Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Textes sur différentiels de pression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 11:45

Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum, et je suis en stage de fin d'études en tant que future ingénieur biomédical. Smile

Je travaille sur le réaménagement du service de médecine nucléaire. J'ai besoin d'un coup de pouce en ce qui concerne la valeur des pressions/ dépressions. J'ai bien sur lu l'arrêté du 30 octobre 1981, ainsi que le guide des bonnes pratiques en pharmacie (2007). Il y a deux types de contraintes, d'un côté la radioprotection, et d'un autre la pharmacie. Pour le premier point, il faut des dépressions croissantes depuis l'extérieur vers le laboratoire chaud. En pharmacie, il faudrait que le laboratoire soir en surpression. Pour concilier les deux, on ajoute un sas pour entrer dans le laboratoire, sas que l'on met en surpression.

Je ne parviens pas à trouver le texte qui préconise des valeurs de pression ou de différenciel de pression. scratch Le taux de renouvellement c'est bon mais sur quoi m'appuyer pour déterminer des pressions en accord avec la réglementation ? Est-ce que chacun fait "à sa sauce"?

Merci de m'aider ! Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 12:31

Bonjour BeaBea et bienvenue,

Le sas plutôt en dépression, non ?
Ca permet à la fois :
- d'éviter de faire rentrer de l'air non traité dans la radiopharmacie,
- de faire sortir de l'air potentiellement contaminé du sas.

Les textes parlent de dépression sans donner de valeur, si je ne me trompe.

Pour avoir une dépression effective dans les locaux, il faut à mon humble avis poser une consigne entre -5 Pa et -15 Pa au niveau des centrales de traitement d'air.
Pas moins pour éviter que les pertes de charge induisent une dépression trop faibles pour garantir le sens des courants d'air.
Pas plus car la force nécessaire pour ouvrir une porte est le produit pression surface, et ça va vite devenir agaçant de lutter pour ouvrir la porte, et donc tentant de la bloquer pour les agents.

Par exemple, on peut avoir :
Service de médecine nucléaire : -10 Pa
Sas de radiopharmacie : -20 Pa
Radiopharmacie : -10 Pa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 16:01

Bonjour Baldaquin,
Effectivement je me suis trompée, le sas est en dépression. S'il n'y a pas de valeurs précisément indiquées, je pensais mettre
- le service de médecine nucléaire à -8Pa,
- les salles d'injection à -12 Pa,
- le laboratoire chaud à - 16 Pa,
- le sas d'entrée du laboratoire (qui communique donc avec du -8Pa d'un côté et du -16 Pa de l'autre) à -20Pa.

Merci pour votre réponse rapide, c'est très agréable !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 16:39

Re-bonjour,
je ne suis pas certaine en fait de me tromper en mettant une surpression dans le sas : ainsi, les particules microbiennes provenant de la salle d'attente de de l'extérieur ne pourraient rentrer dans le sas (qui "souffle"). Le sas "soufflerait" vers la radiopharmacie, et, bien qu'en théorie il serait propre, s'il y avait des particules dans ce sas, elles seraient aspirées par l'extraction de cette radiopharmacie. Qu'en pensez-vous ? C'est la radiopharmacienne avec qui je travaille qui raisonne de cette façon, et je trouve les deux raisonnements justes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 16:48

Bonjour
C'est tout le problème qui se pose quand on parle propreté radiologique et microbiologique.
Le même problème se pose dans l'industrie pharmaceutique.
Par exemple on utilise une hotte à flux laminaire soufflant vers l'extérieur (pour protéger le "produit" de toute contamination bio, même si le produit est marqué avec des substances radioactives) mais la salle dans laquelle elle se trouve aspire les fuites d'air vers l'intérieur pour éviter que la radioactivité parte à l'extérieur.
L'étude de poste peut être un peu plus complexe car ilo ne faut pas que les opérateurs soient contaminés (bio ou rad).
Si j'ai un peu de temps je regarderai à Fontenay quand j'y reviendrai ce que nous faisons dans les labos bio avec du radioactif.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Ven 1 Juin 2012 - 17:56

BeaBea a écrit:
Re-bonjour,
je ne suis pas certaine en fait de me tromper en mettant une surpression dans le sas : ainsi, les particules microbiennes provenant de la salle d'attente de de l'extérieur ne pourraient rentrer dans le sas (qui "souffle"). Le sas "soufflerait" vers la radiopharmacie, et, bien qu'en théorie il serait propre, s'il y avait des particules dans ce sas, elles seraient aspirées par l'extraction de cette radiopharmacie. Qu'en pensez-vous ? C'est la radiopharmacienne avec qui je travaille qui raisonne de cette façon, et je trouve les deux raisonnements justes !
Vous avez trois bonnes raisons de suivre le raisonnement de votre radiopharmacienne :
- il ne faut jamais se fâcher avec une radiopharmacienne sans un excellent motif,
- si vous êtes sûre que l'utilisation de votre sas ne sera pas détournée (pièce de stockage, de passage (sas donnant sur d'autres salles que la radiopharmacie),
- si la porte entre le sas et le reste du service est toujours maintenue fermée (ferme-porte mécanique et pas de cale intempestive)

En effet, en ce cas vous empêchez bien la radioactivité de sortir du labo chaud, mais si des microbes ou particules entrent dans le sas, c'est plié.
C'est pour cette dernière raison (et un peu de vécu dans les services nucléaires, mais je fais mon vieux) que je préfère quand même le sas comme plus forte dépression.
Mais je vous accorde bien volontiers que votre solution répond aux obligations et bonnes pratiques biologiques et radiologiques.
Après consultation des dossiers, dans le dernier service que nous avons fait, nous n'avons même pas amené d'air dans le sas, il n'y a qu'une bouche de reprise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Mar 5 Juin 2012 - 16:08

Bonjour,

merci pour vos deux réponses ! Nous en parlons avec la radiopharmacienne (avec qui mes rapports sont très cordiaux, les risques de fâcheries sont infimes !!). En tout cas nos raisonnements sont cohérents, et c'est un bon point. Pour entrer dans le sas il faut passer par la salle de stocks, mais le sas n'est pas un passage pour aller ailleurs que dans la radiopharmacie.
Enfin, si l'expérience montre que la dépression est plus sûre, alors peut-être que nous opterons pour ce choix. Merci pour vos conseils et réflexions, je vous dirai ce que sera notre décision !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Jeu 7 Juin 2012 - 11:39

Bonjour,

la radiopharmacienne préfèrerait quand même mettre le sas en surpression. Cependant, nous souhaiterions savoir si dans votre dernière installation (ou d'autres) vous obtenez de bons résultats :
- contrôle particulaire et contrôles microbiologiques),
- ZAC (zone atmoshère contrôlée)
- classement iso 8
De plus, quelles sont les valeurs effectives des pression que vous obtenez ? Le fait de n'installer dans le sas qu'une bouche de reprise est moins couteux et pourrait intéresser l'ingénieur biomédical avec qui je travaille !

Merci pour vos réponses ! Et bonne journée de travail à chacun !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes sur différentiels de pression   Jeu 7 Juin 2012 - 12:48

Bonjour,
Pour les contrôles qui sont de la responsabilité des radiopharmaciens, je préfère vous renvoyer directement à notre équipe de radiopharmacie : ce sont eux qui gèrent la liste, la réalisation et l'enregistrement des résultats. Envoyez-moi vos coords mail par MP, je vous mettrai en contact avec eux.

Pour les valeurs effectives, cela va varier avec votre matériel de ventilation (CTA, diamètre et longueur conduits, filtres, clapets, etc..).
Nous avons plusieurs services, les sas ont des valeurs de dépression entre -5 et -15 Pa

NB :
- si vous préférez le sas en surpression et une seule bouche de ventilation dans celui-ci, ce sera une bouche de soufflage et non de reprise ;o).
- du coup, il vous faudra être sûrs de l'air que souffle cette bouche, car si elles amène des particules, il y en aura dans le labo chaud.
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes sur différentiels de pression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes sur différentiels de pression
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» éducation, sv, pression sociale
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» Les différentes textures des fap et des lipstick mac ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Les interventions et dispositions associées-
Sauter vers: