Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 EPI au bloc pédiatrique ?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
xav1973
Phénomène de foire
Phénomène de foire




EPI au bloc pédiatrique ? Empty
MessageSujet: EPI au bloc pédiatrique ?   EPI au bloc pédiatrique ? EmptyMar 11 Oct 2022 - 15:21

Bonjour bande de Klowns !!

Est-ce que l'un(e) d'entre vous travaillerait en pédiatrie et plus précisément aux Blocs Opératoires pour me donner quelques infos sur les protections plombées utilisées lors des différentes interventions chirurgicales effectuées sur les enfants ?
Une radio physicienne me disait que pour les interventions périphériques (bras, avant-bras, jambe, pied ...) la dose reçue aux organes sensibles était très faible et donc pas besoin d'EPI. Est-ce exact? et Quid des autres interventions ??
Merci pour vos réponses éclairées ...
Revenir en haut Aller en bas
Lapassoire
Jongleur
Jongleur




EPI au bloc pédiatrique ? Empty
MessageSujet: Re: EPI au bloc pédiatrique ?   EPI au bloc pédiatrique ? EmptyMar 11 Oct 2022 - 19:57

Bonjour,

Pour comparer les doses, comparons au type d'examen le plus irradiant : le scanner.
Au scanner, si on irradie l'utérus d'une femme enceinte, il est nécessaire de réaliser un calcul de dose utérine. Ce calcul n'est nécessaire si et seulement si l'utérus était dans le champ d'acquisition.
Si l'utérus n'y était pas, l'estimation est très rapide : 1 mGy. Pour un scanner cérébral, cela se comprend aisément car la zone d'acquisition est éloignée de l'utérus, mais c'est la même logique pour les autres régions anatomiques. Ainsi, même si un scanner du thorax, de l'épaule, du genou (etc...) est réalisé chez une femme enceinte l'estimation de dose à l'utérus sera la même tant que le pelvis n'est pas irradié.
Bref, dans tous ces cas la dose est de 1 mGy à l'utérus (1 mGy !!!!). Les bonnes pratiques conviennent que l'on protège les zones à risque, donc en mettant un tablier de plomb correctement (pour le scanner, il faut enrouler le tablier autour de la patiente, car le tube tourne et sinon cela n'aurait pas de sens). Donc de 1 mGy on va passer à .... moins. Moins que pas grand chose. Et à l'unique condition que le plomb ne soit pas dans le champ car le matériel fonctionne en régulation automatique : le scanner cherche à passer à travers le matériau rencontré, si on met du plomb, il augmente ses paramètres car il est conçu pour ça.

Mais revenons à nos moutons : le bloc. Les arceaux délivrent des quantité de rayonnements infiniment moindres que celles des scanners et les doses émises ne le sont que sur des champs qui sont petits (capteur 20cm x20 cm ou ampli de rayon d'environ 20 cm). Si les organes sensibles ne sont pas dans le champ d'irradiation, alors la dose qu'ils recevront sera là aussi faible. Ici aussi, avec du plomb on aura moins que pas grand chose soit ... presque rien. 
Le rayonnement reçu par les organes sensibles est principalement dû au diffusé du patient. Sauf qu'en pédiatrie la quantité de tissu à traverser est moins grande que pour un adulte : la tension sera donc plus basse. L'effet Compton (diffusé) augmentant avec l'énergie, et l'énergie avec la tension, il y aura donc moins de diffusé (à cause de la tension). Le diffusé dépend aussi du volume irradié : pour un enfant, le volume sera plus petit que pour un adulte, donc encore moins de diffusé.

Le risque principal au bloc est l'apparition d'effets déterministes (dose à la peau).

Donc les bonnes pratiques : une protection plombée (0,25, 0,35 ou même 0,5 Eq Pb) pourquoi pas, à condition qu'elle soit correctement mise en place, c'est à dire en étant totalement hors du champ d'acquisition car sinon même logique que pour le scanner et la régulation automatique des paramètres.
Je préfère m'assurer que les arceaux ont des modes "pédiatriques" et que les chirurgiens savent utiliser les arceaux :
- diaphragme avec surface d'acquisition réduite au minimum, coucou les poignets sur les amplis, 
- positionnement : tube le PLUS LOIN possible et EN DESSOUS du patient, 
- scopie pulsée ajustée au type d'intervention : 15i/s en ortho ? z'êtes surs ? le mode demi dose, vous l'utilisez ?
- laser : ah bon vous scopez pour savoir ou vont les rayons ? mais pourtant il y a un laser, regardez..,  

avant de systématiser la mise en place de ce type de protection. Il n'y a d'ailleurs à ma connaissance pas d'obligations réglementaires pour les protections plombées des patients, si en connaissez je suis preneur.


Lapassoire
Revenir en haut Aller en bas
xav1973
Phénomène de foire
Phénomène de foire




EPI au bloc pédiatrique ? Empty
MessageSujet: Re: EPI au bloc pédiatrique ?   EPI au bloc pédiatrique ? EmptyMer 12 Oct 2022 - 9:35

Merci Lapassoire pour ton analyse constructive.
Revenir en haut Aller en bas
 
EPI au bloc pédiatrique ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloc et ancienne NFC
»  Déclenchement des rayons X en bloc :
» Zonage au bloc
» dosimètre d'ambiance au bloc
» PCR au bloc opératoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: