Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 REGLEMENTATION GENE X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 16:31

Bonjour,
J'ai un géné X que j'utilise pour faire de la fluorescence X à 4 keV.
J'ai entendu parlé d'un seuil en énergie au dessous duquel, un rayonnement n'est pas considéré comme ionisant (donc pas de réglementation applicable) "ouais chouette", mais je ne trouve pas la référence, quelqu'un peut il me renseigner ?
D'autre part je dois avoir un détecteur adapté au rayonnement, connaissez-vous de tel détecteurs à 4 keV. Idem pour la dosimètrie passive et ops.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 17:37

Bonsoir JD
je n'ai pas la référence mais j'utilise en formation la valeur de 13 eV pour définir un rayonnement ionisant.
On peut penser que 4 kev est un RI, il suffit de voir des X de flouresence ou des électrons Auger.
Par contre, pour en faire la mesure, cela risque d'être assez complique.
Désole pour l'orthographe car j'écris sur mon iPhone depuis l'hosto.
A bientôt
KLOUG
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 18:37

Moi m'sieur, moi M'sieur!!!!
Je l'ai je l'ai...
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 18:42

Bon, j'arrête...
C'est dans le code de la santé publique :
"Article R1333-18
I. Sont exemptées de l'autorisation ou de la déclaration prévue à l'article L. 1333-4 :
...
L'utilisation, la détention et la distribution de tout appareil électrique émettant des rayonnements ionisants et dont les éléments fonctionnent sous une différence de potentiel inférieure à 5 kV.
II. - Les activités nucléaires destinées à la médecine, à l'art dentaire, à la biologie humaine et à la recherche biomédicale ne peuvent bénéficier de l'exemption d'autorisation ou de déclaration prévue au I
."
Par contre, il s'agit de la HT nominale et non d'utilisation!!!
On parle bien d'exemption de formalité administrative....
Pour ce qui est de la mesure, mesurer des X provenant d'une installation soumise à une ddp de 4 kV est, à mon avis, et à l'heure actuelle, du fantasme...
Pour la dosimétrie passive et opérationnelle, l'arrêté du 30 décembre 2004 stipule que n'est pris en compte que l’exposition externe des travailleurs due à l’émission d’un rayonnement X émis par un générateur fonctionnant sous une tension supérieure à 30 kV (entre autre).
Voili, voilà...
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 18:56

Un rayonnement est ionisant à partir du moment ou il peut arraché des électrons à la matière.
On prend généralement comme valeur seuil l'énergie de liaison de l'électron à l'atome d'hydrogène, soit 13,6 eV, bien que l'énergie de première ionisation du carbone soit de 11,2 eV...


Dernière édition par Niko le Lun 13 Déc 2010 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 19:00

Bravo Niko
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 19:19

JD15 a écrit:
J'ai entendu parlé d'un seuil en énergie au dessous duquel, un rayonnement n'est pas considéré comme ionisant (donc pas de réglementation applicable) "ouais chouette", mais je ne trouve pas la référence, quelqu'un peut il me renseigner ?
Pour moi, la non application de la réglementation ne vient pas du fait que le rayonnement en cause entre dans la définition du rayonnement ionisant (donnée par Niko), mais de la non application du code de la santé publique, et si le CSP ne s'applique pas, le CT ne s'applique pas....
Fred :pig:
PS : pendant que j'ai la parole, la définition d'un RI n'est pas liée à la longueur d'onde (inf. à 100 nm) avec E = h.c/lambda?
Revenir en haut Aller en bas
Groucho
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 19:48

salut Fred,

je rejoins volontiers Niko et Kloug. Pour être RI, le rayonnement doit être susceptible de ioniser la matière. CaD : arracher au moins un électron du cortège de l'atome. Son énergie (au photon ou autre corpuscule) doit donc être au moins égale à l'énergie de liaison du dit électron. Soit quelques eV. Je ne suis pas expert mais il se peut que certains atomes à Z élevés aient aussi des e- peu liés sur leur dernière couche et soient donc facilement ionisables, peut être même à des énergies moindres que les 13 ou 11 eV de Niko et Kloug. (si certains ont leurs tables sous les yeux...)
Par ailleurs, je pense que si tu reprends ta proposition en terme de longueur d'onde et que tu fais le petit calcul d'après la formule que tu donnes, tu ne devrais pas tomber très loin des 10 eV.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 19:56

Fred a écrit:
Pour moi, la non application de la réglementation ne vient pas du fait que le rayonnement en cause entre dans la définition du rayonnement ionisant (donnée par Niko), mais de la non application du code de la santé publique, et si le CSP ne s'applique pas, le CT ne s'applique pas....
Oui Fred, tu as raison, je voulai juste apporter la précision sur la définition du rayonnement ionisant.

Fred a écrit:
PS : pendant que j'ai la parole, la définition d'un RI n'est pas liée à la longueur d'onde (inf. à 100 nm) avec E = h.c/lambda?
Ben non, comme son nom l'indique c'est le rayonnement qui a le pouvoir de créer des ions, donc d'arracher des électrons à la matière, donc qui possède une énergie supérieure à l'énergie de liaison des électrons à l'atome. ceci dit, à 100 nm tu à une énergie de 11,3 eV...

doublé par Groucho Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 20:11

Groucho a écrit:
Je ne suis pas expert mais il se peut que certains atomes à Z élevés aient aussi des e- peu liés sur leur dernière couche et soient donc facilement ionnisables, peut être même à des énergies moindres que les 13 ou 11 eV de Niko et Kloug. (si certains ont leurs tables sous les yeux...)
Bien sur on peut tomber à environ 4 keV pour le rubidium par exemple...
Pour une bonne première approximation on peut utilisé la formule suivante pour calculer les énergies de liaison des électrons:
E [eV] = 13,6 x Z²/ n²
Avec : Z le numéro atomique de l'élément, et n le numéro de la couche de l'électron.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 20:19

:calim: ......
Plus sérieusement (c'est possible???), je pensais que, outre "l'aspect ionisation de la matière", il y avait une définition plus "physique" liée justement à cette longueur d'onde inférieure à 100 nm.....
Dans notre métier, il faut rester humble.....
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 21:12

Bonsoir,
Pour une fois que c'est pas moi qui fait office de physicien de base...

OK avec tout ça, rappelons simplement que l'H2O formant l'essentiel de l'être humain, ce sont les 13,4 eV de l'hydrogène annoncés plus haut par Niko qui servent de base pour la radioprotection, les effets étant principalement la création de radicaux libres.

On néglige donc la proportion de rubidium dans notre corps, mais aussi de carbone ;-)

Baldoit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 21:23

A la réflexion, question à JD15.

Dans les textes réglementaires, il est fait référence à un seuil de 15 keV.
Je cite par exemple :
"L'exposition externe des travailleurs est due à l'émission d'un rayonnement X émis par un générateur fonctionnant sous une tension supérieure à 30 kV, d'un rayonnement gamma d'énergie supérieure à 15 keV émis par un radionucléide, d'un rayonnement bêta d'énergie moyenne supérieure à 100 keV ou d'un rayonnement neutronique."
(Arrêté du 30 décembre 2004 ) [ce qui me permet de replacer les 30 kV du générateur]

N'est-ce pas le seuil dont tu as entendu parler ?
Le détecteur qui descend le plus bas en énergie photon va à ma connaissance à 8 keV, avec une sensibilité toute relative.
Revenir en haut Aller en bas
contaminatorfou2
Contorsionniste
Contorsionniste



MessageSujet: Re: REGLEMENTATION GENE X   Lun 13 Déc 2010 - 21:53

Salut Jacques,
As tu essayé une SX2R pour la détection, si tu es en émission continue ça devrai marcher (très mal mais avec un peut de bol...).
P.S. : Désolé pour la babyline, à ce niveau là d'énergie j'peux rien faire dehors NON Jacques, pas la tête, NON !
Revenir en haut Aller en bas
http://ensosp.fr
 
REGLEMENTATION GENE X
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gene Tierney
» Quel groupe pour quel âge/poids
» I-Size: Nouvelle réglementation à partir de juin 2013
» Charlotte a avale un truc qu'elle n'aurait pas du avaler!
» j'ai mal à l'estomac!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: