Forum technique de RadioProtection Cirkus

Le portail de la RadioProtection pratique et opérationnelle - www.rpcirkus.org
 
RP CirkusRP Cirkus  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 20 Nov 2012 - 17:26

Bonjour à tous,

Je rebondis toujours sur le sujet. Après une recherche sur le site et n'ayant pas trouvé mon bonheur (pas cette fois Smile), je souhaite avoir l'avis des Klowns & toutes les PCRs.

Ma demande se base sur le secteur médical pour les générateurs à rayons X à poste fixe (Et il y en a de plus en plus, n'est-ce pas les petits arceaux de bloc Smile). En fouillant un petit peu dans le texte, je suis tombé sur une partie très très très... interprétable et c'est là que j'ai besoin de vous :

A l’intérieur de la zone contrôlée, le chef d’établissement délimite, s’il y a lieu, les zones
spécialement réglementées ou interdites suivantes :
a) Les zones spécialement réglementées, désignées zones contrôlées jaunes, où la dose efficace susceptible
d’être reçue en une heure reste inférieure à 2 mSv et où la dose équivalente (mains, avant-bras, pieds,
chevilles) susceptible d’être reçue en une heure reste inférieure à 50 mSv.
Pour l’exposition externe du corps entier, le débit d’équivalent de dose ne doit pas dépasser 2 mSv/h ;
b) Les zones spécialement réglementées, désignées zones contrôlées orange, où la dose efficace susceptible
d’être reçue en une heure reste inférieure à 100 mSv et où la dose équivalente (mains, avant-bras, pieds,
chevilles) susceptible d’être reçue en une heure reste inférieure à 2,5 Sv.
Pour l’exposition externe du corps entier, le débit d’équivalent de dose ne doit pas dépasser 100 mSv/h ;
c) Les zones interdites, désignées zones rouges, où les doses efficaces ou équivalentes susceptibles d’être
reçues en une heure ou le débit d’équivalent de dose sont égaux ou supérieurs à l’une des valeurs maximales
définies pour les zones orange.


Pour la définition des zones surveillées et contrôlées, no problémo, je me base sur l'activité maximale en une heure
Pour les Zones spécialement réglementées .... là vient ma problématique. Comme défini, soit en se base sur une activité maximale en une heure (Facile), soit en se base sur le débit de dose (moins facile)...

-Hypothèse 1 : Comme le texte défini que le débit de dose ne concerne que l'exposition externe du corps entier, si personne n'est présent en salle, nous nous baserons sur l'activité max sur une heure et on vérifiera que le débit de dose au pupitre est inférieur à 2mSv/h (Jamais vu mais ça reste une question de volonté).

-Hypothèse 2 : L'ASN décide d'appliquer ce cas de l'exposition du corps entier dans un cadre général et nous nous retrouvons avec des ZCO intermittentes dans beaucoup de salle.

-Hypothèse 3 : Nous ne prenons en compte que le débit de dose lors d'acte avec présence d'un corps entier dans la salle (proche de la source)

Dans ce cas de la prise en compte du débit de dose instantané, on peut se demander l'exactitude de réponse des radiamètres sur des générateurs à Rayons X dans le secteur médical (là ça me dépasse un peu et j'ai besoin de conseil ou d'élément de recherche si vous avez).

Deuxièmes points qui me turlupine, si on se base sur une activité max. sur une heure de travail, doit-on réaliser systématiquement une zonage via la dose efficace et la dose équivalente extrémités en une heure de travail si aucun corps entier ne se trouve en salle? Pour les générateurs utilisés en interventionnels [Arceaux de bloc, angiographe, ect...] doit-on réaliser également les deux si on mets en place une surveillance dosimétrique extrémités adaptée (Style bague dosimétrique) ?

Je vous remercie par avance pour vos remarques et conseils sur ce sujet.

Orik

Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Jeu 22 Nov 2012 - 8:36

ReBonjour,

Pas de réponse, j'ai peur... Ai-je mal exprimé ma demande (N'hésitez pas à me le dire)?

Entendant parler d'un nouvel arrêté mais personne ne pouvant définir quand celà sortira, je préférai demander l'avis de la communauté si quelqu'un avait une possible réponse Smile

En attendant, re bonne lecture Smile

Orik
Revenir en haut Aller en bas
Niko
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Jeu 22 Nov 2012 - 9:03

Bonjour Orik,
Pour ton zonage, il faut que tu fasse les calculs dans tout les cas demandé par la réglementation (dose corps entier susceptible d'être reçue en 1 h; dose extrémités; débit de doses instantanés; etc...) et que tu applique les cas les plus pénalisant.
Remarque : le temps de présence des opérateurs n'est pas a prendre en compte dans tes calculs c'est bien l'exposition de la zone que tu dois évaluer.

PS : Il est certain que tu vas te retrouver avec des zone orange dans toutes le salles si tu fait bien ton boulot
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpcirkus.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Jeu 22 Nov 2012 - 9:09

Bonjour
Je vais tenter de répondre :

Pour les Zones spécialement réglementées .... là vient ma problématique.
Comme défini, soit en se base sur une activité maximale en une heure (Facile), soit en se base sur le débit de dose (moins facile)...

-Hypothèse
1 : Comme le texte défini que le débit de dose ne concerne que
l'exposition externe du corps entier, si personne n'est présent en salle, nous nous baserons sur l'activité max sur une heure et on
vérifiera que le débit de dose au pupitre est inférieur à 2mSv/h (Jamais
vu mais ça reste une question de volonté).
On oublie donc ce cas.

-Hypothèse 2 : L'ASN
décide d'appliquer ce cas de l'exposition du corps entier dans un cadre
général et nous nous retrouvons avec des ZCO intermittentes dans
beaucoup de salle.
possible

-Hypothèse 3 : Nous ne prenons en compte que
le débit de dose lors d'acte avec présence d'un corps entier dans la
salle (proche de la source) .
Le zonage n'a pas vocation a gérer la présence de personne. c'est fait pour signaler un danger.

Je retiendrais donc plutôt l'hypothèse 2.

Dans ce cas de la prise en compte du
débit de dose instantané, on peut se demander l'exactitude de réponse
des radiamètres sur des générateurs à Rayons X dans le secteur médical
(là ça me dépasse un peu et j'ai besoin de conseil ou d'élément de
recherche si vous avez).
Il y a des appareils qui font ce type de mesure (AT1123, radcal, chambre victoreen) pmais ils sont chers.

Deuxièmes points qui me turlupine, si on
se base sur une activité max. sur une heure de travail, doit-on
réaliser systématiquement une zonage via la dose efficace et la dose
équivalente extrémités en une heure de travail si aucun corps entier ne
se trouve en salle?
Le zonage doit être effectué même en l'absence de personnel. c'est surtout vrai pour la dose efficace. pour les extrémités ça impose quand même qu'il y ait quelqu'un au bout de la main..

Pour les générateurs utilisés en interventionnels
[Arceaux de bloc, angiographe, ect...] doit-on réaliser également les
deux si on mets en place une surveillance dosimétrique extrémités
adaptée (Style bague dosimétrique) ?
ça me semble intéressant d'un point de vue retour d'expértience.
Après un temps on regarde les bilans et on voit s'il convient de continuer les mesures.


J’espère avoir compris les questions.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Jeu 22 Nov 2012 - 22:01

bonsoir,
moi aussi, je visualise mal la question, mais bon, je me lance (au pire, je créé une nouvelle problématique...)
Dans une salle de radiologie, une analyse de risque doit être réalisée, sans prise en compte du temps d'exposition (comprendre temps de présence d'un travailleur, salarié ou non What a Face ), mais en prenant en compte le temps d'émission (pour le calcul d'une ZS ou d'une ZC). Ce temps d'émission est inutile si tu t'appuie sur le débit de dose, une des références pour la ZSR orange et la zone interdite rouge. Pour ces deux dernières, rappelons nous qu'il s'agit de débit de dose efficace (autrement dit "corps entier") donc une ZR dans un rayon de 20 cm, on oubli...
Comme l'a dit Niko (félicitation Niko!!!), on prend le cas le plus défavorable (dose sur une heure de travail ou débit de dose, quoi que, le choix est vite fait...)
Concernant dose extrémité ou corps entier, la aussi le choix est vite fait, vu le rapport de force des débits réglementaires définissant le zonage.
Petite parenthèse : selon moi, vouloir faire un zonage dans une salle interventionnelle en prenant en référence des valeurs définies pour les extrémités n'est pas dans l'esprit du texte d'origine (même si c'est pas moi qui l'ai écrit...). Le zonage radiologique de l'intérieur d'une boite à gants, oui, ça c'est cohérent, voir même, c'était prévu pour ça, l'intérieur de la BaG étant un poste de travail, faire du zonage extrémités parce qu'un chirurgien a les mains dans le faisceau primaire... Suspect Fin de la parenthèse.
Outre le zonage, il est courant de voir des scanner en ZSR orange (le dernier que j'ai vu pesait 130 mSv/h à 1 m affraid ) pas vu beaucoup en zone rouge, il est intéressant de se pencher sur les conditions réglementaires d'accès à ces zones orange ou rouge..."L’accès aux zones orange et rouge fait l’objet d’un enregistrement nominatif sur un registre ou dans un système informatisé, régulièrement sauvegardé, tenu spécialement à cet effet". J'ose même pas aborder la zone rouge...


_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Ven 23 Nov 2012 - 10:44

Bonjour,
D'accord avec Fred, bien sûr...
On calcule effectivement une zone orange dans un scanner. Et l'ASN nous demande de la porter sur le plan de la salle. Toutefois, pour qu'un travailleur y soit "soumis", il faudrait qu'il soit couché sur le patient dans l'anneau du scan. Donc, si l'on porte bien la zone orange sur un plan de scan, on considère qu'elle est intrinsèque au patient.
Il en va de même pour les tables de radiodiagnostic sur lesquelles on porte des ZSR jaunes, mais qui sont globalement inatteignables en corps entier. De la même façon, on peut trouver une ZC en mammo qui ne déborde pas de la patiente.
En interventionnel, c'est plutôt au niveau de l'analyse de poste qu'il va falloir déterminer les risques corps entier et extrémités, et classer le personnel en fonction de la mesure la plus péjorative. Ainsi, des radiologues ou des cardiologues peuvent être classés en cat A avec une dose corps entier inférieure à 6 mSv annuel...

Si tu as des soucis particuliers, tu peux me joindre en MP.

C'est par ailleurs un des thèmes qui sera abordé par la journée de formation RADIRS en avril prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Ven 23 Nov 2012 - 12:55

Fils de Poulain a écrit:

C'est par ailleurs un des thèmes qui sera abordé par la journée de formation RADIRS en avril prochain.

Ta da dam ! On fait de la pub pour la journée de formation RADIRS ! Comme quoi, Fils de Poulain, tu as bien fait d'insister pour qu'on mette cette question sur le tapis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Ven 23 Nov 2012 - 13:56

Ça montre juste que je prépare mes dossiers...
Si Orik est dans notre région...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Ven 23 Nov 2012 - 14:27

Orik, si tu es dans le Sud de la France, réserve tout de suite ta journée du jeudi 4 avril ! Tu ne le regretteras pas cheers
Revenir en haut Aller en bas
domH
Trapéziste
Trapéziste



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Sam 24 Nov 2012 - 4:13

Fils de Poulain a écrit:


Il en va de même pour les tables de radiodiagnostic sur lesquelles on porte des ZSR jaunes, mais qui sont globalement inatteignables en corps entier.


Je suis surpris de cela.

Je prends un exemple tout simple avec une activité "légère" puisque il est déclaré un maximum de 8 clichés par heure et 10" de scopie : la Zone Jaune est à 0,60 m de rayon, ce qui est tout à fait à la portée de quelqu'un maniant une canule d'hystérographie par exemple.

Si on double le débit, ce qui est loin d'être impossible, voire extrêmement courant, on dépasse le mètre et il faut remarquer qu'en station debout, on ne tient pas compte du derrière de l'ampli où lors d'un tir à 120 KV, ça éclabousse.

Corrigez moi si je me trompe (ça fait un moment que je ne pratique plus)

Dom

Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Sam 24 Nov 2012 - 11:10

Citation :
la Zone Jaune est à 0,60 m de rayon, ce qui est tout à fait à la portée de quelqu'un maniant une canule d'hystérographie par exemple.

Oui, tout à fait d'accord. Si donc on considère l'utérus comme point 0, et que l'on trace une courbe isodose de 60 cm de rayon, et que l'on additionne la longueur de la canule, la longueur de la seringue et la longueur des bras du praticien, on est au delà de la ZSR jaune en corps total. Mais les extrémités, elles, sont en ZSR.

Citation :
on ne tient pas compte du derrière de l'ampli où lors d'un tir à 120 KV, ça éclabousse

Je t'invite à faire une mesure derrière l'ampli à 120 kV. Et, à mon avis, tu vas être surpris du résultat... La courbe isodose réelle étant de forme cardioïde, la position la plus péjorative est à côté du tube...
Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 12:11

Bonjour à tous,

Merci de vos réponses. Malheureusement je viens du Sud de la France (Nimes) mais je suis installé plus haut malheureusement...

Concernant les zones oranges, je suis d'accord que l'on retrouve tjr une zone orange au scanner lors du calcul en fonction de l'activité maximale en une heure mais de là à mettre toute la salle en orange car le débit instantanée est supérieur à 2mSv/h j'ai un peu de mal.

S'il faut le faire, je le ferais mais j'ai hâte de voir les évolutions à ce sujet.

Merci encore de vos réponses

Orik
Revenir en haut Aller en bas
Orik
Ventriloque
Ventriloque



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 12:13

Re,

Pour la proposition du 4 avril, je peux toujours voir au pire. Je ne sais pas encore ce que je fais.

A voir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 20:11

Citation :
mais de là à mettre toute la salle en orange car le débit instantanée est supérieur à 2mSv/h

Éternel débat! Mais n'oublie pas que si on atteint des débits élevés, ce n'est que pendant quelques secondes. On a donc bien une ZC intermittente.

Dans ces conditions, tu peux mettre la salle du scan en ZSR jaune avec un petit zeste d'orange dedans! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Homme-canon
Homme-canon



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 20:45

Bonsoir,
si je ne m'abuse, il y a un groupe de travail (il parait qu'il faut dire GT) sur une évolution des exigences relatives au zonage radiologique, mais rien ne transpire... tout seul
Quelqu'un a t il une vision de la chose Shocked Question

_________________
Fred :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 22:24

Oui, puisque le GT zonage a rendu ses conclusions et que Pierre Barbey en a fait une communication. Mais attention les conclusions du GT, qui n'engagent qu'eux, propose une refonte totale du zonage et, en prime, harmonisé avec les autres pays européens.

Par exemple, la zone rouge commence de 1mSv dans certains pays et à 100 mSv en France. La Suisse et les États Unis n'ont pas de code couleur (certes, ils ne sont pas en Europe).

Tu trouveras tout cela sur le site de la SFRP.

Entr'autre nouveauté, la disparition de la zone contrôlée verte... On aurait donc une ZS bleue, et 3 ZC jaune, orange et rouge.

Moi, je trouve ça sensé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mar 4 Déc 2012 - 23:18

Bonsoir
On ne va pas vous faire un compte rendu exhaustif des journées (très riches d'ailleurs).
Vous aurez d'ici peu de temps les transparents sur le site de la SFRP.
On pourra alors ouvrir des discussions et commentaires sur telle ou telle présentation.
KLOUG
Revenir en haut Aller en bas
Fils de Poulain
Funambule
Funambule



MessageSujet: Re: Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006   Mer 5 Déc 2012 - 15:20

Cest fait

http://www.sfrp.asso.fr/spip.php?article410
Revenir en haut Aller en bas
 
Application de plus en plus précise de l'Arrêté Zonage de 2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème application eyeliner !!!!
» Application du fond de teint
» Application maquillage nouvelle collec
» Application du blush (visage rond)
» Question application star powder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum technique de RadioProtection Cirkus :: Réglementation :: Décryptage réglementaire-
Sauter vers: