Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 contamination interne médecine nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: contamination interne médecine nucléaire   Mer 16 Oct 2013 - 14:20

Bonjour,

L'ASN me demande de réaliser un prévisionnel dosimétrique en prenant en compte les possibles aléas et notamment la contamination interne...
Ce prévisionnel concerne les manipulateurs de médecine nucléaire injectant un radioélément alpha.
Quelles sont les situations possibles pouvant entrainer cette contamination? (hormis projection de sang lors de l'injection je ne vois rien d'autre... ce radioélement est peu volatil)
Si nous prenons en compte cette situation, quelle activité est supposée pouvoir etre à l'origine de la contamination interne:
1/10 de l'activité totale? 1/2? (quel pourcentage de l'activité peut etre projetée sur le manipulateur?)
Bonne journée.
Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Mer 16 Oct 2013 - 14:51

Bonjour,

Connais-tu le guide de l'IRSN ?
Code:
Réalisation des études dosimétriques de poste de travail présentant un risque d’exposition aux rayonnements ionisants (version 2) d'avril 2010
Il y a une fiche dédiée à la médecine nucléaire.

Je ne connais pas ton domaine, mais j'ai rédigé de nombreuses évaluations prévisionnelles de doses dans le mien où des émetteurs alpha sont manipulés et en termes d'estimation de l'exposition interne, ce n'est pas trivial.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Mer 16 Oct 2013 - 15:01

oui je le connais mais il n'y a pas d'infos sur mon cas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Mer 16 Oct 2013 - 16:00

Bonsoir
Il faudrait déjà recenser les incidents de ce type qui ont eu lieu et voir quelle activité était engagée. pas forcément dans ton établissement mais aussi ailleurs.
A mon sens c'est sûrement pas la moitié et ce doit être inférieur au dixième.
Je pense qu'il s'agit d'émetteurs alpha à période courte (plomb-212, bismuth-213,..)
A ce propos vérifie que le dossier d'autorisation a été mis à jour.
Tu peux déjà voir les DPUI concernant les radionucléides considérés.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 8:10

Bonjour Benjamin,

Est-ce que tes recherches concerne la mise en place du radium 223 en médecine nucléaire?
Je suis dans le même cas que toi! et moi aussi je suis preneur d'infos!

Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 8:55

yes!!
On est 2 alors!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 10:42

Bonjour
Si on prend les valeurs de l'arrêté :
Ra-223 période : 11,4 jour transfert modéré (M)
f = 0,200 DPUI  inhalation la + restrictive : 6,9 10-6 Sv/Bq
DPUI  ingestion 1,0 10-7 Sv/Bq
Je ne sais pas quelles sont les activités injectées au patient.
Mais inhaler de l'ordre de 0,5 MBq induit une dose non négligeable.... !
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 10:51

L'activité injectée est de l'ordre de 4MBq.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 13:34

Bonjour
Alors prenons l'hypothèse du 1000ème de l'activité initiale inhalée : soit 4 kBq
E = 6,9 10-6 Sv/Bq . 4000 = 27,6 mSv
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 14:21

Bonjour,

Pour estimer une valeur qui serait un peu plus de l'ordre d'une exposition "chronique" et non pas trop incidentelle, j'aime bien tenir compte des points suivants (on fait leur produit) :
- activité manipulée (Bq)
- facteur de volatilité du radionucléide en question
- inverse du volume de la pièce (m3)
- débit respiratoire moyen de l'homme (1,2 m3/h)
- temps d'exposition (h)
- inverse du facteur de sûreté introduit par le confinement de la source scellé utilisé (très arbitraire, 1000 pour une boîte à gants, 10 pour une sorbonne ventilée , 1 pour une paillasse)
- dpui inhalation (Sv/Bq)

En gros, par exemple avec une pièce de 40 m3, un confinement de type sorbonne ventilée, 1 h d'exposition, ça revient à inhaler 3*10^(-5) de l'activité initiale, soit ~ 830 µSv.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 15:57

Bonjour,

D'où tiens tu cette formule, qui si je te traduis correctement est:
D=A*k*débit respiratoire*t*DPUI/(V*facteur sureté) ?

merci
benjamin

Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Jeu 17 Oct 2013 - 22:00

Bonsoir,

Tu m'as bien traduit.
J'avoue ne pas connaître l'origine exacte de ce calcul, on en trouve diverses variantes dans de la documentation CNRS à ce sujet. Je la trouve souvent plus réaliste pour des évaluations prévisionnelles de doses lorsque sont manipulées des activités conséquentes d'actinides aux DPUI maousses comme dans ton cas, où l'on frise les 10 µSv par Bq inhalé. Ça coûte cher.

Comme pour la simulation et autres amusements du même genre, ça reste des calculs, ça montre qu'on a réfléchi, mais ça reste à confirmer par de la mesure et éventuellement des examens adéquats le cas échéant.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 8:48

Bonjour,

Pour répondre à Benjamin, il n'y a pas d'origine connue à mon sens pour cette formule.
Mais si tu réfléchis en unités, ça correspond bien!
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 8:56

Bonjour,

Je viens de la retrouver dans le guide RP du CNRS...
Revenir en haut Aller en bas
lcx2007
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 13:13

Si une personne travaille dans une boite à gant et que nous appliquons cette formule, à quoi correspond V?
Au volume de la boite à gant ou au volume totale de la pièce ou est le travailleur?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
btgm
Jongleur
Jongleur



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 14:59

pour moi au volume de la pièce où se trouve le travailleur.
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 15:25

oui pour moi aussi
Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Ven 18 Oct 2013 - 15:28

Bonjour,

C'est toujours le volume de la pièce, le confinement obtenu par les protections collectives est pris en compte par le facteur idoine.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
Amak
Acrobate
Acrobate



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Sam 19 Oct 2013 - 22:27

SheepeR a écrit:
Bonjour Benjamin,

Est-ce que tes recherches concerne la mise en place du radium 223 en médecine nucléaire?
Je suis dans le même cas que toi! et moi aussi je suis preneur d'infos!

Hello SheepeR,

Peux-tu me renvoyer ton mail par MP, STP ?

J'ai travaillé avec du Ra-223 et Benjamin m'a déjà envoyé un mail à ce sujet. Ca nous ferait gagner du temps si on pouvait échanger à 3.
J'ai des valeurs de conta effectivement liée au mode opératoire de préparation et administration. A voir si ce sont les mêmes, les études de poste peuvent évoluer en fonction des sites Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 8:28

Bonjour Amak, MP envoyé!
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 10:32

reBonjour,

SW a écrit:
- inverse du facteur de sûreté introduit par le confinement de la source scellé utilisé (très arbitraire, 1000 pour une boîte à gants, 10 pour une sorbonne ventilée , 1 pour une paillasse)
Peux-tu nous en dire un peu plus? d’où ça vient?? Ces facteurs sont-ils toujours les mêmes, indépendamment du RN manipulé?
Et aussi voulais tu dire source non-scellée au lieu de source scellée?
Revenir en haut Aller en bas
benjamin14
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 10:55

Bonjour,

pour moi, ce facteur de sureté est indépendant du RN manipulé. Il dépend seulement de la protection utilisée.
Oui c'est pour les sources non scellées. cette formule permettant de déterminer la dose inhalée...
benjamin
Revenir en haut Aller en bas
SW
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 11:26

Bonjour,

Oui, je voulais bien parler de sources non scellées, et oui le facteur est indépendant de la nature du radionucléide manipulé. Il est arbitraire et simplement présent pour pondérer le calcul.
J'ai un collègue qui prenait 100 pour la sorbonne et 10 000 pour la boîte à gants.

@+
SW

_________________
- Are you sure you're missing an electron?
- I'm positive.
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 12:37

Ok, merci pour ces précisions.
Revenir en haut Aller en bas
SheepeR
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: contamination interne médecine nucléaire   Lun 21 Oct 2013 - 15:18

Une autre question pour les plus assidus...
Arrivez-vous à trouver les même activités maximales manipulables décrites dans l'ouvrage de Delacroix? j'ai un facteur 10 en plus pour chaque zone/aménagement...
Revenir en haut Aller en bas
 
contamination interne médecine nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Aspects pratiques de la Radioprotection :: Le monde médical-
Sauter vers: