Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 ganglion sentinelle et étude de poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 9:08

Bonjour,

Il m'est demandé d'effectuer une étude de poste et zonage pour le repérage échographique d'un ganglion sentinelle. Mon problème : comment zoner une salle d'échographie qui ne sert que 2 heures par semaine pour cet examen, sachant que nous sommes très rapidement en zone surveillée au vu des résultats de mes mesures.

Merci et bonne journée

Sakura Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 9:38

Bonjour sakura,
Oh le beau cas. Peux-tu nous donner quelques précisions ?
J'imagine en attendant que tu fais référence au repérage utilisant du Tc-99m, mais sans ampli de brillance pour guider l'injection, puisque on est en salle d'écho. Mais cette salle n'est pas utilisée que pour ça, 2h/semaine ?!

Tout dépend à mon avis si l'injection se fait dans cette salle ou dans le service de médecine nucléaire, car dans le premier cas le problème est l'utilisation d'une source nons scellée dans un local pas du tout fait pour.
Si tu fais une injection dans une salle d'échographie le lundi, ne pouvant écarter l'hypothèse d'une contamination de la salle non traitée ou non décontaminable, l'analyse de risque va conduire à une zone surveillée maintenue.

En tout cas, j'hésiterai très fort à faire une zone d'opération sur une source non scellée, la seule alternative serait à première vue une levée de zone systématique par la PCR après l'examen, ce qui est très lourd en pratique. Mais même à faible activité totale, on ne peut laisser un goute de tech se balader dans une salle d'écho. Tu remarqueras que si ça fait le vendredi en fin de journée et que la salle est fermée le week-end, ça change déjà l'analyse de risques.

J'attends avec impatience tes précisions,
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 9:48

Les injections se font dans le service de médecine nucléaire (3 patientes au plus par plage) entre 13 et 14 heures.
Ensuite, les patientes sont conduites dans le service d'imagerie, salle d'attente des hospitalisés, pour 16 heures (environ) afin d'avoir leur repérage en échographie (ou en sénologie).
durée moyenne du repérage : 20 minutes puis reattente avant d'être reconduite en service de gynecologie (je suis dans un hôpital pavillonnaire).

Ai-je été assez précise ?

Sakura
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 10:16

Deux petites questions supplémentaires, désolé :
- quelle est l'activité injectée ? C'est typiquement 15 MBq ou moins, mais dans quelques sites beaucoup plus.
- Où se fait l'exérèse ? En gynéco ?
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 10:28

En moyenne, 50 MBq avec exérèse le lendemain matin au bloc gyneco. Le PH de médecine nucléaire a proposé de diminuer la dose mais je n'ai pas encore de retour.

Sakura
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 1 Juin 2012 - 19:01

Alors à la louche et si j'ai bien compris :
Si on néglige l'atténuation du patient, et un peu aussi son extention spatiale et on regarde le coeff du flacon à 1 m de notre livre de référence* : 2,2 10^-8
µSv/h/Bq.
Soit un débit de dose juste après l'injection : 2,2 10^-8 * 50 10^6 = 1,1 µSv/h
Si le patient quitte le service deux heures après : Reste après décroissance physique = e^-2/6,02=72%
Le débit de dose à 1 m dans la salle d'attente des hospitalisés : 1,1 * 0,72 = 0,79 µSv/h
Si le patient rentre directement dans la salle d'écho pour 20 minutes : Dose cumulée à 1 m = 0,79/3 = 0,26 µSv.

Si je n'ai pas loupé une marche en faisant ça sur un coin de table, tu peux faire plus de 300 patients par mois avant d'atteindre les 80 µSv/mois.
Attention :
- j'ai pu me louper, reprend le calcul à tête reposée,
- j'ai fait des hypothèses simplificatrices, parfois pénalisantes (pas d'atténuation du patient, le patient part deux heures pile après l'injection), parfois non (estimation à 1 m, pas de prise en compte du risque d'exposition interne).

*Guide pratique Radionucléides et Radioprotection de D Delacroix, JP Guerre, P Leblanc.
Revenir en haut Aller en bas
sakura72
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Lun 4 Juin 2012 - 8:18

Merci beaucoup Baladaquin.
Bon début de semaine (sous un ciel gris pour moi).
Sakura
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Jeu 10 Jan 2013 - 15:12

Bonjour baldaquin.

pourquoi avoir choisi la géométrie du flacon dans ce livre et pas une autre?
Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Ven 18 Jan 2013 - 17:45

Peut-être parce que c'est pour cette géométrie qu'est donnée le débit à 1 m ?
Ceci dit :
- 1 à 3 ml (1 cm de hauteur de liquide) peut être assimilé à une source ponctuelle.
- la géométrie de la source ponctuelle conduit à un débit à 1 m de 2,34 10^-8 au lieu des
2,2 10^-8 précédents. Comparable, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Dim 20 Jan 2013 - 19:18

juste une question...Pourquoi ne pas changer l'organisation des examens prévus pour ces patientes? .
Au centre hospitalier où je suis, elles vont d'abord en radio pour pose de harpon sous écho ou mammo , ensuite elles montent en médecine nucléaire et après elles vont au bloc ou retournent dans leur service si l'opération n'est pas prévue aujourd'hui.
Cela évite que l'agent et le radiologue présent à la pose de harpon ne soient exposés.
Plus besoin de réaliser le zonage en salle d 'écho.
cela me semble plus cohérent, qu'en penses tu?



Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Mar 22 Jan 2013 - 10:00

Bonjour moufette,
Normalement il faut masser le sein longuement pour que le radiopharmaceutique puisse diffuser librement avant de se fixer sur les ganglions spécifiques.
Le harpon de repérage tout frais posé est incompatible avec cela.
Le meilleur ordre à mon sens dans l'intérêt du patient est médecine nucléaire puis harpon puis bloc, et à nous de nous adapter pour les contraintes radioprotection, qui restent conciliables vu les niveaux d'exposition, bien que chronophage (étude de poste, formation, notice, procédures et modes op).
Je suis preneur des autres retours d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ganglion sentinelle et étude de poste   Mer 23 Jan 2013 - 22:11


ah oui . J'ai toujours vu notre service fonctionnait comme ça... La notion de masser longuement le sein je ne l'avais pas....
Cependant nous les patientes arrivent en radio dés 8 h30 pose de harpon ensuite elles vont en MN , de la on attends 2 h apres l'injection(la patiente reste dans nos locaux) et repart au bloc.
Le pronostic pour la présence d'éventuels ganglions sentinelles est favorable dans 95 %des cas.

Mais je vais de ce pas faire des recherches et en parlait avec notre radiophyscienne.
Au plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
 
ganglion sentinelle et étude de poste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion des dechets du ganglion sentinelle
» envoi d'espèces par la poste !
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» Heula à la Poste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: