Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 interventionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lcx2007
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: interventionnel   Lun 23 Mar 2015 - 16:14

Bonjour,
quelle est la différence entre une scopie pulsée et le mode demi dose?
Quel mode choisir?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Toz
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: interventionnel   Lun 23 Mar 2015 - 16:27

Bonjour,

L'un correspond au type de scopie et l'autre au mode de scopie.

La scopie continue correspond en gros à du 25 ou 30 pulses par secondes, la scopie pulsée est souvent du 8 ou 10 pulses par seconde (ou moins si paramétrable). Ainsi la scopie pulsée (à temps de pose par pulse et mA identique) irradie grosso modo 3 fois moins que la scopie continue pour un même appareil.

Le mode demi-dose réduit la qualité d'image en mode automatique en jouant sur les kV et les mA. Attention suivant le protocole de la machine, demi (ou quart ou faible, ...) n'est pas forcément une réduction de 50%.

Le choix du mode et du type de scopie dépendra de l'utilisation que tu en fais. La scopie pulsée produit une image cadencée qui peut gêner le praticien qui réalise un guidage en temps réel. Le mode demi-dose détériore la qualité d'image et peut la rendre insuffisante au diagnostique pendant l'intervention.

Toz
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Lun 23 Mar 2015 - 19:42

Bonsoir,
les amplis ont généralement un réglage par défaut: chez nous demi dose systématique et en ortho pulsé à 4/sec. Les amplis des viscéraux et des cardiologues ont en plus un mode ciné (continu)

Il est important d'expliquer aux praticiens que ces modes peuvent être changer, pourquoi et ce que cela amène en conséquence dosimétrique.
En orthopédie, nous sommes passé de 4 pulses/sec à 1 pulse pour la plupart des interventions

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
PCR67
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 1 Avr 2015 - 22:09

Bonjour,

Ci-dessous quelques exemples de fréquences de scopie pouvant être utilisées pour des procédures bien optimisées pour la radioprotection du patient comme du personnel. Les fréquences indiquées sont disponibles sur la plupart des modalités RX avec quelques variations (8 p/s au lieu de 7,5 p/s). Bien entendu ces paramétrages doivent être validés par les praticiens et le radiophysicien. On ne néglige pas non plus les autres moyens d'optimisation qui influencent également la qualité de l'image (diaphragmes, distance patient-détecteur,...)

RADIOLOGIE ET CHIRURGIE VASCULAIRE :

- Cathétérisme simple (dans les artères de gros calibres) : 5 p/s
- Cathétérisme "fin" (petites artères ou artères fortement calcifiées) : 7,5 p/s
- Positionnement d'une endoprothèse : 7,5 p/s
- Roadmap ou soustraction d'image pour l'angiographie : 7,5 à 10 p/s (si vous avez un arceau utilisant la scopie pulsée pour ces modes, CIOS ALPHA par exemple).

CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE (CORONAROGRAPHIES et ANGIOPLASTIES)

- Cathétérisme initial de l'abord fémoral vers le coeur (artères de gros calibre) : 5 p/s
- Cathétérisme initial de l'abord radial vers le coeur (artères de plus petits calibres) : 5 à 7,5 p/s
- Cathétérisme du tronc commun : 7,5 à 10 p/s
- Cathétérisme des artères coronaires : 10 à 15 p/s
- Positionnement et mise en place d'un stent : 15 p/s

La fréquence 30 p/s doit rester exceptionnelle.

ENDOSCOPIE DIGESTIVE INTERVENTIONNELLE :

Des fréquences supérieures à 7,5 p/s ne sont pas nécéssaires pour ce type de procédures (pose de stents œsophagiens par exemple)

TRAUMATOLOGIE / ORTHOPEDIE :

Des fréquences de 1 à 3 p/s (contrôle de la mobilité des articulations par exemple) semblent suffisantes.

Cdt.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 1 Avr 2015 - 22:13

même une fracture de hanche: 1 pulse

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: interventionnel   Ven 3 Avr 2015 - 17:05

Je rappelle l'accident de Lyon en 2007 où il y avait eu confusion entre graphie-scopie...

http://www.sfrp.asso.fr/img/pdf/12-c_huet.pdf
Revenir en haut Aller en bas
PCR67
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: interventionnel   Mar 7 Avr 2015 - 20:10

Petite réflexion : actuellement certaines procédures sont réalisées avec des arceaux mobiles qui n'offrent pas la possibilité de réaliser  des série de graphie (très irradiantes) ce qui ne remet pas en cause la réussite et la qualité de l'intervention. En étudiant la bibliographie, on constate que les doses délivrées aux patient ont tendance à fortement augmenter lorsque les chirurgiens passent d'une salle opératoire avec arceau mobile vers une salle interventionnelle fixe. En regardant de plus prêt les compte-rendu de procédure, on constate un certain abus de ces séries de graphie. Partant de ce constat, ce mode d'émission paramétré par défaut sur les salles interventionnelles reste-il pertinent ?
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mar 7 Avr 2015 - 20:32

Certes non. 
Mais c'est surtout l'absence de maîtrise des paramètres radiologiques par l'opérateur, qu'il soit chirurgien ou pas, qui devrait sérieusement faire remettre en cause son droit d'usage.
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mar 7 Avr 2015 - 22:25

Bonsoir.je

Là,  je vous rejoins DomH. Nous avons des vacations avec des gastros.  Lors des premiers examens sur une nouvelle table, ils ont voulu tester la graphie dynamique mais finalement n'imprimaient qu' une ou deux images sur la série. 

Devant les doses, le manipulateur a repris la main. Il n'utilisait pas le mode dynamique et les doses ont fortement diminuées.  Les clichés ainsi obtenus suffisaient à l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mar 7 Avr 2015 - 22:34

Je suis malheureusement d'accord avec ce constat Sad

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Gluonmou
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 8 Avr 2015 - 7:49

Bonjour,
Je reviens sur le document de l'accident de Lyon intéressant, merci DomH.
J'ai une question : la dose peau a été estimé à 20 Gy (!!)
A un tel niveau, les effets constaté chez le patient n'auraient t'ils pas du être plus élevés (et tant mieux pour lui, of course)

On lit partout qu'à 25 Gy, il y a nécrose des tissus. Or là on ne parle que d'un "érythème tardif non douloureux et sans dépilation"
Dose peau surestimée, à votre avis, ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 8 Avr 2015 - 10:26

Bonjour,

je ne pense pas que le patient ai été irradié à 20 Gy :

-lors de ce type de procédure, l'incidence du rayon change: on commence en antéro-postérieur. C'est l'incidence qui sera la plus longue.
Mais, une partie de l'examen se fait en 3/4 et donc la zone irradiée change.
Ce paramètre n'est pas intégré au niveau de l'ampli qui lui va juste cumuler les doses.

- la distance foyer peau qui est prise en compte est de 50 cm: on est en réalité plus souvent proche des 60

- si je prend un PDS global de 4402 Gy.cm2, et un FRD de 1,4 je trouve une dose peau de 14,33Gy

_ si on prend l'hypothèse qu'un tiers de l'examen est réalisé en oblique, la zone la plus irradiée sera de  (à la louche) 8 Gy et on est bien dans la dose "érythème"

Là où je suis plus étonnée, c'est la dose efficace, je serai plus proche des 2 Sv

Tout le problème de la détermination à postériori!

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 8 Avr 2015 - 13:45

j'essaye toujours de comprendre le  0,5 Sv de dose efficace!

Réf: rapport société francaise de physique médicale N°21

-dose scopie 352 Gy.cm2
Pour avoir la Dose efficace: 0,11mSV/Gy.cm2 soit 38,72mSv

- dose graphie
Pour avoir la dose efficace, il faut passer par la dose d'entrée.(dixit SFPM)
En prenant un FRD de 1,35 et une distance foyer patient de 60cm j'ai 12,7 Gy

Jusque là, pas de problème

Après, pour passer à la dose efficace on prend un facteur de conversion de 0,23 (voir doc).
C'est le facteur pris en compte pour une RX poumons et on trouve:  2,9 Sv!

Je pense que le problème vient du fait que les facteurs de conversion pour passer de la dose d'entrée à la dose efficace considère l'exposition du thorax dans son ensemble et donc surestime cette dose efficace, le mode scopie en interventionnelle donnant un champ limité

Il faut donc utiliser le PDS aussi bien pour la graphie que pour la scopie pour l'interventionnelle
soit: 478,72 mSv

Ce qui colle avec le logiciel d'estimation de la dose

_________________
l' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne
Revenir en haut Aller en bas
gepetta
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: interventionnel   Mer 8 Avr 2015 - 16:27

Encore une fois, il est montré l'utilité des manips dans les blocs.

Ce rapport ne donne pas les résultats dosimétriques du personnel. (une seule dosi opérationnelle pour 3 personnes ?). A espérer que cette erreur ne se produisait pas régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: interventionnel   Jeu 9 Avr 2015 - 12:43

Bonjour,

Concernant les PDS et les différentes doses qui ne correspondent pas...
Est-ce que le PDS avait bien été réinitialisé avant l'examen? On trouve encore ce genre de dispositif externe, même si ça devient rare!
Revenir en haut Aller en bas
 
interventionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» interventionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: