrêté du 8 décembre 2003 pour lequel les dispositions ne s'appliquent qu'aux travailleurs affectés à l'exécution de tâches à bord d'aéronefs en vol. Or ce n'est visiblement pas ton cas.
Comme dit Kloug peut-être que ce point sera revu lors de la sortie de la prochaine directive européenne.
Revenir en haut Aller en bas
Lulu29
Chauffeur de salle
Chauffeur de salle



MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mar 16 Mai 2017 - 16:06

Bonjour,

Je reviens sur ce post, devant faire un voyage non prévu en avion, je me suis posé la question du transport de mon dosimètre.

Si je suis la recommandation je dois partir avec le dosimètre témoin mais dans ce cas là, je fausse les données pour les autres dosimètre resté sur place.
 
Commander un dosimètre témoin par dosimètre, pourquoi pas dans l'absolue mais selon le nombre de dosimètre cela peut s'avérer source d'erreur entre les personnes qui égard leurs dosimètre, ceux qui se trompe et rentre en zone avec le dosimètre témoin. (Tous les techniciens qui travaillent avec moi sont itinérants, ils prennent actuellement leurs dosimètre à l'agence, et le témoin reste à l'agence).

Comment vous gérer cela? un dosimètre témoin qui reste au râtelier où un dosimètre témoin par dosimètre?
Revenir en haut Aller en bas
Laika
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Sam 20 Mai 2017 - 14:11

Perso, pour des voyages utilisant des lignes intérieures, le dosimètre témoin reste au râtelier ET je n'oublie pas de donner de mains à la mains mon dosimètre à un personnel de contrôle de l'aéroport AVANT de passer le portique de sécurité. Je ne le mets surtout pas sur le tapis à bagage.
Si je dois travailler à l'étranger, la question ne se pose pas! J'ai forcément un dosimètre individuel AVEC un témoin individuel.
Bon WE
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Lun 22 Mai 2017 - 20:16

Bonjour,
C'est pas bien ce que je vais écrire mais je l'assume :
Quand je prend l'avion à des fins professionnelles, je porte mon dosimètre passif sur moi et je n'ai pas de dosimètre témoin. Et si une dose est relevée, et bien tant mieux.... c'est une dose que j'ai reçu dans le cadre de mon activité professionnelle au même titre que le personnel navigant.
Et lors de mon bilan annuel, je fais apparaître cette dose comme étant consécutive à une exposition aux rayonnements cosmiques en la comparant avec celle estimée avec l'outil SIEVERT.

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Dim 28 Mai 2017 - 11:34

Bonjour,

Je viens de relire ce post, et j'ai changé de technique depuis : le dosimètre témoin reste au bureau, et toute la dose prise dans le cadre du déplacement (avion + travail sous radiations dans le labo extérieur) est comptabilisée dans le cadre professionnel.
Donc en fait, je rejoins Fred sur sa façon de faire.

Et si je me souviens bien, j'ai modifié ma façon de faire après en avoir discuté avec une (autre) personne de l'IRSN et mon médecin du travail. Comme quoi, y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
Gally
Funambule
Funambule
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Lun 29 Mai 2017 - 19:19

Hello à tous,
Déjà : avis perso  +1  avec Anne Lise et Fred, même si je ne pense pas que cela soit encore règlementaire. J'ai plutôt l'impression que c'est un petit flou règlementaire, qui attend une précision de bon sens.

Ai eu une pensée pour vous deux ce weekend, car par masochisme conscience professionnelle, j'ai emmené à la plage le livre blanc de l'ASN sur la surveillance radiologique des expositions des travailleurs.
Et il se trouve que le sujet est évoqué pages 65 et 74 avec l'appellation de fréquent flyer .

Citation (les fréquent flyers: personnel ayant un suivi dosimétrique dans le cadre leurs activités, différents de navigants) "Sachant que les doses qu'ils reçoivent lors de leurs trajets en avion relèvent de leur activité professionnelle, il serait surprenant de ne pas les cumuler avec celles enregistrées par leurs dosimètres afin de connaitre leur exposition professionnelle globale"

La lecture totale : Livre Blanc ASN 2015 Surveillance radiologique des expositions des travailleurs

Soit dit en passant : que l'on soit d'accord ou pas, une lecture claire et digeste. Il y a de quoi se réconcilier avec la règlementation.

_________________
Croit fermement en l'aristocratie d'EM Forster.
Revenir en haut Aller en bas
annelise
Trapéziste
Trapéziste
avatar


MessageSujet: Re: Dosimètres passifs et voyage en avion   Mer 31 Mai 2017 - 10:28

Salut !

@Gally : je confirme le masochisme la conscience professionnelle  Laughing. Ca me fait penser qu'un jour ou l'autre, je reprendrais bien un bouquin dans les mains... ça changerait des couches Wink
En attendant, ça fait plaisir de lire que la dose prise dans le cadre professionnel est comptabilisée comme telle dans ce livre blanc. Mais alors, il faudrait peut-être aussi considérer les "frequent flyers" qui ne travaillent pas sous radiations, ces personnes qui prennent très fréquemment l'avion pour leur travail. Eux aussi prennent de la dose, mais n'ont (a priori) aucun suivi ! Donc aucun moyen de savoir s'ils peuvent développer une maladie professionnelle...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.iroctech.com
 
Dosimètres passifs et voyage en avion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dosimètres passifs et voyage en avion
» voyage en avion a 32sa
» Poussette canne pour voyage en avion
» Gestion des dosimètres passifs en centre hospitalier
» dosimètres passifs étudiant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Instrumentation en RadioProtection :: Dosimètres : passifs et opérationnels-
Sauter vers: